Coupe du monde de ski alpin 2022-2023

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Coupe du monde de
ski alpin 2022-2023
Description de l'image Alpine skiing world cup.png.
Généralités
Sport Ski alpin
Organisateur(s) FIS
Éditions 57e édition
Lieu(x) Amérique du Nord et Europe
Date du au
Épreuves 42 (hommes)
41 (femmes)
1 (mixte)
Site web officiel www.fis-ski.com

Palmarès
Vainqueur masculin
féminin

Navigation

La Coupe du monde de ski alpin 2022-2023 est la 57e édition de la Coupe du monde de ski alpin, compétition organisée annuellement. Elle se déroule du au , entrecoupée au mois de février par les championnats du monde 2023 à Courchevel-Méribel. Les finales de la Coupe du monde ont lieu à Soldeu. Les tenants du gros globe de cristal sont Marco Odermatt et Mikaela Shiffrin laquelle, en cours de la présente saison, bat le record féminin de victoires avec 85 succès. Elle est également la première à s'adjuger un trophée de cristal cette saison, celui du slalom où elle ne peut plus être rejointe à deux courses du terme.

En raison de l'Invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022, les athlètes russes et biélorusses sont interdits de compétition pour toute la saison[1].

Programme de la saison[modifier | modifier le code]

La saison commence par la traditionnelle étape d'ouverture les 23 et à Sölden et se termine par les finales à Soldeu en . La Coupe du monde se met en pause en pour laisser la place aux Championnats du monde à Courchevel et Méribel. Dans un programme qui respecte un parfait équilibre entre épreuves techniques (slalom, géant) et de vitesse (descente, super-G), le combiné alpin ne réapparaît pas. Les épreuves parallèles, bien que critiquées par les coureurs, et dont diverses formules ont été testées les saisons passées, conservent deux rendez-vous : un géant parallèle (hommes et femmes) en début de saison, et un Team Event lors des finales.

Saison des messieurs[modifier | modifier le code]

43 épreuves sont prévues au départ pour les messieurs cette saison et se composent de :

Ces épreuves se déroulent sur 20 sites en Europe et en Amérique du Nord.

Sites des compétitions

Saison des dames[modifier | modifier le code]

42 épreuves sont prévues au départ pour les dames cette saison et se composent de :

Ces épreuves se déroulent sur 20 sites en Europe et en Amérique du Nord.

Sites des compétitions

Attribution des points[modifier | modifier le code]

Le système donne 100 points au vainqueur puis un nombre de points décroissant jusqu'à la 30e place. Il a changé plusieurs fois ; le système actuel date de la saison 1992-1993.

Place 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30
Points 100 80 60 50 45 40 36 32 29 26 24 22 20 18 16 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1

Tableau d'honneur[modifier | modifier le code]

Tableau d’honneur
Discipline Homme Femme
Général
Descente
Slalom
Géant
Super-G
Parallèle[Note 1]
Coupe des nations

Déroulement de la saison[modifier | modifier le code]

La saison commence comme de tradition sur la piste du glacier Rettenbach à Sölden pour deux géants, mais seuls les hommes peuvent courir le 23 octobre, la météo empêchant le lendemain l'organisation de la course féminine. Le tenant du gros globe de cristal Marco Odermatt creuse de gros écarts en première manche et gère son second parcours pour gagner le huitième géant de sa carrière et sa douzième course de Coupe du monde. Il devance Žan Kranjec et Henrik Kristoffersen sur le podium[2]. Les annulations pour manque de neige se succèdent par la suite (épreuves de vitesse de Zermatt/Cervinia, parallèles de Zürs)[3]. Les femmes démarrent finalement leur saison sur la « Black » de Levi pour deux slaloms les 19 et 20 novembre, et c'est Mikaela Shiffrin qui s'impose les deux fois. Elle porte ainsi encore plus haut son record de victoires en slalom (49), parvient à un total de 76 victoires en carrière, et devient la première skieuse de l'histoire à avoir gagné six fois en slalom sur la même piste[4]. Le week-end du 25 au 27 novembre, les hommes se rendent à Lake Louise au Canada, des épreuves qui pourraient ne plus faire partie de la coupe du monde à l'avenir[5]. La première descente est annulée à cause du brouillard[6] et reportée au lendemain, à la place du super-G prévu. Cette descente est remportée par Aleksander Aamodt Kilde, qui s'impose avec 6 centièmes d'avance sur Daniel Hemetsberger et 10 sur Marco Odermatt[7]. Le super-G de Lake Louise est remporté par Marco Odermatt devant Aleksander Aamodt Kilde et Matthias Mayer[8]. Du côté des femmes, le géant de Killington est remporté par Lara Gut-Behrami, ce qui constitue son 5ème succès en géant, et le 35ème en coupe du monde. Le podium est complété par Marta Bassino à 7 centièmes et Sara Hector à 20 centièmes[9]. Le lendemain, le slalom est remporté ex aequo par Wendy Holdener et Anna Swenn-Larsson, la première victoire en slalom pour chacune des deux skieuses[10]. Le meilleur temps de seconde manche est celui de Franziska Gritsch, qui remonte ainsi de la 30ème à la 8ème place[11]. Mikaela Shiffrin conserve la tête du classement de slalom avec 245 points, devant Wendy Holdener et ses 220 points[11]. Les femmes rejoignent Lake Louise la semaine suivante, où Sofia Goggia remporte ses 13ème et 14ème victoires en descente[12],[13]. Deux fois sur le podium en descente, Corinne Suter remporte le super-G sur le fil[14]. Chez les messieurs, la première descente de Beaver Creek est annulée pour cause de forts vents et de chutes de neige[15]. Aleksander Aamodt Kilde réalise le doublé sur la descente du samedi et le super-G du dimanche[16],[17]. Il conserve ainsi la tête du classement de descente, suivi par Marco Odermatt et ses deux podiums dans la discipline. Au niveau du super-G, les deux athlètes se retrouvent en tête à égalité, avec chacun une victoire et une deuxième place[18]. À Val d'Isère, Marco Odermatt remporte le géant avec 1 s 40 d'avance sur son dauphin Manuel Feller et 2 s 5 sur le troisième Žan Kranjec, et il signe son sixième podium en six courses depuis le début de la saison[19].

Le premier slalom de la saison, discipline dans laquelle Marco Odermatt ne s'aligne pas, est remporté par le norvégien Lucas Braathen[20]. Chez les femmes, Marta Bassino gagne le géant de Sestrières devant Sara Hector et Petra Vlhová[21]. Le lendemain, Wendy Holdener remporte son deuxième slalom consécutivement au premier, cette fois-ci seule victorieuse devant Mikaela Shiffrin et Petra Vlhová[22]. La première descente de St-Moritz le vendredi 16 décembre voit s'imposer un duo italien, Elena Curtoni devant Sofia Goggia, cette dernière s'étant blessé à la main durant la course[23]. Elle fait l'aller-retour entre St-Moritz et Milan le jour même pour se faire opérer, puis remporte la descente du samedi avec la main gauche fixée à son bâton de ski par du ruban adhésif[24]. La Slovène Ilka Štuhec et l'Allemande Kira Weidle montent chacune sur le premier podium de leur saison. Le dimanche, Mikaela Shiffrin remporte le super-G, qui est son 77ème succès en coupe du monde[25]. Les messieurs sont parallèlement en Italie, où cinq courses sont prévues sur cinq jours, d'abord en vitesse à Val Gardena, puis en technique à Alta Badia. C'est une décision critiquée par certain athlètes[26]. La descente du jeudi 15 décembre est la reprogrammation de la descente annulée de Beaver Creek[27]. Cette descente est remportée par Vincent Kriechmayr devant Marco Odermatt et son compatriote Matthias Mayer[28]. Aleksander Aamodt Kilde reste néanmoins en tête du classement de descente avec 245 points, suivi de près par Marco Odermatt et ses 220 points, qui signe sont septième podium de la saison en sept courses disputées. Le super-G du vendredi est annulé pour cause de brouillard[29]. La deuxième descente le samedi 17 décembre est remportée par Aleksander Aamodt Kilde, alors que Vincent Kriechmayr ne marque aucun point, deux jours après sa victoire[30]. À 41 ans, Johan Clarey signe le premier podium de sa saison et le dixième de sa carrière, toujours à la poursuite d'une première victoire. Trois Français occupent par ailleurs le top-6 lors de cette course, notamment Cyprien Sarrazin qui part avec le dossard 61 et termine sixième[31]. Le premier des deux géants d'Alta Badia est remporté par Lucas Braathen devant son compatriote Henrik Kristoffersen à 2 centièmes. Marco Odermatt complète le podium à la 3ème place[32]. Le meilleur temps de la deuxième manche est signé par l'Andorran Joan Verdú, qui remonte ainsi de la 28ème à la 12ème place[33].

Le lundi 19 décembre, Marco Odermatt s'impose lors du deuxième géant, avec 20 centièmes d'avance sur Henrik Kristoffersen qui termine deuxième[34]. Le Suisse continue à mener le classement de géant avec 360 points, soit 95 d'avance sur Henrik Kristoffersen, et 796 points au général, suivi par Aleksander Aamodt Kilde avec 525 points après 11 courses. Pour la dernière course avant Noël, Daniel Yule rempote le slalom de Madonna di Campiglio le jeudi 22 décembre en nocturne, ce qui constitue sa troisième victoire sur cette piste, la cinquième en tout[35]. Henrik Kristoffersen termine à la deuxième place pour la troisième course de suite, et l'Allemand Linus Strasser complète le podium. Passé de la première à la quatrième place après la deuxième manche, Lucas Braathen conserve néanmoins la tête du classement de slalom. À Bormio, Vincent Kriechmayr s'affirme comme l'arbitre du duel Odermatt-Kilde en s'imposant pour la deuxième fois en descente après son succès à Val Gardena. L'année civile s'achève le 29 décembre par une démonstration de Marco Odermatt dans le Super-G disputé sur la Stelvio verglacée de Bormio[36], sa cinquième victoire de la saison, sa sixième dans la discipline et la seizième de sa carrière qui lui permet de creuser un écart de 329 points sur Kilde au classement général[36].

Mikaela Shiffrin retrouve pour sa part son rythme de ses meilleures saisons (de 2017 à 2019) en réalisant une série de cinq victoires consécutives dans trois disciplines. Elle remporte pour commencer le Super-G de Saint-Moritz le 18 décembre, enchaîne par un triplé sur la piste Panorama de Semmering en s'imposant dans les deux géants puis dans le slalom[37], avant de démarrer l'année 2023 par un triomphe dans le slalom de Zagreb le 4 janvier, malgré l'état du terrain fortement dégradé par les températures printanières. Il s'agit de sa cinquante-et-unième victoire dans la discipline pour un total de 81 victoires en carrière qui la rapproche à un succès du record de sa compatriote Lindsey Vonn et à cinq du record absolu d'Ingemar Stenmark[38]. Elle prend par la même occasion le large au classement général de la Coupe du monde avec une avance de 389 points sur Petra Vlhová[38]. Le même jour, Henrik Kristoffersen remporte sa première course de la saison en creusant de gros écarts dans le slalom de Garmisch-Partenkirchen, où le champion olympique Clément Noël marque ses premiers points de l'hiver en se classant troisième[39].

Les 7 et 8 janvier, les femmes s'affrontent sur deux slaloms géants à Kranjska Gora. Le premier est remporté par la Canadienne Valérie Grenier, ce qui constitue son premier succès en coupe du monde. Le podium est complété par Marta Bassino et Petra Vlhová[40]. Le lendemain, Mikaela Shiffrin gagne la course et égale donc le record de Lindsey Vonn avec 82 succès à son actif[41]. Federica Brignone monte sur le premier podium de sa saison, et la tête du classement du géant reste entre les mains de Marta Bassino, avec 25 point d'avance sur Shiffrin. À Adelboden, sur le Chuenisbärgli, Marco Odermatt remporte la victoire pour la deuxième année consécutive[42]. Tout comme Mikaela Shiffrin, il dépasse les 1000 points au classement général de la coupe du monde à l'issue de ce samedi de course. Le slalom du dimanche est marqué par un doublé norvégien de Lucas Braathen et Atle Lie McGrath, le vainqueur reprenant ainsi la tête du classement de la discipline[43].

Le week-end suivant, Aleksander Aamodt Kilde réalise un doublé à Wengen en gagnant le super-G puis la descente, alors que son rival et leader du classement général Marco Odermatt est deux fois sur le podium (3e du super-G et 2e de la descente). Et pour clôturer dans la station de l'Oberland Bernois, le 15 janvier, c'est Henrik Kristoffersen qui remporte le slalom, reprenant la tête du classement de la discipline. Chez les Dames, à Sankt Anton, Federica Brignone signe sa première victoire de la saison et la 21e de sa carrière en gagnant le premier Super-G, avant de terminer le lendemain deuxième derrière Lara Gut-Behrami dans le deuxième Super-G, la 18e victoire de la suissesse dans la spécialité et la 36e de sa carrière. Mikaela Shiffrin et Petra Vlhová, les deux premières du général féminin, ne participent pas à ces épreuves de vitesse en Autriche.

Du 20 au 22 janvier pour les femmes, l'Olympia Delle Tofane de Cortina d'Ampezzo accueille deux descentes et un Super-G. Sofia Goggia gagne la première, puis chute en vue de l'arrivée de la deuxième, laissant la victoire à Ilka Štuhec, la slovène double championne du monde de la spécialité en 2017 et 2019 et qui n'avait plus gagné en Coupe du monde depuis décembre 2018, soit 1494 jours[44]. Le dimanche, Ragnhild Mowinckel s'impose à l'arrivée du Super-G et s'empare du dossard rouge de leader de la discpline[45]. Mikaela Shiffrin, quatrième de la première descente, puis septième de la seconde et du Super-G, accumule les points en tête du classement général face à Petra Vlhová qui n'est pas présente dans la station des Dolomites. L'avance de l'Américaine est désormais de 521 points[46]. De leur coté, les hommes sont à Kitzbühel pour deux descentes sur la redoutable Streif puis un slalom sur la piste Ganslern. La première descente est gagnée par Vincent Kriechmayr, qui s'était déjà imposé là en Super-G deux ans plus tôt, mais qui gagne devant son public pour la première fois dans la discipline[47]. Marco Odermatt manque de tomber, fait un grand écart pour se rattraper et se fait mal au genou, ce qui entraîne son forfait pour la suite du programme à Kitzbühel[47]. Le lendemain, c'est le meilleur descendeur de l'hiver Aleksander Aamodt Kilde qui l'emporte après s'être fait une grosse frayeur la veille[47]. C'est sa septième victoire de la saison et sa cinquième en descente. À 42 ans, Johan Clarey améliore encore son record de plus vieux skieur à être monté sur un podium en Coupe du monde, en terminant deuxième à 67 centièmes de seconde. C'est la cinquième fois de sa carrière qu'il termine parmi les trois premiers après avoir dévalé la Streif[48]. Daniel Yule gagne pour sa part le slalom, son deuxième succès de la saison après Madonna di Campiglio. Meilleur temps de la seconde manche, Dave Ryding remonte quatorze places pour terminer deuxième sur la piste où, unique vainqueur britannique en Coupe du monde, il s'est imposé un an plus tôt[49].

Le mardi 24 janvier à Plan de Corones/Kronplatz, Mikaela Shiffrin bat avec panache le record féminin de victoires, remportant les deux manches du slalom géant disputé sur la piste Erta, sa dix-huitième victoire dans la discipline, mais surtout, la quatre-vingt-troisième de sa carrière, dépassant donc le total de sa compatriote Lindsey Vonn et continuant à s'approcher du record absolu d'Ingemar Stenmark (86)[50]. Elle enregistre sa neuvième victoire de la saison, et s'empare du maillot rouge de leader de la discipline. Le lendemain, elle s'impose encore dans le deuxième géant disputé dans la station des Dolomites, ce qui porte son total à 84 victoires et à 19 dans la discipline, à un succès du total record de Vreni Schneider. Par ailleurs, elle trace à vive allure son chemin vers un cinquième gros globe de cristal avec 1517 point et 611 unités d'avance sur sa nouvelle dauphine au classement général, Lara Gut-Behrami.

Les slalomeurs skient le même mardi dans l'ambiance surchauffée de la course nocturne de Schladming. Après avoir réalisé le septième temps de la première manche, Clément Noël retrouve son meilleur niveau sur le deuxième tracé et remporte la dixième victoire de sa carrière. C'est son premier succès depuis son titre olympique 2022, sa première victoire en Coupe du monde depuis le slalom de Val d'Isère le 12 décembre 2021, et le premier succès français en Coupe du monde de la saison[51]. Le lendemain, la station autrichienne accueille un géant sous les projecteurs sur la piste de la Planai et Loïc Meillard s'impose pour sa première victoire dans la discipline, signant un doublé suisse avec Gino Caviezel. Le meilleur géantiste de l'hiver Marco Odermatt déclare forfait, souffrant encore de son genou gauche après son rattrapage spectaculaire sur la Streif quatre jours plus tôt[52].

De retour les 28 et 29 janvier, Marco Odermatt domine les deux Super-G de Cortina d'Ampezzo sur l'Olympia delle Tofane, s'imposant d'abord devant son grand rival de l'hiver Aleksander Aamodt Kilde, puis devançant Dominik Paris le lendemain pour prendre le large au classement général comme à celui de la discipline avec sa huitième victoire de la saison, puisque Kilde et sorti du tracé lors de la deuxième course[53]. Dans le même temps à Špindlerův Mlýn, Mikaela Shiffrin signe sa cinquante-deuxième victoire en slalom, se montrant à nouveau intouchable en réalisant le meilleur temps des deux manches, accompagnée par Wendy Holdener et Lena Dürr sur le podium, pour fêter sa quatre-vingt-cinquième victoire (sa onzième cette saison), à un succès du record absolu d'Ingemar Stenmark. Alors que le lendemain, large première de la manche initiale, elle s'apprête à l'égaler, encore en tête au dernier intermédiaire, la skieuse du Colorado est finalement battue de 6/100e de seconde par Lena Dürr. Ce deuxième succès en Coupe du monde intervient pour la skieuse allemande dix ans jour pour jour après sa victoire dans le City Event de Moscou[54]. Lors de ce deuxième slalom dans la station tchèque, Zrinka Ljutić obtient trois jours après avoir fêté ses 19 ans le premier podium de sa carrière en terminant troisième, alors que Shiffrin s'assure définitivement le petit globe du slalom (son septième trophée de cristal dans la discipline) puisqu'elle ne peut plus être rejoindre avec deux courses restant à disputer[54],[55].

Classement général[modifier | modifier le code]

Messieurs
Classement (après 27 courses sur 39)[56]
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1 Marco Odermatt 1386 8 15
2 Aleksander Aamodt Kilde 1073 7 10
3 Henrik Kristoffersen 779 2 7
4 Vincent Kriechmayr 767 3 4
5 Loïc Meillard 692 1 5
6 Lucas Braathen 671 3 6
7 Alexis Pinturault 535 1
8 Marco Schwarz 494 1
9 Manuel Feller 456 3
10 James Crawford 338 2
11 Daniel Hemetsberger 335 2
12 Daniel Yule 334 2 2
13 Mattia Casse 332 3
14 Žan Kranjec 330 3
15 Atle Lie McGrath 314 1
16 Johan Clarey 307 2
17 Gino Caviezel 288 1
18 Stefan Rogentin 285 1
19 Matthias Mayer 268 2
20 Dominik Paris 267 1
Dernière mise à jour : 29.01.2023


Dames
Classement (après 28 courses sur 39)[57]
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1 Mikaela Shiffrin 1697 11 14
2 Petra Vlhová 966 1 8
3 Lara Gut-Behrami 906 2 6
4 Federica Brignone 688 1 4
5 Ragnhild Mowinckel 675 1 3
6 Wendy Holdener 647 2 4
7 Marta Bassino 638 1 7
8 Sofia Goggia 570 4 5
9 Elena Curtoni 508 1 3
10 Sara Hector 506 3
11 Lena Dürr 435 1 4
12 Paula Moltzan 424 1
13 Anna Swenn-Larsson 410 1 3
14 Ilka Štuhec 408 1 3
15 Michelle Gisin 406
16 Corinne Suter 379 1 4
17 Tessa Worley 369
18 Ana Bucik 362
19 Cornelia Hütter 354 3
20 Mirjam Puchner 335
Dernière mise à jour : 29.01.2023

Classements de chaque discipline[modifier | modifier le code]

Descente[modifier | modifier le code]

Messieurs
Classement [58] (après 8 courses sur 11)
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1 Aleksander A. Kilde 620 5 6
2 Vincent Kriechmayr 464 3 3
3 Marco Odermatt 386 4
4 Johan Clarey 276 2
5 Mattia Casse 233 2
6 James Crawford 226 2
7 Niels Hintermann 201 1
8 Matthias Mayer 182 1
9 Beat Feuz 179
10 Daniel Hemetsberger 178 1
Dernière mise à jour : 21.01.2023
Dames
Classement [59] (après 6 courses sur 9)
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1 Sofia Goggia 480 4 5
2 Ilka Stuhec 372 1 3
3 Elena Curtoni 278 1 2
4 Corinne Suter 218 3
5 Kira Weidle 203 2
6 Nina Ortlieb 196 1
7 Lara Gut-Behrami 182
8 Mirjam Puchner 178
9 Mikaela Shiffrin 176
10 Cornelia Hütter 165 1
Dernière mise à jour : 21.01.2023

