Sophie Favier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Favier.
Sophie Favier
Description de l'image Silhouette-personne.svg.
Naissance (52 ans)
Lyon, France
Nationalité Drapeau : France Française
Diplôme
Activité principale
Descendants
Carla-Marie, sa fille
Famille
Jennifer Favier, sa nièce.

Sophie Favier, née le à Lyon[1], au plateau de la Croix-Rousse est une animatrice de la télévision française, qui a également été actrice et chanteuse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille de Jean François Favier, architecte, et Dolorès, d'origine espagnole. Lorsque son père décède, alors qu'elle a quinze ans, sa famille déménage à Caluire-et-Cuire. Elle a un frère, Jean François, qui est le père de Jennifer Favier, une tentatrice de L'Île de la tentation version 2010 sur Virgin 17[2].

Plus jeune, Sophie Favier veut devenir danseuse. Après avoir obtenu son bac B, elle souhaite s'inscrire en fac de droit pour devenir avocate, mais son sort est déterminé par une collaboratrice de Stéphane Collaro, Catherine Corbineau, qu'elle a rencontrée à Saint-Tropez sur une plage l'été précédent (juillet 1981). Cette collaboratrice l'invite à un « casting » pour l'émission Co-Co Boy. Son cheveu sur la langue et son physique font mouche, elle est engagée pour l'émission, alors qu'elle a tout juste 18 ans, en remplacement de Corinne Charby qui a refusé l'offre. Sa carrière télévisuelle commence sur TF1 comme danseuse de la troupe des coco-girls, dans Co-Co Boy (1982), émission produite par Stéphane Collaro. Elle est renvoyée en 1984 par Collaro pour avoir posé nue dans le magazine Newlook, sans son accord. Elle dément avoir été licenciée mais dit être volontairement partie à Canal+[3], pour animer l'émission Maxitête.

Elle pose nue aussi pour des photos de charme, puis tourne des petits films érotiques (Lady Libertine (en) notamment) dès le début des années 1980.

Son défaut de prononciation mais surtout sa plastique lui valent les faveurs du public et le surnom de « Fofie Favier ».

Toujours sur TF1, elle devient peu après chroniqueuse dans Ciel, mon mardi !, en remplacement de Renaud Rahard puis à Coucou c'est nous !, deux émissions présentées par Christophe Dechavanne.

En 1984, elle s'essaie à la chanson avec le titre Aujourd'hui plus qu'hier… et essuie un échec. En 1996, elle sort un nouveau single intitulé Il me tape sur les nerfs… qui est une adaptation française de Tic Tic Tac du groupe brésilien Carrapicho. Ce titre sera suivi par la sortie d'un album en 1997, Par curiosité, mais le succès ne sera pas non plus au rendez-vous. À la rentrée 1998 sur RTL-TVI, elle est jurée du concours de chanteurs amateurs Stars ce soir, aux côtés de Marie-Christine Maillard et Claude Barzotti[4].

Elle présente l’Euro Millions sur TF1 jusqu'en 2010 et est chroniqueuse dans l'émission Incroyable mais vrai ! sur la même chaîne.

Elle présente également depuis le , l'émission de rencontres Mazal Show sur TFJ.

Elle fait également partie de la Bande à Ruquier et est une chroniqueuse récurrente de l'émission On va s'gêner sur Europe 1.

En 2010, elle participe au clip ChatRoulette de Max Boublil.

Elle coprésente aujourd'hui Votre voyance avec Claude Alexis sur Vivolta en alternance avec Frédéric Charpentier. Elle a été marraine du salon "Paranormal vision" organisé aux Saintes-Maries-de-la-Mer en 2012[5].

En , elle annonce qu'elle sera la suppléante de Bernard Lepidi, sur la liste du Centre national des indépendants et paysans (CNIP) de Neuilly-sur-Seine, lors des élections cantonales de 2011 dans les Hauts-de-Seine[6], avant de se raviser quelques jours plus tard[7]. Du 11 février à juillet 2011, elle intègre l'équipe de l'émission Morandini ! sur Direct 8, en tant que chroniqueuse.

En , elle devient la nouvelle ambassadrice du site de bingo OnlineBingo[8].

En , elle devient propriétaire d'une boutique de mode à Neuilly-sur-Seine (92) qui s'appelle Twiggy.

En 2014 et en 2015, elle participe au Grand concours des animateurs sur TF1. La même année plusieurs médias relaient l'information selon laquelle elle serait devenue caissière dans une fête foraine. L'information se verra être confirmée par Sophie elle même lors d'une émission télé, en précisant tout de même qu'il ne s'agit pas d'une reconversion mais d'un coup de main qu'elle donne dans l'entreprise de son conjoint.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Sophie Favier a une fille avec Jean-Michel Muret : Carla-Marie, née le à Neuilly-sur-Seine (92).

Carrière télévisuelle[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Aujourd'hui plus qu'hier…
  • 1996 : Il me tape sur les nerfs
  • 1997 : Bye bye
  • 1998 : Qu'est ce que tu paries
  • 1999 : À la claire fontaine
  • 2010 : Elle participe à la chanson Chatroulette de Max Boublil

Album[modifier | modifier le code]

  • 1997 : Par curiosité

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 2009 : Comment j'ai perdu 10 kilo en 3 mois… - Le régime Dukan et la méthode Clemenceau

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie de Sophie Favier voici.fr, consulté le 12 mars 2011
  2. http://www.salut-les-terriens.info/tlmap_10nov2011.htm.
  3. Lors de l'émission de Laurent Ruquier On n'est pas couché, sur France 2, le samedi 25 avril 2009.
  4. « Micro ondes », sur Le Soir,‎ (consulté le 27 mars 2014).
  5. Paranormal pognon, article du journal provençal le Ravi, septembre 2012.
  6. Sophie Favier candidate aux cantonales à Neuilly-sur-Seine Le Parisien, 28 janvier 2011.
  7. Neuilly : Sophie Favier renonce à se présenter aux cantonales 20 minutes, 31 janvier 2011.
  8. Sophie Favier devient la nouvelle ambassadrice d'online bingo, 12 septembre 2011.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]