Prazépam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
prazépam
Prazépam
Prazépam
Identification
DCI prazépam
Nom UICPA 7-chloro-1-(cyclopropylméthyl)-5-phényl-1,3-dihydro-2H-1,4-benzodiazépin-2-one
No CAS 2955-38-6
Code ATC N05BA11
DrugBank DB01588
PubChem 48904890
Apparence Il montre un polymorphisme, d'où un aspect de poudre blanche cristalline [1]
Propriétés chimiques
Formule brute C19H17ClN2O  [Isomères]
Masse molaire[2] 324,804 ± 0,019 g/mol
C 70,26 %, H 5,28 %, Cl 10,92 %, N 8,62 %, O 4,93 %,
Propriétés physiques
fusion 145-146°C [3]
Solubilité pratiquement insoluble dans l'eau, relativement soluble dans l'éthanol, soluble dans l'acétone et le chloroforme[réf. nécessaire]
Précautions
Classification du CIRC
Groupe 3 : inclassable quant à sa cancérogénicité pour l'Homme[4]
Écotoxicologie
DL50 2000 mg/kg (rat, ?)[réf. nécessaire] [5]
Données pharmacocinétiques
Biodisponibilité 86%
Métabolisme hépatique
Demi-vie d’élim. 35-150 h pour son métabolite actif
Excrétion

Rénale, Fécale

Considérations thérapeutiques
Classe thérapeutique Benzodiazépine
Voie d’administration orale
Grossesse extrêmement déconseillée
Conduite automobile très dangereuse
Antidote flumazénil
Caractère psychotrope
Catégorie benzodiazépine
Autres dénominations

dimétrin, lysanxia

Risque de dépendance moyenne
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le prazépam est une molécule appartenant à la famille des benzodiazépines. Elle est commercialisée notamment sous la dénomination commerciale Lysanxia en France, et est utilisée pour ses vertus anxiolytiques[6]. Elle est absorbée très rapidement , et le pic de concentration plasmatique est atteint en 30 minutes environ. Cependant, la molécule en elle-même est peu active , et c'est son métabolite principal, le N-desméthyldiazépam qui est responsable de la plupart de ses effets psychotropes , et de sa demi-vie très longue[7].

Le Prazépam, comme les autres benzodiazépines, se lie sur des sites spécifiques sur le récepteur GABAA. Il possède les 5 effets qui sont propres aux benzodiazépines : anxiolytique, hypnotique, myorelaxant, anticonvulsivant, et amnésiant.

Commercialisation[modifier | modifier le code]

Le Prazépam est la 7e benzodiazépine la plus vendue en France [6]

Il est commercialisé par quatre laboratoires pharmaceutiques : sous le nom de Lysanxia (princeps) par le laboratoire pharmaceutique Sigma-tau France, ainsi que sous le nom générique de Prazépam par les laboratoires pharmaceutiques Arrow, Biogaran et EG.

Cela fait d'elle la troisième benzodiazépine qui compte le plus de laboratoires qui la commercialisent. Elle arrive cependant loin derrière l'alprazolam (13 laboratoires) et le bromazépam (12 laboratoires).

Indications[modifier | modifier le code]

Le Prazépam est indiqué pour traiter l'anxiété, surtout quand celle-ci s'accompagne de troubles gênants pour le patient ou son entourage. L'anxiété peut en effet se traduire par des crises d'angoisses qui rendent celui qui en fait invalide et peuvent entraîner chez lui une souffrance extrême. L'utilisation de benzodiazépines est cependant souvent injustifiée, et répond d'avantage au besoin de "médicaments de confort" , qui masquent parfois des troubles psychiatriques sous-jacent en éliminant les manifestations somatiques de ces troubles[8].

