Iqama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'iqâma (arabe: ʾiqāma إقامة : le fait de se mettre debout) est le deuxième appel à la prière musulmane, il se fait juste avant celle-ci, afin que les fidèles se lèvent et s'alignent pour l'effectuer.

Le texte dit par le muezzin à la demande de l'imam est le même que celui de l'adhan, à la différence qu'on ajoute la phrase « levez-vous pour la prière » (deux fois) juste avant les deux dernières phrases (et qu'on ne dit qu'une seule fois "Venez à la prière" et "Venez à la félicité".

Texte de l'iqama[modifier | modifier le code]

Arabe Traduction Translittération
2 fois Malikites
4 fois Autres[1]
الله اكبر Allah est le plus grand allāhu ākbar
اشهد ان لا اله الا الله J'atteste qu'il n'y a de divinité si ce n'est Allah āsh'hadu ān lā ilaha illā-l-lāh
اشهد ان محمد رسول الله J'atteste que Muhammad est l'envoyé d'Allah. āsh'hadu ānna mūḥammad ār-rasūlu-l-lāh
2 fois Chiites seuls[2] اشهد ان عليا ولي الله J'atteste qu'Alî est le régent (Walî) d'Allah āsh'hadu ānna ʿalīyā walī'u-l-lāh
2 fois Chiites
1 fois Sunnites
حي على الصلاة Venez à la prière ḥayyā ʿalā-ṣ-ṣalāt
2 fois Chiites
1 fois Sunnites
حي على الفلاح Venez à la félicité, ḥayyā ʿalā-l-falāḥ
2 fois Chiites seuls حي على خير العمل Venez faire la meilleure action ḥayyā ʿalā ḫaīri-l-ʿamal
2 fois قد قامت الصلاة Levez-vous pour la prière. qad qāma tiṣ-ṣalāt
2 fois الله اكبر Allah est le plus grand. allāhu ākbar
لا اله الا الله Nulle divinité si ce n'est Allah lā ilaha illā-l-lāh

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Malek Chebel, Dictionnaire des symboles musulmans, Éd. Albin Michel (ISBN 978-2-226-2137-0)
  2. Cette formule : « J'atteste qu'ʿAlî est le régent d'Allah » n'est pas obligatoire bien que souhaitable pour les chiites. Elle peut être suivie d'autres formules : « Il est le commandeur des croyants » ou « Lui et ses infaillibles descendants sont la preuve de Dieu ». Cette formule ne serait apparue que vers 991, c'est-à-dire à l'arrivée des Bouyides à Bagdad (cf ci-dessous : The Wilaya of Ali in the Shii Adhan). À noter qu'elle est considéré comme "makrooh" (blâmable/déconseillé) par le (feu) Ayatollah Fadlallah (r.a), et que son statut est assez controversé car sa "généralisation" serait récente

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]