Tina S

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Tina S
Nom de naissance Tina Setkic
Naissance (21 ans)
Paris (France)
Genre musical Rock[1], heavy metal[2]
Instruments Guitare électrique, guitare classique, guitare acoustique

Tina S, née Tina Setkic, le à Paris en France, est une guitariste française. Elle est connue pour avoir repris de nombreux solos et morceaux de rock et de heavy metal considérés comme techniquement difficiles, dès l'âge de treize ans.

Sa popularité s'est propagée par YouTube.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tina Setkic est originaire de la région parisienne, où elle a reçu des cours de guitare classique, au départ pour imiter son grand frère[3].

Plus tard, elle devient l'élève de Renaud Louis-Servais[4].

Tina S a quitté le devant de la scène et se consacre maintenant à la promotion de jeune talent en créant sa propre compagnie[5]

Reprises[modifier | modifier le code]

Tina S ouvre sa chaîne Youtube en 2007[6].

La vidéo ayant rendu la jeune fille populaire est sa reprise en 2013 du solo Eruption du guitariste Eddie Van Halen, faisant partie du groupe du même nom ; en une semaine, cette vidéo est vue quatre millions de fois[7],[8], et onze millions deux ans plus tard[9]. La même année elle reprend un arrangement pour guitare électrique (par Patrick Rondat en 1996) du troisième mouvement (presto) du concerto no 2 en sol mineur, op. 8, RV 315 d'Antonio Vivaldi, plus connu sous le nom d'Été des Quatre Saisons[10],[11].

En mars 2015, elle joue Through the Fire and Flames, morceau du groupe britannique DragonForce[1],[12].

Début 2016, ses vidéos ont reçu un total d'environ soixante millions de visites[13].

Critiques et hommages[modifier | modifier le code]

Certains commentaires lui reprochent de « ne donner que dans la démonstration technique »[6], ce à quoi elle répond « je ne cherche pas à jouer des morceaux compliqués pour amuser la galerie. Je choisis un morceau qui représente pour moi un réel challenge et me pousse à me dépasser, à travailler sans relâche et à donner le meilleur de moi-même pour arriver à mes fins. Ce sont aussi des morceaux que j'aime énormément, j'y trouve donc un plaisir double »[6].

Le bassiste Wolfgang Van Halen se dit publiquement intéressé par une rencontre avec la jeune guitariste[9], sans que cette annonce soit suivie d'effet[4]. Steve Vai, s'il n'a pas fait de commentaire public, a re-tweeté une des vidéos de la jeune artiste[13].

Techniques de jeu et matériel[modifier | modifier le code]

Tina S utilise une guitare Vigier, modèle Vigier Excalibur, marque par laquelle elle est soutenue.

Elle réalise ses power chords avec son index, son majeur et son annulaire gauche.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « À 15 ans, c'est la Reine de la guitare électrique », Midi libre,‎ (lire en ligne).
  2. (en) « The righteous sounds of Beethoven's Moonlight Sonata… on Electric Guitar », sur Classic FM, (consulté le 26 mars 2019).
  3. « Impressionnant : Tina, l'ado prodige de la guitare électrique, devient célèbre grâce à Youtube (vidéos) », RTL,‎ (lire en ligne).
  4. a et b « Interview Tina S : 10 millions de vues de son Eruption ! », La Chaîne Guitare,‎ (lire en ligne).
  5. « Madame Tina Setkic (Evry, 91000) : siret, TVA, adresse... », sur entreprises.lefigaro.fr (consulté le 9 décembre 2020)
  6. a b et c Cécile Jandau, « À 15 ans, Tina S réalise des prouesses musicales à la guitare électrique », L'Express,‎ (ISSN 0014-5270, lire en ligne).
  7. R. F., « À 14 ans, elle reprend un solo de Van Halen et crée le buzz », L'Obs,‎ (lire en ligne).
  8. « Une guitariste de 14 ans bluffe les pros en reprenant du Van Halen sur YouTube », Sud Ouest,‎ (lire en ligne)
  9. a et b (en) Rae Paoletta, « This Teen Guitar Goddess Nails How We Should Treat Sexist Trolls », MTV News,‎ (lire en ligne).
  10. « Vivaldi version Rock à 14 ans... », RTBF,‎ (lire en ligne).
  11. Victor Quattrochi, « À seulement 14 ans, Tina S. transpose du Vivaldi à la guitare électrique », Gentside,‎ (lire en ligne).
  12. « Tina, 15 ans, revient nous donner une leçon de guitare qui laisse pantois », L'Avenir,‎ (lire en ligne).
  13. a et b (en) Tom Compagnoni, « This 16-Year-Old Girl Shows The World How To Shred », The Huffington Post,‎ (lire en ligne).