Contre-indications[modifier | modifier le code]

Le Prazépam est contre-indiqué dans les situations suivantes :

  • Difficultés respiratoires chroniques non spécifiques : une dose plus faible sera alors envisagée ;
  • Insuffisance hépatique ;
  • Antécédents de suicide ou épisode dépressif majeur : Les benzodiazépines et apparentés ne doivent pas être prescrits seuls car ils laissent la dépression évoluer pour son propre compte avec persistance ou majoration du risque suicidaire[9].
  • Antécédents d'addictions : le prazépam étant une benzodiazépine, il est susceptible d'instaurer une tolérance et/ou dépendance.
  • Grand âge : les effets secondaires sont majorés chez les personnes âgées et il y a risque de chute du fait des propriétés myorelaxantes inhérentes aux benzodiazépines ;
  • Association avec l'alcool ou d'autres médicaments, particulièrement les opiacés , d'autres anxiolytiques et la méthadone. En effet, l'association majore les effets dépresseurs sur les centres respiratoires, pouvant conduire à un coma, voire arrêt respiratoire.
  • Les femmes qui prennent des contraceptifs oraux, quelle que soit la génération : l’effet du prazépam peut être amplifié.

Les situations suivantes invitent également à une extrême vigilance :

  • la prise conjointe avec de la cimétidine ou de l’oméprazole, des médicaments utilisés pour traités les ulcères digestifs : l’effet du prazépam peut être prolongé ;
  • la conduite de véhicule, que ce soit d’ordre privé ou professionnel, car le prazépam sous sa forme à 10 mg est classé au niveau 2 pour la conduite. En pratique, la conduite sous l'emprise d'anxiolytiques peut être extrêmement dangereuse.

Propriétés[modifier | modifier le code]

Le prazépam a principalement des propriétés anxiolytiques et est prescrit dans ce but. Néanmoins, comme toutes les benzodiazépines et molécules apparentées (thiénodiazépines), le prazépam possède également des propriétés hypnotiques, sédatives, anticonvulsivantes, myorelaxantes et amnésiantes. Elles sont cependant moins marquées en comparaison des autres benzodiazépines du fait de sa structure moléculaire et de son métabolisme.

Posologie[modifier | modifier le code]

Le prazépam est vendu à deux dosages en quantités différentes. Le laboratoire Sigma-Tau France commercialise le Lysanxia par boite de 40 comprimés au dosage de 10 milligrammes, par boite de 20 comprimés au dosage de 40 milligrammes et en solution buvable en flacon de 20 millilitres au dosage de 15 mg par millilitres. Les laboratoires Arrow, Biogaran et EG le commercialisent quant à eux à un unique dosage vendu par boite de 40 comprimés de 10 milligrammes.

Le dosage du prazépam varie en fonction de la réponse individuelle et le dosage standard se situe entre 10 et 60 mg par jour pris en une ou deux fois. Le dosage minimal efficace sera toujours recherché[9].

La durée du traitement ne doit pas en dépasser 12 semaines, soit 3 mois.

Pour comparer le dosage d'une benzodiazépine avec une autre, on utilise ce qu'on appelle un tableau d'équivalence. La référence est le dosage de 10 mg de diazépam, ce qui correspond à une prise standard.

Le prazépam du fait de son métabolisme qui peut varier énormément en fonction de l'âge, du sexe et/ou des origines ethniques a une fourchette comprise entre 10 et 20 milligrammes, ce qui correspond à 10 milligrammes de diazépam.

Métabolisme[modifier | modifier le code]

Le Prazépam est une prodrogue car il doit son action principalement à ses principaux métabolites actif N-desméthyldiazépam ou plus communément nordiazépam et l'oxazépam. Cela explique sa longue demi-vie[10]. En effet, la demi-vie du prazépam en lui-même n'est que d'une heure et demie, mais celles de ses métabolites excède 35 heures. Il existe également un fort métabolisme par glucuronidation[7].

Cependant, du fait des caractéristiques génétiques de chacun, certains pensent que le prazépam ne doit pas son action uniquement au nordazépam mais également à toute une série de métabolites résultant de l'ouverture ou du retrait incomplet du cycle propyle.

La demi-vie d'élimination d'un médicament est la durée nécessaire pour que 50 % de la dose du médicament ingéré soit éliminé de l'organisme.

