Cop Land

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cop Land
Titre québécois Détectives
Titre original Cop Land
Réalisation James Mangold
Scénario James Mangold
Acteurs principaux
Sociétés de production Miramax Films
Woods Entertainment
Across the River Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Policier
Durée 104 minutes
116 minutes (director's cut)
Sortie 1997

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Cop Land (Détectives au Québec et au Nouveau-Brunswick) est un film policier américain réalisé par James Mangold, sorti en 1997.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À Garrison, dans le New Jersey, les flics newyorkais font régner la loi - leur loi. Cette ville de banlieue, surnommée « Cop Land », sert de cité-dortoir aux policiers du NYPD.

Freddy Heflin, le shérif local, a toujours rêvé d'être des leurs, mais il est sourd de l'oreille droite. On lui accorde tout juste le droit de régler la circulation ! Jusqu'au jour où... Murray « Superboy » Babitch, un jeune officier de police commet une bavure. Refusant de laisser plonger leur collègue, les résidents le couvrent et le font « disparaître ».

La tension monte lorsque Moe Tilden des Affaires Internes est dépêché sur place. Il soupçonne rapidement la mise en scène policière et s'efforce de rallier Freddy à son enquête. Fatigué et résigné, celui-ci adopte une attitude passive. Entre la femme dont il est secrètement amoureux, les hommes qu'il admire et la justice dont il est le représentant, le shérif va devoir choisir...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Légende : VF : Voix françaises[1],[2],[3] VQ : Voix québecoises[4]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

Cop Land est la deuxième réalisation de James Mangold deux ans après Heavy avec Liv Tyler.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Pour le rôle du shérif Heflin, Sylvester Stallone a grossi de vingt kilos. Plusieurs acteurs comme John Travolta, Tom Hanks, Gary Sinise et Tom Cruise ont été sollicités pour interpréter le rôle. Même Ray Liotta, qui joue dans le film, voulait l'incarner alors que Stallone voulait incarner le rôle finalement incarné par Liotta[5].

Cop Land est le quatrième film que tournent Robert De Niro et Harvey Keitel ensemble (avec une scène en commun) après Mean Streets en 1973, Taxi Driver en 1976 et Falling in Love en 1984. Ils se sont retrouvés, en 2004, dans Le Pont du roi Saint-Louis.

Peter Berg, qui joue ici l'officier Randone, a réalisé le film Very Bad Things dans lequel un personnage interprété par Steve Fitchpatrick porte le même nom[5].

Robert Patrick porte ici une moustache car les dirigeants se rendirent compte de sa ressemblance avec Ray Liotta et voulait éviter confusion entre les personnages pour les spectateurs.

Arthur J. Nascarella, qui joue Frank LaGunda et le père William Kalaidjian, qui "préside" les obsèques dans le film, ont réellement travaillé avec les services du NYPD.

En raison du budget assez restreint, les acteurs ont considérablement réduit leur cachet, quasiment au minium requis par la SAG-AFTRA.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage de Cop Land débute le et s'achève le [6]. Il s'est déroulé essentiellement dans le New Jersey[7], précisément dans les boroughs d'Edgewater, Cliffside Park, Fort Lee, Jersey City et Teaneck[7], mais également dans la ville de Garrison, à New York. Les séquences sous-marines ont été filmées aux Sony Pictures Studios, à Culver City, en Californie[7]. La séquence d'ouverture fut filmée au George Washington Bridge[7]. Dans la scène finale, où l'on revoit le personnage de Robert De Niro, on peut remarquer que sa moustache est un peu plus longue que dans ses scènes précédentes. Cette scène a en effet été retournée après les jours de tournage. De Niro, qui était à ce moment sur le plateau de Jackie Brown de Quentin Tarantino.

Musique[modifier | modifier le code]

Cop Land
Music from the Miramax Motion Picture Soundtrack
Bande originale de Howard Shore
Sortie
Durée 40:11
Genre musique de film
Label Milan Records
Critique

La musique du film est composée par Howard Shore et interprétée par l'orchestre philharmonique de Londres. Par ailleurs, deux chansons figurant sur l'album The River de Bruce Springsteen, Drive All Night et Stolen Car, sont entendues en intégralité dans le film.

Toute la musique est composée par Howard Shore.

Liste des titres
No Titre Durée
1. All Dressed Up In Blue 4:18
2. Garrison, NJ 1:44
3. Yellow Betray Blue 3:31
4. Local Boy Saves Drowning Teen 3:03
5. Mashed Potatoes Don't Mean Gravy 2:21
6. The Sheriff Of Cop Land 2:37
7. Pool Of Crimson 4:37
8. The Diagonal Rule 4:25
9. Across The River 4:58
10. Big Blue Pow Wow 2:28
11. Without Looking At The Cards 4:06
12. One Police Plaza 2:03
40:11

Accueil[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Cop Land a rencontré un succès critique dans les pays anglophones : le site Rotten Tomatoes lui attribue 71 % d'avis favorables dans la catégorie All Critics, sur la base de 59 commentaires et une note moyenne de 6.510 et 72 % d'avis favorables dans la catégorie Top Critics, sur la base de 18 commentaires et une note moyenne de 6.110[9], tandis que le site Metacritic lui attribue un score de 64100, sur la base de 21 commentaires[10].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Alt=Image de la Terre Mondial[11] 63 706 632 $
Drapeau des États-Unis États-Unis[11] 44 906 632 $
Drapeau de la France France[12] 553 463 entrées 4

Le film démarre à la première place du box-office américain pour son premier week-end à l'affiche, avec un total de 13 510 482 $ dans une combinaison moyenne de salles de 2 233 salles[13], mais perd 45,8 % d'évolution en recettes le week-end suivant avec 7 318 628 $, soit un cumul de 27 422 053 $[13]. Finalement, Cop Land engrange 45 millions de dollars de recettes aux États-Unis, score correct au vu de son budget de 15 millions et rapporte 18,8 millions de dollars à l'étranger, faisant un cumul de 63,7 millions de dollars au box-office mondial.

En France, Cop Land a atteint le demi-million d'entrées sur le territoire, dont 184 214 entrées à Paris[12].

Sortie vidéo[modifier | modifier le code]

Sur le marché vidéo, Cop Land est d'abord sorti en VHS le en France[14] et le aux États-Unis[15], puis fut distribué en DVD en édition simple le en région 1[16] et le en région 2[17]. La version dite director's cut est sorti en DVD le en région 1[16] et le [18] en région 2. Cette version comprend le film avec le montage du réalisateur différent de celui sorti en salles, avec onze minutes supplémentaires et des bonus (making of, scènes coupées, commentaire audio et comparaison storyboard/film), qui n'étaient pas présents sur les éditions simples. En région 2, le film est rééditée le 11 octobre 2011 par Studio Canal, après avoir racheté le catalogue DVD de Miramax, en reprenant la version director's cut et sort pour la première fois en Blu-ray le 10 janvier 2012, contenant la version cinéma et la version du réalisateur et les bonus de la director's cut[19].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Le film n'obtint qu'un seul prix : celui du meilleur acteur pour Sylvester Stallone au Festival du Film de Stockholm.

Commentaire[modifier | modifier le code]

Cop Land a permis de montrer Sylvester Stallone dans un contre-emploi à la fois physique, prenant 18,1 kilos pour le rôle, mais aussi artistique, en lui laissant mettre en valeur ses talents d'acteur. Le film fait un score correct au box-office et rencontre un bon accueil critique, la plupart saluant la performance de l'acteur. Mais en 2008, Stallone, ayant du mal à obtenir des rôles pendant huit ans, avoua que Cop Land avait fait du mal à sa carrière en raison des chiffres en deçà des attentes élevées qui avaient été fixées et des hésitations pour savoir s'il sortirait des films d'action pour interpréter des rôles plus dramatiques. L'acteur décrit cela comme « le début de la fin, pendant huit ans »[n 1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Opie and Anthony Show, 1/17/08, Stallone interview.

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]