Christophe Chassol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christophe Chassol
Description de l'image Chassol.jpg.
Informations générales
Surnom Chassol
Naissance
Drapeau de la France France
Activité principale Musicien, compositeur
Activités annexes Chef d'orchestre
Genre musical Electronique, pop, jazz, Ultrascore, contemporain
Instruments Piano, claviers
Années actives Depuis 1994
Labels Tricatel, 2tempi Music
Site officiel http://www.chassol.fr

Christophe Chassol appelé aussi Chassol est un compositeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'ascendance martiniquaise, Christophe Chassol est né en 1976. Il entre à l'âge de 4 ans au conservatoire de musique où il passera 16 années.

Il obtient une bourse au Berklee College of Music de Boston dont il sera diplômé en 2002[1]. Puis pendant 15 ans, il compose pour le cinéma, la télévision et la publicité. Il est chef d’orchestre de 1994 à 2002, puis travaille entre autres avec le groupe Phoenix, Sébastien Tellier sur son album Politics en 2004, Acid Washed, Keren Annetc.

Ses parents décèdent lors du crash de l'avion 708 de la West Caribbean en 2005[1],[2].

Il puise son inspiration de Stravinski à Steve Reich en passant par Ennio Morricone, Miles Davis ou The Cure.

Chassol présente en 2011 une performance live au piano/clavier avec le batteur Lawrence Clais, sur les images de son premier film NOLA Chérie (film commissionné par le Musée d’art contemporain de La Nouvelle-Orléans (en) pour réaliser une pièce sur la capitale de la musique vivante). Signé chez Tricatel, NOLA Chérie apparaît sur l'album X-Pianos, un recueil de 33 titres sorti sur le label en DVD/CD.

Après avoir « harmonisé » La Nouvelle-Orléans, Chassol sort en 2013 l'album CD/DVD Indiamore. Dans le film tourné à Calcutta et à Bénarès en juillet 2012, il mêle sons, images et musique traditionnelle avec des suites d’accords.

Chassol est lauréat de la sélection FAIR et du Prix Deezer Adami en cette année 2014[3].

En 2015, il compose l'album Big Sun, un hommage à la Martinique où il continue son projet d'harmoniser les bruits et sons de la rue, dans un genre qu'il qualifie d'« ultrascore »[4].

Discographie[modifier | modifier le code]

Collaborations[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Avtosamples, 2tempi Music
  • 2007 : Alcools, 2tempi Music
  • 2005 : StudioGames, 6 mini-albums pour pianos & machines
  • 2003 : Politics, Sébastien Tellier - arrangements
  • 2003 : XXIe siècle album de Dashaa, 2tempi Music
  • 2007 : Works 2tempi Mmusic
  • 2002 : Mind Food, Philippe Cohen-Solal et Gotan Project - arrangements cordes
  • 2001 : Institut COBRA Live!, album du concert au New Morning, 2tempi Music
  • 2000 : Kraft, Institut COBRA, 2tempi Music
  • 1998 : Beloved, Supernova & Strings, 2tempi Music
  • 1996 : Supernova, 2tempi Music

Autres travaux[modifier | modifier le code]

Compositions / Vidéos / Expositions[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Creuser dans la langue une langue étrangère, exposition vidéos ultrascores (Galerie Léoni - Paris)
  • 2010 : Chanel Pouchine, composition de la musique de lʼexposition Chanelau, Musée dʼArt moderne de Shangaï
  • 2010 : Noise Hanoï, composition et performance de la musique du ballet à lʼopéra dʼHanoï
  • 2010 : Salut Maria !, vidéo exposition à l'Angélus (Barbizon)
  • 2010 : Animal Conducteur, film (ultrascore de répétitions de lʼorchestre national de Lille dirigé par Jean-Claude Casadesus
  • 2009 : Peter Klasen Photoplay, ultrascore et performance au LAAC Dunkerque
  • 2009 : NOLA Chérie, ultrascores, Warm Re-Synch, exposition au Centre d'art contemporain de la Nouvelle-Orléans
  • 2007 - 2008 : Ultrascores, vidéos - conception, réalisation, compositions
  • 2007 : Boris & les Sortilèges, vidéo dʼaprès Vanishing Point de Xavier Veilhan - conception, réalisation, composition
  • 2007 : Biennale de Venise (Sophie Calle, Prenez soin de vous) - composition
  • 2005 : Résidence au 18th Street Arts Center de Los Angeles - compositions, expositions, performances.

