Evgeny Korolev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Korolev.
Ne doit pas être confondu avec Evgeni Koroliov.
Evgeny Korolev
Image illustrative de l'article Evgeny Korolev
Evgeny Korolev lors de l'US Open 2009.
Carrière professionnelle
2005 – 2014
Nationalité Drapeau de la Russie Russie
Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan (depuis 2010)
Naissance (29 ans)
Moscou
Taille / poids 1,85 m (6 1) / 82 kg (180 lb)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Evgeny Korolev Sr.
Gains en tournois 1 510 466 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 1
Meilleur classement 46e (22/02/2010)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 113e (22/03/2010)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/16 1/32 1/32 1/32
Double 1/16 1/32 1/16 -

Ievgueni Ievguenievitch Korolev (en russe : Евгений Евгеньевич Королёв), né le à Moscou, est un joueur de tennis russe naturalisé kazakh en 2010.

C'est un cousin d'Anna Kournikova[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière professionnelle en 2005, année durant laquelle il remporte son premier tournoi Challenger à Aachen (avec un statut de Lucky loser). Titré à 17 ans et huit mois, il devient un des plus jeunes joueurs à remporter un tournoi de cette catégorie. Il remportera ce même tournoi à deux autres reprises en 2007 et 2008.

Il dispute son premier International Series en 2006 à Marseille, où il se révèle en atteignant les quarts de finale grâce à une victoire sur Nikolay Davydenko, 6e mondial. Après un huitième de finale à Barcelone, il dispute ensuite son premier Grand Chelem à Roland-Garros où il bat Andreas Seppi. Sa fin de saison est marquée par un quart de finale à Båstad et une victoire en Challenger à Düsseldorf, ce qui lui permet d'intégrer le top 100.

En 2007, il confirme sur le circuit ATP en atteignant les quarts de finale à Sydney, puis les demies à Las Vegas, où il bat le n°6 mondial James Blake, et le 3e tour à Indian Wells. Il atteint trois autres quarts de finale à Valence, Amersfoort et Metz. Sa saison 2008 ressemble beaucoup à la précédente puisqu'il la débute par un nouveau quart à Sydney, puis un autre à Las Vegas où il remporte son match contre Fernando González à sa 11e balle de match[2]. Au mois d'avril, il accède aux demi-finales du tournoi de Valence. Il bat également à deux reprises Robin Söderling à Rome et à New York.

En février 2009, issu des qualifications, il crée la surprise en atteignant la finale du tournoi de Delray Beach après avoir éliminé entre autres son compatriote Igor Kunitsyn, tête de série no 4 au premier tour, l'Espagnol Guillermo García-López en quart de finale et le Belge Christophe Rochus en demi-finale. Il chute logiquement en finale contre l'Américain Mardy Fish, tête de série no 1 (7-5, 6-3). Début avril, il démarre sa tournée sur terre battue par une demi-finale à Houston. Il retrouve le succès en fin de saison en décrochant notamment le titre le plus important de sa carrière à Szczecin, puis en enchaînant quatre quarts de finale sur le circuit ATP dont Bâle début novembre où il est battu par Roger Federer.

Début 2010, il réalise sa meilleure performance dans un tournoi du Grand Chelem à l'Open d'Australie en disposant de Tomáš Berdych au deuxième tour, ce qui lui permet d'atteindre le top 50. Par la suite, il s'incline à 10 reprises au premier tour d'un tournoi ATP sur 16 participations. Il se rattrape avec un quart de finale à New Haven. Il se blesse cependant au coude lors du premier tour de l'US Open et interrompt sa saison. De retour sur le circuit Challenger, il gravite autour de la 250e place pendant trois ans et ne parvient pas à retrouver son meilleur niveau. Il annonce sa retraite fin 2014. Il fait depuis quelques apparitions dans des tournois ITF aux Etats-Unis[3].

Il a fait partie de l'équipe du Kazakhstan de Coupe Davis entre 2011 et 2014. Il y a joué 9 matchs et en a remporté un seul, contre Jürgen Melzer en 2013.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Finale en simple messieurs[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Dotation Surface Vainqueur Score
1 23-02-2009 Drapeau : États-Unis International Tennis ChampionshipsDelray Beach ATP 250 442 500 $ Dur (ext.) Drapeau : États-Unis Mardy Fish 7-5, 6-3 Parcours

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2006 2e tour (1/32) Drapeau : Argentine G. Gaudio
2007 1er tour (1/64) Drapeau : Chili F. González 1er tour (1/64) Drapeau : Russie N. Davydenko 1er tour (1/64) Drapeau : Suisse S. Wawrinka
2008 2e tour (1/32) Drapeau : Allemagne P. Kohlschreiber 1er tour (1/64) Drapeau : France F. Santoro 1er tour (1/64) Drapeau : République tchèque T. Berdych 2e tour (1/32) Drapeau : France G. Monfils
2009 2e tour (1/32) Drapeau : Suisse R. Federer 1er tour (1/64) Drapeau : Espagne D. Gimeno-Traver 1er tour (1/64) Drapeau : Russie I. Andreev 1er tour (1/64) Drapeau : Allemagne A. Beck
2010 3e tour (1/16) Drapeau : Chili F. González 1er tour (1/64) Drapeau : Serbie N. Djokovic 2e tour (1/32) Drapeau : Australie L. Hewitt 1er tour (1/64) Drapeau : Japon K. Nishikori
  • À droite du résultat, se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2007 1er tour (1/32)
Drapeau : Russie M. Youzhny
Drapeau : Australie C. Ball
Drapeau : Australie A. Feeney
2008
2009 1er tour (1/32)
Drapeau : Russie I. Andreev
Drapeau : Suède J. Brunström
Drapeau : Antilles néerlandaises J-J. Rojer
2e tour (1/16)
Drapeau : Russie I. Andreev
Drapeau : Afrique du Sud W. Moodie
Drapeau : Belgique D. Norman
2010 2e tour (1/16)
Drapeau : Russie I. Andreev
Drapeau : Argentine L. Mayer
Drapeau : Argentine H. Zeballos
1er tour (1/32)
Drapeau : Royaume-Uni J. Delgado
Drapeau : France T. Ascione
Drapeau : France L. Recouderc
  • Sous le résultat, le nom du (de la) partenaire ; à droite, les noms des ultimes adversaires.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg puis Madrid[4] Canada Cincinnati Madrid puis Shanghai[5] Paris
2006 1er tour
Drapeau : République tchèque R. Štěpánek
2007 3e tour
Drapeau : Serbie N. Djokovic
2e tour
Drapeau : Finlande J. Nieminen
2008 1er tour
Drapeau : France N. Mahut
1er tour
Drapeau : Russie D. Toursounov
2e tour
Drapeau : Chili F. González
2009
2010 2e tour
Drapeau : Suède R. Söderling
1er tour
Drapeau : Israël D. Sela
1er tour
Drapeau : Allemagne M. Berrer
1er tour
Drapeau : Espagne D. Ferrer
1er tour
Drapeau : Croatie I. Karlović
  • Sous le résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Russian tennis coach blasts Pervak's switch to Kazakhstan », sur en.rian.ru,
  2. (en) ESPN "Korolev ousts top seed Gonzalez
  3. Evgeny Korolev to make his comeback to professional tennis, tennisworldusa, 15 avril 2016
  4. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome, de Hambourg (jusqu'en 2008) et de Madrid (depuis 2009) a changé au cours des ans.
  5. Les Masters 1000 de Madrid (2002-2008) et de Shanghai (depuis 2009) se sont succédé.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :