Dépresseur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la pharmacie
Cet article est une ébauche concernant la pharmacie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Un dépresseur est une substance qui ralentit l'activité du système nerveux central et a un effet anxiolytique, hypnotique ou sédatif.

Dépresseurs connus[modifier | modifier le code]

Les dépresseurs les plus connus sont les neuroleptiques, l'alcool, les opiacés, les barbituriques et les benzodiazépines[1].

Leurs effets induisent :

  • une sensation d'étourdissement ;
  • une sensation de calme et de bien-être ce qui diminue l'anxiété ;
  • parfois des nausées ;
  • un relâchement musculaire ;
  • un ralentissement des mouvements et des réflexes voire perte de la coordination motrice ;
  • une somnolence.

En cas de surdose, ces substances peuvent entraîner la mort par dépression respiratoire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Association nationale des enseignants de pharmacie clinique (ANEPC) et Jean Calop, Samuel Limat, Christine Fernandez, Pharmacie clinique et thérapeutique, Elsevier Masson,‎ (ISBN 9782994100768, OCLC 801025991, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]