Claude Carrère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carrère.

Claude Ayot dit Claude Carrère, auteur, compositeur, parolier, chanteur et producteur français, est né le 21 décembre 1930 à Clermont-Ferrand et mort le (à 83 ans)[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Au départ chanteur, il anticipe, à la fin des années 1950, que le marché du disque peut entrainer de grandes ventes chez les plus jeunes. En 1957, il regardera comment évolue le marché du disque Américain, et découvre le Rock et la musique Country, genres musicaux qui n'existent pas en France. Il ne pourra pas s'avancer lui-même en tant que chanteur, ayant presque 30 ans. Il mise sur des interprètes jeunes qu'il va rechercher en région Parisienne : chanteurs ou chanteuses de bal, de bars, de cirques, ou vendeurs ou vendeuses en commerces, et qui présentent biens , avec de vagues standards de la beauté à l'époque, saupoudré de "mode Américaine", histoire de faire rêver, en reprenant toujours le récurent "rêve Américain" très en vogue à l'époque . Le principe, ensuite, est de changer le "look" de ces jeunes, les coiffer "branchés", pour qu'ils présentent biens, sur les plateaux de télévisions, ou les scènes de musique hall. Ensuite, il sait qu'il lui faudra trouver un associé (en l'occurrence, Jacques Plait), composer des chansons, et les musiques de ces dernières. Les jeunes qu'il va choisir seront ainsi les avatars de lui-même : à la SACEM, c'est lui qui recevra les droits d'auteurs et de compositeurs, et contrairement à une idée reçue chez le public , les interprètes ne recevront pas grand chose. Pour composer les "tubes" à la mode, il regardera souvent les émissions télévisées de variétés de la BBC, et suivra l'actualité du disque en Amérique, pour trouver, et composer des airs et chansons similaires, adaptées à la France, ou simplement, réalisera des adaptations de chansons Américaines en Français, tout en passant des accords avec les auteurs et compositeurs Américains, ou Britanniques. Il misera surtout sur le disque 45 tours, plus commercial, un album en LP 33cm arrivant au bout de un ou deux ans.

Au départ, ces "jeunes poulains" ou "recrues" ne devaient avoir du succès que quelques années, mais avec les fans clubs, les passages à la télévision ou à la radio, très fréquents, certains de ces artistes vont durer plus longtemps qu'il ne pouvait l'espèrer, comme Sheila, ou Claude François.

Il s'associe à Jacques Plait et lance en 1962 une jeune chanteuse qu'il nommera Sheila. Il lui écrit son premier tube : L'école est finie puis Vous les copains, je ne vous oublierai jamais et toute une longue série de tubes et de succès comme Les Gondoles à Venise[3].

Jusqu'en 1967, il travaille comme producteur indépendant pour Philips. En octobre 1967, il fonde son propre label de disques : Disques Carrère, dont les productions sont distribuées par Philips jusqu'en 1972.

Il décide en octobre 1972 de devenir le distributeur de ses propres productions en fondant le label Distribution Carrère.

Au cours des années 1970, il produit et distribue les disques de Dalida, Claude François[2], Linda de Suza, Sacha Distel et Gérard Lenorman.

En 1986, il fonde Carrere Télévision qui devient l'une des plus grandes sociétés de production et distribution de programmes pour la télévision, à qui l'on doit Intervilles, Avis de recherche, La Roue de la fortune, Boumbo, etc.[2]

En 1995, Carrere Télévision est renommée Carrere Group et s'ouvre notamment à la production de films d'animation tels que Kirikou et la Sorcière, de séries telles que Maigret, Le Juge est une femme, Ma voyante préférée, et de magazines tels que C'est pas sorcier, Arrêt sur images.

En juillet 2012, l'AMF (Autorité des marchés financiers) lui a infligé une amende de 1,6 million d'euros (l'une des plus importantes jamais infligées par cette autorité de contrôle), pour délit d'initié et manquement au devoir d'information des actionnaires. Une action judiciaire, intentée par ces derniers, est en cours[Quand ?] pour obtenir réparation du préjudice subi[4].

Il décède le de mort naturelle[1] et repose au columbarium du cimetière du Père-Lachaise. La messe d'enterrement a eu lieu à l'Église Saint-Augustin de Paris, le 12 avril où un certain nombre de personnalités du milieu de la production et des arts étaient présents[réf. nécessaire].

