Institut universitaire de technologie Bordeaux Montaigne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis IUT Michel de Montaigne)
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (février 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

L'Institut universitaire de technologie Bordeaux Montaigne est un institut universitaire de technologie de Bordeaux dispensant des formations professionnelles dans le domaine de l'information et de la communication.

Il dispose également d'un département Carrières Sociales, comprenant les options Animation Sociale et Socio-culturelle et Gestion urbaine.

À partir de la rentrée 2006, la formation bordelaise au journalisme prépare à un master professionnel qui remplace le DUT. Et la filière journalisme de l’IUT est remplacée par l’Institut de Journalisme de Bordeaux Aquitaine IJBA dont le décret de création est paru au Journal Officiel du 13 septembre 2006.

Sommaire

Histoire de l'IUT Bordeaux Montaigne[modifier | modifier le code]

Composante de l'université Bordeaux Montaigne l'IUT Bordeaux Montaigne a été fondé par Robert Escarpit, journaliste et écrivain, en 1966, et installé sur le campus de Gradignan en banlieue bordelaise. En 2001, un nouveau bâtiment plus moderne est inauguré place Renaudel dans le quartier de l'église Sainte-Croix, dans le vieux centre de Bordeaux, près de la gare Saint-Jean. En 2011, un second bâtiment est inauguré pour mieux accueillir les étudiants et mettant fin au site de Gradignan. En 2014, l'IUT Michel de Montaigne devient l'IUT Bordeaux Montaigne[1].

Les différentes filières[modifier | modifier le code]

Bibliothèques-Médiathèques[modifier | modifier le code]

L'IUT Bordeaux Montaigne propose une filière spécifique aux métiers de bibliothécaire ce qui est également le cas de l'IUT Nancy-Charlemagne mais aussi de l'IUT de Grenoble ou encore de Paris 5. La filière Bibliothèque Médiathèque compte trois formations Métiers du livre : le DUT classique en deux ans, le DUT en une année (l’année spéciale), et enfin une licence professionnelle. L'accès à ces formations se fait sur dossier puis épreuves écrites et entretien oral de motivation, au niveau baccalauréat pour le DUT classique et Baccalauréat plus 2 pour l'année spéciale et la licence.

La formation en deux ans[modifier | modifier le code]

Ce DUT propose une formation dispensée par des cours universitaires mais aussi technologiques, de plus, la part de travail personnel est importante. L’enseignement offert par cette formation repose sur la transmission de savoirs, basés sur une solide culture générale. Durant cette formation l’étudiant est amené à faire plusieurs stages dans différents types de bibliothèques (municipales, universitaires…). Le premier stage de première année se fait de préférence dans une bibliothèque municipale mais peut aussi être fait dans une bibliothèque départementale. Deux semaines minimum de stage sont obligatoires pour valider la première année du DUT. Cette formation se suit sur 4 semestres, avec environ 35 heures de cours par semaine (1620 heures en deux ans). À la fin l’étudiant doit soutenir un mémoire de fin d’études. Ce mémoire sera conservé au CRM (Centre de Ressource Montaigne), c'est-à-dire la bibliothèque de l’IUT.

L’année Spéciale[modifier | modifier le code]

L’année Spéciale (ou AS) est proposée aux étudiants ayant un Bac + 2 minimum. Elle est dispensée à raison de 850 heures en un an, soit 35 heures par semaine. Tout comme pour la filière en deux ans, les étudiants ont à rédiger un mémoire de fin d’études, qui sera lui aussi conservé au CRM si la note est supérieure à 12. Au cours de l'année, les étudiants devront effectuer 10 semaines de stage en milieu professionnel, dont 3 semaines minimum en bibliothèque d'Etat et 4 semaines en bibliothèque ou médiathèque territoriale. Ces stages sont répartis en 3 périodes sur l'année ; 2 semaines en octobre, 4 semaines en février-mars et 7 semaines minimum à partir de mai. Les stages peuvent se prolonger jusqu'en septembre.

La licence professionnelle[modifier | modifier le code]

Cette licence professionnelle dispose du soutien du Syndicat de la librairie française, de professionnels des bibliothèques ainsi que celui du Conseil régional d’Aquitaine. Elle se déroule en apprentissage, et permet d’acquérir des savoirs indispensables pour exercer des fonctions d’encadrement, et la conduite de projets en bibliothèque. La formation est dispensée sur deux semestres de cours à l’IUT par mois (550 heures) : 1 semaine de cours puis 2 semaines en bibliothèque.

L’équipe pédagogique[modifier | modifier le code]

Elle est composée d’une dizaine d’enseignants et chercheurs des universités, ainsi que d’une quarantaine de professionnels des métiers du livre, présents dans la région et notamment dans la Communauté urbaine de Bordeaux (venant de différents horizons comme l'information-communication, les lettres et sciences humaines), dont Olivier Bessard-Banquy, enseignant de bibliologie moderne, ou encore Anne-Marie Bertrand, auteure de nombreux ouvrages sur le monde des bibliothèques. On compte environ 30 % de professionnels effectuant des interventions à l'IUT, comme des éditeurs indépendants, des libraires mais également des conservateurs, des bibliothécaires, des ingénieurs de recherche qui font partager leur expérience et leur vision du métier, tout en préparant aux divers concours de la Fonction Publique. Les enseignants ont pour but de former les futurs professionnels et de les préparer au mieux aux différents concours, facilitant ainsi l'insertion sur le marché du travail.

Au cours de sa formation l’étudiant sera amené à participer à des évènements professionnels en lien avec le monde du livre,comme le salon littéraire « Lire en Poche » qui se tient à la médiathèque de Gradignan et à des conférences avec les acteurs de la vie culturelle en Aquitaine, comme ECLAou le TNBA, partenaires de l'IUT. Les étudiants sont également amenés à fréquenter Escale du livre à Bordeaux durant le printemps, mais sont également sensibles à d'autres manifestations des régions proches telles que le Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, qui permet de se tenir au courant de l'actualité de la BD. Les évènements littéraires sont l'occasion pour les étudiants de réaliser bien souvent des projets tutorés ou de participer à des actions bénévoles qui peuvent être pris en considération pour leur projet professionnel.

Contenu théorique de la formation[modifier | modifier le code]

L’ensemble des cours reçus par les étudiants sont regroupés dans 3 unités d’enseignement par semestre.

Les élèves suivent des enseignements généraux : étude des langues vivantes 1 et 2, informatique et bureautique, économie-gestion, connaissance et analyse des systèmes informatiques. Des enseignements plus spécifiques au livre sont aussi dispensés : étude des livres anciens et des fonds patrimoniaux, bibliologie (histoire du livre), littérature et littérature jeunesse, connaissance de la chaîne du livre. Les élèves suivent aussi des cours relatifs à l’actualité, à l’information et à l’étude des publics à travers des matières comme science de l’information et de la communication ou sociologie générale et culturelle.

Les étudiants en deuxième année et en Année Spéciale doivent choisir des options d’études. Au premier semestre, le choix doit se faire entre musique, cinéma, arts et images, littérature jeunesse, et patrimoine-livres anciens. Au deuxième semestre, ils doivent choisir entre préparation aux concours et patrimoine-musées.

Les étudiants suivent aussi des enseignements techniques en bibliothèques-médiathèques : connaissance des milieux du livre, Indexation , catalogage, bibliographie, sociologie du livre et de la lecture, science politique, gestion appliquée aux bibliothèques, droit d’auteur et de l’information, internet en bibliothèques, animation-communication et valorisation, logiciels de gestion des bibliothèques, informatique documentaire, numérisation et valorisation du patrimoine, archivistique, documents électroniques en bibliothèque, bibliothèques numériques, fonds éditoriaux, projets tutorés.

Ces enseignements varient en fonction de la formation suivie. Les contenus et les volumes horaires sont parfois différents entre les cours dispensés aux étudiants d'Année Spéciale et ceux de la formation en deux ans. Par exemple, il n'y a pas de cours de langues vivantes en Année Spéciale, les cours de littérature sont plus longs dans la formation en deux ans, etc. Les étudiants en licence professionnelle suivent quant à eux des cours de management, de marketing, ou encore de gestion des ressources humaines.

Les étudiants sont encouragés à se tenir au courant de l'actualité du livre et des professions des métiers du livre, notamment en consultant régulièrement Livres-Hebdo ou encore Le Magazine littéraire.

Les concours[modifier | modifier le code]

Le DUT prépare aux différents concours : ceux de la fonction publique d'État et de la fonction publique territoriale. Il prépare également aux différents concours des Ingénieurs et personnels Techniques de Recherche et Formation (ITRF). Délivrant un niveau de formation bac +2, il permet d’accéder aux différents concours des bibliothèques de catégorie B et C :

  • Assistant principal des bibliothèques (Territorial, Catégorie B+, Niveau bac+2) et Assistant des Bibliothèques territoriales (Catégorie B, Niveau Bac). L'épreuve d'admissibilité consiste en la rédaction d'une note. L'entretien d'admission a pour point de départ l'exposé du candidat sur sa formation et ses projets professionnels.
  • Adjoint du Patrimoine 1re et 2e classe (Territorial, Catégorie C, Niveau brevet et sans diplôme requis). Pour l'admissibilité, l'épreuve consiste à résoudre un cas pratique suivi d'un questionnaire à réponse brève. L'oral d'admission est un entretien à partir d'un texte de portée générale tiré au sort.
  • Bibliothécaire adjoint spécialisé de classe normale (État, Catégorie B, Niveau bac) et de classe supérieure (Catégorie B+, Niveau bac+2). Pour le concours de classe normale, l'épreuve d'admissibilité comporte deux parties : la première partie est un cas pratique avec une mise en situation à partir d'un dossier. La deuxième partie est constituée d'une série de plusieurs questions à réponses courtes. L'épreuve orale d'admission consiste en un entretien avec le jury. Pour le concours de classe supérieure, l'épreuve d'admissibilité est une composition portant sur un sujet relatif aux bibliothèques ainsi que des questions et cas pratiques portant sur des informations bibliographiques. L'épreuve d'admission est une interrogation par le jury portant sur la production et la diffusion des documents. Ce concours est la fusion de deux anciens concours : assistant des bibliothèques et bibliothécaire adjoint spécialisé.
  • Magasinier principal et magasinier (État, Catégorie C, Niveau brevet et sans diplôme requis). L'épreuve d'admissibilité consiste en la rédaction d'une note sur la résolution d'un problème pratique. Pour l'admission, il est demandé au candidat de répondre à un questionnaire portant sur l'organisation et le fonctionnement des bibliothèques.

Les concours de Conservateur des bibliothèques ou Bibliothécaire nécessitent eux une année d’étude supplémentaire (niveau bac+3), qui peut être dispensée par le CFA Métiers du livre de l’Université Bordeaux Montaigne, sous le principe d’une Licence professionnelle, après deux ans de DUT. Les épreuves écrites de ces deux concours sont plus théoriques puisqu'elles comportent chacune une note de synthèse et une composition. A l’IUT, 75 % des élèves environ parviennent à trouver un poste rapidement, tandis que le reste des étudiants choisit généralement la poursuite d’étude en Licence professionnelle ou autre licence, afin de préparer des concours de catégories supérieures.

Les acteurs des concours[modifier | modifier le code]

Les concours du personnel des bibliothèques sont mis en place par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche ou par le Centre National de la Fonction Publique Territoriale, et sont organisés en fonction des ouvertures de postes. Ils débouchent sur des emplois au sein des différentes bibliothèques du territoire français ou à l'étranger (Alliances françaises par exemple), selon le type de concours obtenu. Pour les concours de Conservateur et de Bibliothécaire d’Etat, l’admission au concours entraîne la formation salariée à l’École nationale supérieure des sciences de l’information et des Bibliothèques, située à Villeurbanne. Pour les étudiants de la région, c’est le centre Médiaquitaine qui se charge de relayer les informations liées au concours, qu’ils soient d’Etat ou des collectivités territoriales. Le centre, lié à l’Université de Bordeaux, s’occupe également de stages de formation aux différents concours.

