La Roue de la fortune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Roue de la fortune
Logo en 2012
Logo en 2012

Autre titre francophone 'La Roue de la chance (1986)
Titre original Wheel of Fortune
Genre Jeu télévisé
Création Merv Griffin
Réalisation Olivier Baudouin
Dominique Masson
Gérard Reynaud
Jacques Gounaud
Didier Froehly
Yannick Guigue
Cathy Roger Leite de Pinho
Gabriel Cotto
Franck Broqua
Massimo Manganaro
Pascal Rétif
Ancienne présentation Benjamin Castaldi
Christophe Dechavanne
Adeck (Best Of)
Olivier Chiabodo
Alexandre Debanne
Christian Morin
Michel Robbe
Musique Gérard Pullicino (1987-1997)
Xavier Decanter (2006-2011)
Start-Rec (2006-2011)
Popion Productions (2012)
Haris Berberian (Nappes additionnelle)
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Nombre de saisons 16
Nombre d’émissions 695 (au 23 mars 2012) depuis le 7 août 2006
Production
Lieu de tournage La Plaine Saint-Denis
Durée 35 minutes env.
Format d’image 4/3 (1987-1997)
16/9 (?-2012)
Format audio Stéréo
Société de production Endemol
et CBS Studios international
Diffusion
Ancienne diffusion La Cinq (1986)
TF1 (1987-2012)
Date de première diffusion sur La Cinq
sur TF1
Date de dernière diffusion sur TF1
Statut Arrêté
Public conseillé Tout public
Site web www.tf1.fr/la-roue-de-la-fortuneVoir et modifier les données sur Wikidata
Chronologie

La Roue de la fortune est l'adaptation du jeu télévisé américain Wheel of Fortune diffusée aux États-Unis sur NBC originellement, avant de devenir un programme indépendant revendu aux chaines locales par le système de la syndication, très répandu aux États-Unis, et produit par Sony Pictures. Le titre de l'émission est lointainement inspiré de la mythologie antique et médiévale.

Le jeu apparaît d'abord comme une simple épreuve de l'émission Pentathlon diffusée sur La Cinq, du au sous le titre La Roue de la chance. L'émission est ensuite diffusée à part entière sur TF1, du au et du au sous le titre La Roue de la fortune.

Le jeu a été remis à l'antenne le et produit par Endemol, pour une nouvelle version, présentée par Christophe Dechavanne accompagné par Victoria Silvstedt, et de Adeck, jusqu'au  ; puis Benjamin Castaldi, accompagné par Valérie Bègue du au . Le jeu est arrêté en raison des mauvaises audiences, n'arrivant pas à dépasser les audiences des célèbres jeux matinaux de France 2, Motus et Les Z'amours.

Historique[modifier | modifier le code]

Le jeu est adapté du format américain Wheel of Fortune. La Roue de la chance, est la première épreuve qui est intégrée à Pentathlon, présenté par Roger Zabel et Élisabeth Tordjman, et diffusé du au , tous les jeudis à 20h30 sur La Cinq. Mike Bongiorno le producteur italien voulait acheter le format en Italie dès 1985, mais les exigences exorbitantes des concepteurs américains ont, pour une question de droits, réduit le jeu à une simple épreuve. Les candidats doivent trouver un titre qui a un rapport avec l'actualité de la semaine précédente. Le déroulement du jeu est relativement identique à la version que nous connaissons: on tourne la grande roue (qui apparaît de façon spectaculaire du sol ), divisée en segments représentants des sommes d'argent différentes. La case banqueroute est ici remplacée par la case patatrac. Le gagnant est celui qui remporte le plus de bonnes réponses. Tous les concurrents conservent leurs gains.

« Grâce aux numéros désignés par la roue, les candidats connaissent un certain nombre de lettres d'une phrase mystérieuse à deviner. »

[1]

Le jeu à part entière, voit le jour le à 18h45 sur TF1 (encore publique) sous l'impulsion de la directrice des programmes de l'époque Marie-France Brière. La chaîne a acquis les droits auprès du lessivier Unilever[2]. En contrepartie, TF1 lui cède des espaces publicitaires d'une valeur de 90 000 francs par jour[3],[4]

Au départ, le jeu est animé par Michel Robbe et l'ex-coco-girl Cléa Pastore, nommée "Vanessa" pour l'émission[5] et qui sera remplacée par la suite par Fabienne ex-coco-girl[6] aussi, remplacée pour finir par Annie Pujol[7]. L'émission est très fidèle à son modèle original américain en adoptant un de ses anciens décors, la même mécanique de jeu et les mêmes bruitages. Seul le générique, signé par Gérard Pullicino diffère. En septembre 1987, Michel Robbe décide de quitter TF1 pour rejoindre La Cinq. La chaîne choisit alors Christian Morin pour le remplacer le . Annie Pujol, elle, reste à son poste (elle sera néanmoins remplacée quelques mois par Fanfan pour cause de maternité). Les deux animateurs restent d'ailleurs le couple emblématique de l'émission. Le jeu caracole en tête des audiences malgré les efforts acharnés de la concurrence.

