Clobazam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Clobazam
Image illustrative de l’article Clobazam
Image illustrative de l’article Clobazam
Molécule de clobazam
Identification
No CAS 22316-47-8
No ECHA 100.040.810
No EC 244-908-7
Code ATC N05BA09
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C16H13ClN2O2  [Isomères]
Masse molaire[1] 300,74 ± 0,017 g/mol
C 63,9 %, H 4,36 %, Cl 11,79 %, N 9,31 %, O 10,64 %,
Données pharmacocinétiques
Demi-vie d’élim. 18 heures
Considérations thérapeutiques
Classe thérapeutique Benzodiazépine
Caractère psychotrope
Risque de dépendance Elevé.

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La clobazam est une substance chimique de la famille des benzodiazépines (BZD) notamment commercialisée sous les noms d'Urbanyl et de Frisium, ainsi que sous forme de médicament générique. Comme toutes les molécules de cette famille, elle possède des propriétés anticonvulsivantes, anxiolytiques ou hypnotiques, et myorelaxantes, mais elle est surtout utilisée comme anticonvulsivant. Il s'agit d'une benzodiazépine particulière puisque c'est une 1,5-benzodiazépine et non une 1,4-benzodiazépine, comme les 18 autres, ce qui signifie que son noyau diazépine a un atome d'azote en positions 1 et 5 (au lieu de l'habituel 1 et 4).

Équivalence[modifier | modifier le code]

Dix milligrammes de diazépam correspondent à 10 ou 20 mg de clobazam.

clobazam
Noms commerciaux
  • Frisium (Belgique, Canada)
  • Urbanyl (France, Suisse)
Laboratoire Apotex, Domnion Pharmacal, Lundbeck, Pharmascience Inc., Pro Doc Limitée, Sanofi-Aventis, Teva Canada
Forme comprimés sécables à 5, 10 et 20 mg
Administration per os
Classe psycholeptiques, anxiolytiques dérivés des benzodiazépines, ATC code N05BA09

Dosage[modifier | modifier le code]

Vendue sous le nom d'Urbanyl, cette benzodiazépine est vendue en boîtes de 30 comprimés avec trois dosages différents : 5 mg, 10 mg et 20 mg.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]