Filière Communication des organisations[modifier | modifier le code]

Créée en 1970, la filière Communication des organisations a diplômé sa première promotion d’étudiants en 1972.
Elle accueille des étudiants en formation initiale et des stagiaires en formation continue, dont un certain nombre en alternance.
Elle propose trois formations diplômantes : le DUT en deux ans, le DUT en un an (Année Spéciale), la licence professionnelle Presse et édition d'entreprise (Communication éditoriale et stratégies digitales).
Elle forme notamment de futurs professionnels dans les domaines des relations presse, des relations aux publics, de la création d’événements, de l’édition d’entreprise, de la réalisation multimédia, des stratégies digitales.

Pédagogie[modifier | modifier le code]

Les formations donnent la première place à la culture générale et à la démarche universitaire, tout en offrant de nombreuses occasions d’études, d’ateliers et d’actions concrètes en partenariat.

Soutenus par des professionnels, les programmes obligent à travailler régulièrement en équipes de projet.

Ils s’articulent autour de deux grands ensembles : l’expression et les savoirs théoriques, les méthodes et les fonctions de la communication.

Encadrement[modifier | modifier le code]

L’équipe est composée de six enseignants-chercheurs en Sciences de l’Information et de la Communication, membres du laboratoire de recherche MICA – Université Bordeaux 3, d’un professionnel de la communication dédié, d'une trentaine d’intervenants spécialisés.

Elle est accompagnée par deux secrétaires, l’une en formation initiale (cursus pour étudiants en poursuite d’études), l’autre en formation continue (cursus pour adultes en reprise d’études, salariés, demandeurs d’emploi, alternants).

Relations internationales[modifier | modifier le code]

Notre réseau permet à des étudiants volontaires de s’inscrire dans une dynamique interculturelle.

Les étudiants en DUT en deux ans peuvent suivre leur quatrième semestre à l’étranger, en Belgique (Bruxelles), aux Pays Bas (Utrecht), en Allemagne (Stuttgart), en Turquie (Izmir), au Chili (Santiago).

Publications[modifier | modifier le code]

Encadrés par deux à quatre enseignants, les étudiants découvrent les exigences de l'édition imprimée, grâce à deux publications annuelles.

  • Le journal-école Filcom’

Il est conçu conjointement par les étudiants de première année et de seconde année. Il aborde l’actualité des formations de la filière et celle de la communication.

  • Le Panorama

Livret entièrement créé par les étudiants de licence professionnelle Presse et édition d’entreprise, il traite d’un sujet relatif à la communication ou est inspiré par l’actualité d’un partenaire professionnel.

Bureau des étudiants[modifier | modifier le code]

Chaque année, les étudiants élisent les membres du Bureau des étudiants (BDE), Brokeback Montaigne, chargé de développer l’esprit d’école. Il agit indépendamment dans l’intérêt de la formation et de ses étudiants.


DUT Communication des organisations en deux ans[modifier | modifier le code]

Publics[modifier | modifier le code]

Il s’adresse aux bacheliers, aux étudiants inscrits en première année d’université qui souhaitent se réorienter ou aux titulaires d’un diplôme équivalent au baccalauréat (DAEU…).

Objectifs[modifier | modifier le code]
  • Participer à la dimension stratégique de la communication.
  • Développer les relations avec les partenaires et les parties prenantes.
  • Entretenir les relations presse avec les journalistes.
  • Construire une identité, façonner une image et la faire partager, en conformité avec le projet de l'organisation.
  • Contribuer à la définition d'une ligne éditoriale.
  • Concevoir et diffuser des contenus écrits et visuels (presse écrite, web, écran).
  • Alimenter et animer les réseaux sociaux, gérer l'e-réputation.
  • Prendre en compte les exigences du développement durable.
Métiers[modifier | modifier le code]

À l’issue de la formation, les étudiants peuvent choisir une spécialisation en licence professionnelle ou s’insérer comme assistants communication, conseillers en relations presse, chargés de relations publiques, chefs de projets, concepteurs événementiels, chargés d’animation web…

Effectif[modifier | modifier le code]

30 places en première année.

