Charles Evans Hughes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hughes.
Charles Evans Hughes
Image illustrative de l'article Charles Evans Hughes
Fonctions
11e juge en chef des États-Unis
Prédécesseur William Howard Taft
Successeur Harlan Fiske Stone
44e secrétaire d'État des États-Unis
Président Warren G. Harding
Calvin Coolidge
Gouvernement Administration Harding
Administration Coolidge
Prédécesseur Bainbridge Colby
Successeur Frank Billings Kellogg
Juge de la Cour suprême des États-Unis
Prédécesseur David Josiah Brewer
Successeur John Hessin Clarke
36e gouverneur de l'État de New York
Prédécesseur Frank Higgins
Successeur Horace White
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Glens Falls (État de New York)
(États-Unis)
Date de décès (à 86 ans)
Lieu de décès Osterville (Massachusetts) (États-Unis)
Sépulture Cimetière de Woodlawn
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Diplômé de Université de Colgate
Université Brown
Université Columbia

Charles Evans Hughes
Liste des secrétaires d'État des États-Unis

Charles Evans Hughes, né le à Glens Falls (État de New York) et mort le à Osterville (Massachusetts), est un homme politique et magistrat américain. Membre du Parti républicain, il est gouverneur de l'État de New York entre 1907 et 1910, juge de la Cour suprême des États-Unis entre 1910 et 1916, candidat candidat républicain à l'élection présidentielle de 1916, secrétaire d'État des États-Unis entre 1921 et 1925 dans l'administration du président Warren G. Harding puis dans celle de son successeur Calvin Coolidge et juge en chef des États-Unis entre 1930 et 1941.

Famille, études et carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Enfant surdoué, il étudie chez lui et non à l'école, qu'il trouvait ennuyeuse. Il entra à l'école publique à l'âge de douze ans à New York.

Élève pendant deux ans au collège de Madison (université de Colgate), il est diplômé en 1881 de l'université Brown alors qu'il n'a que dix-neuf ans.

En 1884, il est diplômé en droit de l'université Columbia.

En 1888, il épouse Antoinette Carter, fille d'un associé principal du cabinet juridique pour lequel il travaille.

En 1891, il devient professeur en droit de l'université Cornell.

En 1893, il reprend son activité juridique.

En 1905, il devient conseiller à l'assemblée législative de New York, spécialisé dans la lutte contre la corruption, à la tête du comité Armstrong, chargé de réglementer le monde des assurances : James Hazen Hyde, entre autres, en fait les frais[1].

Carrière publique[modifier | modifier le code]

Gouverneur de New York (1907-1910)[modifier | modifier le code]

De 1907 à 1910, il est gouverneur républicain de l'État de New York pendant deux mandats.

En 1908, William Howard Taft lui propose d'être à ses côtés le candidat à la vice-présidence mais il préfère se représenter au poste de gouverneur.

Juge de la Cour suprême (1910-1916)[modifier | modifier le code]

De 1910 à 1916, il est juge de la Cour suprême des États-Unis

Candidat à l'élection présidentielle de 1916[modifier | modifier le code]

En 1916, il démissionne de la Cour pour devenir le candidat républicain à l'élection présidentielle contre Woodrow Wilson contre lequel il est battu de justesse avec 46,12 % des voix et 254 grands électeurs contre 49,24 % et 277 grands électeurs à Wilson.

En 1920, il soutient la ratification du traité instituant la Société des Nations.

Secrétaire d'État (1921-1925)[modifier | modifier le code]

De 1921 à 1925, il est secrétaire d'État dans les gouvernements de Warren G. Harding et Calvin Coolidge. On lui doit alors un traité de limitation d'armement. Il participe aussi au Plan Hughes-Peynado (es) qui veut mettre fin à la première occupation de la République dominicaine par les États-Unis.

Juge international[modifier | modifier le code]

Il est ensuite juge à la Cour permanente d'arbitrage et à la Cour permanente de justice internationale basée à La Haye aux Pays-Bas.

Président de la Cour suprême (1930-1941)[modifier | modifier le code]

De 1930 à 1941, il préside la Cour suprême des États-Unis (Chief Justice of the United States) après avoir été nommé par le président Herbert Hoover et s'oppose aux tentatives du président Franklin Delano Roosevelt d'investir des juges démocrates militants à la Cour suprême.

Charles Hughes meurt en 1948 à l'âge de 86 ans.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]