Aller au contenu

La Pesse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Pesse
La Pesse
Vue du village de La Pesse après les premières neiges.
Blason de La Pesse
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Jura
Arrondissement Saint-Claude
Intercommunalité Communauté de communes Haut-Jura Saint-Claude
Maire
Mandat
Claude Mercier
2020-2026
Code postal 39370
Code commune 39413
Démographie
Gentilé Pesserand, Pesserande
Population
municipale
330 hab. (2021 en diminution de 7,3 % par rapport à 2015)
Densité 14 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 17′ 11″ nord, 5° 50′ 54″ est
Altitude Min. 800 m
Max. 1 440 m
Superficie 24,26 km2
Type Commune rurale à habitat dispersé
Unité urbaine Hors unité urbaine
Aire d'attraction Hors attraction des villes
Élections
Départementales Canton des Coteaux du Lizon
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
La Pesse
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
La Pesse
Géolocalisation sur la carte : Jura
Voir sur la carte topographique du Jura
La Pesse
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
La Pesse
Liens
Site web http://www.mairie-la-pesse.com

La Pesse est une commune française située dans le département du Jura, dans la région culturelle et historique de Franche-Comté et la région administrative Bourgogne-Franche-Comté.

Elle fait partie de la Communauté de communes Haut-Jura Saint-Claude.

Géographie

[modifier | modifier le code]

La Pesse se situe dans les Hautes Combes, espace montagneux du sud du Haut-Jura qui constitue la zone d’habitat à la fois la plus élevée (altitude moyenne 1 100 m) et la moins peuplée du massif jurassien[1].

La Pesse est situé à 20 km à l'est d'Oyonnax et à 20 km de Saint-Claude.

L'habitat est réparti entre le centre du village, le hameau de l'Embossieux, de nouveaux lotissements et des fermes isolées.

Les paysages de combes sont caractéristiques, dominés par quelques crêts et monts et marqués par des dolines dont certaines accueillent des tourbières. Pour autant, plus de la moitié de la commune est couverte par la forêt.

En 2010, le climat de la commune est de type climat de montagne, selon une étude du Centre national de la recherche scientifique s'appuyant sur une série de données couvrant la période 1971-2000[2]. En 2020, Météo-France publie une typologie des climats de la France métropolitaine dans laquelle la commune est exposée à un climat de montagne ou de marges de montagne et est dans la région climatique Jura, caractérisée par une forte pluviométrie en toutes saisons (1 000 à 1 500 mm/an), des hivers rigoureux et un ensoleillement médiocre[3].

Pour la période 1971-2000, la température annuelle moyenne est de 5,8 °C, avec une amplitude thermique annuelle de 15,4 °C. Le cumul annuel moyen de précipitations est de 2 021 mm, avec 12,2 jours de précipitations en janvier et 10,3 jours en juillet[2]. Pour la période 1991-2020, la température moyenne annuelle observée sur la station météorologique installée sur la commune est de 6,9 °C et le cumul annuel moyen de précipitations est de 1 659,9 mm. La température maximale relevée sur cette station est de 33,5 °C, atteinte le ; la température minimale est de −23,4 °C, atteinte le [Note 1],[4],[5].

Statistiques 1991-2020 et records LA PESSE (39) - alt : 1133m, lat : 46°18'10"N, lon : 5°50'34"E
Records établis sur la période du 01-01-1996 au 04-01-2024
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −4,2 −4,7 −1,7 1,3 5,1 8,5 10,1 10,1 6,8 4,1 −0,6 −3,4 2,6
Température moyenne (°C) −0,6 −0,8 2,5 6 9,7 13,4 15,1 15 11,5 8,2 3,1 0,1 6,9
Température maximale moyenne (°C) 3 3,2 6,8 10,6 14,3 18,3 20 19,9 16,1 12,3 6,7 3,7 11,2
Record de froid (°C)
date du record
−18,3
12.01.03
−23,4
05.02.12
−20,4
01.03.05
−10,5
04.04.22
−4
06.05.19
−2,2
04.06.01
1,9
17.07.00
1
29.08.1998
−1,6
25.09.02
−12,1
25.10.03
−15,2
22.11.1998
−20,6
20.12.09
−23,4
2012
Record de chaleur (°C)
date du record
17,3
01.01.22
18,8
15.02.19
21
17.03.04
22,6
21.04.18
27,2
25.05.09
32,8
27.06.19
33,5
24.07.19
32,8
12.08.03
28,5
04.09.23
26,3
08.10.23
19,7
08.11.15
15,3
23.12.14
33,5
2019
Précipitations (mm) 118,8 104,1 116,1 130,5 166 144,6 151,3 145,4 121,4 157,5 158,2 146 1 659,9
Source : « Fiche 39413001 », sur donneespubliques.meteofrance.fr, edité le : 06/01/2024 dans l'état de la base
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
3
−4,2
118,8
 
 
 
3,2
−4,7
104,1
 
 
 
6,8
−1,7
116,1
 
 
 
10,6
1,3
130,5
 
 
 
14,3
5,1
166
 
 
 
18,3
8,5
144,6
 
 
 
20
10,1
151,3
 
 
 
19,9
10,1
145,4
 
 
 
16,1
6,8
121,4
 
 
 
12,3
4,1
157,5
 
 
 
6,7
−0,6
158,2
 
 
 
3,7
−3,4
146
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Les paramètres climatiques de la commune ont été estimés pour le milieu du siècle (2041-2070) selon différents scénarios d'émission de gaz à effet de serre à partir des nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020[6]. Ils sont consultables sur un site dédié publié par Météo-France en novembre 2022[7].

Communes limitrophes

[modifier | modifier le code]

Du franco-provençal pesse, "épicéa", du latin picea, "faux sapin". On retrouve ce nom régional en Savoie avec La Peisse, hameau de La Ravoire.

Au , La Pesse est catégorisée commune rurale à habitat dispersé, selon la nouvelle grille communale de densité à sept niveaux définie par l'Insee en 2022[8]. Elle est située hors unité urbaine[9] et hors attraction des villes[10],[11].

Occupation des sols

[modifier | modifier le code]

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (76,2 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (87,5 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (46,9 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (29,3 %), prairies (19,9 %), zones agricoles hétérogènes (2,6 %), zones urbanisées (1,3 %)[12]. L'évolution de l’occupation des sols de la commune et de ses infrastructures peut être observée sur les différentes représentations cartographiques du territoire : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et les cartes ou photos aériennes de l'IGN pour la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[Carte 1].

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Aux confins de la Franche-Comté et du Bugey (France), le territoire de La Pesse a été au XVIIe siècle le lieu de plusieurs tentatives de délimitation et de bornage, comme en témoigne l'histoire de la Borne au Lion[13].

Historiquement rattaché au diocèse de Saint-Claude, le village de la Pesse appartenait à la commune des Bouchoux jusqu'au , date à laquelle il devint la commune de Haute-Molune.

Au milieu du XIXe siècle, la commune compte près de 1 000 habitants répartis dans 199 maisons[14]:

« Les maisons sont généralement isolées, disséminées par groupes sur toute la surface du territoire, à travers de gras pâturages. Les maisons sont élevées d'un étage au-dessus du rez-de-chaussée, bien bâties en pierre et couvertes en tavaillons. [...] Le sol, montagneux, ne produit que trois fois la semence. On récolte de l'orge, de l'avoine, des pommes de terre et du foin. On importe le tiers des céréales et le vin. [...] On élève dans la commune des bêtes à cornes, quelques chèvres et des volailles. 10 ruches d'abeilles. L'agriculture y fait des progrès.

On trouve sur le territoire, des tourbières exploitées, des carrières de pierre ordinaire à bâtir et de taille, peu exploitées. Trente hommes environ émigrent chaque année, pendant trois mois de l'automne, pour aller peigner le chanvre dans le département du Doubs et dans la Lorraine. [...] 20 autres sont ouvriers sur bois et fabriquent des tabatières pour le compte des négociants de Saint-Claude. Chaque propriétaire fabrique du fromage, façon Septmoncel, dans sa maison.

Il y a trois moulins à farines à une meule, avec scierie mécanique à une lame et une scierie particulière à une lame. Les autres patentables sont: un médecin, trois forgerons, deux marchands de tissus, trois marchands en gros de fromages, un marchand de fer, six auberges, deux voituriers, un boulanger et un boucher.

Les habitants fréquentent habituellement les marchés de Saint-Claude et rarement ceux de Genève. »

— Alphonse Rousset, Dictionnaire géographique, historique et statistique des communes de la Franche-Comté et des hameaux qui en dépendent, classés par département[14]

En 1907, la commune de Haute-Molune prit le nom de La Pesse.

En juillet 1944, l'état-major du Maquis de l'Ain et du Haut-Jura, dirigé par colonel Romans-Petit, regroupe 3 000 hommes sur le site de la Borne au Lion[15], situé à 2,4 km du village au pied du Crêt au Merle et du Crêt de Chalam. Un hôpital de campagne y est installé, avec le chirurgien anglais Geoffrey Parker dit Parsifal.

Héraldique

[modifier | modifier le code]

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

De gueules au sapin de sinople enneigé d'argent, au chef cousu d'azur semé de billettes d'or, chargé d'un lion issant couronné du même, armé et lampassé du champ.

Politique et administration

[modifier | modifier le code]
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
septembre 1832 octobre 1870 François, Joseph, Emmanuel Rolandez    
mai 1871 mai 1884 Joseph Julien Rolandez    
mai 1884 avril 1892 César Grospiron    
avril 1892 mai 1904 Calixte Vuaillat    
mai 1904 décembre 1919 Lucien Mermet-Grandfille    
décembre 1919 décembre 1928 Élie Vuaillat    
décembre 1928 mai 1929 Henri Mermet    
mai 1929 1939 Charles Mermet-Grandfille    
1939 1940 Henri Mermet    
mai 1945 janvier 1949 Charles Mermet-Grandfille    
janvier 1949 mars 1977 Luc Grenard    
mars 1977 mars 1989 Gérard Perrin-Bonnet    
mars 1989 mars 2001 Guy Verguet    
mars 2001 mars 2008 Jean-Yves Comby    
mars 2008 mars 2014 Christian David[16] DVD Conseiller général
mars 2014 11 janvier 2017 (Décès)[17] Francis Moricheau    
27 février 2017 En cours Claude Mercier   Directeur d'école

Population et société

[modifier | modifier le code]

Démographie

[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1836. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[18]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[19].

En 2021, la commune comptait 330 habitants[Note 2], en diminution de 7,3 % par rapport à 2015 (Jura : −0,78 %, France hors Mayotte : +1,84 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1836 1841 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876
966904990897900907871871859
1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926
813840796763520531663589537
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
514466419384324275210232245
1999 2006 2007 2012 2017 2021 - - -
263326334343343330---
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[20] puis Insee à partir de 2006[21].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement

[modifier | modifier le code]

La Pesse accueille une école maternelle et primaire, dans le cadre d'un regroupement pédagogique intercommunal avec Les Bouchoux.

Des services de santé sont regroupés au sein d'un « Relais santé » depuis [22].

Le Centre d'Incendie et de Secours des Couloirs est situé Au Crêt, entre La Pesse et les Bouchoux.

Vie associative

[modifier | modifier le code]

La vie associative se structure autour de l'Union Sportive de la Pesse, qui organise des activités à destination des enfants du territoire et des manifestations parmi lesquelles des courses ou événements sportifs (la Bi-sexstyle ou le Cross du Chalam) mais aussi le Festival Azimut, consacré aux musiques du monde et au blues et organisé depuis 1990[23]. D'autres associations contribuent à l'activité culturelle et sociale du village, par exemple lors de la fête de La Pesse.

La Pesse, comme les autres villages des Hautes Combes, s'est développé par l'agriculture[24], le pastoralisme et l'exploitation du bois[25]. Le tourisme constitue désormais une part importante de l'activité économique.

La commune compte en 2016 plusieurs gîtes, hôtels[26], restaurants et bars, une boulangerie, une supérette, une boucherie-charcuterie et un commerce de produits régionaux, un magasin de sport (location et services) ainsi que quelques ateliers de production artisanale, plusieurs exploitations agricoles ou encore une société de travaux publics et un constructeur de chalet en bois rond[27].

Intégrée au parc naturel régional du Haut-Jura et relevant de l'Office de tourisme Haut-Jura Saint-Claude[28], La Pesse comprend un domaine de ski de fond situé sur le trajet de la Grande Traversée du Jura. Elle possède également un fil neige ainsi qu'un téléski qui a été rénové en 2009 et qui dessert deux pistes de ski alpin ainsi qu'un half-pipe[29]. Elle propose également des activités hivernales de chiens de traîneau[30], de nombreux chemins de randonnées en raquette ainsi que diverses activités de sport de montagne.

L'été, les possibilités de randonnées sont nombreuses de nombreux sentiers autour du village offrant des balades à la journée ou à la demi-journée (Crêt de Chalam, la Croix des Couloirs, etc.). Il est également possible de faire des balades à cheval[31] ou avec des ânes[32],[33], ou encore d'emprunter les itinéraires balisés en VTT[34].

Un élevage de lamas[35] attire également la curiosité des visiteurs.

Culture locale et patrimoine

[modifier | modifier le code]
Église.

Lieux et monuments

[modifier | modifier le code]
  • La Borne au Lion
  • La Croix des Couloirs
  • Le Lac de l'Embouteilleux
  • L'église paroissiale de l'Assomption[36]
  • Ancienne Fromagerie-École (chalet-modèle de 1914)[37], abritant aujourd'hui le Musée de la Vie et des Métiers d'Autrefois[38]

Personnalités liées à la commune

[modifier | modifier le code]

Bibliographie

[modifier | modifier le code]
  • Gustave Burdet, Notice sur Hautes-Molunes et les Bouchoux, Saint-Claude, impr. de Vve Énard, , 63 p. (lire en ligne)
  • Chanoine André Vuillermoz, Deux villages en parenté : La Pesse et les Bouchoux, Amis du vieux Saint-Claude, (ISBN 978-2950145529)

Liens externes

[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Les records sont établis sur la période du au .
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2024, millésimée 2021, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2023, date de référence statistique : 1er janvier 2021.
  1. IGN, « Évolution comparée de l'occupation des sols de la commune sur cartes anciennes », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ).

Références

[modifier | modifier le code]
  1. « Les Hautes Combes, espace naturel aux multiples activités dans les Montagnes du Jura », sur Montagnes Du Jura (consulté le ).
  2. a et b Daniel Joly, Thierry Brossard, Hervé Cardot, Jean Cavailhes, Mohamed Hilal et Pierre Wavresky, « Les types de climats en France, une construction spatiale », Cybergéo, revue européenne de géographie - European Journal of Geography, no 501,‎ (DOI 10.4000/cybergeo.23155, lire en ligne, consulté le )
  3. « Zonages climatiques en France métropolitaine. », sur pluiesextremes.meteo.fr (consulté le ).
  4. « Station Météo-France « La Pesse » - fiche climatologique - période 1991-2020. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  5. « Station Météo-France « La Pesse » - fiche de métadonnées. », sur donneespubliques.meteofrance.fr (consulté le )
  6. « Les nouvelles projections climatiques de référence DRIAS-2020. », sur drias-climat.fr (consulté le )
  7. « Climadiag Commune : diagnostiquez les enjeux climatiques de votre collectivité. », sur meteofrance.com, (consulté le )
  8. « La grille communale de densité », sur insee,fr, (consulté le ).
  9. Insee, « Métadonnées de la commune de La Pesse ».
  10. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  11. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  12. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  13. « Etat des bornes de 1613 », sur champ.delette.free.fr (consulté le ).
  14. a et b Alphonse Rousset, Dictionnaire géographique, historique et statistique des communes de la Franche-Comté et des hameaux qui en dépendent, classés par département -Tome III, Bintot, (lire en ligne).
  15. « La Borne au Lion a 400 ans - Jura Tourisme », sur www.jura-tourism.com (consulté le ).
  16. Préfecture du Jura, Liste des maires élus en 2008, consultée le 2 mai 2010
  17. Avis de décès de Francis Moricheau
  18. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  19. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  20. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  21. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020 et 2021.
  22. « Le relais santé, moderne et structuré, ouvre aujourd’hui », Le Progrès,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  23. « Toute une équipe », sur www.azimutfestival.com (consulté le ).
  24. « Agriculture - Mairie de la Pesse », sur www.mairie-la-pesse.com (consulté le ).
  25. « Forêt - Mairie de la Pesse », sur www.mairie-la-pesse.com (consulté le ).
  26. « Les Hébergements - Mairie de la Pesse », sur www.mairie-la-pesse.com (consulté le ).
  27. « Artisans, entreprises et prestataires - Mairie de la Pesse », sur www.mairie-la-pesse.com (consulté le ).
  28. « LA PESSE », sur www.saint-claude-haut-jura.com (consulté le ).
  29. « DOMAINE NORDIQUE DES HAUTES COMBES - SKI ALPIN », sur www.saint-claude-haut-jura.com (consulté le ).
  30. « Balades et écoles de traineaux », sur www.saint-claude-haut-jura.com (consulté le ).
  31. « Ferme équestre du Berbois - Jura - Site de rando-stage-cheval ! », sur www.rando-stage-cheval.com (consulté le ).
  32. « Vu D'en Haut | Randos avec un ane - JURA », sur www.anes-jura.com (consulté le ).
  33. « Randonnée famille - Randonnée avec un âne dans le Jura - Jura Randonnées - Randonnée à pied dans le Jura ! », sur www.jura-rando.com (consulté le ).
  34. « Circuits VTT », sur www.saint-claude-haut-jura.com (consulté le ).
  35. « Les Loges du Coinchet : élevage de lamas », sur www.la-loge.info (consulté le ).
  36. « église paroissiale de l'Assomption », sur www.culture.gouv.fr -Service Régional de l'Inventaire de Franche-Comté (consulté le ).
  37. « Fromagerie ; École », sur www.culture.gouv.fr - Service Régional de Franche-Comté (consulté le ).
  38. « Le musée rural des métiers d'autrefois », sur www.fruitiere-lapesse.com (consulté le ).