La demi-vie du prazépam en prenant en compte ses métabolites actifs majeurs est de 36 à 150 heures[11].

Effets indésirables[modifier | modifier le code]

Le prazépam, comme tout autre médicament, peut avoir des effets indésirables :

Les effets secondaires communs aux benzodiazépines peuvent notamment inclure, de manière physiologique : somnolence, syndrome confusionnel entraînant un risque de chute ou d'accident, ataxie, troubles de la mémoire ou de la concentration, coma, perturbation des cycles du sommeil en supprimant le sommeil lent21 et les rêves, accoutumance (tolérance), syndrome de sevrage à l'arrêt de la consommation, insuffisance respiratoire (lorsqu'elles sont administrées par voie intraveineuse rapide et à fortes doses) et hypotonie des muscles et de la gorge pouvant entraîner une gêne de la respiration ou un risque de fausse route.

D'autres symptômes, cette fois psychologiques et psychiques, incluent : addiction (dépendance), changements de personnalité6 ou état dépressif en usage à long terme et effet paradoxal (les benzodiazépines prescrites à long terme peuvent paradoxalement provoquer, de l’anxiété et de l’insomnie). La prise de benzodiazépines à demi-vie courte expose l'individu au risque de voir son anxiété accrue, du fait de l'apparition d'un phénomène de manque entre les prises.

Si une controverse a existé sur le lien entre utilisation au long cours et maladie d'Alzheimer, la première étude sur un grand échantillon a infirmé cette hypothèse22.

Tolérance, dépendance[modifier | modifier le code]

Comme toutes les benzodiazépines, le prazépam provoque une tolérance et une dépendance. Elle est cependant moins marquée qu'avec la plupart des autres benzodiazépines comme notamment celle qui ont un atome de chlore en position R2’ et qui se traduit par une puissance accrue. Le schéma de la configuration d’une benzodiazépine est présent en début de la page de cette dernière.

Mécanisme d'action[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Benzodiazépine.
le GABA

Le prazépam, comme toutes les benzodiazépines et apparentées vont jouer sur le fonctionnement de l'Acide Gamma-Amino-Butyrique (GABA).

Le GABA est le principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central. En temps normal, le GABA agit comme le ralentisseur du système nerveux central en se fixant sur ses récepteurs. Il contrebalance les effets de l'Acide glutamique.

Il régule l’activité cérébrale en laissant passer un flux d'ions chlorure (Cl) chargés négativement, ce qui polarise négativement la membrane post-synaptique du neurone récepteur (neurone post-synaptique).

Les benzodiazépines quant à elles vont se fixer sur une partie du récepteurs GABA et provoquer des effets dépresseurs sur le système nerveux central.

Particularités et intérêts du prazépam[modifier | modifier le code]

Boites de Lysanxia et de Prazépam

Le prazépam est une benzodiazépine qui a une demi-vie très longue (36-200 h) et une puissance relative par rapport aux autres benzodiazépines à demi-vie longue comme le diazépam ou le nordazépam. Ceci en fait un très bon candidat pour un sevrage, que ce soit pour une dépendance à l'alcool ou aux benzodiazépines.

En effet, il est raisonnable de penser qu'une personne dépendante à des benzodiazépines à demi-vie courte (moins de 10 heures), comme l’alprazolam (Xanax) ou à demi-vie moyenne (moins de 100 heures) comme le bromazépam (Lexomil) aura un bénéfice à substituer la benzodiazépine à demi-vie courte ou moyenne par une benzodiazépine à demi-vie longue dans le cadre d'un sevrage, car cela peut permettre de réduire le nombre de prises étant donné que le temps d'action de la benzodiazépine est plus long. Elle pourra dans un deuxième temps diminuer progressivement les dosages pour un arrêt total. Le sevrage des benzodiazépines est recherché car la consommation à long terme des benzodiazépines a tendance à causer des troubles dépressifs, au-delà du problème de l’addiction.

Les benzodiazépines à demi-vie longue utilisées à cette fin sont le diazépam et le prazépam.

Dans le cadre d'une substitution d'une benzodiazépine par une autre, les professionnels de santé doivent connaître les équivalences entre benzodiazépines. Par exemple, une personne prenant 10 mg a 20 mg de prazépam par jour équivaut à de 10 mg diazépam.

Surdosage[modifier | modifier le code]

Un surdosage de prazépam se caractérise par de la fatigue, accompagnée d’un manque de coordination des mouvements et de la confusion.

Il faut être vigilant en cas de surdosage aux produits que la personne a éventuellement pris en même temps. Si la personne est vraiment inconsciente et impossible à réveiller il faut appeler les secours.

Antidote[modifier | modifier le code]

Il existe un antidote appelé le flumazénil disponible uniquement sous forme injectable et réservé dans la plupart des cas au cadre hospitalier. C’est un antagoniste compétitif des récepteurs des benzodiazépines et il annule ses effets. Cependant, la vigilance est de mise car bien que l’apparition des effets soit très rapide, la demi-vie du flumazénil est très courte et de ce fait les personnes traitées par le flumazénil reçoivent l'antidote en injections répétées ou en perfusion continue.

Abus potentiels[modifier | modifier le code]

Comme toutes les benzodiazépines le prazépam peut potentiellement avoir un usage détourné et entraîner une dépendance. Néanmoins, les chances sont moindres qu'avec les autres benzodiazépines étant donné que le prazépam a un métabolisme particulier et un début d’apparition des effets plus lent. Ce n’est donc pas une benzodiazépine à risque d’abus remarqué[12],[13].


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Caractéristiques chimiques du Prazépam
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. https://pubchem.ncbi.nlm.nih.gov/compound/prazepam#section=Experimental-Properties
  4. IARC Working Group on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans, « Evaluations Globales de la Cancérogénicité pour l'Homme, Groupe 3 : Inclassables quant à leur cancérogénicité pour l'Homme », sur http://monographs.iarc.fr, CIRC, (consulté le 22 août 2009)
  5. http://www.pfizer.com/system/files/products/material_safety_data/PRAZENE.pdf
  6. a et b « État des lieux de la consommations de benzodiazépines en France », Rapport de l'ANSM,‎
  7. a et b Monographie de l'IARC , https://monographs.iarc.fr/ENG/Monographs/vol66/mono66-10.pdf
  8. Henri Pradal, Les Grands Médicaments, "Les Tranquillisants"
  9. a et b http://www.eurekasante.fr/medicaments/vidal-famille/medicament-gp4583-PRAZEPAM-EG.html Fiche médicament du prazépam
  10. http://books.google.fr/books?id=A2--_KQzKHgC&pg=PA147&lpg=PA147&dq=prazepam+prodrug&source=bl&ots=-Pg6tr--ul&sig=7vEN6ZrP-8zJy4B4z_M6Xx8rfgk&hl=fr&sa=X&ei=VUmCVOndHof1UvnygPgO&ved=0CEAQ6AEwAw#v=onepage&q=prazepam%20prodrug&f=false Métabolisme du Prazépam
  11. http://books.google.fr/books?id=Abp9ci5-n1wC&pg=PT359&lpg=PT359&dq=prazepam+63+hours&source=bl&ots=0pIJKeTIK2&sig=lXycfy0TrjNPstzB3i-82Gf3LKA&hl=fr&sa=X&ei=502CVLikLMKuU7W2g-AP&ved=0CCEQ6AEwAA#v=onepage&q&f=false Demi-vie du prazépam et de ses métabolites
  12. (en) Shader RI, Greenblatt DJ (1981) « The use of benzodiazepines in clinical practice » Br J Clin Pharmacol. 11 Suppl 1: 5S–9S.
  13. (en) Dorman T. « A multi-centre comparison of prazepam and diazepam in the treatment of anxiety » Pharmatherapeutica 1983;3(6):433–40. PMID 6353434

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]