Maxenss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Maxenss
Nom de naissance Maxence Lapérouse
Naissance (24 ans)
Nîmes (France)
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Activités annexes Vidéaste Web
Genre musical Chanson humoristique
Rap français
Instruments Chant
Années actives depuis 2013
Labels 3e bureau
Site officiel Chaîne YouTube

Maxence Lapérouse, dit Maxenss, né le à Nîmes en France, est un auteur-compositeur-interprète et vidéaste Web français. Il se fait connaître par des reprises et des chansons originales humoristiques publiées sur YouTube.

Après deux EPs sortis avec son premier groupe Fysh entre 2013 et 2015, puis un en collaboration avec VSO en 2017, il publie son premier EP, @, en 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maxence Lapérouse naît en 1995 à Nîmes[1]. Il passe un baccalauréat littéraire[2] au lycée Philippe-Lamour[3].

Débuts sur YouTube[modifier | modifier le code]

Maxenss commence les vidéos sur YouTube en 2013, avec des chansons absurdes et des reprises. Il continue pendant plusieurs années avec des titres comme La Quéquette à Jacques Chirac ou La Chanson de la démonétisation. Cette dernière, composée uniquement d'insultes sur une musique mélancolique, est publiée en réponse à la suppression de la monétisation de certaines de ses vidéos. Elle culmine à treize millions de vues en 2019[4],[5]. Vers 2015, il rencontre Seb la Frite grâce à Sofyan Boudouni et tourne plusieurs de ses vidéos avec les deux vidéastes[3].

Le , sur le plateau de l'émission de télévision La France a un incroyable talent, Maxenss « massacre » le tube Hello de la chanteuse britannique Adele. Sa prestation est remarquée par les médias[5],[6]. Le même mois, il cosigne avec Squeezie le livre Tourne la page, édité chez Michel Lafon[6]. Parallèlement, il participe à des vidéos de Squeezie (notamment sur le clip Placements de produits) et de McFly & Carlito[5].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

Avec plusieurs de ses camarades du lycée, Maxence Lapérouse fonde en 2012 un groupe de metal, du nom de Fysh[3]. Il écrit les textes et les chante. Leur premier EP sort en . Il porte le nom du groupe. L'année suivante sort un deuxième album autoproduit, Imago[7].

Le jeune chanteur sort le clip de Hello Haters durant l'été 2017, un titre cosigné avec le trio nîmois VSO et enregistré l'année précédente. L'EP Southcoaster, signé VSO et Maxenss chez Polydor, sort peu après[8],[9]. Ensemble ils jouent aux Francofolies de La Rochelle au mois de juillet[3].

Maxenss débute en 2019 un projet d'EP solo[10] et une tournée dans l'Hexagone (avec notamment un passage au festival Les 3 Éléphants). Le premier single qui en est extrait, @maxoulezozo, sort le [5]. Il est suivi de Petit poisson et Comment dormir avec ta voix dans ma tête, tous trois clipés[11]. Son premier EP @, composé de sept titres, sort le [12]. Une réédition physique accompagnée de quatre titres inédits est prévue pour le .

Discographie[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

Avec Fysh
Avec VSO
Maxenss

Album studio[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

  • 2017 : Cheveux
  • 2017 : Dimanche.
  • 2017 : Loubards
  • 2018 : Démonétisation, Pt. 2
  • 2018 : Merci
  • 2019 : @maxoulezozo
  • 2019 : Petit poisson
  • 2019 : Comment dormir avec ta voix dans ma tête
  • 2019 : Flûtiste
Collaborations
  • 2017 : Southcoaster de VSO et Maxenss
  • 2017 : Placements de produits de Squeezie ft. Maxenss
  • 2018 : Freestyle de potes de Squeezie ft. Maxenss et Seb la Frite

Chansons publiées sur YouTube[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Télévision

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « 3 questions et demie à Maxenss », sur Brain Magazine, (consulté le 4 mai 2019).
  2. Baptiste Manzinali, « Maxenss, nouveau phénomène du web », sur Objectif Gard, (consulté le 4 mai 2019).
  3. a b c et d Erwan Duchateau, « Ses chansons semi-parodiques cartonnent sur YouTube : mais qui est vraiment Maxenss ? », sur Les Inrocks, (consulté le 4 mai 2019).
  4. Anouk Perry, « La quéquette à Jacques Chirac, une chanson WTF pour les gosses des années 90 », sur Madmoizelle.com, (consulté le 3 mai 2019).
  5. a b c et d Antonin Le Bris, « Les 3 Éléphants. Qui est Maxenss, la star de YouTube, qui va monter sur la scène du festival ? », sur Ouest-France, (consulté le 3 mai 2019).
  6. a et b Marine Chassagnon, « Qui est le mec qui a massacré Hello d'Adele dans La France a un incroyable talent », sur Le HuffPost, (consulté le 3 mai 2019).
  7. M. Pl., « Nîmes / Musique : Fysh polit son metal », sur Midi libre, (consulté le 4 mai 2019).
  8. « Southcoaster, le premier EP de VSO & Maxenss », sur Universal Music France, (consulté le 3 mai 2019).
  9. « Les rappeurs nîmois VSO et Maxenss sortent leur nouvel album », sur Midi libre, (consulté le 4 mai 2019).
  10. Maxime Birken et Clément Vaillant, « Pour Maxenss, YouTube « n'est pas son métier » », sur Le HuffPost, (consulté le 7 juin 2019).
  11. Marion Pouille, « Maxenss sur son 1er EP : « si je plais qu'à 30 personnes, c'est pas grave tant que ça les touche » », sur PureBreak, (consulté le 29 juillet 2019).
  12. Clément Vaillant et Maxime Birken, « Pour Maxenss et son million d'abonnés, YouTube « n'est pas son métier » », sur Le HuffPost, (consulté le 29 juillet 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]