Mies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir MIES.
Mies
Blason de Mies
Héraldique
La maison de commune de Mies.
La maison de commune de Mies.
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Vaud Vaud
District Nyon
Communes limitrophes Tannay, Versoix (GE), Chavannes-des-Bois
Syndic Pierre-Alain Schmidt
NPA 1295
N° OFS 5723
Démographie
Gentilé Myarolans
Population 1 989 hab. (31 décembre 2016)
Densité 577 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 18′ 19″ nord, 6° 10′ 16″ est
Altitude 410 m
Superficie 345 ha = 3,45 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.
Carte de la commune dans sa subdivision administrative.

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Mies

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Mies

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Mies
Liens
Site web www.mies.ch
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Mies est une commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de Nyon.

Géographie[modifier | modifier le code]

Mies fait partie de la région de Terre Sainte.

Sports[modifier | modifier le code]

La commune compte un terrain de polo[3] Elle abrite le siège social de Fédération internationale de basket-ball et aussi celui de la Fédération internationale de motocyclisme.

Transports[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Site officiel : www.mies.ch

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente au 31 décembre 2016 », sur Statistiques Vaud (consulté le 5 septembre 2017)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 26 août 2017)
  3. Patrick Testuz, « A Mies, le polo joue l’ouverture », 24 heures,‎ (lire en ligne)
  4. Germain Hausmann, « Mies » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  5. « Bienvenue sur la page de la CGN »
  6. Jacques CHRISTINAT, Bateaux du Léman, Yens-sur-Morges, Cabédita, , 259 p. (ISBN 2-88295-061-6)

Sur les autres projets Wikimedia :