Luxiol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Luxiol
Luxiol
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Doubs
Arrondissement Besançon
Canton Baume-les-Dames
Intercommunalité Communauté de communes du Doubs Baumois
Maire
Mandat
Christophe Colin
2014-2020
Code postal 25110
Code commune 25354
Démographie
Population
municipale
161 hab. (2016 en stagnation par rapport à 2011)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 22′ 54″ nord, 6° 21′ 00″ est
Altitude Min. 360 m
Max. 525 m
Superficie 6,44 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Luxiol

Géolocalisation sur la carte : Doubs

Voir sur la carte topographique du Doubs
City locator 14.svg
Luxiol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Luxiol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Luxiol

Luxiol est une commune française située dans le département du Doubs en région Bourgogne-Franche-Comté. Les habitants se nomment les Luxioliens et Luxioliennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Verne Rose des vents
Fontenotte N Autechaux
O    Luxiol    E
S
Baume-les-Dames

Histoire[modifier | modifier le code]

De nombreux vestiges gallo-romains[1] ont été retrouvés sur le territoire, en effet Luxiol se trouvait sur la voie romaine reliant Besançon à Mandeure dont il était un relais.

Au Moyen Âge, Luxiol dépend de la châtellenie de Baume-les-Dames et des comtes de Montbéliard. Les habitants se disent sujets du roi d'Espagne. Pendant la guerre de Dix Ans, ils doivent héberger les troupes. En 1773, le roi cède le village au sieur de Mauclerc d'Osse et dès 1775, un notable d'Avoudrey, Claude Étienne Barrand s'installe sur les terres de Luxiol où il s'établit avec son épouse et ses enfants (Famille Barrand) . Sa descendance est nombreuse dans le village. Au XXe siècle, plusieurs fromageries Barrand s'établissent dans la région de Baume-les-Dames, puis en Bourgogne et jusqu'en Charentes. Celle de Luxiol cesse son activité à la fin du XXe siècle.

Luxiol est rattaché à la paroisse de Verne.

Tuerie de 1989[modifier | modifier le code]

Le , Christian Dornier, un agriculteur du village, pris d'une folie soudaine, abat quatorze personnes. Jeune homme dépressif qui n'a pas assisté au mariage de sa sœur mariée quatre jours plus tôt, il tire à la carabine de chasse sur sa sœur et sa mère dans la ferme familiale, puis des personnes qu'il croise sur la route qui le mène à Autechaux, village avoisinant. Huit autres personnes seront blessées, dont le commandant de la compagnie de gendarmerie de Baume-les-Dames. Grièvement blessé de deux balles et maîtrisé à 14 h 25 par les gendarmes de Baume-les-Dames, l'assassin survivra néanmoins. En 1993, la justice prononce un non-lieu devant l'état de démence de M. Dornier[2]. Actuellement, il est interné à l'unité pour malades difficiles de Sarreguemines.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La localité se nommait Loposagio vers 250, Liesol en 1423 et Lucio en 1512[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 novembre 2009 Benito Alcapia    
novembre 2009 en cours Christophe Colin   Artisan
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[5].

En 2016, la commune comptait 161 habitants[Note 1], en stagnation par rapport à 2011 (Doubs : +1,79 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
274255235187272270295284300
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
254274276247259265234257228
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
196216232191180173172145144
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
124141138128138158165161161
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La fontaine du Grand Visenay, construite en 1826, est reconstruite en 1864 par l'architecte Jules Goguely.

La commune a la particularité de ne pas avoir d'église.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Histoire de Luxiol | Racinescomtoises - Patrimoine et photographies de Franche-Comté », sur www.racinescomtoises.net (consulté le 6 mars 2017)
  2. Solène Haddad, 50 affaires criminelles qui ont marqué la France, City Edition, , p. 57
  3. Jean Courtieu, Dictionnaire des communes du département du Doubs, t. 4, Besançon, Cêtre,
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]