Musiques de films / télévision[modifier | modifier le code]

Performances[modifier | modifier le code]

  • 2011 : Indiamore, concerts en Europe, États-Unis, Asie
  • 2011 : NOLA Chérie, concerts en Europe, États-Unis
  • 2011 : Bertrand Burgalat & Christophe Chassol, performances au musée d'art moderne de la ville de Paris
  • 2011 : Keren Ann, concerts en Europe, album 101
  • 2010-2012 : Acid Washed, tournées États-Unis, Europe, Asie
  • 2009 : Peter Klasen Photoplay, performances concert-vidéo LAAC Dunkerque / Tri Postal Lille
  • 2008 : Sebastien Tellier Sexuality, tournée mondiale (Europe, Scandinavie, Asie, États-Unis, France (Olympia, Beaubourg, La Cigale), en ouverture des concerts de The Cure, Iggy Pop - piano, claviers, arrangements
  • 2008 : Avtosamples, série de concerts solo (4 synthétiseurs, ordinateur et vidéos)
  • 2007 : X-pianos, série de concerts avec Cécile Daroux (Boulez, Steve Reich, Xenakis, Bério)
  • 2005 : 18th Street Arts Center, série de concerts expérimentaux en collaboration avec les plasticiens résidents
  • 2004 : Phoenix, tournée mondiale (Europe, Scandinavie, Asie, États-Unis) : piano, claviers, arrangements, en ouverture des concerts de Lenny Kravitz, Dido, Air, Franz Ferdinand, Leslie Feist
  • 2004 : Alcools, piano et poésie duo - concerts et enregistrements - piano, compositions
  • 2003 : Création du quartet expérimental Dashaa, concerts et enregistrements
  • 2003 : Concerts avec un orchestre à cordes de seize musiciens - composition, arrangements, direction d'orchestre (Bataclan, Casino de Paris, Olympia)
  • 1999 : Création de lʼInstitut COBRA, orchestre de jazz contemporain de 24 musiciens - enregistrements et concerts (New Morning, Cité de la Musique...)
  • 1999 : Assistant de direction du Sofia Symphony Orchestra
  • 1999 : Création du quartet de jazz contemporain et du quatuor à cordes Supernova - enregistrements et concerts (Sunset, Ducs des Lombards, Cithéa)
  • 1994 – 1998 : Concerts avec divers groupes : rock, latin, hip-hop, reggae, électroniques, jazz, compositions et performances pour le théâtre, la danse, la radio.

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • 2008 : Le Court de Musique, programme court TV - (abécédaire musical)
  • 1994-2003 : professeur particulier de piano et solfège
  • 2001-2002 : Lycée Henri Barbusse – Professeur de musique
  • 2000-2001 : Lycée Rosa Luxembourg – Professeur de musique
  • 1999-2000 : Collège Louis Pasteur de Brunoy – Professeur de musique

Extraits de presse[5][modifier | modifier le code]

« On pense à la musique de Steve Reich ou à celle de Fredo Viola, à Ennio Morricone ou à The Cure. »

— Le Monde[6]

« Chassol construit un disque d'une richesse incroyable, une épopée discrète faite de rencontres précieuses et de traversées intérieures. »

— Pierre Siankowski , Les Inrockuptibles[7]

« À découvrir absolument, sans la moindre hésitation. Indiamore vous délivrera des expériences visuelles et sonores inédites. »

— Lyonel Sasso , Magic[8]

« Indiamore… Une œuvre étonnante et planante […] »

— Julien Bordier , L'Express[9]

« On se laisse porter par les boucles de piano et des tempos hypnotique, mais toujours dansants. »

— Christian Eudeline , Les Échos[10]

« Son auteur mène le projet avec tant de candeur passionnée et d’évident talent pop que ses pièces deviennent vite des mini-tubes du quotidien. »

— Libération[11]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Chassol : accords perdus dans le réel », sur Cafebabel (consulté le 14 septembre 2016)
  2. « WWW.CRASH-AERIEN.AERO • Crash d'un MD82 de la West Caribbean avec 152 français », sur www.crash-aerien.news (consulté le 14 septembre 2016)
  3. « Pegase, Chassol et Fakear remportent le prix Adami Deezer de Talents », Les Inrocks,‎ (lire en ligne)
  4. Sophian Fanen, « Un Chassol sachant chasser les sons », sur next.liberation.fr, Libération, (consulté le 13 avril 2015)
  5. Tous les extraits de presse sur le site « Chassol dans la presse » (consulté le 29 avril 2015)
  6. « Chassol harmonise le réel, dont Barack Obama », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  7. Pierre Siankowski, « Les échappés de Chassol », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne)
  8. Lyonel Sasso, « Chassol : Indiamore », Magic,‎ (lire en ligne)
  9. Julien Bordier, « Indiamore, l'étrange objet musical de Chassol », sur L'Express,
  10. Christian Eudeline, « Disques : rayons de lune », sur Les Échos,
  11. « Chassol, l’Inde en chassés-croisés », Libération,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]