David Dellinger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de David Dellinger lors de son arrestation en 1943 pour avoir refusé de servir dans l'armée.

David Dellinger (22 août 1915 – 25 mai 2004) est l'un des militants pacifistes et non-violents les plus influents du XXe siècle aux États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille fortunée, David Dellinger est le fils de Raymond Dellinger, un diplômé de l'Université Yale et avocat réputé, sympathisant du Parti républicain et ami du président Calvin Coolidge. Comme son père, le jeune David fait ses études supérieures à l'Université Yale, avant de les poursuivre en Angleterre, à Oxford.

À la fin des années 1930, il devient membre du Parti socialiste d'Amérique[1] et sera également actif au sein de la War Resisters League (en).

Au cours des années 1950 et 1960, il participe à de nombreuses marches dans le Sud et conduit des grèves de la faim en prison. Au fur et à mesure que les États-Unis s'enfoncent dans la Guerre du Viêt Nam, Dellinger applique les principes de non-violence édictés par Gandhi dans son engagement au sein du mouvement d'opposition à la guerre, dont le point d'orgue est le procès des « Chicago Seven ».

Dellinger entretient des contacts et amitiés avec diverses personnalités comme Eleanor Roosevelt, Hô Chi Minh, Martin Luther King, Abbie Hoffman, A.J. Muste, Greg Calvert, David McReynolds, ainsi que plusieurs membres des Black Panthers, dont Fred Hampton auquel il voue une grande admiration[2]. Comme président du Fifth Avenue Vietnam Peace Parade Committee, il travaille avec de nombreuses organisations anti-guerre et est notamment l'organisateur de la marche sur le Pentagone du que Norman Mailer a racontée dans son livre Les Armées de la nuit.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Revolutionary Nonviolence: Essays by Dave Dellinger (1970)
  • Vietnam Revisited: Covert Action to Invasion to Reconstruction (1986), ISBN 0-89608-320-9
  • From Yale to Jail: The Life Story of a Moral Dissenter (1993) ISBN 0-679-40591-7
  • « Why I Refused to Register in the October 1940 Draft and a Little of What It Led To » (1999), dans Gara, Larry et Lenna Mae Gara (dir), A Few Small Candles: War Resistors of World War II Tell Their Stories, Kent, OH. Kent State University Press. ISBN 0-87338-621-3.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]