Victor Escousse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Victor Escousse
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Victor LaserreVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Victor Escousse, né en 1813 à Paris où il se suicide le [1], est un auteur dramatique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa première pièce, Farruck le Maure, remporta un certain succès lors de sa création en 1831 (Escousse était âgé de dix-neuf ans). La suivante, Pierre III, fut cependant un échec. Il écrivit alors un autre drame avec son ami Auguste Lebras, âgé de dix-huit ans, Raymond, qui connut un échec retentissant. Ceci amena les deux jeunes gens, s'estimant incompris, à se suicider par asphyxie.

Escousse laissa la note suivante : « Escousse s'est tué parce qu'il ne se sentait pas à sa place ici-bas ; parce que la force lui manquait, à chaque pas qu'il faisait en avant ou en arrière ; parce que l'amour de la gloire ne dominait pas assez son âme, si âme il y a ! Je désire que l'épigraphe de mon livre soit :

Adieu, trop inféconde terre,
Fléaux humains, soleil glacé !
Comme un fantôme solitaire,
Inaperçu j'aurai passé.
Adieu, les palmes immortelles,
Vrai songe d'une âme de feu !
L'air manquait : j'ai fermé mes ailes.
Adieu ! »

Alfred de Musset fait référence à la mort du jeune poète dans son poème Rolla, publié en 1837 :

Quand on est pauvre et fier, quand on est riche et triste,
On n'est plus assez fou pour se faire trappiste ;
Mais on fait comme Escousse, on allume un réchaud.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Schopp, « La Gloire de Victor Escousse », Digraphe, Champigny-sur-Marne, 1996.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :