Saint-Martin-du-Manoir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Martin.
Saint-Martin-du-Manoir
La mairie
La mairie
Blason de Saint-Martin-du-Manoir
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Seine-Maritime
Arrondissement Arrondissement du Havre
Canton Octeville-sur-Mer
Intercommunalité Communauté de l'agglomération havraise
Maire
Mandat
Maria-Dolorès Gautier Hurtado
2014-2020
Code postal 76290
Code commune 76616
Démographie
Gentilé Saint Martinaises, Saint Martinais
Population
municipale
1 533 hab. (2014)
Densité 299 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 31′ 59″ nord, 0° 14′ 20″ est
Altitude Min. 12 m – Max. 102 m
Superficie 5,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Saint-Martin-du-Manoir

Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime

Voir sur la carte topographique de Seine-Maritime
City locator 14.svg
Saint-Martin-du-Manoir

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-du-Manoir

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Martin-du-Manoir
Liens
Site web http://www.saintmartindumanoir.fr/

Saint-Martin-du-Manoir est une commune française, située dans le département de la Seine-Maritime en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette commune est située sur la rive droite de la Seine, à une quinzaine de kilomètres du Havre, dans le canton de Montivilliers.

Saint Martin du Manoir se compose d'un bourg, dans lequel se trouvent les lotissements (Hauts de Saint Martin, Closerie, Ruellette, Résidence du Manoir, Résidence St Martin, Le Clos des Pommiers, les Prés verts, La Forge...) et de huit hameaux situés soit sur le plateau, soit en contrebas de celui-ci.

La majeure partie de la population habite le Bourg. C'est là que se trouvent bien entendu la Mairie, l'Église, les écoles et les installations sportives.

Enitot est le plus proche du centre-bourg, en direction d'Epouville.

On accède à Enéaumare par la route de Manéglise.

Le Mesnil se situe de l'autre côté de la Voie Rapide ( D 489 ). Pour s'y rendre, il est nécessaire d'emprunter le giratoire d'Epouville.

L'Ormel se trouve sur la route de Montivilliers ( D 111 ), entre le cimetière et le giratoire.

Les Cures (ou Escures - selon les historiens l'appellation diffère...), siège d'un ancien château, semble protéger le Bourg, par sa position en pointe, face à Harfleur et Montivilliers.

La Cayenne se trouve en fond de vallée, à proximité de Gournay en Caux.

De même, la Côte de Gournay , sur la rive droite de la rivière Saint Laurent, est limitrophe de ce quartier de Gonfreville.

Enfin, la Vallée s'intercale, toujours sur la rive droite, entre la Cavée, Gainneville et Saint Laurent de Brèvedent.

Pour les plus courageux, il est possible d'effectuer une randonnée visitant l'ensemble de ces hameaux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origine du nom :

La commune tire son nom de l'église dédiée à Saint Martin et du manoir seigneurial du village mentionné dès 1035 dans la charte de fondation de l'abbaye de Montivilliers.

Historique :

Saint Martin du Manoir et son église dépendent au début du XIe siècle des Giffard, Comtes de Montivilliers ; l'église leur fut retirée dès 1025 au profit de l'abbaye de Fécamp ,en 1035 au profit de l'abbaye de Montivilliers, qui possède également des biens (terres, moulins) à Saint Martin. La seigneurie a appartenu par la suite à différentes familles dont, aux XVIe et auXVIIe siècles, la famille de la Rue, et surtout à partir de 1660, la famille très ancienne des Toustain qui comptait plusieurs branches, et notamment celles des Toustain de Frontebosc de Limésy et des Toustain de Richebourg de Saint Martin du Manoir. 

Les derniers seigneurs de Saint Martin furent Gaspard-François (1716-1799) et Charles-Gaspard (1746-1836), tous deux membres de l'académie de Rouen, l'un comme savant, l'autre comme homme de lettres et historien ; tous deux furent emprisonnés sous la Terreur ; le second n'émigra pas et se rallia à l'Empire.

Deux hameaux de Saint Martin étaient des fiefs à l'époque féodale :

Enitot, dépendait de la seigneurie de Graville et Ecures relevait des Estouteville, seigneurs de valmont. Ils ont appartenu à des membres d'une famille anoblie au XVIe siècle et convertie au protestantisme, les Deschamps. Par mariage, Ecures passa au XVIIIe siècle à la famille de Rumare.

Saint Martin s'est développé sensiblement au XIXe et au XXe siècle ; la population a stagné après la seconde guerre mondiale ; mais, depuis 1970, sous l'effet de la réurbanisation (près de trois cents pavillons construits), elle a plus que doublée !!![1]

La Légende de la Pierre Grise[2][modifier | modifier le code]

Il existe encore de nos jours sur la colline où sont bâtis les châteaux de COLMOULINS et d'ESCURES, derrière la hêtraie de Montivilliers, une grosse pierre grise, sur lequel existe une légende que voici :

"Il y a très longtemps, lorsque le pays était soumis à la féodalité, vivait au manoir du Col des Moulins, qui était alors un château fortifié, un bon et vaillant chevalier nommé Guillaume de COLLEVILLE.

Ce seigneur avait une jeune femme dont la beauté avait souvent inspiré les bardes et les trouvères et avait jeté le trouble dans bien des coeurs, notamment dans celui d'un jeune écuyer du nom de Robert.

Ce Robert n'avait jamais eu de sentiments bien chrétiens, mais son amour insensé l'avait rendu capable de tout les crimes. Un jour qu'il se promenait sous les arbres aux environs du château, il fit la rencontre d'un personnage de haute taille, vêtu de noir avec une barbe en pointe et des yeux brillants comme des escarboucles.

" Me connais-tu ? demanda cet homme a Robert.

- Non, répondit l'écuyer..

- Et bien, je suis Satan ! "

Tout autre que Robert se fut enfui a ces mots en faisant un signe de croix mais lui ne bougeait pas de place.

"- Tu es Satan, dit-il, tant mieux, car je comptais sur ton aide.

- Je le sais, c'est pourquoi je suis venu. Écoute : Tu aimes la femme de ton seigneur et maître, et tu rêves jours et nuits aux moyens de la posséder ; je n'y vais pas par quatre chemins pour te le dire, cela te coûtera ton âme.

- Qu'importe, répondit sourdement l'écuyer, il me la faut que dois je faire ?

- M'accompagner à la pierre grise pour signer le pacte."

Le plateau était alors une forêt au centre de laquelle se dressait le dolmen ; deux pierres fichées en terre en supportant une troisième en forme de table, tout à l'entour des chênes gigantesques.

En arrivant là, Satan fit entrer l'écuyer dans une sorte de caveau situé sous la table de pierre, puis il lui présenta une écritoire et un parchemin au bas duquel Robert apposa sa signature.

"- Bien dit le démon, maintenant , prends cette pièce de monnaie ; il te suffira de la faire toucher à la serrure de l'appartement où tu veux pénétrer et tu y trouveras ta maîtresse endormie ; seulement, n'oublies pas de la rapporter ici demain, car tu ne dois t'en servir que la nuit. allons va ; Guillaume de COLLEVILLE est en voyage, tu es libre, amuse toi bien, mon fils, ajouta Satan avec un ricanement."

Le misérable rentra au plus vite au château et, la nuit étant venue, il s'approcha à pas de loup de l'oratoire de la noble dame qui dormait d'un profond sommeil. Le lendemain matin, ivre encore de sa criminelle action, il se rendit en toute hâte à la " PIERRE GRISE ". Satan l'attendait appuyé sur le dolmen.

"- Bien, dit le démon en tordant sa barbe pointue, remets la pièce à sa place, tu la reprendras ce soir. Robert pénétra dans le caveau, mais à peine y était-il que Satan donna un grand coup de pied à l'un des côtés du dolmen et l'énorme table s'affaissa brutalement, écrasant sous elle le misérable écuyer.

Puis le démon disparut avec un ricanement sinistre ! Et il y a déjà de bien longues années, en soulevant ce mystérieux bloc de granit on trouva sous la pierre druidique, quelques ossements calcinés et une pièce de monnaie gauloise en alliage d'argent que l'on nomma la " PIECE DU DIABLE " et que vous pourrez examiner à votre aise dans le petit musée de la bibliothèque de Montivilliers.

article lu sur le site des "Écuries de la Pierre Grise", centre équestre situé à la frontière de St Martin du Manoir et de Montivilliers.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Saint-Martin-du-Manoir

Les armes de la commune de Saint-Martin-du-Manoir se blasonnent ainsi :
Taillé au 1) d’azur à l’épée de saint martin d’or, posée en fasce, supportant le manteau du même, au 2) d’orangé au chêne arraché d’or ;à la barre ondée d’argent brochant sur la partition.L'écu surmonté d'une couronne murale à 3 tours d'argent. [3] Cet écu relate deux faits importants de la vie de Saint Martin. Le premier représente le partage de sa tunique avec un pauvre, symbolisé par une épée chargée d'un manteau. Le second est moins connu. Voulant prouver à des Païens la nécessité d'abattre un arbre, Saint Martin se plaça sur la trajectoire du tronc. Au dernier coup de hache, l'arbre vacillant, hésita un instant et tomba en sens inverse.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    André Mabire[4]    
    René Couillard[4]    
    Marcel Brin[4]    
    Yves Cottin[4]    
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995[5] 2001 Christian Mabire    
mars 2001[6] en cours
(au avril 2014)
Maria-Dolorès Gautier Hurtado UMP Vice-présidente de la CODAH (2014 → )
Réélue pour le mandat 2014-2020[7],[8]

Les élus de 1880 à nos jours[9]

SAINT MARTIN DU MANOIR est également l'une des communes ayant contribué à la création en avril 2004 de la première brigade intercommunale de gardes champêtres issue de la Loi Démocratie de Proximité. Cette brigade implantée sur le territoire de GAINNEVILLE assure la protection des biens ruraux et forestiers, la surveillance générale aux côtés de la gendarmerie et la police nationales mais également la veille juridique. Le fonctionnement "autonome" de cette police rurale pilotée par un chef de brigade permet aux communes adhérentes de bénéficier d'un atout majeur beaucoup plus efficace qu'une police municipale aux compétences plus modestes.

Les écoles de la commune[modifier | modifier le code]

  • Ecole Maternelle du Point du Jour. Deux enseignantes accueillent cette année 47 élèves.
  • Ecole Aspirant Lemonnier. L'école accueille 97 enfants en primaire répartis en 4 classes de doubles niveaux.

Démographie[modifier | modifier le code]

Jusqu'au milieu des années 70, le village était habité par moins de 700 personnes.L'activité principale était essentiellement agricole, avec une vingtaine d'exploitations contre 8 actuellement.

Selon les chiffres publiés en janvier 2011 par l'INSEE, Saint Martin du Manoir compte actuellement 1 547 habitants.Il s'agit d'une projection statistique, le dernier recensement réalisé dans la commune datant de 2008.La densité est voisine de 300 habitants par km². [10]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[11]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[12],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 533 habitants, en diminution de -0,45 % par rapport à 2009 (Seine-Maritime : 0,48 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
357 400 432 419 417 434 443 501 441
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
462 508 518 474 475 496 471 518 504
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
530 526 566 537 545 544 540 602 606
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
615 606 678 1 715 1 680 1 542 1 471 1 540 1 533
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2006[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Édifice Saint-Martin.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Charles-Gaspard Toustain de Richebourg (1746-1836) y est mort.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. www.furmini.com, « SAINT MARTIN DU MANOIR Un peu d'histoire sur St Martin du Manoir », sur www.saintmartindumanoir.fr (consulté le 21 février 2017)
  2. www.furmini.com, « SAINT MARTIN DU MANOIR Un peu d'histoire sur St Martin du Manoir », sur www.saintmartindumanoir.fr (consulté le 21 février 2017)
  3. GASO - Banque du blason - 76616
  4. a, b, c et d « Disparition d'Hubert Leprévost », Album photos et archives d'articles de l'année 2012, sur http://www.saintmartindumanoir.fr, (consulté le 13 novembre 2015).
  5. « A la mairie, l'équipe nouvelle est arrivée », Bulletin municipal, no 16,‎ , p. 5 (lire en ligne [PDF]).
  6. « Le conseil municipal », Bulletin municipal, no 22,‎ , p. 4 (lire en ligne [PDF]).
  7. « A Saint-Martin-du-Manoir, un mandat à douze voix près : Le maire sortant, Maria Dolores Gautier Hurtado, est réélu pour un troisième mandat à 50,69 %. », Paris Normandie,‎ (lire en ligne).
  8. « Liste des maires élus en 2014 » [PDF], Liste des élus, Préfecture de Seine-Maritime, (consulté le 12 novembre 2015).
  9. www.furmini.com, « SAINT MARTIN DU MANOIR Un peu d'histoire sur St Martin du Manoir », sur www.saintmartindumanoir.fr (consulté le 21 février 2017)
  10. www.furmini.com, « SAINT MARTIN DU MANOIR Bienvenue à Saint Martin du Manoir », sur www.saintmartindumanoir.fr (consulté le 21 février 2017)
  11. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  12. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]