Gainneville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gainneville
Gainneville
L'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Havre
Canton Le Havre-3
Intercommunalité Communauté d'agglomération havraise
Maire
Mandat
Hubert Bénard
2014-2020
Code postal 76700
Code commune 76296
Démographie
Gentilé Gainnevillais
Population
municipale
2 602 hab. (2015 en diminution de 3,2 % par rapport à 2010)
Densité 560 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 31′ 07″ nord, 0° 15′ 08″ est
Altitude Min. 25 m
Max. 107 m
Superficie 4,65 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte administrative de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Gainneville

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Gainneville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gainneville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gainneville
Liens
Site web gainneville.fr

Gainneville est une commune française située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette commune est située sur la rive droite de la Seine, à une douzaine de kilomètres du Havre, et à proximité de Montivilliers.

La gare de Saint-Laurent - Gainneville, située à proximité de la commune, est sur la ligne de Paris-Saint-Lazare au Havre[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le 10 janvier 1871, lors de la guerre de 1870, un détachement prussien, composé d'une compagnie montée sur des voitures, d'un escadron et de deux canons, sous les ordres du capitaine de Kczewski, du 5e régiment d'infanterie prussien, effectue une reconnaissance dans le village ou il se heurte à la 4e compagnie du 2e bataillon de la légion de Rouen sous les ordres du capitaine Lecerf, qui s'y trouvait de grand'garde[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1936   Pimont    
mars 1959 mars 1977 René Malo    
mars 1977 juin 1995 Pierre Quoniam PCF Maire honoraire
juin 1995 mars 2008 Didier Leriche PCF  
mars 2008 en cours
(au avril 2014)
Hubert Benard PG et FI  

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2015, la commune comptait 2 602 habitants[Note 1], en diminution de 3,2 % par rapport à 2010 (Seine-Maritime : +0,48 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
522500587545612601626611633
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
595626643539561560616607630
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
632621614654688709674972949
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
9881 0701 1541 5892 2192 3702 5802 6122 676
2015 - - - - - - - -
2 602--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La première Brigade Champêtre Intercommunale autonome de France[modifier | modifier le code]

Depuis 2004, Gainneville dispose d'une brigade intercommunale de gardes champêtres territoriaux issue de la Loi "Démocratie de proximité". Cette structure est la première à avoir vu le jour[réf. nécessaire] à la suite d'une concertation entre les communes de Gainneville, Rogerville, Saint Laurent de Brevedent et Saint Martin du Manoir au sein d'un EPCI...le Syndicat Intercommunal des Vallées du Havre-Est (SIVHE).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Le footballeur professionnel Anthony Le Tallec (formé au Havre AC) et évoluant actuellement pour le club du VAFC (Ligue 1) ainsi que son frère Damien (également footballeur professionnel évoluant actuellement dans le championnat de Russie), sont originaires de Gainneville.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site SNCF TER Haute Normandie : Gare de St-Laurent-Gainneville (consulté le 26 avril 2014)
  2. La grand-garde où les grand-gardes étaient les avant-postes
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.