Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Institut de journalisme

Bordeaux Aquitaine

Image illustrative de l'article Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine
Informations
Fondation 1966
Fondateur Robert Escarpit
Type école de journalisme
Localisation
Coordonnées 44° 49′ 49″ N 0° 33′ 46″ O / 44.8303296, -0.5628444° 49′ 49″ Nord 0° 33′ 46″ Ouest / 44.8303296, -0.56284  
Ville Bordeaux
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Direction
Directeur François Simon
Chiffres clés
Étudiants 80
Niveau Master professionnel et DU
Divers
Affiliation Université Bordeaux Montaigne
Site web http://www.ijba.u-bordeaux3.fr/

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Institut de journalisme  Bordeaux Aquitaine

Géolocalisation sur la carte : Bordeaux

(Voir situation sur carte : Bordeaux)
Institut de journalisme  Bordeaux Aquitaine

L'Institut de journalisme Bordeaux Aquitaine (IJBA) est une école de journalisme reconnue par la convention collective des journalistes (filière journalisme reconnue depuis 1975). Elle fait partie de l'université Bordeaux Montaigne. Créée à la rentrée 2006, elle remplace la filière journalisme de l'IUT Michel de Montaigne et délivre une formation de niveau master[1].

C'est l'une des 13 écoles reconnues par la profession, via le dispositif prévu par la Convention collective nationale de travail des journalistes[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'IUT a été fondé par Robert Escarpit, journaliste émérite, en 1966, et installé à Gradignan, sur le campus. Après 32 ans, il fut déménagé dans le quartier de l'église Sainte-Croix, dans le vieux centre de Bordeaux, près de la gare Saint-Jean.

Un bâtiment moderne, parallélépipède de verre, orienté de façon à bénéficier de la fraîcheur septentrionale, abrite l'IUT depuis quelques années[3]. C'est l'une des écoles citées dans la Convention collective nationale de travail des journalistes.

Le bâtiment abritant l'IJBA et l'IUT

La filière journalisme existe à l'IUT jusqu'en 2007 (date de sortie de la dernière promotion du DUT de journalisme, étudiants rentrés en première année en 2005). A la rentrée 2006, elle se sépare administrativement de l'IUT Michel de Montaigne et devient une structure autonome, l'Institut de Journalisme de Bordeaux-Aquitaine (IJBA). L'IJBA prépare à un master professionnel qui remplace le DUT. Il propose également une formation JRI (journaliste reporter d'images), sur huit mois. Le décret de création de l'IJBA est paru au Journal Officiel du 13 septembre 2006. L'IJBA partage toujours les locaux avec l'IUT.

Productions[modifier | modifier le code]

  • Imprimatur : depuis 1967, la première année édite un journal hebdomadaire sous forme papier, avec un pendant sur le web depuis 2007.
  • BKL : en mai 2010, les étudiants partent une semaine à Berlin pour traiter l'actualité culturelle en utilisant exclusivement les réseaux sociaux en ligne. C'est la naissance de BKL, Berlin Kultur Lab. Depuis, l'école renouvelle l'expérience chaque année, en prenant pour destination une ville commençant par la lettre "B". En 2011, les étudiants sont partis à Bilbao. En 2012, ils sont partis à Barcelone. En 2013, ils partent à Birmingham et l'année suivante à Bruxelles. En 2015, ils partiront à Bristol.
  • Data Journalisme Lab : en 2012, l'école lance un site explorant les nouvelles possibilités du data journalisme. Ce travail se fait en collaboration avec des étudiants en graphisme, des développeurs, des scientifiques et des professionnels de l'analyse de données.
  • La Fabrique de l'info : La Fabrique de l'info est un magazine web dédié aux médias et au métier de journaliste réalisé par les étudiants de 2e année à l'Institut de Journalisme Bordeaux-Aquitaine (IJBA). Conçu comme un espace de réflexion, le site a pour objectif d'enquêter sur l'évolution du métier et ses mutations, de prendre de la distance critique sur les pratiques journalistiques, de déceler les pièges et les risques de dérives.

Admission[modifier | modifier le code]

  • Master professionnel

L’inscription est conditionnée par la réussite au concours d’entrée. Il faut être titulaire d’une licence ou d’un titre équivalent pour postuler. Le concours se divise en deux épreuves : une écrite et une orale. Environ 170 candidats sont retenus pour l’épreuve orale, et le jury désigne 36 admis à son issue.

787 dossiers de candidature ont été reçus pour le concours 2012[4].

Le coût de l’inscription correspond aux frais de scolarité de l’université Bordeaux III. En 2012, ils s'élevaient à 462 € (droits et sécurité sociale étudiante), 5 € pour les étudiants boursiers[5].

  • Diplôme universitaire de Journaliste reporter d’images

L’inscription est également conditionnée par la réussite à un concours. Ce diplôme s’adresse aux journalistes professionnels, aux diplômés d'une des écoles de journalisme reconnues par la convention collective, ou aux candidats justifiant d'une expérience dans le secteur d'activité (3 ans minimum). Chaque année, sur une vingtaine de candidats, moins de dix sont retenus. Les frais vont de 6050 € à 7235,80 € selon le mode de financement[6].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://www.20minutes.fr/bordeaux/112197-cours-medias-niveau-monte
  2. http://www.ccijp.net/article-12-ecoles-de-journalisme-dispensant-un-cursus-de-formation-br-reconnu-par-la-convention-collective-nationale-des-journalistes.html
  3. Site sur le nouveau bâtiment
  4. Page "Recrutement" du site de l'école http://www.ijba.u-bordeaux3.fr/le-recrutement/
  5. Standard des droits universitaires http://www.service-public.fr/actualites/00292.html
  6. Page "Recrutement (JRI)" du site de l'école http://www.ijba.u-bordeaux3.fr/le-recrutement-jri/

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]