Prière funéraire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Prière funéraire
Prière funéraire pour Syed Shujaat Ali Qadri (en) à Karachi, 1er février 1993.
Prière funéraire pour Syed Shujaat Ali Qadri (en) à Karachi, .

Nom officiel صلاة الجنازة
Observé par Musulmans
Type Salat
Signification Prière funéraire
Date Circonstancielle pour tout musulman décédé
Célébrations Culte dans une mosquée
Observances Prière
Lié à Islam - Piliers de l'islam
Ali Khamenei comme imam de la prière funéraire pour Mahmoud Hashemi Shahroudi à Téhéran, .

La prière funéraire (arabe : صلاة الجنازة, Salat al-Janazah) est une prière obligatoire pour tout musulman avant son enterrement. Cette prière est différente des prières classiques en islam[1].

Les conditions[modifier | modifier le code]

Il est obligatoire de prier sur le cadavre de tout Musulman, ainsi que sur tout enfant de six ans accomplis. La Prière sur le mort doit être accomplie après qu'on a lavé, embaumé et enveloppé le cadavre. Si elle est faite pendant ou avant l'accomplissement de ces actes (même par oubli ou par méconnaissance de la règle), cela ne suffit pas. Il n'est pas nécessaire que celui qui fait la Prière sur le mort ait fait le bain rituel, les ablutions[2] ou le tayammum, ni que ses vêtements soient purs (tâhir). Lorsqu'on fait la Prière sur le mort, on doit être face à la Qibla. Il est obligatoire que le mort soit allongé sur le dos, de telle manière que sa tête soit en direction du côté droit de celui qui fait la Prière, et ses pieds en direction de son côté gauche.

Forme de la prière funéraire[modifier | modifier le code]

Elle contient 4 takbir en sunnisme et 5 takbir en chiisme. Elle n'a pas d'inclinaison ni de prosternation.

Éléments obligatoire en vue sunnite[modifier | modifier le code]

Elle commence par fait de formuler l’intention de faire la prière pour le mort lors du takbir(1er) ; c’est-à-dire que l’on dit : (Allâhou ‘akbar) et on fait l’intention dans le cœur, puis il faut réciter sourate Al-Fatiha puis on dit : (Allâhou ‘akbar(2em), Allâhoumma Salli `alA MouHammad). Après ça on doit répéter une autre takbir(3em), . Finalement on doit demander à Dieu de pardonner le (la) défunt (e). Puis on fait un autre takbir : (Allâhou ‘akbar)(4em) et on passe un (seul) salam à droite, et c'est la fin de la prière.

Éléments obligatoire en vue chiite[modifier | modifier le code]

Elle commence par fait l’intention de faire la prière pour le mort lors du takbir puis on doit dire shahadatain ( ashhadu 'an lâ illâha illâ-l-lâh, wa-'ashhadu 'anna Muḥammadan rassûlu-l-lâh) c'est a dire: J'atteste qu'il n'y a de Dieu qu'Allah et que Mohammad est le Messager d'Allah. Après le deuxième takbir, on doit dire une Salawat : "Allâhumma Çalli 'alâ Mohammadin wa Âlé Mohammad"(Ô Seigneur! Que la Paix et les Bénédictions soient sur Mohammad et sa Famille). Après le troisième takbir, on doit demander dieu s'excuser tous les muméns, comme ça (Allâh-umma-ghfir lil-Mominîna wal-Mo'minât(Ô Seigneur ! Pardonne aux Croyants et aux Croyantes)). Après le quatrième takbir, on doit demander dieu s'excuser celui-ci muslim qui vient décéder comme ça: "Allâh-umma-aghfir li-hâthâ-l-a-Mayyet" (Ô Seigneur ! Pardonne à ce mort). Puis on doit prononcer le cinquième takbir et c'est la fin de la prière.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sheikh Ramzy, The Complete Guide to Islamic Prayer (Salāh), Author House, (ISBN 978-1-4772-1465-7, lire en ligne), p. 143
  2. « Les ablutions (Wudhû) » Les actes qui requièrent obligatoirement les ablutions » (consulté le 3 mars 2019)Article 143

Liens externes[modifier | modifier le code]