Fourbanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Fourbanne
Fourbanne
Le moulin de Fourbanne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Canton Baume-les-Dames
Intercommunalité Communauté de communes du Doubs Baumois
Maire
Mandat
Laëtitia Journot
2014-2020
Code postal 25110
Code commune 25251
Démographie
Population
municipale
173 hab. (2016 en diminution de 1,14 % par rapport à 2011)
Densité 88 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 19′ 54″ nord, 6° 18′ 15″ est
Altitude Min. 255 m
Max. 386 m
Superficie 1,97 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Fourbanne

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Fourbanne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fourbanne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fourbanne

Fourbanne est une commune française située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté. Les habitants se nomment les Fourbanniers et Fourbannières.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Forbanne en 1276 ; Frebanne en 1580 ; Fourbanne depuis 1632[1].

Le village se situe sur la rive droite du Doubs, dans une vallée encaissée. Des roches calcaires creusées de grottes dominent la rivière. Au pied de la falaise, une rivière souterraine venant de Verne et Luxiol sort sous forme de résurgence.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Séchin Grosbois Baume-les-Dames Rose des vents
N
O    Fourbanne    E
S
Ougney-Douvot Esnans

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1580, la population reconnaît au roi d'Espagne, duc et comte de Bourgogne, la haute, moyenne et basse justice ; elle doit assister la justice, être présente aux exécutions, et participer à l'érection du signe patibulaire de la justice de la seigneurie de Baume dont le village faisait partie.

Après la conquête de la Franche-Comté, Louis XIV fait démembrer la prévôté de Baume. Claude-François de Rougemont acquiert la haute, moyenne et basse justice dans Fourbanne avec « tous les droits utiles et honorifiques qui en dépendent suivant les ordonnances et coutumes du comté de Bourgogne ». Les redevances sont : un chariot de bois la veille de Noël par chacun des habitants ayant charrue et chevaux.

Mais, en 1711, le procureur du roi constate que « plusieurs vassaux de Sa Majesté n'ont pas fait les devoirs de fiefs pour ceux qui dépendent immédiatement d'Elle aux mutations ». La mainmise est lancée sur ces fiefs. Le Sieur Rougemont est concerné, « pour faute de dénombrement de Fourbanne, domaine du roi ».

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Mars 2001 Juin 2003 Marcel Prost    
Juin 2003 Avril 2008 Josette Branget    
Avril 2008 2014 Alain Maurice[2]    
mars 2014 En cours Laetitia Journot SE Employée
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4].

En 2016, la commune comptait 173 habitants[Note 1], en diminution de 1,14 % par rapport à 2011 (Doubs : +1,79 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
10810610210212297103103103
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
958187869591776458
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
637778544850475047
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
383838646096156165174
2016 - - - - - - - -
173--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

À l'extrémité Est du territoire de Fourbanne, sur la route qui mène de Besançon à Montbéliard, se trouve le Saut de Gamache, qui doit son nom à la chute mémorable qu'aurait fait le carrosse d'un Grand d'Espagne, ministre de Charles Quint, au XVIe siècle.

Vue sur la boucle du Doubs depuis le belvédère du Saut de Gamache

La commune a la particularité de ne pas avoir d'église.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Courtieu, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 3, Besançon, Cêtre,
  2. Site officiel de la préfecture du Doubs - liste des maires (doc pdf)
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]