Marc Gicquel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gicquel.
Marc Gicquel
Marc Gicquel
Marc Gicquel à Roland-Garros en 2008
Carrière professionnelle
1999
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (37 ans)
Drapeau : Tunisie Tunis
Taille / poids 1,79 m (5 10) / 75 kg (165 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Gains en tournois 2 445 366 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 3
Meilleur classement 37e (08/09/2008)
En double
Titres 4
Finales perdues 3
Meilleur classement 38e (12/01/2009)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/16 1/16 1/8
Double 1/4 1/16 1/16 1/8
Mixte - 1/4

Marc Gicquel, né le à Tunis, est un joueur de tennis français, professionnel depuis 1999.

Finaliste de trois tournois ATP en simple, il a été 37e mondial en 2008. Il a atteint le troisième tour de tous les tournois du Grand Chelem et est même parvenu en huitièmes de finale de l'US Open en 2006. En double, il a remporté quatre tournois ATP pour un total de sept finales jouées et a atteint une 38e place mondial en 2009.

Carrière[modifier | modifier le code]

Ce Breton a été formé à Saint-Brieuc à l'ATG (Amicale de tennis du Griffon, Ploufragan). Passé pro en 1999, il ne dispute alors quasiment que des tournois « Futures » en France, n'ayant pas envie de voyager et préférant rester auprès de ses proches. Mais il décide plus tard de franchir le pas en allant disputer des Challengers, puis des tournois du circuit principal pour ne pas avoir de regrets.

Il se signale une première fois en 2004 en remportant le Challenger de Timisoara. En 2005, il continue sa progression avec une victoire au Challenger de Grenoble, où il bat notamment Gilles Simon, Thierry Ascione, Fabrice Santoro et Thomas Enqvist ; plus tard, il battra également David Ferrer, alors 16e mondial, à Lyon, où il atteint les quarts de finale. Il finit ainsi l'année aux portes des 100 premiers mondiaux.

2006 - 2007[modifier | modifier le code]

C'est donc logiquement qu'il entre dans les 100 premiers mondiaux en 2006, où il alterne les tournois Challengers avec une victoire à Saint-Brieuc et les tournois du circuit principal, où il passe notamment pour la première fois un tour en Grand Chelem à Roland-Garros. Performance qu'il surpasse quelques mois plus tard à l'US Open où réalise son meilleur parcours en Grand Chelem en atteignant les 1/8 après avoir éliminé deux anciens vainqueurs de Roland-Garros Juan Carlos Ferrero no 18 mondial et Gastón Gaudio no 24 ; il s'incline ensuite face à Roger Federer futur vainqueur du tournoi.
Pour sa première finale d'un tournoi ATP en 2006 (Lyon), il est battu par Richard Gasquet. Il atteint de nouveau la finale du Lyon l'année suivante mais il est de nouveau battu par un Français, Sébastien Grosjean.

En fin d'année 2007, il décroche le titre de Champion de France Inter-Clubs avec l'AS Patton de Rennes. Il bat en cours d'année le no 9 mondial Tommy Robredo.

2008 - 2009[modifier | modifier le code]

Début 2008, Marc Gicquel gagne le tournoi Challenger de Besançon. Il commence l'année par une finale en double à Chennai (Inde) puis atteint les quarts de finale à Estoril et à Casablanca. À l'Open d'Australie il atteint pour la seule fois de sa carrière le troisième tour en bénéficiant de l'abandon de Stanislas Wawrinka (6-2, 3-6, 7-6(5), 2-1 abandon). Il s'incline ensuite en finale du tournoi de s'Hertogenbosch sur gazon, au cours duquel il bat Richard Gasquet no 9 mondial. À Wimbledon il atteint pour l'unique fois de sa carrière le troisième tour, chanceux au premier tour lorsque son adversaire Kei Nishikori abandonne à 1 set partout (4-6, 7-5, abandon) puis au deuxième tour également lorsqu'il remonte de deux sets à zéro et sauve deux balles de matchs contre Ilija Bozoljac (4-6, 5-7, 7-6(1), 7-6(0), 6-3). Lors de l'été 2008, il signe sa première victoire en double à Washington. Ensuite, il décroche le titre de Champion d'Italie Inter-Clubs avec le CSA Capri (Capri Sports Academy) début décembre. Pour terminer la saison, il participe au Masters France mais finit 3e de sa poule, ne gagnant qu'une rencontre face à Josselin Ouanna.

En 2009, Marc Gicquel associé à Jo-Wilfried Tsonga remporte l'Open de Brisbane en double. En février, il réalise une jolie performance au tournoi de Rotterdam (classé ATP 500 Series) en atteignant les quarts de finale après avoir éliminé en huitièmes de finale Paul-Henri Mathieu. Il échoue aux portes des demies face à Andy Murray. En mai, il remporte le tournoi de Bordeaux. À Roland-Garros, il bat Andreas Beck le sur le score de 6-4, 6-7, 7-6, 7-5 et se qualifie pour la première fois de sa carrière en 1/16 de finale de ce tournoi. Il perd à ce stade de la compétition face à Andy Roddick, 6-1, 6-4, 6-4.

2010 - 2012[modifier | modifier le code]

À l'Open d'Australie 2010, il atteint le 2e tour mais contracte une blessure à la jambe qui va casser la bonne dynamique de sa carrière alors qu'il était 52e mondial. Il essai de participer au Masters 1000 de Miami en mars mais doit abandonner contre Schwank 4-3ab. Il ne retrouvera pas le niveau qui lui permis d'être durablement installé autour de la 50e place mondial. En mai 2010 il quitte les 100 meilleurs mondiaux pour la première fois depuis juin 2006. Il participe à Roland-Garros, il est battu nettement par Pere Riba toujours handicapé par sa jambe. Même scénario en juin 2010 à Wimbledon, où il est également battu au 1er tour par Paul-Henri Mathieu en 4 sets cette fois. Il parvient à s'extraire des qualifications de l'US Open avant de perdre contre Thiemo de Bakker au 1er tour.

En octobre 2010, il remporte l'Open de Rennes (challenger) en battant en finale Stéphane Bohli sur le score de 7-6, 4-6, 6-1. Une performance qui lui permet de rester dans les 200 meilleurs mondiaux jusqu'à 2011.

En mai 2011, il remporte pour la seconde fois le tournoi de Bordeaux. Un tournoi challenger doté de 110 points ATP où il bat 3 membres du top 100 : Mischa Zverev, puis Jérémy Chardy 7-6 6-7 7-6 et enfin Julien Benneteau 1-6 6-2 6-3 en demi-finale. En final, il triomphe d'Horacio Zeballos (108e mondial) 6-2 6-4. Marc Gicquel pointe à la 110e place mondial au classement ATP. Dans le foulée, il participe à Roland-Garros 2011 et Wimbledon 2011 en qualité de repêché après avoir perdu, au 3e tour des qualifications des deux tournois. Il réintègre le top 100 en septembre et est qualifié directement pour le tableau principal de l'US Open, où il sera défait par Jack Sock. Une période difficile s'amorce pour le natif de Tunis qui descendra jusqu'à la 266e place mondial en septembre 2012 et ne participera plus à aucun grand chelem jusqu'en mai 2013.

En octobre 2012, il se relance en remportant le challenger de Genève (et ses 100 points ATP) en battant Matthias Bachinger (120e mondial) en finale. Au cours de l'année 2012, Marc Gicquel a également remporté 3 tournois Futures en France. Il rempile pour une année 2013, qu'il pensait être sa dernière s'il n'arrivait pas à réintégrer le top 100.

2013 - 2014[modifier | modifier le code]

En février 2013 lors de l'open de Montpellier, il remporte le titre en double associé à Michaël Llodra. Dans le foulée, le breton atteint la finale du tournoi challenger de Quimper. Il se qualifie au Master 1000 d'Indian Wells en mars en participant aux qualifications où il bat Daniel Brands. Au 1er tour, Bernard Tomic le vainc difficilement 5-7 6-7. Il est invité par les organisateurs à Roland Garros où il s'incline contre Fernando Verdasco. Il remporte le challenger de Saint-Rémy-de-Provence et ses 80 points ATP en septembre 2013 ce qui lui permet de réintégrer, le 9 septembre 2013, le top 100 pour 2 semaines. En fin d'année, lors du championnat interclubs de France, il mènera son club, le TC Paris, à la victoire en remportant tous ses simples.