Super-G[modifier | modifier le code]

Messieurs
Classement [60] (après 6 courses sur 8)
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1 Marco Odermatt 540 4 6
2 Aleksander A. Kilde 392 2 4
3 Vincent Kriechmayr 299 1
4 Alexis Pinturault 205 1
5 Stefan Rogentin 173 1
6 Daniel Hemetsberger 157 1
7 Andreas Sander 145
8 Dominik Paris 138 1
9 Gino Caviezel 123
10 Justin Murisier 118
Dernière mise à jour : 29.01.2023
Dames
Classement [61] (après 5 courses sur 9)
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1 Ragnhild Mowinckel 272 1 2
2 Lara Gut-Behrami 242 1 2
3 Federica Brignone 233 1 2
4 Elena Curtoni 230 1
5 Cornelia Hütter 189 2
6 Marta Bassino 168 2
7 Romane Miradoli 161 1
8 Corinne Suter 158 1 1
9 Mirjam Puchner 157
10 Michelle Gisin 140
Dernière mise à jour : 22.01.2023

Géant[modifier | modifier le code]

Messieurs
Classement (après 6 courses sur 10)[62]
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1 Marco Odermatt 460 4 5
2 Henrik Kristoffersen 390 4
3 Žan Kranjec 330 3
4 Loïc Meillard 296 1 2
5 Marco Schwarz 224 1
6 Lucas Braathen 205 1 1
7 Alexis Pinturault 201
8 Alexander Schmid 178
9 Gino Caviezel 165 1
9 Manuel Feller 165 1
Dernière mise à jour : 25.01.2023
Dames
Classement (après 8 courses sur 10)[63]
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1 Mikaela Shiffrin 600 5 5
2 Lara Gut-Behrami 482 1 4
3 Marta Bassino 451 1 5
4 Petra Vlhová 436 3
5 Federica Brignone 396 2
6 Sara Hector 333 3
7 Ragnhild Mowinckel 264 1
8 Tessa Worley 259
9 Valérie Grenier 254 1 1
10 Paula Moltzan 177
Dernière mise à jour : 25.01.2023

Slalom[modifier | modifier le code]

Messieurs
Classement (après 7 courses sur 10)[64]
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1 Lucas Braathen 430 2 5
2 Henrik Kristoffersen 389 2 3
3 Daniel Yule 334 2 2
4 Loïc Meillard 307 2
5 Manuel Feller 291 2
6 Linus Strasser 240 2
7 Clément Noël 232 1 2
8 Ramon Zenhäusern 227 1
9 Dave Ryding 166 1
10 Atle Lie McGrath 165 1
Dernière mise à jour : 24.01.2023
Dames
Classement (après 9 courses sur 11)[65]
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
FIS Crystal Globe.svg Mikaela Shiffrin 785 5 8
2 Wendy Holdener 530 2 4
2 Petra Vlhová 530 1 5
4 Lena Dürr 435 1 4
5 Anna Swenn-Larsson 410 1 3
6 Paula Moltzan 247 1
7 Leona Popović 237
8 Ana Bucik 230
9 Hanna Aronsson Elfman 224
10 Zrinka Ljutić 190 1
Dernière mise à jour : 29.01.2023

Coupe des nations[modifier | modifier le code]

Général
Classement [66](après 55 courses sur 75)
Rang Nation Points Victoire(s) Podium(s)
1 Suisse 8022 16 41
2 Autriche 6346 3 16
3 Norvège 4972 13 28
4 Italie 4566 7 24
5 États-Unis 3322 11 16
Messieurs
Classement [67](après 27 courses sur 39)
Rang Nation Points Victoire(s) Podium(s)
1 Suisse 4483 11 26
2 Norvège 3508 12 24
3 Autriche 3469 3 12
4 France 1911 1 5
5 Italie 1610 0 5
Dames
Classement [68] (après 28 courses sur 36)
Rang Nation Points Victoire(s) Podium(s)
1 Suisse 3539 5 15
2 Italie 2956 7 19
3 Autriche 2877 0 4
4 États-Unis 2486 11 15
5 Norvège 1464 1 4

Calendrier et résultats[modifier | modifier le code]

Messieurs[modifier | modifier le code]

Lieu Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième
Calendrier et podiums de la coupe du monde masculine[69]
1 Sölden Géant Marco Odermatt Žan Kranjec Henrik Kristoffersen
- Zermatt - Cervinia Descente Annulé par manque de neige[70]
- Descente
- Zürs Géant Parallèle Annulé par manque de neige[71]
- Lake Louise Descente Annulé pour cause de brouillard et reporté au lendemain[6].
2 Descente[Note 2] Aleksander A. Kilde Daniel Hemetsberger Marco Odermatt
3 Super-G Marco Odermatt Aleksander A. Kilde Matthias Mayer
- Beaver Creek Descente Annulé pour cause de mauvaises conditions climatiques[15]. La descente est reprogramée à Val Gardena le 15 décembre[27].
4 Descente Aleksander A. Kilde Marco Odermatt James Crawford
5 Super-G Aleksander A. Kilde Marco Odermatt Alexis Pinturault
6 Val d'Isère Géant Marco Odermatt Manuel Feller Žan Kranjec
7 Slalom Lucas Braathen Manuel Feller Loïc Meillard
8 Val Gardena Descente[Note 3] Vincent Kriechmayr Marco Odermatt Matthias Mayer
- Super-G Annulé pour cause de brouillard[29].
9 Descente Aleksander A. Kilde Johan Clarey Mattia Casse
10 Alta Badia Géant Lucas Braathen Henrik Kristoffersen Marco Odermatt
11 Géant Marco Odermatt Henrik Kristoffersen Žan Kranjec
12 Madonna Slalom[Note 4] Daniel Yule Henrik Kristoffersen Linus Straßer
13 Bormio Descente Vincent Kriechmayr James Crawford Aleksander A. Kilde
14 Super-G Marco Odermatt Vincent Kriechmayr Loïc Meillard
15 Garmisch-Partenkirchen Slalom[Note 4] Henrik Kristoffersen Manuel Feller Clément Noël
16 Adelboden Géant Marco Odermatt Henrik Kristoffersen Loïc Meillard
17 Slalom Lucas Braathen Atle Lie McGrath Linus Straßer
18 Wengen Super G Aleksander A. Kilde Stefan Rogentin Marco Odermatt
19 Descente Aleksander A. Kilde Marco Odermatt Mattia Casse
20 Slalom Henrik Kristoffersen Loïc Meillard Lucas Braathen
21 Kitzbühel Descente Vincent Kriechmayr Florian Schieder Niels Hintermann
22 Descente Aleksander A. Kilde Johan Clarey Travis Ganong
23 Slalom Daniel Yule Dave Ryding Lucas Braathen
24 Schladming Slalom[Note 4] Clément Noël Ramon Zenhäusern Lucas Braathen
25 Géant[Note 5] Loïc Meillard Gino Caviezel Marco Schwarz
- Garmisch-Partenkirchen Descente Annulé par manque de neige [74], le week-end est replacé à Cortina d'Ampezzo, mais la descente n'est pas remplacée. Le géant est repris cinq jours plus tôt à Schladming.
- Géant
26 Cortina d'Ampezzo Super G[Note 6] Marco Odermatt Aleksander A. Kilde Mattia Casse
27 Super G[Note 7] Marco Odermatt Dominik Paris Daniel Hemetsberger
28 Chamonix Slalom
Courchevel-Méribel
Championnats du monde (6 au 19 février 2023)
29 Palisades Tahoe Géant
30 Slalom
31 Aspen Super G
32 Descente
33 Descente
34 Kranjska Gora Géant
35 Géant
Finales
36 Soldeu Descente
37 Super-G
38 Géant
39 Slalom

Dames[modifier | modifier le code]

Lieu Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième
Calendrier et podiums de la coupe du monde féminine[76]
- Sölden Géant Épreuve annulée en raison des conditions météorologiques et reprogrammé à Semmering fin décembre [77]
- Zermatt - Cervinia Descente Annulé par manque de neige[78]
- Descente
- Zürs Géant Parallèle Annulé par manque de neige[71]
1 Levi Slalom Mikaela Shiffrin Anna Swenn-Larsson Petra Vlhová
2 Slalom Mikaela Shiffrin Wendy Holdener Petra Vlhová
3 Killington Géant Lara Gut-Behrami Marta Bassino Sara Hector
4 Slalom Anna Swenn-Larsson
Wendy Holdener
Katharina Truppe
5 Lake Louise Descente Sofia Goggia Corinne Suter Cornelia Hütter
6 Descente Sofia Goggia Nina Ortlieb Corinne Suter
7 Super-G Corinne Suter Cornelia Hütter Ragnhild Mowinckel
8 Sestrières Géant Marta Bassino Sara Hector Petra Vlhová
9 Slalom Wendy Holdener Mikaela Shiffrin Petra Vlhová
10 Saint-Moritz Descente Elena Curtoni Sofia Goggia Corinne Suter
11 Descente Sofia Goggia Ilka Štuhec Kira Weidle
12 Super-G Mikaela Shiffrin Elena Curtoni Romane Miradoli
13 Semmering Géant[Note 8] Mikaela Shiffrin Petra Vlhová Marta Bassino
14 Géant Mikaela Shiffrin Lara Gut-Behrami Marta Bassino
15 Slalom Mikaela Shiffrin Paula Moltzan Lena Dürr
16 Zagreb Slalom[Note 4] Mikaela Shiffrin Petra Vlhová Anna Swenn-Larsson
- Slalom[Note 4] Annulé à cause des conditions météorologiques[80]
17 Kranjska Gora Géant Valérie Grenier Marta Bassino Petra Vlhová
18 Géant Mikaela Shiffrin Federica Brignone Lara Gut-Behrami
19 Flachau Slalom[Note 4] Petra Vlhová Mikaela Shiffrin Lena Dürr
20 Saint-Anton Super-G[Note 9] Federica Brignone Joana Hählen Lara Gut-Behrami
21 Super G Lara Gut-Behrami Federica Brignone Marta Bassino
22 Cortina d'Ampezzo Descente Sofia Goggia Ilka Štuhec Kira Weidle
23 Descente Ilka Štuhec Kajsa Vickhoff Lie Elena Curtoni
24 Super-G Ragnhild Mowinckel Cornelia Hütter Marta Bassino
25 Kronplatz Géant Mikaela Shiffrin Lara Gut-Behrami Federica Brignone
26 Géant Mikaela Shiffrin Ragnhild Mowinckel Sara Hector
27 Špindlerův Mlýn Slalom Mikaela Shiffrin Lena Dürr Wendy Holdener
28 Slalom Lena Dürr Mikaela Shiffrin Zrinka Ljutić
Courchevel-Méribel
Championnats du monde (6 au 19 février 2023)
29 Crans-Montana Descente
30 Super G
31 Kvitfjell Super G
32 Descente
33 Super G
34 Åre Géant
35 Slalom
Finales
36 Soldeu Descente
37 Super-G
38 Slalom
39 Géant

Mixte[modifier | modifier le code]

Lieu Date Épreuve Vainqueur Deuxième Troisième
Courchevel-Méribel
Championnats du monde (6 au 19 février 2023)
1 Soldeu Géant Parallèle

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Une seule course étant disputée, aucun Globe de cristal n'est attribué au vainqueur.
  2. Reprise du de la descente de la veille à la place du super-G prévu[72]
  3. Reprise de la descente de Beaver Creek
  4. a b c d e et f Épreuve nocturne.
  5. Reprise du géant de Garmisch-Partenkirchen du 29 janvier 2023[73].
  6. Reprise du super-G de Val Gardena du 16 décembre 2022[75].
  7. Reprise du super-G de Lake Louise du 26 novembre 2022.
  8. Reprise du géant de Sölden du 22 octobre 2022[79].
  9. Les deux entraînements de la descente ayant été annulés à cause des températures clémentes, celle-ci est remplacée par un super-G[81].

Résultats officiels[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les Russes et Biélorusses encore interdits de compétition », sur skiactu.ch, (consulté le ).
  2. Julien Huet, « Marco Odermatt remporte le géant d'ouverture à Sölden devant Zan Kranjec (2e), Alexis Pinturault seulement 20e », sur eurosport.fr, (consulté le ).
  3. « Les parallèles de Lech/Zürs à leur tour annulés », sur skiactu.ch, (consulté le ).
  4. « Mikaela Shiffrin réalise le doublé et s'offre un nouveau record à Levi », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  5. « Ski alpin: les épreuves de Lake Louise pourraient disparaître du calendrier », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  6. a et b « Ski alpin: la descente de Lake Louise repoussée à samedi à cause de la météo », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  7. « Ski alpin: Marco Odermatt manque de peu la victoire dans l'Alberta », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  8. « Ski alpin: Marco Odermatt triomphe à Lake Louise, grosse chute de Mauro Caviezel », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  9. « Ski alpin: Lara Gut-Behrami s'offre un 35e succès à Killington », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  10. « Ski alpin: Wendy Holdener fête enfin sa 1re victoire en slalom! », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  11. a et b (en) FIS, « AUDI FIS SKI WORLD CUP 2022/23 - Killington (USA) » Accès libre [PDF], sur fis-ski.com, (consulté le ).
  12. « Ski alpin: Corinne Suter seulement battue par Sofia Goggia à Lake Louise », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  13. « Ski alpin: Suter s'offre un deuxième podium, Goggia demeure souveraine », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  14. « Ski alpin: Corinne Suter victorieuse à Lake Louise pour deux centièmes », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  15. a et b « Ski alpin: la descente messieurs de Beaver Creek annulée », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  16. « Ski alpin: nouveau podium pour Odermatt, nouvelle victoire pour Kilde », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  17. « Ski alpin: Odermatt battu à Beaver Creek, le doublé pour Kilde », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  18. (en) FIS, « AUDI FIS SKI WORLD CUP 2022/23 - Beaver Creek (USA) » Accès libre [PDF], sur fis-ski.com, (consulté le ).
  19. « Ski alpin: un 14e succès en Coupe du monde pour Marco Odermatt », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  20. « Ski alpin: Loïc Meillard 3e du slalom de Val d'Isère, une première suisse », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  21. « Ski alpin: Marta Bassino s'impose à domicile, Lara Gut-Behrami 7e », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  22. « Ski alpin: une 2e victoire de suite pour Wendy Holdener », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  23. « Ski alpin: doublé des Italiennes, podium de Suter », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  24. « Ski alpin: Goggia réussit son incroyable pari, les Suissesses grimacent », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  25. « Ski alpin: Shiffrin s'impose avec brio, Gisin finit au pied du podium », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  26. « Ski alpin: Marco Odermatt tacle la FIS et sa programmation », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  27. a et b « Ski alpin: la descente de Beaver Creek se disputera à Val Gardena », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  28. « Ski alpin: Odermatt monte encore sur le podium », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  29. a et b « Le super-G de Val Gardena annulé en raison du brouillard ! », sur ledauphine.com, (consulté le ).
  30. « Ski alpin: fin de série pour Odermatt, succès pour Kilde », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  31. (en) FIS, « AUDI FIS SKI WORLD CUP 2022/23 - Val Gardena (ITA) » Accès libre [PDF], sur fis-ski.com, (consulté le ).
  32. « Ski alpin: Odermatt réussit une belle remontée et décroche le 3e rang », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  33. (en) FIS, « AUDI FIS SKI WORLD CUP 2022/23 - Alta Badia (ITA) » Accès libre [PDF], sur fis-ski.com, (consulté le ).
  34. « Ski alpin: Marco Odermatt s'impose dans la douleur à Alta Badia », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  35. « Ski alpin: Daniel Yule s'impose 3 ans après! », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  36. a et b Stéphane Kohler, « Le chef-d'oeuvre de Marco Odermatt à Bormio », sur lequipe.fr, (consulté le ).
  37. Stéphane Kohler, « Mikaela Shiffrin, rayonnante et intouchable », sur lequipe.fr, (consulté le )
  38. a et b « Mikaela Shiffrin remporte le slalom de Zagreb », sur lequipe.fr, (consulté le )
  39. « Henrik Kristoffersen survole le slalom de Garmisch, Clément Noël 3e », sur lequipe.fr, (consulté le )
  40. « Ski alpin: Valérie Grenier crée la surprise, Lara Gut-Behrami termine 5e », sur RTSSport.ch, (consulté le )
  41. « Ski alpin: Mikaela Shiffrin égale le record féminin du nombre de succès en Coupe du monde », sur RTSSport.ch, (consulté le )
  42. « Ski alpin: Marco Odermatt s'impose devant Henrik Kristoffersen et Loïc Meillard », sur RTSSport.ch, (consulté le )
  43. « Ski alpin: doublé norvégien, Loïc Meillard au pied du podium », sur RTSSport.ch, (consulté le )
  44. « Ilka Stuhec remporte la deuxième descente de Cortina d'Ampezzo », sur lequipe.fr, (consulté le )
  45. « Ragnhild Mowinckel remporte le super-G de Cortina », sur lequipe.fr, (consulté le )
  46. (en) « 'Genuinely surprised': Mowinckel wins Cortina super-G », sur fis-ski.com, (consulté le )
  47. a b et c « Kitzbühel - Vincent Kriechmayr remporte la descente », sur eurosport.fr, (consulté le )
  48. « Johan Clarey, de superbes adieux à la Streif : "Finir sur un podium, c'est quand même la classe" », sur eurosport.fr, (consulté le )
  49. « Le Suisse Daniel Yule remporte le slalom de Kitzbühel, Clément Noël 8e », sur lequipe.fr, (consulté le )
  50. Le Monde avec AFP, « Ski alpin : Mikaela Shiffrin remporte une 83ᵉ victoire en Coupe du monde, un record », sur lemonde.fr, (consulté le )
  51. « Victorieux en Autriche, un Clément Noël soulagé sauve l'équipe de France du zéro », sur lequipe.fr, (consulté le )
  52. « Ski alpin : blessé, Odermatt déclare forfait pour le géant de Schladming », sur lefigaro.fr, (consulté le )
  53. ski chrono, « Marco Odermatt triomphe sur le deuxième super-G de Cortina d'Ampezzo, zéro pointé pour Aleksander Kilde, Alexis Pinturault à sept centièmes du podium », sur ledauphine.com, (consulté le )
  54. a et b Ski Chrono, « Lena Duerr prive Mikaela Shiffrin du record d'Ingemar Stenmark sur le deuxième slalom de Spindleruv Mlyn ! », sur ledauphine.com, (consulté le )
  55. « Lena Dürr remporte le slalom de Spindleruv Mlyn devant Mikaela Shiffrin », sur lequipe.fr, (consulté le )
  56. « Alpine Skiing World Cup - Overall Men », sur fis-ski.com.
  57. « Alpine Skiing World Cup - Overall ladies », sur fis-ski.com.
  58. « Alpine Skiing World Cup - Downhill men », sur fis-ski.com.
  59. « Alpine Skiing World Cup - Downhill ladies », sur fis-ski.com.
  60. « Alpine Skiing World Cup - Super-G Men », sur fis-ski.com.
  61. « Alpine Skiing World Cup - Super-G Women », sur fis-ski.com.
  62. « Alpine Skiing World Cup - Giant slalom Men », sur fis-ski.com.
  63. « Alpine Skiing World Cup - Giant slalom ladies », sur fis-ski.com.
  64. « Alpine Skiing World Cup - Slalom Men », sur fis-ski.com.
  65. « Alpine Skiing World Cup - Slalom Ladies », sur fis-ski.com.
  66. « Alpine Skiing World Cup - World Cup Nations Cup », sur fis-ski.com.
  67. « Alpine Skiing World Cup - World Cup Nations Cup Men », sur fis-ski.com.
  68. « Alpine Skiing World Cup - World Cup Nations Cup Women », sur fis-ski.com.
  69. Fédération internationale de ski et de snowboard, « Calendar & Results - All Season 2023 - Men », évolutif.
  70. « Les descentes de Zermatt-Cervinia annulées en raison du manque de neige », sur L'Équipe, .
  71. a et b « Les descentes de Zermatt-Cervinia annulées en raison du manque de neige », sur ski-nordique.net, .
  72. « Ski alpin: la descente de Lake Louise repoussée à samedi à cause de la météo », sur RTSSport.ch, (consulté le ).
  73. « FIS Alpine Skiing - Schladming (AUT) - Event Details », sur www.fis-ski.com (consulté le )
  74. « Ski alpin: Rogentin domine le premier entraînement, Feuz 4e à Wengen », sur RTSSport.ch, (consulté le )
  75. « FIS Alpine Skiing - Cortina d'Ampezzo (ITA) - Event Details », sur www.fis-ski.com (consulté le )
  76. Fédération internationale de ski et de snowboard, « Calendar & Results - All Season 2023 - Women », évolutif.
  77. « Coupe du monde : le géant dames annulé à Sölden à cause de la météo ! », sur www.ledauphine.com, .
  78. « Les descentes de Zermatt-Cervinia annulées en raison du manque de neige », sur L'Équipe, .
  79. « Le géant femmes de Sölden reprogrammé à Semmering fin décembre », sur L'Équipe,
  80. « Le deuxième slalom de Zagreb annulé, record repoussé pour Shiffrin », sur L'Équipe, .
  81. « Ski alpin: Rogentin et Odermatt lancent idéalement le week-end des Suisses à Wengen », sur RTSSport.ch, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :