Inauguration Day

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Investiture de Donald Trump le sur les marches du côté ouest du Capitole.

L'Inauguration Day (en français, Jour d'investiture) est le jour aux États-Unis où le président élu prête serment et prend ses fonctions comme président des États-Unis, au mois de janvier. Le vice-président élu prête également serment et entre en fonction le même jour.

Le dernier Inauguration Day s'est déroulé le avec l'investiture de Donald Trump comme 45e président des États-Unis.

Le mandat d'un président américain débutant constitutionnellement le à midi, heure de Washington (17h00 TU/UTC), il est de tradition si ce jour tombe un dimanche, que la prestation de serment se tienne en comité restreint à la Maison-Blanche et de reporter les manifestations publiques, avec une seconde prestation de serment, au lendemain.

Date[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1933, à l’exception de la première investiture de George Washington qui s’est tenue le , l’Inauguration Day se déroule le 4 mars, environ quatre mois après l’Election Day, jour de l'élection du collège électoral qui doit élire le président et le vice-président.

En 1933, après l’élection de Franklin Roosevelt et alors que le président en exercice Herbert Hoover est très impopulaire et que le pays est plongé dans une profonde crise économique, cette période de transition de quatre mois paraît trop longue[1].

Le , un mois avant la prise de fonction de Roosevelt, la ratification du vingtième amendement de la Constitution américaine change le début des mandats du président et du vice-président, l’avançant au . Ce changement est effectif dès le second mandat de Roosevelt en 1937.

Il y a cependant trois exceptions, celles de Dwight D. Eisenhower en 1957, de Ronald Reagan en 1985 et de Barack Obama en 2013, dont les investitures ont été décalées au lundi 21 janvier. Dans ces trois cas, il s’agit de réélection, donc avec un caractère moins strict que pour un nouveau président.

La cérémonie[modifier | modifier le code]

La parade inaugurale dans Pennsylvania Avenue passe devant la tribune présidentielle située devant la Maison-Blanche. Ici, celle du 20 janvier 2005.

Depuis 1901, toutes les cérémonies du Capitole sont organisées par le Joint Congressional Committee on Inaugural Ceremonies.

Le président des États-Unis étant le commandant en chef des armées, les représentants des forces armées participent aux cérémonies depuis le premier président, George Washington. Depuis le premier mandat de Dwight D. Eisenhower en 1953, la participation des armées est coordonnée par l'Armed Forces Inaugural Committee, devenu depuis le Joint Task Force-Armed Forces Inaugural Committee.

L’assermentation se tient traditionnellement sur les marches du Capitole dans le centre de Washington, D.C.. Le vice-président prête serment au cours de la même cérémonie. Cette tradition a débuté en 1937, auparavant la prestation du vice-président se tenait au Sénat (dans une des ailes du Capitole). Le vice-président prête serment en premier :

« ''I do solemnly swear [or affirm] that I will support and defend the Constitution of the United States against all enemies, foreign and domestic, that I will bear true faith and allegiance to the same: that I take this obligation freely, without any mental reservation or purpose of evasion, and I will well and faithfully discharge the duties of the office on which I am about to enter. So help me God.' »
« Je jure (ou affirme) solennellement que je soutiendrai et défendrai la Constitution des États-Unis contre tous ennemis, externes ou intérieurs, que je montrerai loyauté et allégeance à celle-ci, que je prends cette obligation librement, sans aucune réserve intellectuelle ni esprit de m'en distraire et je vais bien et loyalement m'acquitter des devoirs de la charge que je m'apprête à prendre. Que Dieu me vienne en aide. »

La fanfare militaire exécute alors quatre Ruffles and flourishes (courte musique avec clairon et tambour) puis le Hail, Columbia (hymne vice-présidentiel).

À midi précis, le président prête serment à son tour, traditionnellement devant le Chief Justice, président de la Cour suprême, utilisant les termes indiqués dans l'article II, Section 1 de la Constitution américaine :

« I do solemnly swear (or affirm) that I will faithfully execute the office of President of the United States, and will to the best of my ability, preserve, protect, and defend the Constitution of the United States. »
« Je jure (ou affirme) solennellement que j'exécuterai loyalement la charge de président des États-Unis et que du mieux de mes capacités, je préserverai, protégerai et défendrai la Constitution des États-Unis. »

Lors de la première inauguration, le président Washington aurait ajouté les mots suivants « So help me God » (« Que Dieu me vienne en aide ») lorsqu'il récita le serment, il n'existe pas de preuve de ce rajout. Ces mots ont également été répétés par certains autres présidents, et par tous depuis Franklin D Roosevelt. Theodore Roosevelt, par exemple, choisit de conclure son serment par cette phrase « And thus I swear. » (« Et par conséquent je jure »). Seul le président Herbert Hoover, un quaker dont la foi prohibait un tel serment, en 1929 choisit d'affirmer plutôt que de jurer.

George W. et Laura Bush paradant sur Pennsylvania Avenue en janvier 2005
Manifestations de protestation lors de l'Inauguration Day de 2005

Certains présidents n'ont pas prêté serment sur la Bible, comme John Quincy Adams (qui l'a fait sur un volume contenant le texte de la Constitution), Theodore Roosevelt (qui n'en avait pas à disposition) ou Lyndon Johnson (qui utilisa un missel)[2],[3],[4],[5]. Le discours d’investiture de Calvin Coolidge prononcé en 1923 fut le premier à être retransmis à la radio[6].

Immédiatement après le serment, la fanfare militaire joue de nouveau quatre Ruffles and flourishes (en) puis le Hail to the Chief, suivis par 21 coups de canon tirés par des obusiers du district militaire de Washington. Le président fait alors un discours qui donne le ton de la future politique de la nouvelle administration. Si le tombe un dimanche, le président habituellement prête serment au cours d'une cérémonie privée suivie le lendemain par une cérémonie publique. Depuis 1953, le président et le vice-président sont les invités d'honneur d'un déjeuner offert par le Congrès juste après la cérémonie. À l'exception du discours sur l'état de l'Union, c'est le seul moment où le président, le vice-président et les deux chambres du Congrès sont réunis.

Depuis l'inauguration du second mandat de Thomas Jefferson le , il est d'usage que le président parade en descendant la Pennsylvania Avenue du Capitole jusqu'à la Maison-Blanche. Le seul président qui ne l'ait pas fait est le président Ronald Reagan lors de l'inauguration de son second mandat en 1985 en raison d'une température glaciale et de fortes rafales de vent. Lors de l'inauguration de son premier mandat en 1981, les 52 otages américains de l'ambassade américaine en Iran furent libérés quelques minutes après son assermentation.

En 1977, Jimmy Carter inaugure une nouvelle tradition en effectuant le parcours du Capitole à la Maison-Blanche à pied. Mais pour des raisons de sécurité, les présidents suivants n'ont parcouru qu'une partie du chemin en marchant.

Les célébrations entourant l'inauguration durent habituellement dix jours, cinq jours avant et cinq jours après. Cependant en 1973, les célébrations marquant le second mandat de Richard Nixon sont interrompues par la mort et les funérailles nationales de Lyndon Johnson. À cause de cette cérémonie d'inauguration, des installations temporaires avaient été mises en place sur les marches centrales de la façade orientale du Congrès[7]. Le cercueil de Lyndon Johnson dut donc être ressorti du Capitole par les marches de l'aile de la chambre des Représentants, contrairement au protocole.

Le Presidential Inaugural Committee ou PIC, est l'entité légalement reconnue pour lever des fonds et les distribuer pour différents évènements entourant l'inauguration du mandat présidentiel[8].

L'Inauguration Day est un jour de congé fédéral, observé par les seuls employés fédéraux travaillant dans le district de Columbia et les comtés voisins de Montgomery et de Prince George dans le Maryland et les comtés d'Arlington et de Fairfax ainsi que les villes d'Alexandria et de Fairfax en Virginie. La principale raison de ce jour de congé est de diminuer les embouteillages que provoque l'événement.

Les mesures de sécurité lors des célébrations sont complexes, impliquant le Secret Service, mais aussi d'autres agences américaines de sécurité, les cinq branches de l'armée, la police du Capitole et la police métropolitaine du district de Columbia. Une difficulté est posée par la possibilité pour les citoyens d'exercer leur droit constitutionnel de manifester, présentant un risque supplémentaire pour les officiels. En 2005, les manifestants protestèrent contre le périmètre autorisé par la police, jugé trop éloigné du parcours de la parade.

Liste des cérémonies inaugurales et autres prestations de serment présidentielles[modifier | modifier le code]

Date Président Vice-président
(si prestation conjointe)
Lieu Administrée par
(sauf mention ci-dessous, président en exercice de la Cour suprême des États-Unis)
Discours d'investiture
George Washington Balcon du Federal Hall
New York
Robert Livingston
Chancelier de New York (en))
George Washington's First Inaugural Address
George Washington Chambre du Sénat
Congress Hall
Philadelphie, Pennsylvanie
William Cushing
Juge de la Cour suprême des États-Unis
George Washington's Second Inaugural Address
John Adams Chambre des représentants des États-Unis
Congress Hall
Philadelphie, Pennsylvanie
Oliver Ellsworth John Adams' Inaugural Address
Thomas Jefferson Chambre du Sénat, Capitole des États-Unis John Marshall Thomas Jefferson's First Inaugural Address
Thomas Jefferson Chambre du Sénat, Capitole des États-Unis John Marshall Thomas Jefferson's Second Inaugural Address
James Madison Chambre des représentants, Capitole des États-Unis John Marshall James Madison's First Inaugural Address
James Madison Chambre des Représentants, Capitole des États-Unis John Marshall James Madison's Second Inaugural Address
James Monroe Devant le Old Brick Capitol
(1st & A Sts., N.E.)
où se trouve maintenant du bâtiment de la Cour suprême
John Marshall James Monroe's First Inaugural Address
James Monroe Chambre des Représentants, Capitole des États-Unis John Marshall James Monroe's Second Inaugural Address
John Q. Adams Chambre des Représentants, Capitole des États-Unis John Marshall John Quincy Adams's Inaugural Address
Andrew Jackson Portique Est, Capitole des États-Unis John Marshall Andrew Jackson's First Inaugural Address
Andrew Jackson Chambre des Représentants, Capitole des États-Unis John Marshall Andrew Jackson's Second Inaugural Address
Martin Van Buren Portique Est, Capitole des États-Unis Roger B. Taney Martin Van Buren's Inaugural Address
William H. Harrison Portique Est, Capitole des États-Unis Roger B. Taney William Henry Harrison's Inaugural Address
John Tyler Brown's Hotel
6th St. & Pennsylvania Ave., N.W.
Washington, D.C.
William Cranch
Chief Juge, Cour de district des États-Unis pour le district de Columbia
James K. Polk Portique Est, Capitole des États-Unis Roger B. Taney James K. Polk's Inaugural Address
Zachary Taylor Portique Est, Capitole des États-Unis Roger B. Taney Zachary Taylor's Inaugural Address
Millard Fillmore Chambre des Représentants, Capitole des États-Unis William Cranch
Chief Juge, Cour de district des États-Unis pour le district de Columbia
Franklin Pierce Portique Est, Capitole des États-Unis Roger B. Taney Franklin Pierce's Inaugural Address
James Buchanan Portique Est, Capitole des États-Unis Roger B. Taney James Buchanan's Inaugural Address
Abraham Lincoln Portique Est, Capitole des États-Unis Roger B. Taney Abraham Lincoln's First Inaugural Address
Abraham Lincoln Portique Est, Capitole des États-Unis Salmon P. Chase Abraham Lincoln's Second Inaugural Address
Andrew Johnson Kirkwood Hotel, 12th St. & Pennsylvania Ave., N.W., Washington, D.C. Salmon P. Chase
Ulysses S. Grant Portique Est, Capitole des États-Unis Salmon P. Chase Ulysses S. Grant's First Inaugural Address
Ulysses S. Grant Portique Est, Capitole des États-Unis Salmon P. Chase Ulysses S. Grant's Second Inaugural Address
Rutherford B. Hayes Red Room, Maison-Blanche (en privé) Morrison R. Waite
Rutherford B. Hayes Portique Est, Capitole des États-Unis (publiquement) Morrison R. Waite Rutherford B. Hayes's Inaugural Address
James A. Garfield Portique Est, Capitole des États-Unis Morrison R. Waite James A. Garfield's Inaugural Address
Chester A. Arthur Residence
123 Lexington Avenue
New York (en privé)
John R. Brady
Juge, Cour suprême de New York
Chester A. Arthur Bureau du vice-président des États-Unis
Capitole des États-Unis (publiquement)
Morrison R. Waite
Grover Cleveland Portique Est, Capitole des États-Unis Morrison R. Waite Grover Cleveland's First Inaugural Address
Benjamin Harrison Portique Est, Capitole des États-Unis Melville W. Fuller Benjamin Harrison's Inaugural Address
Grover Cleveland Portique Est, Capitole des États-Unis Melville W. Fuller Grover Cleveland's Second Inaugural Address
William McKinley Devant l'aile du Sénat d'origine
Capitole des États-Unis
Melville W. Fuller William McKinley's First Inaugural Address
William McKinley Portique Est, Capitole des États-Unis Melville W. Fuller William McKinley's Second Inaugural Address
Theodore Roosevelt Ansley Wilcox House
Buffalo, New York
John R. Hazel
Juge, Cour de district des États-Unis pour le District de New York
Theodore Roosevelt Portique Est, Capitole des États-Unis Melville W. Fuller Theodore Roosevelt's Inaugural Address
William H. Taft Chambre du Sénat, Capitole des États-Unis Melville W. Fuller William Howard Taft's Inaugural Address
Woodrow Wilson Portique Est, Capitole des États-Unis Edward D. White Woodrow Wilsons First Inaugural Address
Woodrow Wilson President's Room, Capitole des États-Unis (en privé) Edward D. White
Woodrow Wilson Portique Est, Capitole des États-Unis (publiquement) Edward D. White Woodrow Wilson's Second Inaugural Address
Warren G. Harding Portique Est, Capitole des États-Unis Edward D. White Warren Harding's Inaugural Address
Calvin Coolidge Dans la résidence de son père
Plymouth, Vermont
John C. Coolidge
notaire (son père)
Calvin Coolidge Portique Est, Capitole des États-Unis William H. Taft Calvin Coolidge's Inaugural Address
Herbert C. Hoover Portique Est, Capitole des États-Unis William H. Taft Herbert Hoover's Inaugural Address
Franklin D. Roosevelt Portique Est, Capitole des États-Unis Charles E. Hughes Franklin Roosevelt's First Inaugural Address
Franklin D. Roosevelt John Nance Garner Portique Est, Capitole des États-Unis Charles E. Hughes Franklin Roosevelt's Second Inaugural Address
Franklin D. Roosevelt Henry Wallace Portique Est, Capitole des États-Unis Charles E. Hughes Franklin Roosevelt's Third Inaugural Address
Franklin D. Roosevelt Portique Sud, Maison-Blanche Harlan F. Stone Franklin Roosevelt's Fourth Inaugural Address
Harry S. Truman Cabinet Room, Maison-Blanche Harlan F. Stone
Harry S. Truman Alben William Barkley Portique Est, Capitole des États-Unis
Première investiture à être télévisée[9]
Frederick M. Vinson Harry S. Truman's Inaugural Address
Dwight D. Eisenhower Portique Est, Capitole des États-Unis Frederick M. Vinson Dwight Eisenhower's First Inaugural Address
Dwight D. Eisenhower Richard Nixon East Room, Maison-Blanche (en privé) Earl Warren
Dwight D. Eisenhower Richard Nixon Portique Est, Capitole des États-Unis (public) Earl Warren Dwight Eisenhower's Second Inaugural Address
John F. Kennedy Lyndon B. Johnson Portique Est, Capitole des États-Unis Earl Warren John F. Kennedy's Inaugural Address
Lyndon B. Johnson Salle de réunion du SAM 26000, l'avion présidentiel (Air Force One)[10]
(en privé mais photographié)
aéroport de Love Field, Dallas, Texas
Sarah T. Hughes
Juge de la Cour de district des États-Unis pour le District Nord du Texas
Lyndon B. Johnson Hubert Humphrey Portique Est, Capitole des États-Unis Earl Warren Lyndon Johnson's Inaugural Address
Richard M. Nixon Spiro Agnew Portique Est, Capitole des États-Unis Earl Warren Richard Nixon's First Inaugural Address
Richard M. Nixon Spiro Agnew Portique Est, Capitole des États-Unis Warren E. Burger Richard Nixon's Second Inaugural Address
Gerald R. Ford East Room[11], Maison-Blanche Warren E. Burger
20 janvier 1977 Jimmy Carter Walter Mondale Portique Est, Capitole des États-Unis Warren E. Burger Jimmy Carter's Inaugural Address
Ronald Reagan George H. W. Bush Façade Ouest, Capitole des États-Unis Warren E. Burger Ronald Reagan's First Inaugural Address
Ronald Reagan George H. W. Bush Entrance Hall
Maison-Blanche (en privé, mais télévisé)
Warren E. Burger
Ronald Reagan George H. W. Bush Rotonde[12], Capitole des États-Unis (public) Warren E. Burger Ronald Reagan's Second Inaugural Address
20 janvier 1989 George H. W. Bush Dan Quayle Façade Ouest, Capitole des États-Unis William Rehnquist George H. W. Bush's Inaugural Address
Bill Clinton Al Gore Façade Ouest, Capitole des États-Unis William Rehnquist Bill Clinton's First Inaugural Address
Bill Clinton Al Gore Façade Ouest, Capitole des États-Unis William Rehnquist Bill Clinton's Second Inaugural Address
George W. Bush Dick Cheney Façade Ouest, Capitole des États-Unis William Rehnquist George W. Bush's First Inaugural Address
George W. Bush Dick Cheney Façade Ouest, Capitole des États-Unis William Rehnquist George W. Bush's Second Inaugural Address
20 janvier 2009 Barack Obama Joe Biden Façade Ouest, Capitole des États-Unis John G. Roberts Barack Obama's Inaugural Address
Barack Obama[13] Map Room, Maison-Blanche (en privé mais photographié et enregistré en audio) John G. Roberts
Barack Obama Joe Biden[14] Blue Room, Maison-Blanche (en privé mais télévisé) John G. Roberts
Barack Obama Joe Biden Façade Ouest, Capitole des États-Unis John G. Roberts
20 janvier 2017 Donald Trump Mike Pence Façade Ouest, Capitole des États-Unis John G. Roberts s:en:Donald Trump's Inaugural Address
ZZZDate ZZZPrésident ZZZVice-président (prestation conjointe) ZZZLieu ZZZAdministré par
(sauf mention ci-dessus, président en exercice de la Cour suprême des États-Unis)
Discours d'investiture (textes de Wikisource)

