Matthias Mayer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Matthias Mayer
Image illustrative de l’article Matthias Mayer
Matthias Mayer lors de la présentation autrichienne pour les Jeux olympiques de 2014.
Contexte général
Sport Ski alpin
Période active De 2009 à aujourd'hui
Site officiel www.matthiasmayer.at
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de l'Autriche Autriche
Nationalité Autriche
Naissance (30 ans)
Lieu de naissance Afritz
Taille 1,79 m
Club Schiclub Gerlitzen - Kaernten
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 2 0 0
Coupe du monde (globes) 0 0 4
Coupe du monde (épreuves) 9 10 10

Matthias Mayer, né le à Afritz, est un skieur alpin autrichien, spécialiste des épreuves de vitesse, champion olympique de descente en 2014 à Sotchi et de Super-G en 2018 à Pyeongchang.

Biographie[modifier | modifier le code]

Monument en l'honneur de Matthias Mayer à l'entrée de son village natal d'Afritz am See

Matthias Mayer est le fils d'Helmut Mayer, médaillé d'argent olympique en super G en 1988 à Calgary. Il participe pour la première fois à une épreuve de Coupe du monde de ski alpin le 2009 lors d'un super-combiné à Sestrières et marque ses premiers points lors d'un super G à Hinterstoder le 2011. Le , il monte sur son premier podium en Coupe du monde en terminant deuxième du super G de Kitzbühel le [1]. Alors qu'il ne compte encore aucune victoire sur le circuit mondial, Il remporte la médaille d'or en descente aux Jeux olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi en Russie devançant Christof Innerhofer de six centièmes[2]. Il succède chez les Autrichiens à Fritz Strobl vainqueur de la descente aux Jeux de Salt Lake City en 2002. Il remporte sa première victoire en Coupe du monde dans la descente de Lenzerheide, en Suisse, le .

Toujours présent parmi les meilleurs spécialistes de la vitesse par la suite, et parvenant à un total de vingt podiums dont cinq victoires en descente et Super G sur la Coupe du monde, Mathias Mayer s'adjuge un deuxième titre olympique en remportant le Super G des Jeux de PyeongChang le . Il s'est pourtant blessé à la hanche quelques jours auparavant en chutant dans la descente du combiné[3]. Mais il se montre le meilleur sur les mouvements de terrain de la piste de vitesse de Jeongseon, et met fin à une série de victoires norvégiennes dans la discipline (Kjetil Andre Aamodt en 2002 et 2006, Aksel Lund Svindal en 2010, Kjetil Jansrud en 2014), pour succéder à son compatriote Hermann Maier vainqueur à Nagano en 1998[4], en devançant Beat Feuz de 13/100e de seconde et le tenant du titre Kjetil Jansrud de 18/100e[3]. « Deux fois champion olympique, on en rêve. Mais quand ça vous tombe dessus, vous avez du mal à réaliser », dit Matthias Mayer à chaud[4]. Il remporte ensuite la descente de Åre lors des finales de la Coupe du monde 2017-2018.

Il ne remporte aucune victoire lors de la saison suivante, mais ouvre l'hiver Coupe du monde de ski alpin 2019-2020 en s'imposant dans le Super G de Lake Louise le 1er décembre, battant Dominik Paris de 40/100e. Matthias Mayer obtient ainsi la sixième victoire de sa carrière. La nouvelle formule du combiné alpin (départ des coureurs dans l'ordre des résultats de l'épreuve de vitesse pour le slalom, et non en ordre inversé) lui sourit le à Wengen où il signe son tout premier succès dans la discipline. Meilleur temps de la descente avec une large avance, il s'élance en premier dans le slalom et n'est pas rejoint, seulement menacé par Alexis Pinturault, parti entre les piquets avec un retard de 1 sec 68, et qui termine deuxième à 7/100e de seconde[5]. Le , il remporte pour la première fois la descente de Kitzbühel.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques d'hiver[modifier | modifier le code]

Matthias Mayer aux Jeux olympiques de 2014.

Matthias Mayer a pris part à deux éditions des Jeux olympiques d'hiver. Lors de l'édition 2014, il remporte la première épreuve de cette olympiade avec une victoire en descente devant Christof Innerhofer et Kjetil Jansrud rejoignant au palmarès de cette discipline ses compatriotes Anton Sailer, Egon Zimmermann, Franz Klammer, Leonhard Stock, Patrick Ortlieb et Fritz Strobl. Prétendant au podium en super G, il sort du parcours alors qu'il occupait la quatrième place au second intermédiaire et est tout prêt de créer la surprise en slalom géant avec une sixième place finale malgré un dossard 18 et un quatrième temps en première manche. Enfin, il termine treizième du combiné malgré une troisième place en descente.

