Obusier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Howitzer 105 mm M2A1 de l'armée belge tracté

Un obusier est une pièce d'artillerie dont le rapport entre la longueur de la partie rayée du tube et de son calibre est en dessous de 20 (25 aux É.-U.). La désignation howitzer, utilisée entre autres aux États-Unis, est un mot d'origine tchèque voulant dire catapulte et datant de l'empire d'Autriche-Hongrie. À cette époque, des Tchèques engagés dans l'artillerie ont comparé la trajectoire courbe de l'obus à celle du projectile de cette arme.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans la province Lôgar de l'Afghanistan, des soldats font tirer un obusier M777 Light Towed.

La définition de l’obusier diffère selon les époques. À la fin du XVIIe siècle, certains mortiers allemands furent appelés Haubitze (qui par la suite a donné le mot obus) mais un obusier n'est pas un mortier car ce dernier n'a pas de culasse mobile[1] et se charge généralement par la bouche, en laissant glisser le projectile dans le tube.

Les premiers vrais obusiers doivent leur nom au fait qu'ils tiraient des obus, c'est-à-dire des projectiles creux qui explosaient après leur chute. Le boulet, moins efficace, disparaît vers 1850 et les canons tirent dès lors des obus. La distinction entre canon et obusier s'établit alors sur base de l'angle de tir : moins de 45° c'est un canon, plus c'est un obusier.

Dès la Première Guerre mondiale apparaissent des pièces d'artillerie qui peuvent tirer à tous les angles de hausse. Depuis cette époque, le critère de détermination est le rapport entre la longueur de la partie rayée du tube et son calibre. En dessous de 20 (25 aux États-Unis), c'est un obusier, au-dessus c'est un canon.

En pratique, les obusiers continuent à tirer à une inclinaison supérieure à 45° (tir en cloche) ; le tir tendu (moins de 45°) n'est prévu que pour le cas où une batterie se trouverait confrontée à une attaque sur sa position. Quant aux canons, comme ils tirent normalement à longue portée, une inclinaison inférieure à 45° s'avère préférable. En effet, le tir tendu rend le temps de vol du projectile plus court et, par conséquent, réduit la dispersion.

Caractéristiques de L'Obusier de 155 mm - 50 BF :
Servants 5 hommes. Portée maximale 18 000 m (obus normal) et 23 300 m (obus à propulsion additionnelle). Poids en configuration de route, 8 900 kg. Pointage en site de −4 à +69°. Pointage en azimut sur 80°.

Considérations techniques[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Les obusiers modernes sont tractés ou bien autopropulsés (abréviation SP en anglais pour Self Propelled ; en français, on utilise la dénomination AM, qui veut dire AutoMoteur [la désignation française est plutôt "Au" pour "automoteur" - cf 155 Au F1 - et "Am" pour "automouvant - 155 Am F3], sachant qu'en France une pièce d'artillerie dite "Au" emporte à son bord les munitions qu'elle utilise pour le tir alors qu'une pièce d'artillerie dite "Am" est simplement propulsée mais n'emporte aucune munition d'artillerie. Les SP sont des véhicules sur chenilles souvent munis d'une énorme tourelle les faisant ressembler à des chars d'assaut.

Article détaillé : Canon automoteur.

Dans l'ancien camp occidental les obusiers les plus courants étaient de calibre 105 mm pour les tractés et de 105 mm, 155 mm et 8 pouces pour les SP.

Dans l'ancien Pacte de Varsovie les calibres les plus courants étaient de 122 et 152 mm.

Quelques types d'obus[modifier | modifier le code]

  • HE : (High Explosive) explosif soit à l'impact (percutant) soit juste au-dessus de l'ennemi (fusant)
  • ILL : (ILLuminating) éclairant (l'obus libère en l'air un pot éclairant pendu à un parachute)
  • HEAT : (High Explosive Anti Tank) pour le tir direct contre des véhicules blindés (si la position d'artillerie est attaquée). L'obus M107 américain pèse 19,6 kg (dont 15,8 % d'explosif) et est long de 800 mm
  • SMK : (SMoKe, fumée) fumigène
  • à gaz : en dotation dans l'ancien Pacte de Varsovie
  • Obus atomique (URSS et Etats-Unis pendant la Guerre froide)

Quelques modèles d'obusiers[modifier | modifier le code]

PzH 2000 allemand
  • Obusier 105 mm SP (modèle US M108)
    • Masse : 21 tonnes
    • Portée : 13,5 km
    • Masse de l'obus HE : 15 kg
    • Cadence de tir normale : 4 coups par minute
  • Obusier 155 mm SP (modèle US M109)[3]
    • Masse : 24 t
    • Portée : 13,5 km
    • Masse de l'obus HE : 44 kg
    • Cadence de tir normal : 2 coups par minute
  • Obusier 8 pouces SP (modèle US M10)[4]
    • Masse : 27 t
    • Portée : 15 km
    • Masse de l'obus HE : 91 kg
    • Cadence de tir normal : 1 coup par minute
  • Obusier 155 mm SP contemporain (PzH 2000)[5]
    • Masse : 55 t
    • Longueur : 11,7 mètres
    • Largeur : 3,6 mètres
    • Hauteur : 3,1 mètres
    • Vitesse sur route : 60 km/h
    • Vitesse hors route : 45 km/h
    • Autonomie: 420 km
    • Équipage : 5 (commandant, conducteur, homme de pièce, 2 chargeurs)
    • Longueur du canon : 52 calibres (8 mètres)
    • Portée de l'obus : 30 km (40 km avec fusée)
    • Cadence de tir : 5 coups par minute (normale), 10 coups par minute (max)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. certaines pièces d'artillerie équipées d'une culasse verrouillable ont néanmoins été appelées mortier par leur constructeur. Il existe également des mortiers modernes qui se chargent par l'arrière.
  2. (en) D-30 2A18M 122-mm Towed Howitzer, Global Security
  3. Diaporama M109
  4. Diaporama M10
  5. Diaporama PzH 2000

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]