Artistes sous le label Claude Carrère[modifier | modifier le code]

  • Sheila (1967 - 1985) (A noter qu'il a découvert, en 1962, cette artiste avec le producteur Jacques Plait et a produit ses disques entre 1962 et 1967, mais à l'époque, n'ayant pas encore monté son propre label, les artistes et les disques qu'il produisait l'étaient aussi sous contrat chez Philips).
  • Marie-Paule Belle (1981-1989) Trois albums studio ("Mon premier album" et "Paris fais-toi faire un lifting" en 1982, "Sur un volcan" en 1985, un album "En public" en 1983, et 8 45 tours : "J'avais rêvé d'un monde (Du feuilleton "Dickie-Roi", 1981)", "La biaiseuse" (1982), "Paris, fais-toi faire un lifting" (1982), "J'ai la clef" (1983), "La vie facile" (1983), "Les oiseaux bleus" (1985), "L'aventurière" (1986), "Mini-minitel" (1987). Durant cette période, Marie-Paule Belle sortira tout de même en 1982 un 45 tours chez Philips "Marie-Paule Belle chante Philips" reprenant son grand succès "La parisienne" tourné sous forme de slogans publicitaires pour les produits de la marque hollandaise.
  • Hervé Vilard (1970 - 1974)
  • Santiana (Jean-Pierre) (1974 - 1976) Cinq 45 tours (Je t'avais juré de t'aimer - Petite femme - Miss américa - Mal d'amour mal de toi, Et pourtant je t'aime)
  • Claude François (1977-1978), seulement la distribution du label Flèche. Ses cinq derniers 45 tours et ses deux derniers 33 tours 30 cm
  • Ringo (1971 - 1979) (dont le mariage avec Sheila en 1973)
  • Art Sullivan (1972 - 1978)
  • François Valéry (1975 - 1976) Deux 45 tours - Toutes les chansons d'amour sont tristes (juin 1975), Dormir avec toi (mars 1976)
  • Production : Orlando /Carrère / I.S. (International Show)
  • Roméo (1972 - 1976)
  • Patrick Topaloff (De manière épisodique en 1975 - Seulement deux 45 tours)
  • Karen Cheryl (1975 - Ses trois premiers 45 tours)
  • Sacha Distel (1975 - 1985)
  • Elsa (1986) pour le titre T'en va pas
  • Al Bano et Romina Power (1976 - 1985)
  • La Compagnie créole (1976 - 1990)
  • Shake (1976 - 1982)
  • Dalida (1978 - 1987)
  • Véronique Jannot (1988-1990)
  • Gérard Lenorman (1978 - 1982)
  • Linda de Suza (1978 - 1987)
  • Sébastien El Chato (1978-1979 et 1987-1990)
  • Melody
  • Mini-Star (1984-1987)
  • Régine (1979 - 1980)
  • Ottawan (1979 - 1989)
  • Daniel Guichard (Deux 45 tours en 1979 et 1980)
  • Dick Rivers (1980 - 1981)
  • Jean Schultheis (1981 - 1983 et 1987 pour Va te faire voir)
  • Stéphanie de Monaco (1986-1987). (Album "Besoin" à l'automne 1986 et les 5 45 tours extraits : "Ouragan" (Sorti préalablement à l'album, soit en mars 1986), "Flash" (Automne 1986), "Fleurs du mal" (Hiver 1986-1987), "Live your life" (1987), "Young ones everywhere" (1987), 45 tours dont une partie des ventes ont été reversées à l'Unicef.
  • Sofie Kremen (1984)
  • Annie Philippe (1988) (Pour le 45 tours Qu'est-ce que tu deviens ?)
  • Julie Pietri (1981 - 1985)
  • Rika Zaraï (1985 - 1986)
  • Amanda Lear (1986-1990)
  • Mireille Mathieu (1988-1995) (le dernier album sorti en 1995 est sorti sous le label lié à Claude Carrère : East-West)
  • Renaud Siry (1981-1982) pour deux 45 tours Chanson bleu-marine/Cinecitta et Help Michelle)
  • Gloria Gaynor (1985) pour un 45 tours My Love is Music (en distribution sur label Stars Only Records)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]