Week-end

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Week-end (homonymie).

Le week-end ou weekend[1] (de l'anglais weekend) ou la fin de semaine[2] (en Amérique du Nord) est une période hebdomadaire d’un ou deux jours, généralement le samedi et le dimanche, pendant laquelle la plupart des gens sont au repos.

Dans le langage courant, le terme week-end désigne la période allant du vendredi soir au dimanche soir. En atteste l'expression « les départs en week-end du vendredi soir ».

Historique[modifier | modifier le code]

L’idée d’un repos hebdomadaire remonte à l’Antiquité.

Les trois grandes religions abrahamiques observent chacune un jour de repos hebdomadaire :

  • le christianisme : le jour du Seigneur est le dimanche pour la plupart des confessions ; quelques confessions considèrent le samedi comme étant le jour du Seigneur. Dans les pays majoritairement ou historiquement chrétiens, le week-end comporte le samedi et le dimanche. C’est aussi le cas dans d’autres pays, comme le Japon.
  • l’islam : le jour de la prière est le vendredi. Le week-end est généralement le vendredi et le samedi dans les pays arabes, parfois jeudi et vendredi, exceptionnellement samedi et dimanche (avec un temps laissé pour accomplir la prière le vendredi midi).
  • le judaïsme : le shabbat dure du coucher du soleil le vendredi au coucher du soleil le samedi ; le week-end en Israël est le vendredi et le samedi.

Variations du week-end dit universel (samedi-dimanche)[modifier | modifier le code]

Historiquement, les week-ends ne duraient qu'un jour, celui consacré à la religion et à la famille. De plus, on comptait les jours de midi à midi le lendemain dans l'ancien calendrier chrétien, et la journée de repos hebdomadaire pouvait ainsi démarrer et s'achever en fin de matinée. Dans certains calendriers, comme les calendriers juifs et les anciens calendriers romains, les jours étaient comptés à partir du coucher du soleil, ce qui déterminait aussi la durée des jours de repos et conduisait à modifier les horaires de travail selon la saison, pour ceux qui étaient amenés à travailler en fin de journée (particulièrement en hiver) ou la nuit. Ces caractéristiques se retrouvent également dans la définition des jours fériés légaux ou autres fêtes religieuses non hebdomadaires, qu'elles soient fériées ou non.

En dépit de la définition légale qui peut exister dans certains pays, de nombreuses exceptions existent pour certaines professions, notamment dans les activités touristiques, et pour certains commerces qui sont amenés à travailler durant le week-end légal. Le jour de repos hebdomadaire obligatoire (et de fermeture dans certains cas) est alors décalé (le plus souvent au lundi dans de nombreux petits commerces qui ne peuvent assurer une rotation, avec un personnel limité).

Certains pays[Lesquels ?] ne fixent pas de week-end légal, mais seulement l'obligation d'une journée hebdomadaire de repos, le week-end étant laissé alors à l'appréciation des différentes entreprises et des négociations entre les salariés et employeurs ou des administrations, de même que la fixation éventuelle du second jour de repos hebdomadaire, non nécessairement consécutif au premier. Le week-end est alors uniquement défini par les jours usuels de fermeture des principales administrations publiques.

Week-end semi-universel (vendredi-samedi)[modifier | modifier le code]

Une grande partie des pays arabes a choisi le week-end du vendredi et samedi, ces jours représentant les deux derniers jours de la semaine traditionnelle musulmane.

Parmi ceux-ci se trouvent ainsi les Émirats arabes unis, le Qatar, le Bahreïn, le Koweït, l'Irak, la Syrie, la Jordanie, l'Égypte, le Soudan, la Libye, l'Algérie (depuis le 15 août 2009)[réf. souhaitée], Oman (printemps 2013)[réf. souhaitée], l'Arabie Saoudite (depuis le samedi 29 juin 2013)[réf. souhaitée] ainsi que les Comores.

Dans les pays musulmans, le week-end universel est appliqué en Tunisie, au Maroc, au Liban, seul pays du Moyen-orient dont le président est chrétien, et en Mauritanie (cette dernière est revenue au weekend universel à partir du samedi 4 octobre 2014[3]).

Précisions sur le terme[modifier | modifier le code]

Le terme vient de l'anglais weekend, signifiant littéralement « fin de semaine ». Son usage en français date du début du XXe siècle[4].

Au Canada francophone, depuis les années 1920, le terme francophone « fin de semaine » s’est imposé dans l’usage standard afin de remplacer week-end. L’Office québécois de la langue française (OQLF) refuse de l’accepter comme synonyme, pour éviter qu’il concurrence le terme « fin de semaine », déjà bien implanté au Québec[2].

L'expression « fin de semaine » n'est pas nécessairement comprise dans les autres pays francophones [réf. nécessaire], où elle peut désigner les derniers jours de la semaine de travail, par exemple le jeudi et le vendredi, quand la fin de semaine chômé est le samedi et le dimanche. Cependant, si l'on veut désigner les derniers jours de la semaine au Canada francophone, on dira « la fin de la semaine ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. À la suite de la réforme orthographique de 1990, il est possible d'écrire le mot attaché, de la même façon qu'en anglais : weekend. Voir : Conseil supérieur de la langue française, « Les rectifications de l'orthographe », sur Académie française, (consulté le 27 septembre 2018)
  2. a et b « fin de semaine », Grand dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française
  3. « Des membres du gouvernement commentent les résultats du conseil des ministres », sur Agence Mauritanienne d’Information, (consulté le 27 septembre 2018)
  4. « week-end », sur CNRTL (consulté le 27 septembre 2018) : « 1906 par Pierre de Coulevain dans L’Île inconnue »

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]