Sofia Goggia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sofia Goggia
Image illustrative de l’article Sofia Goggia
Sofia Goggia à Lienz en 2015.
Contexte général
Sport Ski alpin
Période active De 2008 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de l'Italie Italie
Naissance (26 ans)
Lieu de naissance Bergame
Club Fiamme Gialle
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 1 0 0
Championnats du monde 0 1 1
Coupe du monde (globes) 1 1 2
Coupe du monde (épreuves) 6 12 7

Sofia Goggia, née le à Bergame, est une skieuse alpine italienne, spécialiste des épreuves de vitesse, première Italienne sacrée championne olympique de descente lors des Jeux d'hiver 2018 à Pyeongchang, avant de gagner le globe de cristal 2017-2018 de la discipline en Coupe du monde.

Carrière[modifier | modifier le code]

Licenciée aux Fiamme Gialle, club de sa ville natale, elle participe à ses premières compétitions organisées par la FIS en 2008, dont la Coupe d'Europe.

En 2011, elle découvre la Coupe du monde à l'occasion d'un slalom géant disputé à Lienz.

Alors qu'elle fréquente toujours aussi régulièrement le circuit de la Coupe d'Europe, elle est sélectionnée pour les Championnats du monde 2013 où elle prend la quatrième place au super G, discipline qu'elle expérimentait pour la première fois à ce niveau[1]. Elle y prend aussi la 22e place de la descente et la 7e place du super combiné.

Le 30 novembre 2013, elle marque ses premiers points en Coupe du monde en se classant septième du super G de Beaver Creek. Cependant, quelques jours plus tard, elle se blesse lourdement au genou gauche (rupture des ligaments croisés) après une chute lors de la descente de Lake Louise[2]. Manquant les Jeux olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi, elle commente l'événement à la télévision italienne[3]. Elle revient à la compétition régulièrement lors de la saison 2015-2016 où elle totalise trois tops dix dont une quatrième place en super G à Soldeu.

La saison suivante, Sofia Goggia connait l'honneur des podiums à plusieurs reprises. Cela commence par une troisième place au slalom géant de Killington puis continue avec deux podiums à Lake Louise en super G et descente. Plus tard, elle obtient son premier podium en combiné avec une troisième place à Val d'Isère, Surtout, elle remporte ses deux premières victoires les 4 et 5 février 2017, en descente puis en Super-G, sur la piste de Jeongseon où se dérouleront les épreuves de vitesse des Jeux olympiques de Pyeongchang 2018 et s'adjuge la médaille de bronze en slalom géant aux Championnats du monde de Saint-Moritz 2017[4].

Sofia Goggia obtient la troisième victoire de sa carrière le 14 janvier 2018 dans la descente de Bad Kleinkirchheim où elle mène devant Federica Brignone et Nadia Fanchini un historique triplé italien[5]. Cinq jours plus tard, Sofia Goggia s'impose dans la descente de Cortina d'Ampezzo devant Lindsey Vonn et Mikaela Shiffrin[6]. Elle se classe deux fois deuxième derrière Lindsey Vonn dans les deux descentes disputées en 24 heures à Garmisch-Partenkirchen les 3 et 4 février, ce qui lui permet de totaliser vingt podiums en Coupe du monde. Elle porte le dossard rouge de leader du classement de la descente avant de se rendre en Corée du Sud pour disputer les Jeux olympiques de Pyeongchang[7]. Le 21 février 2018, elle devient la première Italienne championne olympique de descente, en 18 éditions des Jeux, devant Ragnhild Mowinckel et la favorite Lindsey Vonn.

Lors la descente des finales de la Coupe du monde à Åre, le 14 mars 2018, elle se classe 2e derrière Lindsey Vonn et la bat finalement de trois points au classement de la spécialité pour s'adjuger son premier globe de cristal[8].

À l'entrainement en Autriche, le 20 octobre, à quelques jours de l'ouverture de la Coupe du monde 2018-2019 à Sölden, Sofia Goggia se blesse (fracture de la malléole de sa cheville droite), ce qui entraîne son indisponibilité jusqu'au mois de janvier 2019[9]. Elle reprend la compétition le 26 janvier dans le Super G de Garmisch-Partenkirchen et se classe 2e derrière Nicole Schmidhofer. Le lendemain au même endroit, elle décroche une nouvelle deuxième place, en descente, devancée par Stephanie Venier[10]. Le 5 février, elle prend la médaille d'argent du Super-G à 2/100e de seconde de Mikaela Shiffrin lors des Championnats du monde 2019 sur la piste de vitesse d'Åre[11], puis elle renoue avec la victoire en Coupe du monde en remportant la descente de Crans Montana le 23 février, son quatrième succès dans la discipline et le sixième de sa carrière[12]. Lors des Championnats du monde 2019 à Åre, elle remporte la médaille d'argent du Super G, devancée de seulement 2/100e de seconde (un écart mesuré à 51 centimètres sur la ligne d'arrivée) par Mikaela Shiffrin[13] .

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques
Épreuve / Édition Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang 2018
Super G 11e
Slalom géant 11e
Descente Médaille d'or, Jeux olympiques Or

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats du monde élite
Épreuve / Édition Drapeau : Autriche Schladming 2013 Drapeau : Suisse Saint-Moritz 2017 Drapeau : Suède Åre 2019
Descente 22e 4e
Super G 4e 10e Médaille d'argent, monde Argent
Slalom géant - Médaille de bronze, monde Bronze
Super combiné 7e DNF

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 3e en 2017.
  • 1 « petit » globe de cristal :
    • Vainqueur du classement de la descente en 2018.
  • 25 podiums dont 6 victoires.

Différents classements en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Classements finaux de Coupe du monde par saison[14]
Année/Classement Général Descente Slalom géant Slalom Super G Combiné
Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points Class. Points
2014 85e 36 - - - - - - 30e 36 - -
2015 123e 1 - - - - - - 58e 1 - -
2016 38e 248 32e 28 22e 96 - - 20e 114 35e 10
2017 3e 1197 2e 200 3e 405 - - 6e 240 8e 92
2018 4e 958 1re 509 22e 106 - - 5e 311 17e 32
2019 23e 348 7e 220 43e 12 - - 14e 116 - -

Détail des victoires[modifier | modifier le code]

Année Descente Super G Total
2017 Drapeau : Corée du Sud Jeongseon Drapeau : Corée du Sud Jeongseon 2
2018 Drapeau : Autriche Bad Kleinkirchheim
Drapeau : Italie Cortina d'Ampezzo
Drapeau : Suède Åre 3
2019 Drapeau : Suisse Crans Montana 1
Total 4 2 6

Coupe d'Europe[modifier | modifier le code]

  • 2e du classement général en 2013.
  • 4 victoires (2 en descente, 1 en slalom géant et 1 en super combiné).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Gianmario Bonzi, Mondiali Sci Schladming 2013: alla scoperta di Sofia Goggia, la giovane che non frena mai…, sur sport.leonardo.it, le 6 février 2014
  2. (en) SOFIA GOGGIA INJURED AFTER CRASHING IN LAKE LOUISE DH WC.- Alberta, Canada, sur snowspaper.com, le 11 décembre 2013
  3. (it) Gianmario Bonzi, "Ma all'inizio quanta sofferenza", ammette la bergamasca, sur raceskimagazine.it
  4. FIS, « GOGGIA Sofia - World Cup wins », sur fis-ski.com (consulté le 15 janvier 2018)
  5. François-Xavier Rallet, « Triplé italien sur la descente dames, victoire de Sofia Goggia », sur Eurosport, (consulté le 15 janvier 2018)
  6. François-Xavier Rallet, « Sofia Goggia remporte la descente devant Lindsey Vonn et Mikaela Shiffrin », sur Eurosport, (consulté le 19 janvier 2018)
  7. (it) La Gazzetta Dello Sport, « scialpino: Sci, Coppa del Mondo, Goggia bis: ancora seconda dietro alla Vonn », sur La Gazzetta dello Sport, (consulté le 4 février 2018)
  8. Ski chrono, « Finales à Are : la victoire pour Vonn, le globe de la descente pour Goggia », sur Ski chrono, le Dauphiné, (consulté le 14 mars 2018)
  9. Ski chrono, « Sofia Goggia, malléole fracturée », sur Ski Chrono/Le Dauphiné, (consulté le 30 janvier 2019)
  10. FIS, « GOGGIA Sofia - Results », sur fis-ski.com (consulté le 30 janvier 2019)
  11. G.J., « Mikaela Shiffrin remporte l'or du super-G à Åre », sur Ski Chrono/Le Dauphiné, (consulté le 5 février 2019)
  12. Ski chrono, « Sofia Goggia remporte la descente de Crans-Montana, Tiffany Gauthier blessée », sur Ski chrono/Le Dauphiné, (consulté le 23 février 2019)
  13. Eurosport, « Mondiaux 2019 : Shiffrin : "Il faut remercier Vonn" », sur Eurosport, (consulté le 18 février 2019)
  14. (en) « Sofia Goggia - WC Standings », sur data.fis-ski.com (consulté le 28 janvier 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :