Edmond Geffroy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Edmond Geffroy
Edmond Geffroy.jpg
Edmond Geffroy photographié par Victor Franck vers 1860.
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Edmond Geffroy, né le à Maignelay et mort le à Saint-Pierre-lès-Nemours, est un acteur et un peintre français.

Plaque de rue en l'honneur d'Edmond Geffroy, à Maignelay.

Biographie[modifier | modifier le code]

Edmond Geffroy épouse Eulalie Dupuis, fille de Rose Dupuis, également sociétaire de la Comédie-Française.

Il partage sa vie entre la peinture et le théâtre. Acteur connu, sociétaire du théâtre de la Comédie-Française jusqu'en 1865, il étudie la peinture dans l'atelier d'Amaury-Duval. Il expose au Salon de Paris de 1829 à 1868, où il obtient une troisième médaille, puis une deuxième médaille en 1841. Geffroy possédait un atelier dans sa maison à Saint-Pierre-lès-Nemours.

Il consacre la majorité de son œuvre picturale au portrait de groupe ou individuel. Il peint, de 1851 à 1863, tous les visages de ses confrères comédiens, en civil ou dans le costume de leur rôle favori, conservés au foyer de la Comédie-Française, parmi lesquels :

Il réalise également des sujets historiques et des compositions religieuses, dont une Vierge à l'Enfant, qui dénotent une influence de Raphaël[1].

Edmond Geffroy est le créateur de la pièce Chatterton d’Alfred de Vigny, avant de devenir doyen des sociétaires de la Comédie-Française.

Il meurt à Saint-Pierre-lès-Nemours le .

Une exposition rétrospective de ses œuvres a eu lieu à Maignelay et à Beauvais, et un catalogue a été publié par le musée départemental de l'Oise en 1995.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Carrière à la Comédie-Française[modifier | modifier le code]

Geffroy dans le rôle d'Otbert (Les Burgraves, 1843).
Entrée en
Nommé 254e sociétaire en
Départ en
Doyen de 1863 à 1865[2]

Hors Comédie-Française[modifier | modifier le code]

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire Bénézit 1999, p. 942
  2. Base documentaire La Grange sur le site de la Comédie-Française.
  3. photo.rmn.fr.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, vol. 5, éditions Gründ, , 13440 p. (ISBN 270003015X), p. 942.

Liens externes[modifier | modifier le code]