Ramon Zenhäusern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ramon Zenhäusern
Image illustrative de l’article Ramon Zenhäusern
Ramon Zenhäusern à Hammarbybacken en 2018.
Contexte général
Sport Ski alpin
Période active De 2007 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Suisse Suisse
Naissance (27 ans)
Lieu de naissance Bürchen[1]
Taille 2,00 m (6 7)[2]
Poids de forme 100 kg (220 lb)[2]
Club Bürchen
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 1 1 0
Championnats du monde (par équipes) 1 0 0
Coupe du monde (épreuves) 3 0 2
Championnats de Suisse 1 3 0

Ramon Zenhäusern, né le à Bürchen (Suisse)[1], est un skieur alpin suisse. Il est spécialisé dans le slalom, et plus particulièrement dans les épreuves en parallèle où il s'adjuge ses deux premières victoires en Coupe du monde. Il remporte la médaille d'or de la nouvelle épreuve mixte par équipes avec la Suisse aux Jeux olympiques de PyeongChang 2018 et offre à son équipe son premier titre mondial dans la même discipline à Åre en 2019. Après deux victoires à Stockholm en City Event, il remporte le premier slalom de sa carrière sur la Coupe du monde le 10 mars 2019 à Kranjska Gora.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il débute en Coupe du monde en novembre 2012. Il marque ses premiers points lors de sa cinquième tentative, 22e à Adelboden. Il devient au cours de cet hiver vice-champion du monde junior de slalom au Québec.

Il obtient son premier top 10 en janvier 2016 avec une 7e place à Adelboden et remporte sa première victoire en Coupe du monde le en finale du City Event de Stockholm, devant Andre Myhrer.

Lors des Jeux olympiques de Pyeongchang, il termine deuxième de l'épreuve du slalom derrière le Suédois André Myhrer et devant l'Autrichien Michael Matt[3]. Il remporte ensuite, le 24 février 2018, le Team Event, slalom parallèle par équipe mixtes avec Wendy Holdener, Denise Feierabend, Daniel Yule et Luca Aerni en battant l'Autriche en finale 3 victoires à 1, pour la première apparition de l'épreuve aux Jeux olympiques[4].

Lors des championnats du monde 2019, il remporte, avec Wendy Holdener, Aline Danioth et Daniel Yule (ses partenaires de la finale), mais également Andrea Ellenberger, et Sandro Simonet présents en tant que remplaçants et eux aussi médaillés d'or, le titre de champion du monde par équipe[5]. Il est le principal artisan de cette victoire, non seulement en remportant tous ses duels et en signant les trois meilleurs temps sur le parcours parallèle, mais aussi en battant Marco Schwarz de 54/100e de secondes dans le dernier duel de la finale opposant son équipe à l'Autriche, permettant à la Suisse de l'emporter au temps à deux victoires partout[6]. La particularité de Ramon Zenhäusern est de dépasser le double mètre, et il se sert à merveille de sa grande taille dans l'exercice particulier du slalom parallèle, sur des parcours courts où les coureurs rentrent littéralement dans les portes en les "boxant" une à une...

Le 19 février, il remporte sa deuxième victoire en Coupe du monde, dans le même évènement que l'année précédente, le City Event de Stockholm, et en battant le même adversaire en finale, Andre Myhrer[7]. Enfin, le 10 mars, à la faveur du meilleur temps en seconde manche (après s'être classé 7e sur le premier tracé), Ramon Zenhäusern remporte le premier slalom de sa carrière sur la piste Podkoren de Kranjska Gora, en repoussant loin les skieurs qui l'accompagnent sur le podium : Henrik Kristoffersen à 1 sec 15 et Marcel Hirscher à 1 sec 17[8].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Jeux olympiques d'hiver.

Ramon Zenhäusern a pris part à deux éditions des Jeux olympiques d'hiver. Lors de l'édition 2014, il ne prend part qu'à l'épreuve du slalom et y termine 19e avec le dossard 37. Lors de l'édition 2018, en tant qu'outsider, il parvient à remporter la médaille d'argent en slalom derrière le Suédois Andre Myhrer en réalisant notamment le second temps de la seconde manche, après une neuvième place en première manche. Il devient le premier Suisse à monter sur un podium olympique en slalom depuis Edi Reinalter en 1948. Enfin, il remporte avec l'équipe de Suisse l'épreuve par équipes pour sa première apparition dans un programme olympique.

Résultats aux Jeux olympiques
Édition / Épreuve Descente Super-G Slalom géant Slalom Super combiné Par équipes
JO 2014
Drapeau : Russie Sotchi
19e
JO 2018
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang
Médaille d'argent, Jeux olympiques Argent Médaille d'or, monde Or

Légende :

  • Médaille d'or, Jeux olympiques : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, Jeux olympiques : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, Jeux olympiques : troisième place, médaille de bronze
  • — : Ramon Zenhäusern n'a pas participé à cette épreuve


Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Championnats du monde de ski alpin.

Ramon Zenhäusern a pris part à trois éditions des Championnats du monde. Lors des éditions 2013 et 2017, il abandonne à chaque reprise en slalom. En 2019, il est tout prêt de monter le podium en slalom mais finit cinquième à seulement vingt centièmes de seconde du podium, mais apporte le titre mondial à l'équipe de Suisse dans l'épreuve par équipes en remportant toutes ses manches.

Résultats aux Championnats du monde
Édition / Épreuve Descente Super-G Slalom géant Slalom Super combiné Par équipes
Mondiaux 2013
Drapeau : Autriche Schladming
Abandon
Mondiaux 2017
Drapeau : Suisse Saint-Moritz
Abandon
Mondiaux 2019
Drapeau : Suède Åre
5e Médaille d'or, monde Or

Légende :

  • Médaille d'or, monde : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, monde : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, monde : troisième place, médaille de bronze
  • — : Ramon Zenhäusern n'a pas participé à cette épreuve

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 14e en 2019.
  • 5 podiums dont 3 victoires (1 en slalom, 2 en City Event).
  • 1 victoire par équipes.
Classements finaux en Coupe du monde par saison
Saison/Classement Général Descente Super G Slalom géant Slalom Combiné
Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points
2012-2013 110e 19 - - - - - - 44e 19 - -
2013-2014 110e 21 - - - - - - 39e 21 - -
2014-2015 110e 29 - - - - - - 36e 29 - -
2015-2016 82e 84 - - - - - - 26e 84 - -
2016-2017 71e 94 - - - - - - 26e 94 - -
2017-2018 26e 326 - - - - - - 6e 326 - -
2018-2019 14e 521 - - - - - - 4e 521 - -
Détail des victoires en Coupe du monde[9]
Saison Slalom City Event Total
2017-2018 Drapeau : Suède Stockholm[10] 1
2018-2019 Drapeau : Slovénie Kranjska Gora Drapeau : Suède Stockholm 2
Total 1 2 3

Universiade[modifier | modifier le code]

Il est médaillé d'or sur le slalom en 2015.

Coupe d'Europe[modifier | modifier le code]

  • 9 podiums, dont 3 victoires.

En date de février 2019

Championnats du monde junior[modifier | modifier le code]

Résultats aux Championnats du monde junior
Édition / Épreuve Descente Super G Slalom géant Slalom Super combiné
Mondiaux juniors 2012
Drapeau : Canada Mont Sainte-Anne
17e
Mondiaux juniors 2013
Drapeau : Italie Roccaraso
Médaille d'argent, Jeux olympiques Argent

Championnats de Suisse[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur du slalom en 2018.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Ramon Zenhäusern », sur Eurosport (consulté le 24 février 2018)[source insuffisante].
  2. a et b « Ramon Zenhäusern », sur swiss-ski.ch (consulté le 1er janvier 2019).
  3. « Andre Myhrer en or sur le slalom, les trois Bleus au pied du podium », sur lequipe.fr, (consulté le 22 février 2018).
  4. « PyeongChang 2018 - ski alpin: la Suisse s'adjuge une nouvelle médaille d'or lors du Team Event », sur rts.ch/sport, .
  5. ats/bond, « Mondiaux - Are 2019: la Suisse se pare d'or sur le Team Event », sur rts.ch, (consulté le 13 février 2019).
  6. Quentin Ramelet, « La France privée de médaille en Team Event, premier sacre pour la Suisse, l'Autriche en argent », sur Eurosport, (consulté le 13 février 2019)
  7. Ski Chrono, « Hirscher s’assure son 6e globe de cristal en slalom, Shiffrin s’impose à Stockholm », (consulté le 19 février 2019)
  8. Jean-Baptiste Duluc, « Kranjska Gora : L'exploit pour Zenhaeusern, le 8e gros globe du général pour Hirscher », sur Eurosport, (consulté le 10 mars 2019)
  9. État au 24 février 2018
  10. « Ski: Zenhäusern remporte son 1er succès, Holdener 2e », sur rts.ch/sport, (consulté le 24 février 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :