Démocrates de Catalogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Démocrates de Catalogne
(ca) Demòcrates de Catalunya
Image illustrative de l’article Démocrates de Catalogne
Logotype officiel.
Présentation
Présidente Núria de Gispert
Fondation
Scission de Union démocratique de Catalogne
Siège Barcelone
Positionnement Centre droit
Idéologie Indépendantisme catalan
Démocratie chrétienne
Site web www.democrates.catVoir et modifier les données sur Wikidata
Représentation
Parlement de Catalogne
2 / 135

Démocrates de Catalogne (en catalan : Demòcrates de Catalunya, abrégé en DC) est un parti politique catalan d'idéologie démocrate-chrétienne et indépendantiste. Il est fondé en 2015 par une scission de l'Union démocratique de Catalogne (UDC).

Historique[modifier | modifier le code]

DC est fondé le par d'anciens membres de l'Union démocratique de Catalogne dont Antoni Castellà, Núria de Gispert et Joan Rigol[1]. Peu après, le nouveau parti se joint à l'alliance indépendantiste Ensemble pour le oui pour les élections catalanes du 27 septembre suivant, à l'issue desquelles il détient trois sièges.

Lors des élections générales espagnoles du , DC se présente avec la Convergence démocratique de Catalogne (CDC) sous la dénomination Démocratie et liberté[1]. Seule Elena Ribera i Garijo est élue députée pour la province de Gérone, cependant que Jordi Souto devient sénateur. En revanche, le parti décide de concourir seul lors des élections générales anticipées du [2] et n'obtient aucun siège.

Lors des élections au Parlement de Catalogne de 2017, le parti se présente aux côtés de la Gauche républicaine de Catalogne au sein de la coalition Gauche républicaine de Catalogne - Catalogne oui et obtient un siège de député[3]. En mars 2018, le parti obtient un deuxième siège pour Assumpció Laïlla en remplacement de Marta Rovira (ERC) qui démissionne de son siège.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (es) « CDC concurrirá al 20-D bajo el nombre de Democràcia i Llibertat », sur El Periódico, (consulté le 16 février 2016).
  2. (es) « Demòcrates se queda sin representación en el Congreso », sur E-Notícies.es, .
  3. (ca) Oriol March, « Demòcrates anirà amb ERC a les eleccions del 21-D si fracassa la llista unitària », Nació Digital,‎ (lire en ligne, consulté le 15 novembre 2017).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]