Founex

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Founex
Blason de Founex
Héraldique
Charles Humbert, À Founex (1871)
Charles Humbert, À Founex (1871)
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Nyon
Localité(s) et Communes limitrophes
(voir carte)
Localités :
Chataigneriaz et les Neyruaz
Communes limitrophes :
Bogis-Bossey, Céligny, Coppet, Commugny, Chavannes-de-Bogis
Syndic François Debluë
NPA 1297
N° OFS 5717
Démographie
Gentilé Les Founachus
Population 3 720 hab. (31 décembre 2016)
Densité 777 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 19′ 59″ nord, 6° 11′ 33″ est
Altitude 399 m
Superficie 479 ha = 4,79 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Founex

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Founex

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Founex
Liens
Site web www.founex.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Founex est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de Nyon.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondée[réf. nécessaire] en 1273, Founex a été influencé par la Baronnie de Coppet, par le diocèse de Genève et par les confréries locales qui ont marqué tour à tour, le destin du village. Il connaît, sans conséquence dommageable, l'occupation bernoise, les migrations massives provoquées par l'Édit de Nantes et la grande dépression du XVIIe siècle.

Le premier cabaret ouvre en 1739 et, quelques années plus tard trois fontaines sont construites. Founex se rallie au soulèvement des Bourla-Papey en 1802.

En 1847 Founex nomme son premier facteur. La gare fut inaugurée en 1853 (elle fermera en 2004). Founex a installé son premier téléphone public en 1903.

En 2002, Founex rejoint la région de Terre Sainte, mais le 30 août 2010, son conseil communal refuse d'avaliser la fusion des communes de Terre-Sainte en une seule commune.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente au 31 décembre 2016 », sur Statistiques Vaud (consulté le 5 septembre 2017)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)

Sur les autres projets Wikimedia :