Wengen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wengen (homonymie).
Wengen
Localité suisse
Blason de Wengen
Héraldique
Image illustrative de l'article Wengen
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Berne
Arrondissement Interlaken-Oberhasli
Commune Lauterbrunnen
Géographie
Coordonnées 46° 36′ 22″ Nord, 7° 55′ 21″ Est
Altitude 1 274 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Berne

Voir sur la carte administrative du Canton de Berne
City locator 14.svg
Wengen

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Wengen

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Wengen
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Wengen est une station suisse des Alpes bernoises située sur le versant ouest du Männlichen (de), à 1 274 m d'altitude.

Localisation[modifier | modifier le code]

Elle fait partie de la commune de Lauterbrunnen, non loin d'Interlaken, et accueille chaque année la descente de ski du Lauberhorn. Située sur un plateau interrompu par l'effondrement d'une vallée glaciaire (en U), d'abruptes falaises en gardent l'accès. On y monte depuis Lauterbrunnen grâce au chemin de fer à crémaillère du Wengernalpbahn, la circulation automobile étant interdite dans la station (législation assouplie récemment). En temps ordinaire, Wengen a une population de 1 100 habitants ; pendant la haute saison hivernale, elle en compte plus de 10 000 et, lors de la saison d'été, environ 5 000.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Wengen (de Wange : versant) apparaît dès 1268, désignant alors un simple hameau étape pour les alpages. La station s'est créée à la fin du siècle dernier, à la faveur de son calme, de son climat hygiénique et de l'essor du tourisme sportif.

Domaine skiable[modifier | modifier le code]

Wengen partage son domaine skiable avec la station de Grindelwald, située de l'autre côté du Männlichen (de) auquel on accède par un téléphérique jusqu'à 2 230 m. Elle est en outre le dernier village avant la montée vers le hameau de la Kleine Scheidegg, base d'alpinisme et de ski située à 2 061 m d'altitude. De là, partent aussi les trains du Jungfraubahn vers la gare du Jungfraujoch située à 3 454 m d’altitude, d’où l’on peut accéder à l’observatoire du Sphinx, une station météorologique et scientifique située à 3 572 m d'altitude.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :