Frank Ocean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Océan (homonymie).
image illustrant un chanteur image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un chanteur américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Frank Ocean
Description de cette image, également commentée ci-après

Frank Ocean au Coachella Festival en

Informations générales
Nom de naissance Christopher Edwin Breaux
Naissance (29 ans)
Long Beach, Californie
Activité principale Auteur-compositeur-interprète rappeur
Genre musical RnB, soul, jazz rap, hip-hop alternatif
Instruments Chant, clavier
Années actives Depuis 2007
Labels Odd Future Records, Def Jam, Island Def Jam Music Group
Site officiel www.frankocean.com

Christopher Francis Ocean (né Christopher Breaux[1] le à Long Beach en Californie), plus connu sous son nom de scène Frank Ocean, est un auteur-compositeur-interprète américain. Ocean commence sa carrière en écrivant des titres pour des artistes comme Brandy ou John Legend. En 2010, il rejoint le collectif hip-hop californien Odd Future. En février 2011, Ocean sort sa mixtape Nostalgia, Ultra, qui reçoit un accueil favorable parmi les critiques lui permettant d'acquérir une importante notoriété.

Son premier album studio, Channel Orange, sorti en juillet 2012, reçu un excellent accueil tant critique que commercial.

Le style d'Ocean se caractérise par des structures musicales complexes, des mélodies inconventionnelles et un style d'écriture novateur traitant différents thèmes comme l'amour, le désir ou encore la spiritualité.

Biographie[modifier | modifier le code]

Début de sa vie[modifier | modifier le code]

Né à Long Beach, Frank Ocean quitte sa ville natale pour La Nouvelle-Orléans vers l'âge de cinq ans[1],[2].

Il grandit autour de la musique jazz et écoutait les CD de sa mère dans son autoradio, comme les albums de Céline Dion, Anita Baker et la bande sonore de The Phantom of the Opera[3]. Quand il était adolescent, il faisait des petits travaux afin de gagner de l'argent pour louer des studios. Quand il se rappelle : « Oh mec, j'avais de nombreuses arnaques [...] laver des voitures étaient l'une d'entre elles, tondre la pelouse et promener des chiens »[3]. Il s'inscrit à l'Université de La Nouvelle-Orléans ainsi qu'au foyer étudiant en 2005[3]. Peu de temps après s'y être inscrit, l'ouragan Katrina frappa La Nouvelle-Orléans et il fut donc transféré à l'Université de Louisiane à Lafayette[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

2005-2011 : Débuts à Los Angeles et mixtape[modifier | modifier le code]

En 2005, l'ouragan Katrina frappe la ville et le studio d'Ocean se retrouve submergé, détruisant ses enregistrements. Pour continuer à enregistrer, il part à Los Angeles avec l'intention d'y rester seulement six semaines, mais décide finalement d'y rester pour développer sa carrière musicale[5]. Après avoir obtenu un contrat d'écriture, Ocean commence sa carrière en écrivant des titres pour des artistes comme Brandy, John Legend ou encore Beyoncé[6].

Début 2010, il intègre le collectif Odd Future avec notamment Hodgy Beats et Tyler, The Creator[6], qu'il rencontre fin 2009, période à laquelle il fait la connaissance du producteur Tricky Stewart qui lui permet de signer sous le label Def Jam.

Le 18 février 2011, Ocean sort sa mixtape Nostalgia, Ultra via son blog, recevant un accueil favorable parmi les critiques[7]. La mixtape se concentre sur différents thèmes comme les relations interpersonnelles et la réflexion personnelle.

En avril 2011, Ocean déclare que sa relation avec Def Jam est renforcée depuis la sortie de la mixtape. La mixtape fait connaître Ocean plus largement et le conduit à des collaborations avec les rappeurs Jay-Z et Kanye West. Ocean apparaît dans le clip de Tyler, The Creator pour le single She, extrait du deuxième album studio de Tyler Goblin (2011). Sa première performance scénique se fait en collaboration avec Odd Future au Coachella Valley Music and Arts Festival de 2011. Par la suite, il se joint au groupe pour leur première tournée à travers la côte est des États-Unis.

Le 19 mai 2011 le label d'Ocean Def Jam annonce son intention de rééditer Nostalgia, Ultra comme un EP. Le single Novacane sort sur iTunes en mai 2011, mais la sortie de l'EP, qui devait intervenir le mois suivant est retardée. L'EP sort finalement en juillet 2011.

En juin 2011, Ocean révèle qu'il travaillera sur l'album commun des rappeurs Jay-Z et Kanye West, Watch the Throne. Il co-écrit et apparaît sur deux titres de l'album.

2012-2014 : Premier album[modifier | modifier le code]

En avril 2012, il sort son nouveau single, Thinkin Bout You, initialement écrit pour Bridget Kelly, dont plusieurs versions avaient fuité sur internet durant les mois précédant sa sortie.

Durant l'été 2012, Ocean sort son premier album studio Channel Orange, qui reçoit un excellent accueil critique et commercial. L'album apparaît en tête de la plupart des tops des meilleurs albums de l'année 2012 de divers critiques et est sacré meilleur album de l'année par le HMV's Poll of Polls. Il est nommé lors des Grammy Awards 2013 dans six catégories dont « album de l'année » et « enregistrement de l'année » pour Thinkin Bout You[8]. L'album est acclamé par de nombreux critiques pour son style novateur et son approche originale, et est considéré comme la première sortie commerciale d'Ocean sur un label d'enregistrement traditionnel. Channel Orange contient des musiques non-conventionnelles, remarquées par leur manière de raconter une histoire, leur commentaire social et le mélange des genres dont elles font preuve (hip-hop, soul et R&B). Celles traitant le thème de l'amour non partagé attirèrent particulièrement l'attention, en partie en raison de l'annonce d'Ocean sur sa bisexualité[9], décrivant sur son blog, quelques jours avant la sortie de l'album, comment il est tombé amoureux d'un garçon pour la première fois quand il avait 19 ans et l'importance que cette personne a eu sur le reste de sa vie[1]. Cette annonce fut largement remarquée et quelques critiques comparèrent son impact culturel à l'annonce de David Bowie en 1972[9]. Son geste pourrait faire évoluer la mentalité du milieu vers davantage de tolérance[10]. La promotion de l'album s'accompagna d'une tournée, 2012 Summer Tour, où il apparaît dans les festivals Coachella et Lollapalooza[11].

2015 : Deuxième album[modifier | modifier le code]

En février 2013, Ocean confirme qu'il a commencé à travailler sur son deuxième album studio, dont il précise que ce serait un autre album concept. Il révèle avoir travaillé avec Tyler, The Creator , Pharrell Williams et Danger Mouse[12]. L'album est notamment inspiré par les Beach Boys et les Beatles. Il déclare par la suite qu'il serait intéressé de collaborer avec Tame Impala et King Krule et qu'il allait enregistrer une partie de l'album à Bora-Bora[13],[14].

Le 10 mars 2014, la chanson Hero est mise à disposition en téléchargement gratuit sur SoundCloud. La chanson est une collaboration avec Mick JonesPaul Simonon et Diplo[15].

En avril 2014, Ocean annonce que son deuxième album est presque terminé. En juin, il collabore avec Damien Jones.[réf. nécessaire] Le magazine Billboard rapporte que le chanteur a travaillé avec de nombreux artistes tels que Happy Perez (avec qui il a collaboré sur Nostalgia, Ultra ), Charlie Gambetta et Kevin Ristro, tandis que les producteurs Hit-BoyRodney Jerkins et Danger Mouse ont également dit être à bord[16],[17]. Le 29 novembre 2014, Ocean a publie un extrait d'une nouvelle chanson de son prochain album appelée Memrise sur son Tumblr, The Guardian décrit la chanson comme « .. une chanson qui affirme que, malgré le changement de maison de disque et de direction, il a maintenu à la fois son expérimentation et son sens de la mélancolie dans les années qui ont suivi... »[18]. Le 6 avril 2015, Ocean a annoncé que le successeur de Channel Orange serait publié en juillet sans plus de précisions. L'album, encore sans titre, devrait être accompagné d'un magazine nommé Boys Don't Cry[19],[20],[21]. L'album est sorti le 20 aout 2016 malgré les hypothèses annonçant l'album en juillet 2015 (évoqué via un hashtag sur le site de l'artiste), les artistes Christophe Chassol et SebastiAn ont collaboré dessus.

Talent artistique[modifier | modifier le code]

Sa musique a été qualifiée de « caractéristique » par certains compositeurs[22],[23]. Il joue généralement du synthétiseur avec des sections de rythmes doux dans ses productions. Ses compositions sont souvent midtempo, avec des mélodies non conventionnelles[24] et ont parfois une structure expérimentale[24]. Dans son écriture, Jon Pareles du New York Times observe des « échos ouverts d'auteurs-compositeurs de R&B innovants et auto-guidés[Quoi ?] comme Prince, Stevie Wonder, Marvin Gaye, Maxwell, Erykah Badu et en particulier R. Kelly et sa façon d'écrire des mélodies qui planent entre la parole et le chant, asymétrique et syncopé »[24]. Channel Orange l'a présenté comme un compositeur majeur « quand il est le seul compositeur, Océan résiste à faire un spectacle de lui-même, résiste aux hooks idiots, au tempo malin, à la voix de fausset transcendant elle-même », rapporte le journaliste musical Robert Christgau[25].

Ses paroles abordent les thèmes de l'amour, du désir, de la crainte et de la nostalgie[26]. Son premier single Novacane juxtapose l'insensibilité et la facticité d'une relation sexuelle avec celle de la radio grand public, tandis que Voodoo fusionne les thèmes de la spiritualité et la sexualité[27], et est une position excentrique sur un sujet si commun dans le R&B[28]. Cette dernière chanson est sortie sur le compte Tumblr d'Ocean et contient des références au spirtual traditionnel He's Got the Whole World in His Hands et à l'anatomie féminine dans son refrain[29]. Certaines chansons sur Channel Orange font allusion à son expérience avec l'amour non partagé.

Ocean se décrit comme « un baryton, avec des moments de ténor ». Jody Rosen de Rolling Stone le qualifie de « chanteur de la torche » (en référence au terme anglais de « torch song (en) ») en raison de « son idée de la tragédie romantique, déployant dans les ballades lentes-torrides »[30]. Frank Ocean est la plupart du temps discret lors de ses représentations sur scène[31],[32],[33].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Frank Ocean a annoncé publiquement sa bisexualité[9],[34],[35], écrivant sur son blog Tumblr quelques jours avant la sortie de l'album Channel Orange, comment il est tombé amoureux d'un garçon pour la première fois quand il avait 19 ans, et l'importance que cette personne a eu sur le reste de sa vie[36]. Cette annonce fut largement remarquée et quelques critiques comparèrent son impact culturel à une annonce similaire de David Bowie en 1972[9]. Sa révélation pourrait faire évoluer la mentalité du milieu - pas particulièrement reconnu pour son soutien aux personnes LGBT[34] - vers davantage de tolérance[10].

De nombreuses célébrités apportent leur soutien à Ocean après son annonce, dont le couple Beyoncé et Jay-Z[37]. Les membres de l'industrie du hip-hop ont généralement répondu positivement à son annonce[38]Russell Simmons, un magnat des affaires dans l'industrie du hip-hop, a écrit un article de félicitations au Mondial Grind disant « Aujourd'hui est un grand jour pour le hip-hop. C'est un jour qui définira qui nous sommes vraiment. À quel point serons-nous compatissants ? À quel point serons-nous aimants ? Sommes-nous compréhensifs ? [...] Votre décision de rendre public votre orientation sexuelle donne de l'espoir pour tant de jeunes qui vivent encore dans la peur »[39]. Tyler, The Creator également tweeté son soutien pour le chanteur, avec d'autres membres de OFWGKTA[40]

Le 14 mars 2014, il a changé son nom en Christopher Francis Ocean à travers un site juridique[41]. Le changement aurait été en partie inspiré par le film Ocean 11 de 1960. En novembre 2014, TMZ révèle que le changement de nom n'a pas été légalisé. Le 23 avril 2015, son nom de naissance est changé avec succès en Frank Ocean[42].

Polémiques[modifier | modifier le code]

Ocean a samplé la musique de la chanson Hotel California des Eagles sur son titre American Wedding de l'EP Nostalgia, Ultra. Interrogé à ce sujet, il a déclaré que le membre des Eagles « Don Henley est apparemment intimidé par mon interprétation de Hotel California. Il a menacé de poursuivre en justice si je le joue à nouveau ». En réponse aux commentaires de Frank, le représentant légal des Eagles a publié une déclaration : « Frank Ocean n'a pas simplement « samplé » une partie d'Hôtel California, il a pris toute la piste maître, plus la mélodie existante de la chanson, et a remplacé le paroles avec les siennes. Ce n'est pas créatif, et encore moins intimidant. C'est illégal. Pour la petite histoire, Don Henley n'a pas menacé ou intenté des actions en justice contre Frank Ocean, bien que les Eagles envisagent maintenant de savoir s'ils le devraient »[43],[44].

Le 31 décembre 2012, Ocean est arrêté dans le comté de Mono, en Californie, pour excès de vitesse. Au cours de l'enquête, les policiers trouvent quelques grammes de marijuana[45]

En janvier 2013, il a une altercation avec Chris Brown sur un espace de stationnement, en dehors d'un studio d'enregistrement à West Hollywood. Les officiers de police de Los Angeles déclarent que Brown est sous enquête policière et décrivent l'incident comme une « bagarre », Brown ayant frappé Ocean[46]. Ocean annonce qu'il ne souhaite pas poursuivre Brown, même si celui-ci a menacé de lui tirer dessus et que l'un de ses proches a proféré des insultes homophobes à son encontre[47]. Ocean a par la suite critiqué Brown dans la chanson Sunday, figurant sur l'album Doris de Earl Sweatshirt[48].

Discographie[modifier | modifier le code]

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Ocean et sa musique ont reçu une reconnaissance internationale avec de nombreuses nominations pour les prix et les victoires. En février 2013, il a remporté deux Grammy Awards, un Soul Train Music Award et au Royaume-Uni . En outre, il a gagné les éloges de GQ, NME et magazines Vibe, ainsi que la BBC et mtvU .

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Aureliano Tonet, « L'été tumultueux de Frank Ocean », sur Le Monde,‎ (consulté le 28 août 2012)
  2. (en)Who is Frank Ocean?
  3. a, b et c « Frank Ocean | Music Biography, Streaming Radio and Discography | AllMusic », sur AllMusic (consulté le 7 mai 2015)
  4. « Frank Ocean Attended UL Lafayette In The Fall of 2005, But Somehow No One Really Noticed », sur HOT 107.9 (consulté le 7 mai 2015)
  5. (en)Sound of 2012: Frank Ocean, BBC Online
  6. a et b Esther Degbe, « Frank Ocean : qui est le nouveau chouchou du R'n'B ? », sur Le Figaro,‎ (consulté le 28 août 2012)
  7. (en)Nostlgia Ultra, frank Ocean Critic Reviews sur MetacriticConsulté le 28 août 2012.
  8. (en) « Grammys 2013: Complete list of nominees », Los Angeles Times,‎ (lire en ligne).
  9. a, b, c et d (en) Andrew Johnson, Frank Ocean records another first as Channel Orange is named album of the year, The Independent, 17 décembre 2012
  10. a et b (en) « Frank Ocean’s Coming Out as Bisexual Changes Homophobic Hip-Hop Genre », The Daily Beast, 6 juillet 2012.
  11. (en)Frank Ocean's Summer Tour Sold Out, BET, 11 juillet 2012.
  12. « Frank Ocean's Next Album Is On Its Way! » (consulté le 7 mai 2015)
  13. « Frank Ocean 'Like 10, 11 Songs' Into New Album » (consulté le 7 mai 2015)
  14. « Frank Ocean Channeling Beatles & Beach Boys On Next Album!? Prepare Yourself For Eargasms! » (consulté le 7 mai 2015)
  15. « [LISTEN] Frank Ocean + The Clash + Diplo - Hero :: Indie Shuffle », sur www.indieshuffle.com (consulté le 7 mai 2015)
  16. « Memrise by Frank Ocean - dindindara » (consulté le 8 mai 2015)
  17. « Frank Ocean Signs to New Management With Three Six Zero » (consulté le 8 mai 2015)
  18. Guardian music, « Listen to Frank Ocean's new track Memrise », sur the Guardian (consulté le 8 mai 2015)
  19. « Frank Ocean's next album is coming in July », sur The Verge (consulté le 7 mai 2015)
  20. « Frank Ocean Announces New Record » (consulté le 7 mai 2015)
  21. Guardian music, « New Frank Ocean album due in July », sur the Guardian (consulté le 7 mai 2015)
  22. Alexis Petridis, « Frank Ocean: Channel Orange – review », sur the Guardian (consulté le 8 mai 2015)
  23. Melissa Locker, « Frank Ocean Pours His Heart Out on Channel Orange: Album Review », Time,‎ (ISSN 0040-781X, lire en ligne)
  24. a, b et c Jon Pareles, « Frank Ocean at Terminal 5 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  25. Robert Christgau, « Frank Ocean/Greenberger Greenberg Cebar », sur MSN Music (consulté le 20 juillet 2012)
  26. « Nostalgia, Ultra - Frank Ocean | Songs, Reviews, Credits, Awards | AllMusic », sur AllMusic (consulté le 8 mai 2015)
  27. « Frank Ocean - 'Voodoo' » (consulté le 8 mai 2015)
  28. « SPIN », sur Spin (consulté le 8 mai 2015)
  29. « Frank Ocean », sur Frank Ocean (consulté le 8 mai 2015)
  30. « Frank Ocean Channel Orange Album Review » (consulté le 8 mai 2015)
  31. (en) Chris Richards, « Frank Ocean at the 9:30 Club: Contemplative, confident, rewarding », The Washington Post,‎ (ISSN 0190-8286, lire en ligne)
  32. Daniel Kohn, « Frank Ocean - The Wiltern - 7/17/12 » (consulté le 8 mai 2015)
  33. « Frank Ocean @ Terminal 5, NYC 7/26/12 - Stereogum » (consulté le 8 mai 2015)
  34. a et b Frank Ocean : pourquoi son deuxième album est-il si attendu ?, RTL, 19 août 2016
  35. Jean-Philippe Louis, Frank Ocean submerge la rentrée musicale, Les Échos, 24 août 2016
  36. L'été tumultueux de Frank Ocean, Le Monde, 27 juillet 2012
  37. (en) Katie Hasty, « Beyonce, Jay-Z Support Frank Ocean In Open Letters; Singer Drops 'Sweet Life' », sur Hit Fix,‎ (consulté le 5 août 2016).
  38. (en) « Frank Ocean's sexual delacration: will it spark change in hip-hop community? », sur MTV News,‎ (consulté le 5 août 2016).
  39. (en) Russell Simmons, « The Courage of Frank Ocean Just Chand the Game! », sur Global Grind (consulté le 5 août 2016).
  40. (en) Joyce Chen, « R&B singer Frank Ocean of Odd Future comes out: Summer romance with a man 'changed my life' », sur The Daily News,‎ (consulté le 5 août 2016).
  41. (en) Ernest Baker, « Who Is Frank Ocean? », sur Complex,‎ (consulté le 5 août 2016).
  42. (en) Larry Fitzmaurice, « Frank Ocean legally changed his name to Frank Ocean », sur The Fader,‎ (consulté le 6 août 2016).
  43. (en) Courtney Garcia, « Did R&B singer steal entire melody of 'Hotel California'? », sur Entertainment.msnbc.msn.com (consulté le 17 février 2013).
  44. (en) Brittany Lewis, « http://globalgrind.com/2012/04/23/frank-ocean-new-song-coachella-performs-american-wedding-videos/ », sur Global Grind,‎ (consulté le 5 août 2016).
  45. (en) Steven Horowitz, « Frank Ocean Busted For Marijuana Possession & Speeding, Driver's License Confiscated », sur Hip Hop DX,‎ (consulté le 5 août 2016).
  46. (en) Steve Holden et Nesta McGregor, « Chris Brown 'suspect' in fight over parking space », sur BBC,‎ (consulté le 5 août 2016).
  47. (en) Patrick McCormick, « Frank Ocean accuses Chris Brown of homophobic slur and for threatening to shoot him », sur Pink News,‎ (consulté le 5 août 2016).
  48. (en) Lauren Nostro, « Frank Ocean Takes Shots at Chris Brown on Earl Sweatshirt's "Sunday" », sur Complex,‎ (consulté le 5 août 2016).