Christine Brooke-Rose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christine Brooke-Rose
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Jerzy Pietrkiewicz (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Arme
Conflit
Distinction

Christine Frances Evelyn Brooke-Rose (née le à Genève, et décédée le [1]) est une romancière et critique littéraire britannique, connue principalement pour ses expérimentations en écriture.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née d'un père anglais et d'une mère suisse-américaine, elle fait ses études à Bruxelles, puis à Oxford et à Londres. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle travaille au quartier général des services de renseignement britanniques, à Bletchley Park, et entame ensuite sa carrière littéraire.

Après l'échec de son troisième mariage en 1968, elle s'installe en France, où elle enseigne la linguistique à l'Univsersité de Vincennes et fréquente l'avant-garde parisienne (Hélène Cixous, Julia Kristeva).

Elle vivait depuis 2004 dans un petit village près d'Avignon. Elle décède le 21 mars 2012.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Gold (poésie) (1955)
  • The Languages of Love (roman) (1957)
  • The Sycamore Tree (roman) (1958)
  • A Grammar of Metaphor (critique) (1958)
  • The Dear Deceit (roman) (1960)
  • The Middlemen: A Satire (1961)
  • Out (roman) (1964)
  • Such (roman) (1966) (James Tait Black Memorial Prize)
  • Between (roman) (1968)
  • Go When You See the Green Man Walking (nouvelles) (1970)
  • A ZBC of Ezra Pound (critique) (1971)
  • Thru (roman) (1975)
  • A Structural Analysis of Pound's Usura Canto: Jakobson's Method Extended and Applied to Free Verse (critique) (1976)
  • A Rhetoric of the Unreal: Studies in Narrative and Structure, Especially of the Fantastic (critique) (1981)
  • Amalgamemnon (roman) (1984)
  • Xorandor (roman) (1986) (traduction française 1990)
  • Verbivore (roman) (1990)
  • Stories, Theories, and Things (théorie littéraire) (1991)
  • Textermination (roman) (1992)
  • Remake (autobiographie) (1996)
  • Next (roman) (1998)
  • Subscript (roman) (1999)
  • Invisible Author: Last Essays (critique) (2002)
  • Harlan Ellison: The Edge of Forever (avec Ellen Weil) (2002)
  • Life, End of (autobiographie) (2006)

Christine Brooke-Rose a également traduit en anglais Dans le labyrinthe d'Alain Robbe-Grillet (In the Labyrinth, 1980)

Références[modifier | modifier le code]

  • Sarah Birch, Christine Brooke-Rose and Contemporary Fiction (1994)
  • Ellen J. Friedman et Richard Martin, Utterly other discourse : the texts of Christine Brooke-Rose (1995)
  1. [1]