Sélection[modifier | modifier le code]

1 000 à 1 200 dossiers de candidatures par an.
250 candidats sélectionnés pour les tests écrits et l’entretien de motivation.
Candidatures sur la plateforme nationale PostBac.

DUT Communication des organisations en un an (Années Spéciale)[modifier | modifier le code]

L’année spéciale est une formation concentrée qui prépare aux métiers de la communication. Complète, elle privilégie les apports professionnels, met l’accent sur les enjeux numériques et aborde les exigences du développement durable.

Publics[modifier | modifier le code]

Ce DUT est ouvert aux candidats qui ont validé une première année d’études supérieures et se sont inscrits en deuxième année.
Elle s’adresse également aux titulaires d’un diplôme Bac+2 ou plus, à la recherche d’une spécialisation professionnelle.

Les candidats au titre de la formation continue (adultes en reprise d’études, salariés en congé individuel, demandeurs d’emploi, etc.) qui n’ont pas le niveau requis, peuvent demander une validation des acquis professionnels (VAP), selon la nature, la durée et la qualité de leur expérience professionnelle.

Objectifs[modifier | modifier le code]
  • Participer à la dimension stratégique de la communication.
  • Développer les relations avec les partenaires et les parties prenantes.
  • Entretenir les relations presse avec les journalistes.
  • Construire une identité, façonner une image et la faire partager, en conformité avec le projet de l'organisation.
  • Contribuer à la définition d'une ligne éditoriale.
  • Concevoir et diffuser des contenus écrits et visuels (presse écrite, web, écrans).
  • Alimenter et animer les réseaux sociaux, gérer l'e-réputation.
  • Prendre en compte les exigences du développement durable.
Métiers[modifier | modifier le code]

À l’issue de la formation, les étudiants peuvent choisir une spécialisation en licence professionnelle ou s’insérer comme chargés de communication, conseillers en relations presse, chargés de relations publiques, chefs de projets, concepteurs événementiels, chargés d’animation web…

Effectif[modifier | modifier le code]

La capacité d’accueil est de 20 places.

Sélection[modifier | modifier le code]

La sélection se fait en temps : admissibilité sur dossier, admission après entretien.
Candidatures sur la plateforme IUT Ciell2.

La formation exige du sens pratique, un esprit d’initiative et de synthèse, une capacité d’écoute, une aisance relationnelle et une entière disponibilité.

Licence professionnelle Presse et édition d'entreprise[modifier | modifier le code]

La licence professionnelle Presse et édition d’entreprise forme des spécialistes de la communication éditoriale pour répondre aux besoins stratégiques des organisations en édition imprimée, web et digitale.

Public[modifier | modifier le code]

Cette licence est ouverte aux candidats de formation initiale (étudiants en poursuite d’études), de formation continue (adultes en reprise d’études, salariés en congé individuel, demandeurs d’emploi, etc.), détenteurs d’un diplôme Bac+2 minimum validé ou susceptible d’être validé au moment de l’inscription.

Elle est adaptée pour être suivie en alternance, sous contrat de professionnalisation.

Les candidats au titre de la formation continue qui n’ont pas le niveau requis, peuvent demander une validation es acquis professionnels (VAP), selon la nature, la durée et la qualité de leur expérience professionnelle.

Objectifs[modifier | modifier le code]
  • Rechercher et traiter l’information.
  • Écrire et réaliser des documents imprimés et des supports multimedia.
  • Mobiliser les techniques journalistiques et les techniques graphiques.
  • Concevoir et diffuser des messages (presse écrite, web, écrans, photographie, audiovisuel).
  • Participer à la dimension stratégique de la communication.
  • Piloter une équipe pour définir et animer une ligne éditoriale.
  • Développer une stratégie digitale et gérer une communauté.
Métiers[modifier | modifier le code]

À l’issue de la formation, les candidats doivent avoir pour objectif de s’insérer dans la vie active.
Ils deviennent chargés d’édition, journalistes d’entreprise, chargés de communication, coordinateurs des supports imprimés et multimedia, secrétaires de rédaction (en communication), chargés de publication, animateurs web, chefs de projet Digital, etc.

Effectif[modifier | modifier le code]

La capacité d’accueil est de 18 places.

Sélection[modifier | modifier le code]

La sélection se fait en deux temps : admissibilité sur dossier, admission après tests écrits et entretien.
Candidatures sur la plateforme IUT "Ciell2"

La formation nécessite de travailler régulièrement en équipes de projets

Formation continue en Communication des organisations[modifier | modifier le code]

La formation continue en Communication des organisations a pour objectif d'accompagner pédagogiquement toutes les personnes qui souhaitent faire évoluer leur parcours professionnel et valoriser leur carrière.

Elle offre aussi l'opportunité d'une seconde chance pour accéder à un diplôme reconnu nationalement.

Publics[modifier | modifier le code]

La formation continue est au service :

  • des particuliers, adultes en reprise d’études, salariés du secteur public ou privé, demandeurs d'emploi, professions libérales, étudiants en contrat de professionnalisation, etc.
  • des entreprises, des collectivités, et des associations pour adapter les compétences, développer des capacités d’innovation et favoriser le transfert de technologie.
Missions[modifier | modifier le code]

La formation continue s'adresse à tout public souhaitant se spécialiser, se perfectionner ou se réorienter dans le secteur de la communication.

Le pôle formation continue en Communication des organisations propose des cursus qualifiants et diplômants à temps plein et à temps partiel, ainsi que des sessions plus courtes sous forme de séminaires, de modules ou de Diplômes d'Université (DU). Il peut apporter une réponse sur mesure à toute organisation qui souhaite développer une action de formation.

Le DUT Communication des organisations met l'accent sur l'apprentissage des méthodes et des pratiques numériques. Il peut être préparé en un an à temps plein.
La Licence professionnelle Presse et édition d'entreprise, tournée vers la communication éditoriale et les stratégies digitales, peut également être préparée sous contrat de professionnalisation.

Formations diplômantes[modifier | modifier le code]
  • DUT Communication des organisations (Niveau 3 - Bac+2) Méthodes et pratiques numériques. Un an, à temps plein.
  • Licence professionnelle Presse et édition d'entreprise (Niveau 2 - Bac+3) Communication éditoriale et stratégies digitales. Un an, en alternance.
Alternance[modifier | modifier le code]

La Licence professionnelle Presse et édition d'entreprise, tournée vers la communication éditoriale et les stratégies digitales, peut être préparée sous contrat de professionnalisation.
L'alternance en Licence pro Presse et édition d’entreprise est organisée sur la journée. Durant la période de cours de la mi-septembre à la mi-avril, le stagiaire est en entreprise le matin et en cours l'après-midi ; il est à temps plein en entreprise pendant les vacances scolaires puis à compter de la mi-avril jusqu'à début septembre.

Formations qualifiantes[modifier | modifier le code]

Diplômes d'Université (DU)

  • D.U. Technologies du Multimedia, Communication et médias numériques.

Utiliser les spécificités du web. Alimenter et animer les réseaux sociaux, gérer l’e-réputation. Concevoir et réaliser un site internet.
Formation opérationnelle, capitalisable DUT ou Licence pro.

  • D.U. CIRIMM, Communication interculturelle, relations internationales, management multiculturel.

Formations destinées à deux publics distincts : étudiants chinois et étudiants-stagiaires francophones.

Recrutement[modifier | modifier le code]
  • DUT Communication des organisations en un an

La sélection se fait en temps : admissibilité sur dossier, admission après entretien. Candidatures sur la plateforme IUT "Ciell2".

  • Licence professionnelle Presse et édition d’entreprise

La sélection se fait en deux temps : admissibilité sur dossier, admission après tests écrits et entretien. Candidatures sur la plateforme IUT "Ciell2".

  • DU Technologies du multimedia / DU Cirimm

La sélection se fait en temps : admissibilité sur dossier, admission après entretien. Candidatures sur la plateforme IUT "Ciell2".

Information Numérique dans les Organisations (InfoNum[2])[modifier | modifier le code]

Cette option, autrefois appelée Information et documentation d'entreprise, puis Gestion de l'information et du document dans les organisations (GIDO), forme des professionnels de l'information et de la documentation dans les secteurs privés, associatifs ou publics. Les documentalistes qui en sont issus sont aptes à gérer l'information utile à l'organisation dans laquelle ils travaillent, que ce soit sous forme de textes (sur tous les supports : livres, revues, littérature grise, documents numériques) et d'images fixes ou animées (films). L'évolution de la formation axe le programme sur les nouveaux supports et usages numériques : des cours d'e-réputation, de rédaction web, de référencement, de culture numérique et de sémiologie de l'image fixe y sont dispensés[3].

Cette option offre aussi une formation en Licence professionnelle "Ressources documentaires et Bases de données, Option Image fixe, image animée et son" préparant en un an aux métiers de documentaliste-iconographe et documentaliste-recherchiste. À la rentrée 2016, cette Licence professionnelle devient Médiations de l’information numérique et des données[4] (MIND).

Tout titulaire de DUT, DEUG, DEUST, BTS peut y prétendre, ce diplôme est particulièrement destiné aux diplômés du domaine des Sciences de l'information et de la communication, de l'Art, de l'Histoire de l'Art, des Arts appliqués, des Sciences et Techniques informatiques et, en général, de toutes les filières professionnelles ayant recours aux images.

Métiers du Multimédia et de l'Internet[modifier | modifier le code]

L'objectif est de former en 2 ans des spécialistes des nouvelles technologies, des médias et du web en les préparant au diplôme national du DUT MMI (Métiers du Multimédia et de l'Internet, ex SRC, Services et Réseaux de Communication).

Animation Sociale et Socioculturelle[modifier | modifier le code]

Le DUT Carrières Sociales option Animation Sociale et Socioculturelle, a pour vocation de former des animateurs destinés à intervenir dans les nombreux champs de la vie sociale et culturelle: socio-éducatif, loisirs, tourisme, sports, développement local, formation, culture, relations interculturelles, etc.

Édition-Librairie[modifier | modifier le code]

L'une des filières que l'on retrouve dans cet IUT est spécialisée dans l'édition-librairie. Là encore, il existe deux formations différentes : un cycle de deux ans et un cycle d'année spéciale (ou AS) condensée en un an. Après ces deux cursus, il est possible d’envisager une année de licence professionnelle soit en librairie, soit en édition[5].

Formation en deux ans[modifier | modifier le code]

Le titre en deux ans est réservé aux titulaires du baccalauréat ou équivalent. Les cours sont assurés par une équipe d’enseignants universitaires et de professionnels de l’édition et de la librairie. Sont proposés aux étudiants des cours théoriques ainsi que de stages d'au moins huit semaines sur les deux ans. Le Diplôme, DUT, s’obtient en quatre semestres validés, équivalent à 120 crédits. À l'issue de la deuxième année, l’étudiant doit soutenir un mémoire de fin d'étude (les mémoires ayant obtenu une note supérieure à 12/20 sont conservés au Centre de Ressource de Montaigne).

Année Spéciale[modifier | modifier le code]

Il est possible de valider ce diplôme en un an en étant titulaire d’un diplôme d’enseignement supérieur de 1er cycle ou équivalent (soit Bac +2). Comme pour la formation en deux ans, les étudiants d'année spéciale alternent cours théoriques et périodes de stages à l'issue desquels ils doivent également soutenir un mémoire de fin d'étude.

