D'après une histoire vraie (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Based on a True Story.
D'après une histoire vraie
Description de cette image, également commentée ci-après
Le réalisateur et les deux actrices principales lors de la présentation du film au festival de Cannes 2017.

Réalisation Roman Polanski
Scénario Roman Polanski
Olivier Assayas
Acteurs principaux
Sociétés de production Wy Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Genre thriller
Durée 110 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

D'après une histoire vraie est un thriller franco-belge coécrit et réalisé par Roman Polanski, sorti en 2017. Il s'agit d'une adaptation du roman D'après une histoire vraie de Delphine de Vigan[1].

Ce film a été présenté hors compétition au festival de Cannes 2017.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Delphine est l’auteur d’un roman à succès consacré à sa mère. Fatiguée par toutes les sollicitations et fragilisée par ses souvenirs, elle est davantage tourmentée quand elle commence à recevoir des lettres anonymes qui l'accusent d'avoir livré sa famille en pâture au public. Cela la bloque alors totalement, elle ne parvient plus à écrire. C'est alors qu'elle rencontre une jeune femme séduisante, intelligente, intuitive et qui comprend Delphine mieux que personne. Delphine se confie, s'abandonne et fait confiance à cette mystérieuse jeune femme.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

La production du film débute en novembre 2016[4].

Le tournage a eu lieu à Paris ainsi qu'en Eure-et-Loir (Chapelle-Royale et Les Autels-Villevillon)[5].

Accueil[modifier | modifier le code]

Sorties et critique[modifier | modifier le code]

Pour sa présentation hors compétition au festival de Cannes 2017, le film reçoit des critiques mitigés. Lorenzo Codelli de Positif écrit : "Polanski se délecte à déjouer les pièges d'un "roman" évidemment imprévisible, et qui apparaît comme une version féminine de The Ghost Writer. Pour Jacky Bornet de Culturebox « Construit au rythme d’une progression minutée de plus en plus angoissante, fidèle à son élégance de cinéaste, Polanski ne signe pas une œuvre majeure, mais un thriller psychologique du meilleur cru. »[6] . Pour Laura Terrazas du Figaro « Roman Polanski se perd dans une mise en scène faussement virtuose. Il semble vouloir se jouer de fantômes qui n'en sont pas. Point de mystère, mais une accumulation d'incohérences. » Chris Huby de Écran Large écrit quant à lui « Le long métrage ne propose en outre rien de neuf et empile clichés sur clichés au point que l'on se demande si le film n'a pas été volontairement bâclé au regard de sa fin abrupte et étrangement réalisée. » Dans Les Inrockuptibles, Emily Barnett écrit « Le réalisateur se retranche davantage dans une parodie d’huis-clos anxiogène, un thriller au second degré, cédant sur l’épouvante au profit d’une tragi-comédie noire et dissonante. Les ressorts de la perversité, Polanski les connait si bien qu’il circule avec aisance et panache à travers ces dialogues tordus, ces prises de pouvoir et ses putschs intimes qui visent à annexer l’espace vital de l’autre jusqu’à son anéantissement. » Jérémy Mingot de Télé Loisirs décrit le film comme « un Polanski mineur, que l'on ne retiendra certainement pas dans la liste des chefs d’œuvre du cinéaste ». Pour Robbie Collin du Daily Telegraph « Ce n'est pas un territoire inconnu pour le réalisateur [...] mais comparé à Répulsion (1965), Cul-de-sac (1966) et Rosemary’s Baby (1968), cela semble comme une mauvaise contrefaçon de Ghost Writer[3] ».

Lors de sa sortie en France, l'accueil critique est mitigé : le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 2,4/5[7].

Box-office[modifier | modifier le code]

Sélection[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roman Polanski et Olivier Assayas réunis pour adapter Delphine de Vigan, Les Inrockuptibles
  2. AlloCine, « Yann Gozlan », sur AlloCiné (consulté le 16 novembre 2017)
  3. a et b « Cannes 2017 - D'après une histoire vraie : le thriller de Roman Polanski laisse la critique de glace », sur Allociné, (consulté le 30 mai 2017)
  4. (en-US) Elsa Keslassy, « Toronto: Eva Green, Emmanuelle Seigner Star in Roman Polanski-Olivier Assayas’ ‘True Story’ (EXCLUSIVE) », Variety,‎ (lire en ligne)
  5. (en) Filming locations sur l’Internet Movie Database
  6. https://culturebox.francetvinfo.fr/cinema/critiques/d-apres-une-histoire-vraie-polanski-reussit-un-thriller-psychologique-vibrant-264585
  7. « D'après une histoire vraie », sur Allociné (consulté le 7 février 2018).
  8. JP-Boxoffice.com ; page du film D'après une histoire vraie consulté le 7 février 2018.

Liens externes[modifier | modifier le code]