Josselin Ouanna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Josselin Ouanna
Image illustrative de l’article Josselin Ouanna
Josselin Ouanna en 2014.
Carrière professionnelle
2003 – 2015
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (33 ans)
Tours
Taille 1,93 m (6 4)
Prise de raquette Droitier, revers à une main
Entraîneurs Gérald Brémond
Laurent Raymond
Gains en tournois 741 500 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 88e (05/10/2009)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 220e (07/01/2008)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/64 1/16 - 1/32
Double - 1/16 - -
Mixte - 1/16 - -

Josselin Ouanna, né le à Tours, est un joueur de tennis français, professionnel de 2003 à 2015.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Tours et d'ascendance guadeloupéenne, il est vite repéré et intègre l'INSEP avec ses amis de la « blackteam » Gaël Monfils (d'ascendance antillaise) et Jo-Wilfried Tsonga (de père congolais). Il est alors entraîné par Jérôme Potier au CNE de Roland-Garros. Plusieurs blessures ont freiné sa progression entre 2005 et 2007.

Après une nouvelle année blanche en 2015, il annonce son retrait du circuit professionnel pour se concentrer sur sa reconversion[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 2004, il participe à la finale de l'Open d'Australie junior. Il perd face à Gaël Monfils (6-0, 6-3). Il joue peu après son premier tournoi Challenger à Cherbourg et atteint les quarts de finale. Il remporte en septembre son premier tournoi professionnel.

En 2007, il est quart de finaliste à Tunica et à Freudenstadt. Il remporte deux nouveaux tournois Future en France en fin d'année.

Il atteint en 2008 les quarts de finale de quatre tournois challengers en début de saison. Il dispute son premier Roland-Garros avec un statut de lucky loser mais s'incline face à l'Argentin Juan Martín del Potro. Il perd ensuite deux fois en quart de finale de tournois challengers en France avant de remporter le tournoi challenger de Rennes face à Adrian Mannarino. Josselin Ouanna est ensuite révélé au grand public lors du Tournoi de Lyon où il bat Ivan Ljubičić, alors 46e mondial, puis Nicolás Lapentti avant de s'incliner devant Gilles Simon. Cette performance le qualifie pour le premier Masters France mais il s'incline lors des matchs de poule face à Julien Benneteau, Gilles Simon et Marc Gicquel.

Il remporte en avril 2009 le tournoi challenger de Saint-Brieuc face à Adrian Mannarino en trois sets (7-5, 1-6, 6-4).

Josselin Ouanna au cours du match contre Marat Safin à Roland Garros 2009.

Bénéficiant d'une invitation pour l'édition 2009 de Roland-Garros, son second Grand Chelem un an après sa première participation, il franchit le 1er tour en éliminant l'Espagnol Marcel Granollers en cinq sets (7-5, 2-6, 3-6, 7-6, 6-1). Au deuxième, il élimine le 12e joueur mondial, une de ses idoles de jeunesse et ancien numéro un mondial Marat Safin, qui jouait son dernier Roland-Garros, en cinq sets (7-62, 7-64, 3-6, 4-6, 10-8)[2], ce qui l'a fait connaitre du grand public[3]. C'est la première fois que le Tourangeau bat un top 30[4]. Il est éliminé au troisième tour par Fernando González en trois sets (7-5, 6-3, 7-5).

En fin d'année, il est éliminé par le même adversaire, Fernando González, au 2e tour de l'US Open mais cela lui permet d'entrer pour la première fois de sa carrière dans le top 100.

En 2010, il s'incline au deuxième tour à Roland-Garros face à Jo-Wilfried Tsonga après avoir battu Łukasz Kubot au premier tour.

Il remporte en 2012 les tournois Challenger de Cherbourg[5] et de Saint-Rémy-de-Provence et regagne 180 places au classement ATP.

À la suite du forfait de Nicolas Mahut, il récupère l'invitation qui lui permet de participer à l'Open d'Australie 2013 où il y affronte le Colombien Alejandro Falla contre qui il perd en trois sets 4-6, 5-7, 4-6, durant un match où il rate de nombreuses opportunités de prendre le service de son adversdaire[6].

Palmarès sur le circuit Challenger[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

# Année Nom et lieu du tournoi Surface Adversaire Score
1 2008 Drapeau : France Challenger de Rennes Dur (int.) Drapeau : France Adrian Mannarino 6-2, 6-3
2 2009 Drapeau : France Challenger de Saint-Brieuc Terre battue (ext.) Drapeau : France Adrian Mannarino 7-5, 1-6, 6-4
3 2012 Drapeau : France Challenger de Cherbourg Dur (int.) Drapeau : France Maxime Teixeira 6-3, 6-2
4 2012 Drapeau : France Trophée des Alpilles, Saint-Rémy-de-Provence Dur (ext.) Drapeau : Italie Flavio Cipolla 6-4, 7-5

En double[modifier | modifier le code]

# Année Nom et lieu du tournoi Surface Partenaire Adversaires Score
1 2014 Drapeau : République populaire de Chine Challenger de Tianjin Dur Drapeau : Allemagne Robin Kern Drapeau : États-Unis Jason Jung
Drapeau : États-Unis Evan King
63-7, 7-5, [10-8]

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2008 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine J. M. del Potro
2009 3e tour (1/16) Drapeau : Chili F. González 2e tour (1/32) Drapeau : Chili F. González
2010 2e tour (1/32) Drapeau : France J.-W. Tsonga
2011
2012
2013 1er tour (1/64) Drapeau : Colombie A. Falla

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2006 1er tour (1/32)
Drapeau : France J. Chardy
Drapeau : Australie S. Huss
Drapeau : Israël H. Levy
2007 2e tour (1/16)
Drapeau : France G. Monfils
Drapeau : États-Unis B. Bryan
Drapeau : États-Unis M. Bryan
2008 1er tour (1/32)
Drapeau : France G. Monfils
Drapeau : Slovaquie D. Hrbatý
Drapeau : Corée du Sud Lee H-t.
2009 1er tour (1/32)
Drapeau : France J.-W. Tsonga
Drapeau : Inde M. Bhupathi
Drapeau : Bahamas M. Knowles
2010 2e tour (1/16)
Drapeau : France G. Monfils
Drapeau : Autriche J. Knowle
Drapeau : Israël A. Ram
2011 1er tour (1/32)
Drapeau : France G. Monfils
Drapeau : Biélorussie M. Mirnyi
Drapeau : Canada D. Nestor
2012
2013 1er tour (1/32)
Drapeau : France G. Monfils
Drapeau : Allemagne P. Marx
Drapeau : Roumanie F. Mergea
2014 1er tour (1/32)
Drapeau : France G. Monfils
Drapeau : France M. Llodra
Drapeau : France N. Mahut
2015 1er tour (1/32)
Drapeau : France G. Monfils
Drapeau : Suède R. Lindstedt
Drapeau : Autriche J. Melzer

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Hambourg puis Madrid[7] Canada Cincinnati Madrid puis Shanghai[8] Paris
2008 1er tour
Drapeau : Suède R. Söderling
2009
2010 1er tour
Drapeau : Suisse S. Wawrinka

N.B. : sous le résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Meilleures performances[modifier | modifier le code]

Classement ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Rang 521 en augmentation 334 en diminution 506 en diminution 608 en augmentation 290 en augmentation 155 en augmentation 130 en diminution 157 en diminution 375 en augmentation 124 en diminution 274 en diminution 352 en diminution 1326

En double[modifier | modifier le code]

Année 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
Rang 731 en augmentation 556 en diminution 718 en diminution 879 en augmentation 233 en diminution 443 en diminution NC en augmentation 272 en diminution 1179 en augmentation 260 en diminution 546 en diminution 575 en diminution 1169

Source : (en) Classements de Josselin Ouanna sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Josselin Ouanna a fini de faire le tour du monde », sur www.ouest-france.fr, (consulté le 20 janvier 2016)
  2. L'exploit de Ouanna ! dans Le Figaro du 28 mai 2009
  3. Josselin Ouanna accélère le rythme, moselle-open.com
  4. La sensation Ouanna, eurosport.fr
  5. Josselin Ouanna : De nouvelles ambitions, fft.fr
  6. RMC SPORT, « Open d’Australie – Ouanna peut s’en vouloir », sur RMC SPORT (consulté le 21 mars 2016)
  7. Les Masters 1000 de Hambourg (jusqu'en 2008) et de Madrid (depuis 2009) se sont succédé.
  8. Les Masters 1000 de Madrid (2002-2008) et de Shanghai (depuis 2009) se sont succédé.
  9. Josselin Ouanna: «Djokovic: je le trouvais nul à douze ans», 20minutes.fr
  10. Le Français Josselin Ouanna passe en force contre Marat Safin, france24.com