Lors de l'édition 2018, il abandonne en super-combiné suite à une sortie en slalom après avoir pris le troisième temps de la descente. Il prend ensuite une décevante neuvième place en descente, toutefois il clôt cette édition avec un titre olympique en super G devant Beat Feuz et Kjetil Jansrud, et devient le second Autrichien à y remporter le titre après Hermann Maier et en devenant le premier Autrichien à avoir remporté le titre olympique dans les deux disciplines que sont la descente et le super G (seul le Norvégien Aksel Lund Svindal a réussi pareille performance).

Épreuve / Édition Descente Super G Slalom géant Slalom Combiné
JO 2014
Drapeau : Russie Sotchi
Médaille d'or, Jeux olympiques Or Abandon 6e 13e
JO 2018
Drapeau : Corée du Sud PyeongChang
9e Médaille d'or, Jeux olympiques Or Abandon

Légende :

  • Médaille d'or, Jeux olympiques : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, Jeux olympiques : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, Jeux olympiques : troisième place, médaille de bronze
  • — : Matthias Mayer n'a pas participé à cette épreuve

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Matthias Mayer a pris part à quatre éditions des Championnats du monde, mais contrairement à la réussite olympique où il y remporte deux titres, il n'avait jamais gagné de médailles et accumule les places d'honneur. Cinquième du super G en 2013, quatrième du super G en 2015 à trois centièmes de seconde du podium et cinquième de la descente en 2019, Matthias Mayer a également dû abandonner lors du super G en 2019 alors qu'il a réalisé le deuxième temps au second intermédiaire.

Épreuve / Édition Descente Super G Slalom géant Slalom Combiné
Mondiaux 2013
Drapeau : Autriche Schladming
13e 5e 10e
Mondiaux 2015
Drapeau : États-Unis Vail - Beaver Creek
12e 4e 11e
Mondiaux 2017
Drapeau : Suisse Saint-Moritz
11e Abandon 17e
Mondiaux 2019
Drapeau : Suède Åre
5e Abandon 17e

Légende :

  • Médaille d'or, monde : première place, médaille d'or
  • Médaille d'argent, monde : deuxième place, médaille d'argent
  • Médaille de bronze, monde : troisième place, médaille de bronze
  • — : n'a pas participé à cette épreuve

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 9e en 2014, 2015 et 2018.
  • 29 podiums, dont 9 victoires.

palmarès au

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Année/Classement Général Descente Super G Slalom géant Slalom Combiné
Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points
2011 150e 8 - - 48e 8 - - - - -
2012 50e 201 - - 13e 171 - - - - 26e 30
2013 17e 382 25e 92 3e 228 - - - - 9e 47
2014 9e 602 5e 307 4e 236 44e 9 - - 11e 50
2015 9e 717 4e 386 3e 274 - - - - 10e 50
2016 57e 172 34e 42 18e 130 - - - - - -
2017 13e 442 8e 237 7e 189 - - - - 27e 16
2018 9e 622 6e 348 8e 180 41e 22 - - 7e 72
2019 17e 496 12e 197 6e 295 52e 4 - - - -
2020 4e 916 3e 274 4e 324 33e 28 - - 3e 140

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Saison / Épreuve Descente Super G Combiné Total
2013-2014 Drapeau : Suisse Lenzerheide 1
2014-2015 Drapeau : Autriche Saalbach Drapeau : Autriche Saalbach 2
2016-2017 Drapeau : Autriche Kitzbühel 1
2017-2018 Drapeau : Suède Åre 1
2019-2020 Drapeau : Autriche Kitzbühel
Drapeau : Norvège Kvitfjell
Drapeau : Canada Lake Louise Drapeau : Suisse Wengen 4
Total 5 3 1 9

Dernière mise à jour :

Championnats du monde junior[modifier | modifier le code]


Épreuve / Édition Descente Super G Slalom géant Slalom Combiné
Mondiaux 2008
Drapeau : Espagne Formigal
13e Médaille d'argent, monde Argent 7e Abandon -
Mondiaux 2009
Drapeau : Allemagne Garmisch-Partenkirchen
11e 10e Abandon Abandon -
Mondiaux 2010
Drapeau : France Megève
10e 12e 23e Abandon -

Coupe d'Europe[modifier | modifier le code]

  • Vainqueur du classement de super G en 2011.
  • 2 victoires en super G.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guillaume Bardou, « Svindal rompt la malédiction », sur sports.fr,
  2. (en) Rob Hodgetts, Sochi 2014: Austria's Matthias Mayer wins men's downhill gold, sur bbc.co.uk, le 9 février 2014
  3. a et b CIO, « L’Autrichien Matthias Mayer s’offre l’or du Super G », sur International Olympic Committee, (consulté le 26 février 2019)
  4. a et b Francetvsport, « JO 2018 - Super G : Matthias Mayer encore à l'heure olympique », sur Francetvsport, (consulté le 26 février 2019)
  5. Eurosport, « Wengen : Mayer a résisté aux spécialistes pour s'imposer : son slalom en vidéo », sur Eurosport, (consulté le 17 janvier 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :