Messiah (série télévisée, 2020)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Messiah

Type de série série télévisée
Genre thriller
Création Michael Petroni
Production Industry Entertainment
Acteurs principaux Mehdi Dehbi
Tomer Sisley
Michelle Monaghan
John Ortiz
Melinda Page Hamilton
Musique Johnny Klimek
Gabriel Isaac Mounsey
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Netflix
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 10
Format couleur
4K (16/9 UHDTV en gamme dynamique)
Durée 38-56 minutes
Diff. originale – annulée
Site web site officiel

Messiah (littéralement « Messie ») est une série télévisée américaine en dix épisodes d’entre 38-56 minutes créée par Michael Petroni et diffusée depuis le sur Netflix.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La série se concentre sur la réaction du monde vis-à-vis de l'apparition d'un homme au Moyen-Orient se prétendant comme le retour eschatologique d'ʿĪsā (Jésus). Son apparition et ses miracles apparents suscitent rapidement un succès autour de lui mettant en doute qui il est vraiment. Cette affaire est la cible d'une enquête d'un officier de la Central Intelligence Agency (CIA).

Distribution[modifier | modifier le code]

Acteurs principaux[modifier | modifier le code]

Acteurs secondaires[modifier | modifier le code]

 Source et légende : version française (VF) sur RS Doublage[1]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Le , on annonce que Netflix a donné carte blanche à la première saison contenant dix épisodes[2]. La série est créée par Michael Petroni qui est également producteur délégué et showrunner. Andrew Deane, James McTeigue, Mark Burnett et Roma Downey sont producteurs délégués. Les sociétés Industry Entertainment et LightWorkers Media participent à ce projet[2].

Distribution[modifier | modifier le code]

En , on révèle que John Ortiz[3], Tomer Sisley[4] et Mehdi Dehbi[4] sont engagés dans la série télévisée. En , on annonce que Michelle Monaghan est également prise[5],[6] En , on annonce que Melinda Page Hamilton, Stefania LaVie Owen, Jane Adams, Sayyid El Alami, Fares Landoulsi et Wil Traval se joignent aux acteurs[7]. Dans le même mois, on apprend que Beau Bridges et Philip Baker Hall participent également à la série[8].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a lieu de juin à à Amman en Jordanie, ainsi qu’à Albuquerque, Mountainair, Estancia, Belen, Santa Fe et Clines Corners au Nouveau-Mexique[9],[10].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

  • Titre original : Messiah
  • Création : Michael Petroni
  • Casting : Libby Goldstein et Junie Lowry-Johnson
  • Réalisation : James McTeigue et Kate Woods
  • Scénario : Michael Bond, Amy Louise Johnson, Michael Petroni, Kelly Wiles, Eoghan O'Donnell, Bruce Marshall Romans, Brandon Guercio et Emily Silver
  • Musique : Johnny Klimek et Gabriel Isaac Mounsey
  • Direction artistique : Willie Blanchard, Scott Cobb, Gregory G. Sandoval, Todd Smythe, Nasser Zoubi et Tarnia Nicol
  • Décors : Cece Destefano et Hugh Bateup
  • Costumes : Justine Seymour
  • Photographie : Danny Ruhlmann
  • Montage : Martin Connor et Joseph Jett Sally
  • Production : Brandon Guercio et David Nicksay
Production déléguée : Mark Burnett, Andrew Deane, Roma Downey, James McTeigue et Michael Petroni

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (2020)[modifier | modifier le code]

  1. Celui qui a des oreilles (He That Hath an Ear)
  2. Révolte (Tremor)
  3. Le Doigt de Dieu (The Finger of God)
  4. Procès (Trial)
  5. En voyant, ils ne voient point (So That Seeing They May Not See)
  6. Nous ne mourrons pas tous (We Will Not All Sleep)
  7. Une chose arrive sans que le Seigneur l'ait ordonnée (It Came to Pass as It Was Spoken)
  8. Un acte divin (Force Majeure)
  9. Dieu est grand (God Is Greater)
  10. Le Salaire du péché (The Wages of Sin)

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis

Pour Daniel Fienberg du The Hollywood Reporter, Mehdi Dehbi, dont l'interprétation repose au moins à 75% sur ses pommettes et sa barbe coupée de manière illogique, semble avoir reçu comme principale indication de jeu: "Soyez plus béa !" C'est une divinité de catalogue de prêt-à-porter Abercrombie, et pourtant personne ne s'arrête pour lui demander: "Avez-vous été recruté comme figurant par Central Casting? (Dehbi's performance, at least 75 percent cheekbones and illogically groomed facial hair, seems to have been directed mostly with the exhortation, "Be more beatific!" He's an Abercrombie catalog deity and yet nobody stops and says, "Were you recruited from Central Casting?) (...) Concernant toutes les tentatives visant à nous faire ressentir l'intensité de la fin du monde, peu sont mémorables. Tomer Sisley et Michelle Monaghan jouent leur scepticisme du mieux qu'ils peuvent. Je suppose. (For all of the series' attempted end-of-the-world intensity, very few of its performances are all that memorable. Monaghan and Sisley play their skepticism as well as they can. I guess.) (...) en dehors de son manque d'originalité et de qualité, il s'agit d'une série qui a tout à fait sa place sur Netflix (Lack of originality and quality aside, I think this is a perfectly worthy thing for Netflix to be doing)[11], de même que pour Daniel D'Addario du Variety, tout cela est fade et sans nuance, comme pour empêcher toute lecture métaphorique ou symbolique ; on vibre peu et le mystère est très léger, comme si le but était de rendre Messiah la plus crédible possible (All of this is told so blandly and straightfacedly as to deny any metaphorical reading or symbolic resonance; it’s as if by presenting Al-Massih’s story with as little vibrancy or mystery as possible, Messiah can make it more believable)[12].

En France

Pour Charles Martin de Première, la série se résume à un passionnant thriller théologique et géopolitique[13]. Pour Stéphanie Guerrin et Marie Poussel du Parisien, c’est un thriller addictif, Messiah s'appuie sur un personnage central crédible grâce à la performance du Belge Mehdi Dehbi et des dialogues qui, dans une même conversation, passent de l'hébreu à l'anglais et l'arabe[14]. En revanche, pour Pierre Langlais du Télérama, c’est intrigant mais assez creux, et imprégné d’une ambiguïté gênante[15]. Pour Léa Bodin du site Allociné, bien que le charisme de Mehdi Dehbi dans le rôle d'un possible Jésus 2.0 reste à confirmer, les acteurs sont plutôt convaincants et on a envie de laisser une chance à cette série qui s'annonce plutôt bien ficelée[16].

En Suisse

Pour Nicolas Dufour du Temps, le jeu se révèle plutôt plaisant (...) Reste que la posture relativiste du scénariste ramène Messiah à une forme d’exercice de style assez vain. Ou, si l’on veut se faire plus soupçonneux, on a affaire à une machine à ramdam, un appareil à brasser l’air en faveur d’un Netflix qui a besoin de tels ventilateurs pour rester au-devant des papillonnements mondiaux à propos des séries[17].

Polémiques[modifier | modifier le code]

La bande annonce reçoit de nombreux commentaires négatifs de la part des musulmans sunnites sur Twitter en raison des similitudes du personnage interprété par Mehdi Dehbi ʿĪsā et la conception musulmane de l'Antichrist al-Masîh al-Daajjâl. La Jordanie demande à retirer la diffusion de cette série sur son territoire, bien qu'une partie du tournage s'y soit déroulée avec l'autorisation de la Royal Film Commission du pays[18] ; la Jordanie précise par ailleurs un refus d'un éventuel accueil d'une saison 2 sur son territoire car certains éléments de la série pourraient être perçus ou interprétés comme une atteinte au caractère sacré de la religion [islam], ce qui pourrait aller à l’encontre des lois du Royaume[19].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Messiah (2019) », sur RS Doublage (consulté le 5 janvier 2020).
  2. a et b (en) Denise Petski, « Messiah: Netflix Orders Religious Drama Series From Mark Burnett & Roma Downey », sur Deadline, (consulté le 3 janvier 2020).
  3. (en) Denise Petski, « Messiah: John Ortiz Cast In Netflix Drama Series From Mark Burnett & Roma Downey », sur Deadline, (consulté le 3 janvier 2020).
  4. a et b (en) Denise Petski, « Messiah: Tomer Sisley & Mehdi Dehbi Cast In Mark Burnett's Netflix Drama Series », sur Deadline, (consulté le 3 janvier 2020).
  5. (en) Nellie Andreeva, « Messiah: Michelle Monaghan To Star In Netflix Drama Series From Mark Burnett & Roma Downey », sur Deadline, (consulté le 3 janvier 2020).
  6. (en) Ashley Boucher, « Michelle Monaghan Cast in Netflix Drama Messiah », sur The Wrap, (consulté le 3 janvier 2020).
  7. (en) Erik Pedersen, « Messiah: Netflix Adds Nearly A Dozen To Cast Of Suspense Thriller Series », sur Deadline, (consulté le 3 janvier 2020).
  8. (en) Erik Pedersen, « Messiah: Beau Bridges & Philip Baker Hall To Recur On Netflix Drama Series », sur Deadline, (consulté le 3 janvier 2020).
  9. (en) « Netflix shoots parts of Messiah series in Jordan », sur Roya News, (consulté le 3 janvier 2020).
  10. (en) Adrian Gomez, « Netflix series Messiah to be filmed in New Mexico », sur Albuquerque Journal, (consulté le 3 janvier 2020).
  11. (en) Daniel Fienberg, « Messiah: TV Review », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 5 janvier 2020).
  12. (en) Daniel D'Addario, « Messiah on Netflix: TV Review », sur Variety, (consulté le 5 janvier 2020).
  13. Charles Martin, « Messiah (Netflix) : faut-il regarder Jésus II le retour ? (critique) », sur Première, (consulté le 5 janvier 2020).
  14. Stéphanie Guerrin et Marie Poussel, « Face à la polémique, Tomer Sisley défend Messiah, la nouvelle série de Netflix », sur Le Parisien, (consulté le 5 janvier 2020).
  15. Pierre Langlais, « Messiah sur Netflix : Jesus II le retour ? », sur Télérama, (consulté le 5 janvier 2020).
  16. Léa Bodin, « Messiah sur Netflix : que vaut la série qui fait déjà polémique avec Tomer Sisley ? », sur allocine.fr, (consulté le 9 février 2020).
  17. Nicolas Dufour, « «Messiah», polémique pour une série creuse », sur letemps.ch], (consulté le 9 février 2020).
  18. Renaud Machart, « Messiah, la série de Netflix portée par son parfum de scandale et son incroyable suspense », sur Le Monde, (consulté le 3 janvier 2020).
  19. Rémi Lou, « Netflix : la nouvelle série Messiah attise la polémique, Tomer Sisley répond », sur Le Journal du geek, (consulté le 2 janvier 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]