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Une trop longue période de transition pour un pays en crise - Le Monde, 18 novembre 2008
  2. « Etats-Unis: Keith Ellison veut jurer sur le Coran », sur lexpress.fr, (consulté le 22 novembre 2016).
  3. Directmatin, « Quelle bible est utilisée pour l'investiture », sur www.directmatin.fr,
  4. (en) Jennifer R. Prince, The Handy Bible Answer Book, Visible Ink Press, , 432 p. (ISBN 978-1-57859-492-4, lire en ligne), p. 379
  5. (en-US) Noreen Malone, « Why Doesn't Every President Use the Lincoln Bible? », Slate,‎ (ISSN 1091-2339, lire en ligne, consulté le 19 janvier 2017)
  6. Sophie Boutillier, « La crise de 1929 ou la leçon non apprise de l'histoire », Marché et organisations, vol. 19, no 3,‎ , p. 13-30 (lire en ligne).
  7. Foley, Thomas, Thousands in Washington Brave Cold to Say Goodby to Johnson, Los Angeles Times, .
  8. (en) Records of Presidential Inaugural Committees - National Archives
  9. (en) « Inauguration of the President: Facts & Firsts », U.S. Senate (consulté le 13 décembre 2008)
  10. SAM 26000 est le code de l'avion présidentiel désormais exposé au National Museum of the United States Air Force à Wright-Patterson Air Force Base près de Dayton, Ohio. Officiellement, « Air Force One » est un indicatif d'appel pour le contrôle du trafic aérien pour tout avion de l'US Air Force transportant le président des États-Unis, qui a ensuite désigné l'avion destiné à cet usage (dont le SAM 26000).
  11. Suite au scandale du Watergate, Richard Nixon venait de démissionner et quitter la Maison-Blanche quelques heures plutôt après avoir annoncé cette démission la veille dans un discours radio-télévisé.
  12. Organisé à l'intérieur à cause du froid intense ce jour là sur Washington
  13. Par précaution juridique, la prestation de serment fut refaite le 21 janvier à cause d'une inversion de mots lors de la prestation lors de la cérémonie d'investiture.
  14. Joe Biden a prêté serment quelques heures plus tôt dans sa résidence officielle du Number One Observatory Circle

Liens externes[modifier | modifier le code]