Marcel Hirscher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec Marcel Kirsch.

Marcel Hirscher
image illustrative de l’article Marcel Hirscher
Marcel Hirscher à la cérémonie des personnalités sportives autrichiennes de l'année 2015
Contexte général
Sport Ski alpin
Période active de 2004 à aujourd'hui
Biographie
Nom de naissance Marcel Hirscher
Nationalité sportive Drapeau de l'Autriche Autriche
Nationalité Autriche
Naissance (29 ans)
Lieu de naissance Annaberg-Lungötz (Autriche)
Taille 173 cm
Poids de forme 75 kg
Club Skiklub Annaberg - Salzburg
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 2 1 0
Championnats du monde (individuel) 4 3 0
Championnats du monde (par équipe) 2 0 0
Coupe du monde (globes) 17 3 1
Coupe du monde (épreuves) 58 43 22

Marcel Hirscher, né le à Annaberg-Lungötz, est un skieur alpin autrichien, spécialiste des épreuves de slalom et de slalom géant, double champion olympique, sextuple champion du monde et vainqueur à sept reprises de la Coupe du monde de ski alpin.

La carrière sportive de Marcel Hirscher débute en 2004. Vite considéré comme un grand espoir du ski alpin autrichien, il remporte trois titres à l'occasion des championnats du monde junior (deux en slalom géant et un en slalom). Hirscher fait ses débuts en Coupe du monde lors de la saison 2007 et remporte sa première épreuve en décembre 2009. Il marque les années 2010 par ses brillants résultats dans ses deux disciplines, le slalom et le géant qui lui permettent de remporter sept gros globes de cristal et dix petits globes en l'espace de sept saisons. Dans les championnats du monde, il totalise six médailles d'or, remportées en individuel (slalom en 2013 à Schladming , combiné en 2015 à Beaver Creek, doublé en slalom géant et slalom en 2017 à Saint-Moritz) et par équipes (en 2013 et en 2015) et trois médailles d'argent. En coupe du monde, il emporte sept fois consécutivement le classement général de la Coupe du monde, entre 2012 et 2018. Il est le seul skieur de l'histoire à avoir réussi pareille performance hommes et femmes confondus.

Blessé à l'entraînement au mois d'août 2017 avec une fracture de la cheville, il reprend la compétition en novembre et réalise la meilleure saison de sa carrière, en égalant le record de victoires sur un hiver en Coupe du monde (treize), pour s'adjuger son septième gros globe de cristal et devenir avec cinquante-huit succès le deuxième skieur alpin le plus victorieux de tous les temps derrière Ingemar Stenmark (86 victoires). Lors de sa troisième participation aux Jeux olympiques, il décroche deux médailles d'or, en combiné alpin et en slalom géant aux Jeux de PyeongChang 2018 qui s'ajoutent à sa médaille d'argent en slalom obtenue à Sotchi en 2014.

Parcours sportif[modifier | modifier le code]

Des années junior à la Coupe du monde (2004-2011)[modifier | modifier le code]

Né d'une mère néerlandaise et d'un père autrichien prénommé Ferdinand (directeur d'une école de ski), Marcel Hirscher aurait pu courir sous les couleurs des Pays-Bas s'il n'était pas parvenu pas à intégrer l'équipe d'Autriche[1]. Il monte sur ses premiers skis à l'âge de deux ans et effectue son apprentissage en formation sport-études au lycée hôtelier de Bad Hofgastein, avant d'être repéré par la fédération autrichienne[1].

Marcel Hirscher fait ses grands débuts à l'occasion d'une course nationale junior à Sulden lors d'un slalom le auquel il termine à la 26e place. L'année suivante, ses divers résultats en courses FIS lui permettent de s'aligner pour la première fois en Coupe d'Europe (une des anti-chambres de la Coupe du monde) le à Saalbach, lors d'une descente qu'il termine à la 58e place. Il participe à toutes les disciplines en courses FIS avant, lors de la saison 2007, de privilégier les disciplines techniques en abandonnant notamment la descente. Il participe cette année-là à ses premiers Championnats du monde juniors qui se déroulent entre Altenmarkt et Flachau. Il termine 11e du super G avant de remporter l'épreuve du slalom géant devant le Finlandais Marcus Sandell et le Suédois Matts Olsson, puis le lendemain prend la médaille d'argent du slalom derrière le Slovène Matic Skube et devant le Suisse Beat Feuz. Il participe à la suite de ces mondiaux à sa première épreuve de Coupe du monde à l'occasion du slalom géant de Lenzerheide et y prend la 24e place à seulement 18 ans.

Marcel Hirscher en janvier 2008 à Hinterstoder.

Pour la saison 2008, il s'aligne en début de saison en Coupe d'Europe avant de disputer sa seconde épreuve de Coupe du monde à Bad Kleinkirchheim, avec une nouvelle 24e place puis entre dans son premier top 10 au slalom d'Adelboden (9e). En février 2008, il prend part aux Championnats du monde juniors 2008 qui se déroulent à Formigal. Il y conquiert deux titres, avec le slalom (devant l'Italien Jacopo di Ronco) et le slalom géant (devant Markus Nilsen). Il enchaîne ces deux titres avec son premier podium en Coupe du monde lors du slalom de Kranjska Gora. Parti avec le dossard 31 derrière Manfred Moelgg et Ivica Kostelić, il réalise le septième temps de la première manche puis le troisième temps de la seconde manche, ce qui lui permet de doubler Reinfried Herbst, Jean-Baptiste Grange, Jens Byggmark et Cristian Deville. Il récidive à l'occasion du slalom lors des finales de Bormio terminant derrière Herbst et Daniel Albrecht. Il termine la saison au 15e rang du classement du slalom.

Lors de la saison 2009, il monte sur le podium du super combiné de Val d'Isère où se dérouleront les Championnats du monde 2009 le avec une troisième place derrière Benjamin Raich et Grange. En slalom, il fait quatre top 10 successifs avec une septième place à Alta Badia, une sixième place à Adelboden, et deux quatrièmes places à Wengen et Kitzbühel, se présentant comme l'un des favoris de cette discipline pour les mondiaux.

Lors de la saison 2010, il fait une percée lors de l'étape de Val d'Isère en terminant deuxième du super-combiné puis en remportant sa première victoire en coupe du monde lors du slalom géant. Il obtient d'autres bons résultats ensuite, avec une autre victoire à Kranjska Gora, pour un total de six podiums sur l'hiver. Sa saison 2011 est du même niveau, avec une victoire pour quatre podiums.

Montée en puissance, premiers gros globes de cristal, Champion du monde 2013[modifier | modifier le code]

Marcel Hirscher à Hinterstoder en 2011.

C'est lors de la saison 2011-2012 que sa carrière connaît un grand essor. Il remporte cinq victoires en slalom et quatre en géant, dont le dernier de la saison lors des finales disputées à Schladming. Il termine premier du classement général du slalom géant[2] et remporte aussi le classement général devant Beat Feuz, devenant le plus jeune vainqueur du globe de cristal[3].

Lors de la saison 2012-2013, c'est dans le slalom qu'il se démarque principalement avec 4 victoires et 3 podiums en autant de courses. Il remporte son premier city event à Moscou. Ajoutées à cela des performances dans les autres disciplines, notamment une victoire au géant de Val d'Isère, Marcel Hirscher parvient à accrocher la première place de la coupe du monde avant l'ouverture des Championnats du monde de ski alpin 2013 à Schladming. Il y décroche la médaille d'argent de géant derrière Ted Ligety puis s'impose en slalom le dernier jour devant 40 000 spectateurs entièrement acquis à sa cause.

Sa régularité tout au long de la saison de 2012-2013 et le fait que les deux épreuves de vitesse soient annulées lors des finales de Lenzerheide (Suisse) en mars, privant de points son dernier rival au classement général, le Norvégien Aksel Lund Svindal, lui permettent de conserver son gros globe de cristal, auquel il ajoute le petit globe du slalom.

En 2013-2014, Hirscher est quatrième du slalom géant et deuxième du slalom derrière son compatriote Mario Matt aux Jeux olympiques de Sotchi : 9e de la première manche, il remonte en signant le meilleur temps sur le deuxième tracé, finissant seulement à 28/100e de seconde de son compatriote[4]. En Coupe du monde, il remporte le classement général pour la troisième année consécutive à une épreuve du terme de cette édition. À égalité de points avec Ted Ligety sur le slalom géant, l'Américain le précède au nombre de victoires de courses[5]. En slalom, Hirscher s'impose pour la deuxième année consécutive avec 15 points d'avance sur l'Allemand Felix Neureuther.

Vers le record de victoires au classement général[modifier | modifier le code]

Candidat à sa propre succession pour le course au gros globe de cristal, Marcel Hirscher débute de la meilleure des façons la saison 2015 avec une victoire à Sölden lors de la première épreuve en slalom géant devant Fritz Dopfer et Alexis Pinturault, il profite d'une faute en bas du mur de Ted Ligety (vainqueur du globe du géant 2014)[6]. il remporte cinq slaloms et trois géants, huit victoires dans l'hiver qui lui permettent d'être le premier skieur à remporter quatre fois consécutivement le classement général de la Coupe du monde[7]. Il est également le skieur le plus médaillé des Mondiaux de Vail/Beaver Creek 2015 avec deux médailles d'or, dans la compétition par équipes avec l'Autriche, et dans le super-combiné, ainsi que l'argent derrière Ted Ligety en slalom géant. En slalom, il sort du tracé en bout de deuxième manche, laissant la victoire à Jean-Baptiste Grange[8].

Lors de la saison 2015-2016, Marcel Hirscher remporte sa première victoire (et sa seule à ce jour) en Super-G, s'imposant dans cette discipline le 5 décembre 2015 à Beaver Creek[9]. Avec de nouveau huit victoires (quatre en slalom, deux en géant, premier du City Event de Stockholm), il égale en fin de saison le record de Marc Girardelli en décrochant son cinquième gros globe de cristal, étant toutefois le premier skieur alpin à le faire de façon consécutive. Il s'adjuge également son troisième petit globe de slalom géant, mais est devancé au classement du slalom par Henrik Kristoffersen.

Sixième gros globe consécutif, doublé aux Mondiaux de Saint-Moritz, au delà des 50 victoires[modifier | modifier le code]

L'hiver 2016-2017 est celui de sa sixième victoire consécutive au classement général de la Coupe du monde, scellée à Kranjska Gora à cinq courses de la fin de la saison, le 4 mars 2017 en remportant le slalom géant, la 44e victoire de sa carrière[10]. Il dépasse Marc Giradelli et égale le record tous sexes confondus d'Annemarie Moser-Pröll, dont les six gros globes n'avaient toutefois pas été obtenus à la suite. Il gagne également ses quatrièmes petits globes de cristal du slalom et du géant, soit désormais huit petits globes en plus des six gros.

Ce même hiver, il réalise le doublé slalom/géant aux Championnats du monde de Saint-Moritz, un exploit qu'il est le premier à réaliser depuis Alberto Tomba à Sierra Nevada en 1996[10], totalisant désormais six médailles d'or aux Mondiaux de la FIS[10].

Dans sa préparation à la saison 2017-2018, Marcel Hirscher se blesse gravement pour la première fois (fracture de la malléole latérale de la jambe gauche) à l'entraînement au mois d'août[10]. Mais après un retour où il paye son manque de préparation (17e du slalom de Levi le 12 novembre)[10], le skieur autrichien de 28 ans prend son envol, et avant les Jeux olympiques de PyeongChang, bat son record de victoires sur une saison : quatre slaloms géants et six slaloms remportés de décembre à fin janvier, soit 10 succès qui lui permettent d'être largement en tête du classement général, et des classements du slalom et du géant. Un hiver où il commence par égaler Alberto Tomba (50 victoires), puis Hermann Maier (54 victoires), avant de signer le cinquante-cinquième de sa carrière dans le géant de Garmisch-Partenkirchen le 28 janvier 2018 pour devenir le deuxième skieur alpin masculin le plus victorieux de tous les temps derrière les 86 succès d'Ingemar Stenmark[11].

Deux médailles d'or aux Jeux olympiques de Pyeongchang[modifier | modifier le code]

Favori du slalom et du géant aux Jeux de Pyeongchang 2018, il remporte finalement son premier titre olympique le 13 février à Jeongseon dès sa première course. Douzième après la manche de descente, il signe le meilleur temps de la manche de slalom et remporte le combiné alpin avec 23/100e d'avance sur Alexis Pinturault et 1 sec 02/100e sur Victor Muffat Jeandet[12]. Marcel Hirscher gagne sa deuxième médaille d'or le 18 février en s'imposant dans le slalom géant avec des écarts importants (1 sec 27 s sur Henrik Kristoffersen et 1 sec 31 s sur Alexis Pinturault au total des deux manches)[13]. Enfin, alors qu'il vise un exploit rare, gagner trois médailles d'or en ski alpin dans les mêmes Jeux, s'élançant en favori du slalom le 22 février, il sort du tracé dès la première manche de la course finalement gagnée par Andre Myhrer[14].

Septième gros globe de cristal[modifier | modifier le code]

Le 3 mars 2018 à Kranjska Gora, Marcel Hirscher améliore son record personnel de victoires sur une saison : il signe son onzième succès de l'hiver et le cinquante-sixième de sa carrière dans le slalom géant disputé sur la piste Podkoren en écrasant littéralement la concurrence. Vainqueur des deux manches, il termine avec 1 sec 66/100e d'avance sur Henrik Kristoffersen et 2 sec 51/100e sur Alexis Pinturault qui prend la troisième place pour un podium identique à celui des Jeux de PyeongChang[15]. Sa cinquième victoire de la saison dans la discipline lui assure définitivement le petit globe de cristal, son neuvième globe de spécialité, alors qu'il compte désormais 1394 points au classement général, soit 269 points d'avance sur Henrik Kristoffersen, et se rapproche d'un inédit septième gros globe[15].

Le lendemain, Marcel Hirscher remporte sur la même piste slovène son septième slalom de l'hiver, sa douzième victoire dans la saison, la cinquante-septième de sa carrière, en creusant les mêmes écarts que la veille en géant : Henrik Kristoffersen à nouveau deuxième, cette fois à 1 sec 22/100e et Ramon Zenhäusern troisième à 1 sec 61/100e. Il gagne ainsi son cinquième petit globe du slalom (totalisant désormais dix petits globes de spécialités), et se retrouve tout proche d'une septième victoire au classement général. Seul Henrik Kristoffersen, rejeté à 289 points, alors qu'il ne reste qu'un slalom et un géant au programme (soit un maximum de 200 points à prendre) peut encore mathématiquement le dépasser s'il dispute les épreuves de vitesse (descente et Super-G) restantes à Kvitfjell ou lors des finales de Coupe du monde à Åre et qu'il y prenne au moins 90 points[16]... Mais Henrik Kristoffersen n'a jamais encore pris part à une seule course dans une de ces deux disciplines en Coupe du monde[17],[18]. Il ne les dispute pas, et Marcel Hirscher s'adjuge son septième gros globe de cristal, remportant par ailleurs le dernier géant de la saision à Åre le 17 mars (58e succès en carrière) pour parvenir à un record partagé de treize victoires dans la saison, comme Ingemar Stenmark en 1978-1979 et Hermann Maier en 2000-2001.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Ski alpin aux Jeux olympiques.

Lors de sa première participation aux Jeux olympiques d'hiver, Hirscher n'a pas remporté de médaille olympique. Lors de l'édition 2010, il prend part à deux épreuves mais échoue au pied du podium en se classant quatrième du slalom géant et cinquième du slalom. Il gagne sa première médaille en remontant de la 9e à la 2e place derrière son compatriote Mario Matt dans le slalom des Jeux de Sotchi 2014. Enfin, dès sa première course aux Jeux de Pyeongchang 2018, il s'impose dans le combiné alpin avec le 12e temps de la descente et le meilleur chrono du slalom. Quelques jours plus tard, il remporte l'or en slalom géant.

Résultats aux Jeux olympiques
Épreuve / Édition Slalom Slalom géant Combiné alpin
JO 2010
Drapeau : Canada Vancouver
5e 4e
JO 2014
Drapeau : Russie Sotchi
Médaille d'argent, Jeux olympiques Argent 4e
JO 2018
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang
Abandon Médaille d'or, Jeux olympiques Or Médaille d'or, Jeux olympiques Or

Légende :

  • — : Marcel Hirscher n'a pas participé à cette épreuve

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Championnats du monde de ski alpin.

Marcel Hirscher a participé à ses premiers championnats du monde en 2009 à Val d'Isère, et n'y a pas remporté de médaille. Il a toutefois réalisé une performance honorable avec une quatrième place en slalom géant à seulement sept centièmes de seconde du podium. Lors des championnats du monde 2011, il déclare forfait en raison d'une fracture du scaphoïde tarsien du pied gauche.

Lors des Championnats du monde de ski alpin 2013 à Schladming en Autriche, il remporte sa première médaille mondiale lors du slalom géant, terminant tout de même à 0 s 81 du vainqueur Ted Ligety, l'homme aux trois titres lors de ces Championnats. Il remporte devant son public l'épreuve du slalom avec 0 s 42 d'avance sur l'Allemand Felix Neureuther et 0 s 65 sur Mario Matt. Lors des Mondiaux de Saint Moritz 2017, il est le premier skieur à réussir le doublé slalom/géant depuis Alberto Tomba à Sierra Nevada en 1996. En comptant ses deux victoires par équipes avec l'Autriche en 2013 et 2015, et son succès en super-combiné en 2015, il totalise neuf podiums aux championnats du monde, dont six titres.

Résultats aux Championnats du monde
Épreuve / Édition Super G Slalom géant Slalom Super combiné Par équipes
Mondiaux 2009
Drapeau : France Val d'Isère
4e Abandon Abandon
Mondiaux 2013
Drapeau : Autriche Schladming
Médaille d'argent, monde Argent Médaille d'or, monde Or Médaille d'or, monde Or
Mondiaux 2015
Drapeau : États-Unis Vail - Beaver Creek
Médaille d'argent, monde Argent Abandon Médaille d'or, monde Or Médaille d'or, monde Or
Mondiaux 2017
Drapeau : Suisse Saint-Moritz
21e Médaille d'or, monde Or Médaille d'or, monde Or Médaille d'argent, monde Argent 5e

Légende :

  • — : Marcel Hirscher n'a pas participé à cette épreuve

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Marcel Hischer compte plus de 200 départs en coupe du monde qu'il dispute depuis la saison 2007. Il marque ses premiers points lors de la saison 2008 lors d'un slalom à Bad Kleinkirchheim. Polyvalent, Hirscher remporte le gros globe de cristal à sept reprises (2018). Le premier en 2012 en devenant le plus jeune Autrichien à le remporter (23 ans). Sa sixième victoire consécutive au classement général au terme de la saison 2016-2017 lui permet de devenir le seul recordman du nombre de "gros globes de cristal" chez les hommes devant Marc Girardelli, et l'égal d'Annemarie Moser-Pröll, six victoires également dans les années 1970, qui n'avaient toutefois pas été obtenues à la suite. Avec son septième globe consécutif, gagné en 2018, il devient détenteur unique du record, tous sexes confondus.

Classements finaux de Coupe du monde par saison[19]
Saison/Classement Général Descente Slalom Géant Super G Combiné
Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points
2007-2008 51e 167 - - 15e 167 - - - - - -
2008-2009 14e 520 - - 9e 253 14e 162 - - 10e 105
2009-2010 6e 691 - - 8e 281 6e 306 34e 24 12e 80
2010-2011 15e 469 - - 5e 326 10e 128 - - - -
2011-2012 1er 1355 - - 3e 560 1er 705 27e 60 - -
2012-2013 1er 1535 - - 1er 960 2e 575 - - - -
2013-2014 1er 1222 - - 1er 565 2e 560 31e 37 8e 60
2014-2015 1er 1448 - - 1er 614 1er 690 24e 64 6e 80
2015-2016 1er 1795 - - 2e 780 1er 766 6e 249 - -
2016-2017 1er 1599 - - 1er 735 1er 733 25e 51 5e 80
2017-2018 1er 1620 - - 1er 874 1er 720 33e 26 - -

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Marcel Hirscher remporte sa première victoire le à Val d'Isère lors d'un slalom géant. Il collectionne, sur le circuit, 57 victoires dans trois disciplines distinctes —le super G (1 victoire), le slalom (26 victoires) et le slalom géant (27 victoires); le City Event (2 victoires) comptant pour le classement du slalom. Lors de la saison 2017-2018, il remporte treize épreuves, record égalé en une saison.

Détail des victoires en Coupe du monde[20]
Saison / Épreuve Super-G Slalom géant Slalom City Event Total
2009-2010 - Drapeau : France Val d'Isère
Drapeau : Slovénie Kranjska Gora
- - 2
2010-2011 - - Drapeau : France Val d'Isère - 1
2011-2012 - Drapeau : États-Unis Beaver Creek
Drapeau : Suisse Adelboden
Drapeau : Bulgarie Bansko
Drapeau : Autriche Schladming
 
Drapeau : Italie Alta Badia
Drapeau : Croatie Zagreb
Drapeau : Suisse Adelboden
Drapeau : Autriche Schladming
Drapeau : Bulgarie Bansko
- 9
2012-2013 - Drapeau : France Val d'Isère Drapeau : Italie Madonna di Campiglio
Drapeau : Croatie Zagreb
Drapeau : Suisse Adelboden
Drapeau : Autriche Kitzbühel
Drapeau : Russie Moscou 6
2013-2014 - Drapeau : France Val d'Isère
Drapeau : Italie Alta Badia
Drapeau : Finlande Levi
Drapeau : Suisse Adelboden
Drapeau : Suisse Lenzerheide
- 5
2014-2015 - Drapeau : Autriche Sölden
Drapeau : Suède Åre
Drapeau : Italie Alta Badia
Drapeau : Suisse Adelboden
Drapeau : Allemagne Garmisch-Partenkirchen
Drapeau : Suède Åre
Drapeau : Croatie Zagreb
Drapeau : France Méribel
- 8
2015-2016 Drapeau : États-Unis Beaver Creek Drapeau : États-Unis Beaver Creek
Drapeau : France Val d'Isère
Drapeau : Italie Alta Badia
Drapeau : Slovénie Kranjska Gora
Drapeau : Italie Santa Caterina
Drapeau : Slovénie Kranjska Gora
Drapeau : Suède Stockholm 8
2016-2017 - Drapeau : Italie Alta Badia
Drapeau : Allemagne Garmisch-Partenkirchen
Drapeau : Slovénie Kranjska Gora
Drapeau : États-Unis Aspen
Drapeau : Finlande Levi
Drapeau : Autriche Kitzbühel
- 6
2017-2018 - Drapeau : États-Unis Beaver Creek
Drapeau : Italie Alta Badia
Drapeau : Suisse Adelboden
Drapeau : Allemagne Garmisch-Partenkirchen
Drapeau : Slovénie Kranjska Gora
Drapeau : Suède Åre
Drapeau : France Val d'Isère
Drapeau : Italie Madonna di Campiglio
Drapeau : Croatie Zagreb
Drapeau : Suisse Adelboden
Drapeau : Suisse Wengen
Drapeau : Autriche Schladming
Drapeau : Slovénie Kranjska Gora
- 13
Total 1 28 27 2 58

Records détenus et approchés[modifier | modifier le code]

  • records battus :
    • nombre de victoires au classement général de la coupe du monde avec 7 gros globes, devant Marc Girardelli (5 fois);
    • nombre de victoires consécutives au classement général de la coupe du monde avec 7 gros globes consécutifs, devant Gustav Thöni, Ingemar Stenmark et Phil Mahre (3 fois).
  • records approchés :
    • 2e au nombre nombre de victoires du classement du slalom avec 5 petits globes, derrière Ingemar Stenmark (8 fois);
    • 2e au nombre nombre de victoires consécutives du classement du slalom avec 3 petits globes consécutifs, derrière Ingemar Stenmark (7 fois);
    • 2e au nombre nombre de victoires du classement du slalom géant avec 5 petits globes, derrière Ingemar Stenmark (8 fois) et ex-aequo avec Ted Ligety;
    • 2e au nombre nombre de victoires consécutives du classement du slalom géant avec 4 petits globes consécutifs, derrière Ingemar Stenmark (7 fois);
    • 2e au nombre de victoires en Coupe du monde avec 58 épreuves remportées, derrière Ingemar Stenmark (86 victoires);
    • 3e au nombre de victoires en slalom avec 27 épreuves remportées, derrière Ingemar Stenmark (40 victoires) et Alberto Tomba (35);
    • 2e au nombre de victoires en slalom géant avec 28 épreuves remportées, derrière Ingemar Stenmark (46 victoires);
    • 2e au nombre de podiums en Coupe du monde avec 123 podiums, derrière Ingemar Stenmark (155 podiums);
    • 2e au nombre de podiums en slalom avec 57 podiums, derrière Ingemar Stenmark (81 podiums) et ex-aequo avec Alberto Tomba;
    • 2e au nombre de podiums en slalom géant avec 54 podiums, derrière Ingemar Stenmark (72 podiums).

Championnats du monde junior[modifier | modifier le code]

Marcel Hirscher a remporté trois médailles d'or, deux médailles d'argent et une médaille de bronze lors de ses participations aux championnats du monde junior entre 2007 et 2009, soit un record de six médailles (partagé avec Josef Strobl)[21]. En 2007, âgé de 18 ans, pour ses premiers mondiaux juniors en Autriche, il montre l'étendue de son talent en remportant le titre en slalom géant et la médaille d'argent en slalom. En 2008, il réalise le double slalom-slalom géant puis en 2009 il prend la médaille de bronze en slalom géant et décroche sa seule médaille en super G en remportant l'argent.

Résultats aux championnats du monde juniors
Édition / Épreuve Descente Super G Slalom géant Slalom Combiné
Mondiaux 2007
Drapeau : Autriche Flachau
- 11e Médaille d'or, monde Or Médaille d'argent, monde Argent -
Mondiaux 2008
Drapeau : Espagne Formigal
- - Médaille d'or, monde Or Médaille d'or, monde Or -
Mondiaux 2009
Drapeau : Allemagne Garmisch
- Médaille d'argent, monde Argent Médaille de bronze, monde Bronze Abandon -

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Marcel Hirscher la future star du ski autrichien, Mirko Hominal, 5 novembre 2010, ski-nordique.net.
  2. « Un premier globe pour Hirscher », sur lequipe.fr,
  3. « Feuz renonce, Hirscher sacré », sur lequipe.fr,
  4. CIO, « Mario Matt, les héros ne meurent jamais ! », sur International Olympic Committee, (consulté le 6 février 2018)
  5. « Ski alpin : l'Autrichien Hirscher s'offre un troisième grand globe », sur lemonde.fr, Le Monde,
  6. Hirscher impressionne, Pinturault sur le podium, Christophe Remise, sport24.lefigaro.fr, le 26 octobre 2014.
  7. AFP, « Coupe du monde : Hirscher assuré de gagner pour la quatrième fois de suite », sur RTL.fr, (consulté le 6 février 2018)
  8. CIO, « Marcel HIRSCHER - Alpine Skiing Olympique », sur International Olympic Committee (consulté le 6 février 2018)
  9. RTS sport, « Ski: Marcel Hirscher remporte son premier super-G en Coupe du monde », sur RTSSport.ch, (consulté le 6 février 2018)
  10. a, b, c, d et e CIO, « L'or olympique, le seul titre qui manque encore au palmarès de Marcel Hirscher », sur International Olympic Committee, (consulté le 6 février 2018)
  11. Félix Gabory, « 55e victoire d'Hirscher en Coupe du monde : une saison de tous les records ? », (consulté le 6 février 2018)
  12. Ski chrono, « JO-2018 / Ski alpin : Pinturault et Muffat-Jeandet offrent deux nouvelles médailles à la France ! », sur Ski Chrono, le Dauphiné, (consulté le 13 février 2018)
  13. François-Xavier Rallet, « Médaille de bronze pour Alexis Pinturault en géant, Marcel Hirscher en or », sur Eurosport, (consulté le 26 février 2018)
  14. FIS, « Olympic Winter Games - Men's Slalom 22.02.2018 », sur fis-ski.com, (consulté le 26 février 2018)
  15. a et b Jean-Baptiste Duluc, « Dans une autre dimension, Hirscher écrase le géant et se rapproche de son septième gros globe », sur Eurosport, (consulté le 3 mars 2018)
  16. Simon Farvacque, « Kranjska Gora : Un nouveau bijou pour Hirscher, une belle 4e place pour Noël », sur Eurosport, (consulté le 4 mars 2018)
  17. FIS, « KRISTOFFERSEN Henrik - Biographie - Super-G », sur fis-ski.com (consulté le 4 mars 2018)
  18. FIS, « KRISTOFFERSEN Henrik - Biographie - Donwnhill », sur Fis-ski.com (consulté le 4 mars 2018)
  19. (en) « Marcel Hirscher - WC Standings », sur data.fis-ski.com.
  20. État au 28 janvier 2018
  21. Competitors having more than one podium in Junior Championships World, fis-ski.com, le 29 novembre 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :