Littératures de l'imaginaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les littératures de l'imaginaire sont un ensemble de styles littéraires ayant pour point commun de faire évoluer le récit dans un univers physique et social entièrement construit par leur auteur. Contrairement aux littératures réalistes (Stendhal, Honoré de Balzac, Giovanni Verga, Fiodor Dostoïevski, Charles Dickens...) ou naturaliste comme Émile Zola, les littératures de l'imaginaire ne réfléchissent pas le monde par l'art de la description fidèle mais plutôt par l'art de l'allégorie (la description n'en est pas absente pour autant, comme ne l'est pas l'allégorie dans les littératures réalistes).

C'est souvent la science-fiction, le fantastique et la fantasy qui sont reconnus comme littératures de l'imaginaire. Il est néanmoins aussi possible d'y inclure les contes et les mythes ainsi que, plus spécifiquement, les récits surréalistes et le réalisme magique. Des auteurs comme Franz Kafka ou Mikhaïl Boulgakov peuvent à ce titre être considérés comme ayant produit des littératures de l'imaginaire.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Littératures de l’imaginaire en France », dossier de Initiales, 18 décembre 2007.
  • « Spécial littératures de l'imaginaire en France : la parole aux éditeurs », in Bifrost n° 36.

Articles connexes[modifier | modifier le code]