Brain Magazine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Brain Magazine
Pays France
Langue Français
Genre Presse musicale et culturelle
Fondateur Anaïs Carayon
Date de fondation 2006
Ville d’édition Paris

Rédacteur en chef Anaïs Carayon
Site web Consulter

Brain Magazine est un magazine culturel web français à dominante musicale. Fondé en 2007 par Anaïs Carayon[1], actuelle rédactrice en chef, épaulée par Josselin Bordat [2]. Le magazine compte aujourd'hui une quarantaine de collaborateurs. Le magazine a fondé une agence de communication en 2012[3].

Ligne éditoriale[modifier | modifier le code]

Brain se définit comme un « magazine Intellol »[4]. Le magazine est en grande partie consacré à la musique et plus particulièrement aux musiques électroniques ; son champ éditorial ne se limite toutefois pas au monde musical, et explore des sujets tant culturels, artistiques que sociétaux, à travers articles, reportages et interviews, et à travers ses pages pute et président. Son ton est qualifié de « décalé », parfois provocateur et humoristique, la revue Les Inrockuptibles qualifiant le magazine de « webzine rock'n'roll et gonzo »[5].

Activités annexes[modifier | modifier le code]

Événements musicaux[modifier | modifier le code]

Le magazine organise de façon périodique plusieurs événements musicaux consacrés aux musiques électroniques, via des soirées dans des clubs parisiens, ainsi qu'au rock avec l'organisation de concerts. On compte notamment :

  • Les soirées « Decade », résidences périodiques au club parisien le Social Club, avec la venue d'artistes tels que The XX, Metronomy, Hot Chip, Joakim, DJ Feadz ou Laurent Garnier, les styles musicaux pouvant aller des années 1960 aux années 2000, ainsi que les soirées « Bingo » et le Bal des Branchets[6].
  • Les « Basement Sessions », des concerts rock à fréquence mensuelle[7].
  • Les Brain Roller Party au Wanderlust.
  • Les Bingos Brain un peu partout dans Paris.

Édition[modifier | modifier le code]

En octobre 2011, Brain Magazine se lance dans l'édition et publie son premier ouvrage[8]. Il s'agit du livre Comment devenir un ninja gratuitement ?, issu du blog du même nom, site qui compile une sélection de « perles » de requêtes tapées dans les moteurs de recherche Internet.

Télévision[modifier | modifier le code]

Depuis fin novembre 2013, la rubrique Page Pute du site Brain Magazine fait l'objet d'une adaptation télévisuelle hebdomadaire intitulée Minute Pute et diffusée tous les samedis midis dans Clique, l'émission de Mouloud Achour sur Canal+.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Anaïs Carayon, « Portrait de digital natives, Les Inrocks », le 21 février 2012.
  2. Josselin Bordat, « Roi du lol », 24 février 2012.
  3. Le magazine Brain fonde son agence de pub, Anaïs Richardin, Strategies, 23 octobre 2012.
  4. On discute, « premières pages des Inrocks », numéro 859.
  5. Hugo Lindenberg, « “Brain”, webzine rock’n’roll et gonzo », Les Inrockuptibles, 14 juillet 2010.
  6. C'est quoi être branché aujourd'hui ?, « Glamour », le 20 mai 2012.
  7. Violaine Schutz, « Anaïs Carayon », Satellite Voices, Octobre 2011.
  8. Toma Clarac, « Google Poetics », GQ, 26 octobre 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]