En février 2014, il brille à nouveau à Montpellier. Il remporte ses 3 matches de qualifications. Dans le tableau principal, il remporte contre Michaël Llodra son 1er match ATP depuis juin 2010 (au Queen's). Il réalise la performance de battre le (20e mondial) Gilles Simon, qui était certes diminué par une blessure, 7-6 6-3 avant de s'incliner en quart de justesse contre Jarkko Nieminen (36e mondial). Il atteint de nouveau la finale du double mais est défait en compagnie de Nicolas Mahut cette fois.

Divers[modifier | modifier le code]

Il est marié et a deux enfants Noah et Léa. Il est l'ambassadeur de l'Open de Quimper depuis 2014.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Titre en simple[modifier | modifier le code]

Aucun

Finales en simple (3)[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Surface Adversaire Score
1 29/10/2006 Drapeau : France Grand Prix de tennis de Lyon, France Moquette indoor Drapeau : France Richard Gasquet 6-3, 6-1
2 28/10/2007 Drapeau : France Grand Prix de tennis de Lyon, France Moquette indoor Drapeau : France Sébastien Grosjean 7-6, 6-4
3 21/06/2008 Drapeau : Pays-Bas Open de Bois-le-Duc, Pays-Bas Gazon Drapeau : Espagne David Ferrer 6-4, 6-2

Titres en double (4)[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Surface Partenaire Finalistes Score Tableau
1 10/08/2008 Drapeau : États-Unis Classic de Washington, États-Unis Dur Drapeau : Suède Robert Lindstedt Drapeau : Brésil Bruno Soares
Drapeau : Zimbabwe Kevin Ullyett
7-6(6), 6-3 Tableau
2 05/01/2009 Drapeau : Australie Open de Brisbane, Australie Dur Drapeau : France Jo-Wilfried Tsonga Drapeau : Allemagne Mischa Zverev
Drapeau : Espagne Fernando Verdasco
6-4, 6-3 Tableau
3 04/01/2010 Drapeau : Australie Open de Brisbane, Australie Dur Drapeau : France Jérémy Chardy Drapeau : Inde Leander Paes
Drapeau : République tchèque Lukáš Dlouhý
6-3, 7-65 Tableau
4 04/02/2013 Drapeau : France Open Sud de France, Montpellier Dur Drapeau : France Michaël Llodra Drapeau : Suède Johan Brunström
Drapeau : Afrique du Sud Raven Klaasen
6-3, 3-6, 11-9 Tableau

Finales en double (3)[modifier | modifier le code]

Date Nom et lieu du tournoi Surface Vainqueurs Partenaire Score
1 15/07/2007 Drapeau : Suisse Open de Gstaad, Suisse Terre battue Drapeau : République tchèque František Čermák
Drapeau : République tchèque Pavel Vízner
Drapeau : France Florent Serra 7-5, 5-7, [10-7]
2 06/01/2008 Drapeau : Inde Open de Chennai, Inde Dur Drapeau : Thaïlande Sanchai Ratiwatana
Drapeau : Thaïlande Sonchat Ratiwatana
Drapeau : Chypre Márcos Baghdatís 6-4, 7-5
3 03/02/2014 Drapeau : France Open de Montpellier, France Dur (int.) Drapeau : Russie Nikolay Davydenko
Drapeau : Ouzbékistan Denis Istomin
Drapeau : France Nicolas Mahut 6-4, 1-6, [10-7]

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Palmarès en Grand Chelem
Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2004 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne F. Vicente
2005
2006 2e tour (1/32) Drapeau : Allemagne N. Kiefer 1/8 de finale Drapeau : Suisse R. Federer
2007 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis A. Roddick 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine G. Gaudio 1er tour (1/64) Drapeau : République tchèque J. Hernych 1er tour (1/64) Drapeau : République tchèque T. Berdych
2008 3e tour (1/16) Drapeau : Russie N. Davydenko 2e tour (1/32) Drapeau : Espagne T. Robredo 3e tour (1/16) Drapeau : Suisse R. Federer 1er tour (1/64) Drapeau : Russie I. Andreev
2009 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine D. Nalbandian 3e tour (1/16) Drapeau : États-Unis A. Roddick 2e tour (1/32) Drapeau : Italie A. Seppi 2e tour (1/32) Drapeau : États-Unis A. Roddick
2010 2e tour (1/32) Drapeau : Royaume-Uni A. Murray 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne P. Riba 1er tour (1/64) Drapeau : France P-H. Mathieu 1er tour (1/64) Drapeau : Pays-Bas T. de Bakker
2011 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne A. Montañés 1er tour (1/64) Drapeau : Canada M. Raonic 1er tour (1/64) Drapeau : États-Unis J. Sock
2012
2013 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne F. Verdasco 1er tour (1/64) Drapeau : Canada V. Pospisil
  • À droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Palmarès en Grand Chelem
Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2005 2e tour (1/16)
Drapeau : France N. Devilder
Drapeau : Inde L. Paes
Drapeau : Serbie-et-Monténégro N. Zimonjić
2006 1er tour (1/32)
Drapeau : France G. Monfils
Drapeau : Afrique du Sud C. Haggard
Drapeau : Israël H. Levy
1er tour (1/32)
Drapeau : France G. Simon
Drapeau : Autriche O. Marach
Drapeau : République tchèque C. Suk
2007 2e tour (1/16)
Drapeau : France F. Serra
Drapeau : Afrique du Sud W. Moodie
Drapeau : Australie T. Perry
1er tour (1/32)
Drapeau : France F. Serra
Drapeau : Australie P. Hanley
Drapeau : Zimbabwe K. Ullyett
2e tour (1/16)
Drapeau : France F. Serra
Drapeau : Bahamas M. Knowles
Drapeau : Canada D. Nestor
1er tour (1/32)
Drapeau : Belgique O. Rochus
Drapeau : Australie P. Hanley
Drapeau : Zimbabwe K. Ullyett
2008 1/4 de finale
Drapeau : France F. Santoro
Drapeau : Israël J. Erlich
Drapeau : Israël A. Ram
1er tour (1/32)
Drapeau : France F. Santoro
Drapeau : France N. Devilder
Drapeau : France O. Patience
1er tour (1/32)
Drapeau : France F. Santoro
Drapeau : Biélorussie M. Mirnyi
Drapeau : Royaume-Uni J. Murray
1/8 de finale
Drapeau : France S. Grosjean
Drapeau : Espagne F. López
Drapeau : Espagne F. Verdasco
2009 1er tour (1/32)
Drapeau : France A. Clément
Drapeau : Autriche A. Peya
Drapeau : Allemagne P. Petzschner
1er tour (1/32)
Drapeau : France J. Chardy
Drapeau : Brésil B. Soares
Drapeau : Zimbabwe K. Ullyett
2e tour (1/16)
Drapeau : France A. Clément
Drapeau : États-Unis J. Blake
Drapeau : États-Unis M. Fish
2e tour (1/16)
Drapeau : France F. Santoro
Drapeau : Afrique du Sud W. Moodie
Drapeau : Belgique D. Norman
2010 1er tour (1/32)
Drapeau : France J. Chardy
Drapeau : Italie F. Fognini
Drapeau : Italie P. Starace
2e tour (1/16)
Drapeau : France É. Roger-Vasselin
Drapeau : Espagne N. Almagro
Drapeau : Espagne S. Ventura
1er tour (1/32)
Drapeau : France G. Monfils
Drapeau : États-Unis B. Klahn
Drapeau : États-Unis T. Smyczek
2011 1er tour (1/32)
Drapeau : France É. Roger-Vasselin
Drapeau : Serbie J. Tipsarević
Drapeau : Serbie V. Troicki
1er tour (1/32)
Drapeau : France G. Monfils
Drapeau : Allemagne F. Mayer
Drapeau : Pays-Bas R. Wassen
2012 2e tour (1/16)
Drapeau : France É. Roger-Vasselin
Drapeau : Australie M. Ebden
Drapeau : États-Unis R. Harrison
2013 2e tour (1/16)
Drapeau : France É. Roger-Vasselin
Drapeau : Croatie I. Dodig
Drapeau : Brésil M. Melo
2014 1er tour (1/32)
Drapeau : France B. Paire
Drapeau : Croatie M. Draganja
Drapeau : Croatie M. Pavić
  • En dessous du résultat se trouve le nom du partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

En double mixte[modifier | modifier le code]

Palmarès en Grand Chelem
Année Open d'Australie Roland-Garros Wimbledon US Open
2013 - 1er tour (1/16)
Drapeau : France Caroline Garcia
Drapeau : Slovénie K. Srebotnik
Drapeau : Serbie N. Zimonjić
- -
  • En dessous du résultat se trouve le nom de la partenaire. À droite se trouvent les noms des ultimes adversaires.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg puis Madrid[1] Canada Cincinnati Madrid puis Shanghai[2] Paris
2006 1er tour
Drapeau : Belgique K. Vliegen
1er tour
Drapeau : Suisse S. Wawrinka
2007 1er tour
Drapeau : États-Unis M. Russell
1er tour
Drapeau : Russie E. Korolev
2e tour
Drapeau : Espagne G. García-López
1er tour
Drapeau : Argentine J.I. Chela
1er tour
Drapeau : France G. Simon
1er tour
Drapeau : États-Unis S. Querrey
1er tour
Drapeau : Croatie M. Ančić
2008 2e tour
Drapeau : États-Unis J. Blake
1er tour
Drapeau : Italie A. Seppi
1er tour
Drapeau : Finlande J. Nieminen
1er tour
Drapeau : République tchèque R. Štěpánek
2009 2e tour
Drapeau : Suisse R. Federer
1er tour
Drapeau : Argentine J. Mónaco
2e tour
Drapeau : Espagne D. Ferrer
2010 1er tour
Drapeau : Argentine E. Schwank
2011
2012
2013 1er tour
Drapeau : Australie B. Tomic
  • En dessous du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Statistiques sur le circuit ATP[modifier | modifier le code]

  • Simple : 205 matchs / 92 victoires / 113 défaites / 3 finales
  • Double : 116 matchs / 57 victoires / 59 défaites / 4 titres
  • Victoires sur le top 10 : Tommy Robredo en 2007 et Richard Gasquet en 2008 tous deux no 9 mondial.

Mise à jour le 10 février 2014

Classement ATP et principaux résultats[modifier | modifier le code]

2004 : no 159 au mieux

  • Vainqueur du Challenger de Timisoara (challenger) (50 pts)

2005 : no 123 au mieux

2006 : no 50 au mieux

2007 : no 38 au mieux

2008 : no 37 au mieux

2009 : no 40 au mieux

2010 : no 51 au mieux

2011 : no 95 au mieux

  • Vainqueur du Tournoi de Bordeaux (challenger) (110 pts)
  • Demi-finale de Sopot (challenger) (45 pts) et de San Marino (challenger) (40 pts)

2012 : no 142 au mieux

  • Vainqueur de l'Open de Genève (challenger) (100 pts) et de 3 tournois ITF Futures

2013 : no 99 au mieux

2014 : no 114 au mieux

Classements ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

Classements en simple à l'issue de chaque saison (1999-2013) :

Année 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Rang en augmentation 714 en diminution 1334 en augmentation 406 en augmentation 225 en diminution 411 en augmentation 163 en augmentation 123 en augmentation 50 en diminution 70 en augmentation 54 en diminution 58 en diminution 151 en augmentation 145 en diminution 153 en augmentation 119

Source : (en) Classements de Marc Gicquel sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome, de Hambourg (jusqu'en 2008) et de Madrid (depuis 2009) a changé au cours des ans.
  2. Les Masters 1000 de Madrid (2002-2008) et de Shanghai (depuis 2009) se sont succédé.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]