Licence professionnelle[modifier | modifier le code]

À l'issue de l'obtention du DUT Édition-Librairie, il est possible pour les étudiants de compléter leur formation par une licence professionnelle soit dans le milieu de l'édition, soit dans celui de la librairie. Cette formation peut se faire en alternance (apprentissage) de trois semaines en entreprises et une semaine à l'IUT ou en continu de 550 heures de cours et de 14 semaines de stages. L'admissibilité se fait sur dossier ; puis l'admission définitive vient après un test écrit d'expression et un entretien. L'obtention de la licence valide un niveau de qualification équivalent à un bac +3. Comme pour les formations précédentes, la licence se termine par la soutenance d'un mémoire[6],[7].

Enseignements généraux universitaires et interprofession[modifier | modifier le code]

Les étudiants reçoivent les enseignements suivants répartis en trois Unités d'Enseignements:

Bibliologie, Bureautique et Réseau, Droit, Économie, Expression, Fonds éditoriaux, Histoire du livre, Langues (à l'exception des Années Spéciales): Anglais, Espagnol, Allemand, Littérature, Sociologie, Technique Graphique (P.A.O.), Théorie de l'information et de la communication et différentes options : sciences, arts, musique, cinéma livres anciens

Enseignements techniques en Édition[modifier | modifier le code]

Informatique éditoriale, Livre numérique, Politique et production éditoriale, Projets professionnels, Service de presse, Service commercial, Système de production du livre, Techniques de fabrication du livre

Enseignements techniques en Librairie[modifier | modifier le code]

Connaissance des publics, Formation aux logiciels de gestion de librairie et aux banques de données bibliographiques, Gestion de site et e-commerce, Les outils du libraire, Les politiques d’achat et de vente, Les réseaux de vente du livre, Mécanismes de diffusion et distribution du livre en France et en Europe, Organisation et animation du lieu de vente, Suivi et optimisation du stock, Typologie des points de vente

Stages[modifier | modifier le code]

Des périodes de stages sont prévues sur les deux années afin de permettre aux étudiants d'appliquer leurs connaissances dans le monde professionnel et de favoriser leur insertion dans le monde du travail. Les étudiants de première année doivent effectuer au minimum un stage (en édition ou en librairie) d'une durée minimale de 2 semaines. En deuxième année un stage de 8 semaines ou plus est obligatoire. L'étudiant peut dans ses stages favoriser soit l'édition soit la librairie mais deux semaines minimum dans chaque discipline sont obligatoires.

Débouchés[modifier | modifier le code]

  • En librairie : vendeur spécialisé, responsable de rayon ou de département dans des librairies générales, assistant de librairies spécialisées, création de librairie, acheteur pour centrale d'achat...
  • En édition : service rédactionnel, service de fabrication (conception, maquettes), relations commerciales, délégué pédagogique, création d'entreprise, représentant de maison d'édition.
  • Dans la diffusion-distribution : employé, administrateur des ventes, gestion financière, formation.

Journalisme[modifier | modifier le code]

La filière journalisme existe à l'IUT jusqu'en 2007 (date de sortie de la dernière promotion du DUT de journalisme, étudiants rentrés en première année en 2005). À la rentrée 2006, elle a été remplacée par l'Institut de journalisme Bordeaux-Aquitaine (IJBA) qui partage toujours les locaux avec l'IUT[8].

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

L'IUT a formé plus d'un millier de journalistes professionnels, parmi lesquels certains ont acquis une certaine notoriété :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. « Infonum Bordeaux [en construction] », sur infonumbordeaux.fr (consulté le 12 avril 2016)
  3. « Détails des U.E du DUT en 2 ans | Infonum Bordeaux Montaigne », sur gido.iut.u-bordeaux3.fr (consulté le 12 avril 2016)
  4. « Licence Pro MIND | Infonum Bordeaux Montaigne », sur gido.iut.u-bordeaux3.fr (consulté le 12 avril 2016)
  5. [2]
  6. [3]
  7. [4]
  8. Cours des médias, le niveau monte - 20Minutes.fr, information en continu.

Liens externes[modifier | modifier le code]