En 1992, l'émission montre quelques signes de faiblesse. Christophe Dechavanne, porté par le succès de son émission Ciel mon mardi !, propose à TF1 une nouvelle émission de divertissement (qui deviendra Coucou c'est nous !) à la place de La Roue de la fortune qu'il juge ringarde. La chaîne accepte et le jeu est désormais programmé en fin de matinée juste entre Tournez manège ! et Le juste prix[8]. Dès janvier 1993, la chaîne décide de rajeunir l'émission. Elle débarque Christian Morin et fait appel à Alexandre Debanne pour le remplacer[9]. Annie Pujol reste à son poste. Les modifications portent aussi sur le décor qui est renouvelé et qui s'inspire de celui de la version australienne. La mécanique du jeu aussi prend des distances avec son modèle en abandonnant le carrousel aux cadeaux (qui a contribué au succès du jeu) afin que les candidats ne jouent que pour gagner de l'argent. L'habillage de l'émission et le générique sont eux aussi renouvelés. L'horaire de diffusion lui ne change pas. Bien que réalisant de bonnes audiences, Coucou c'est nous ! n'atteint pas les audiences de La Roue qui, elle, n'a plus qu'une audience limitée vu l'horaire de sa programmation.

En 1995, le jeu est une nouvelle fois remodelé : nouveau plateau, nouveau générique[10] (personnages qui installent la roue et les cases puis un second générique diffusé de 1996 à 1997), et de nouveaux animateurs. Alexandre Debanne est remplacé par Olivier Chiabodo et Annie Pujol cède sa place à Sandra Rossi (stricte inconnue qui sera très vite remplacée par Frédérique Le Calvez, officiant déjà au Juste Prix). La mécanique du jeu évolue aussi pour se rapprocher de la version de 1987 avec le retour du carrousel aux cadeaux (rebaptisé "plate-forme cadeaux") et un nombre de manches défini à 5. Cette version connaîtra de petits réaménagements en 1996 : diffusion à 11h05 (11h40 auparavant), décors passant de dominante blanche à dominante jaune et générique modifié, roue filmée dans un cadre à côté de l'indice, ce qui permet de voir le candidat tourner la roue et le tableau en même temps que la case découverte, diffusion à 11h05 (11h40 auparavant).

En mars 1997, TF1 annonce l'arrêt de La Roue de la fortune, prétendant vouloir changer la qualité de ses programmes (la chaîne est alors dans sa "quête de sens"). Mais la vraie raison serait plus une question d'audience, l'émission ne rassemblant plus que 675 000 téléspectateurs en moyenne, score très insuffisant pour TF1. Elle est diffusée une dernière fois le vendredi .

En 2006, alors que le jeu n'est plus à l'antenne qu'aux États-Unis, Hervé Hubert, par ailleurs producteur de nombreux jeux télévisés pour TF1, propose à TF1 de reprendre la Roue de la fortune à 19h05[11] avec aux commandes Christophe Dechavanne (celui-là même, qui voulut sa déprogrammation 14 ans plus tôt) et Victoria Silvstedt. Cette nouvelle version reprend la mécanique, le décor, et l'habillage, de la version neuve. Le jeu est relancée dans plusieurs pays européens dont l'Italie quelques mois plus tôt, fin-2005. Le , le jeu a fêté sa 500e (depuis 2006) en France, à travers la nouvelle version.

Du au , un orchestre est présent sur le plateau[pertinence contestée]. Christophe Dechavanne et Victoria Silvstedt arrêtent d'animer le jeu le . L'émission sera ensuite diffusée à 11h en 2012.

À la suite d'audiences en baisse lors des deux dernières saisons : 2009/2010, et 2010/2011, TF1 décide en de déplacer le jeu de 19h à 11h afin de concurrencer les jeux matinaux de France 2 Motus et Les Z'amours. Christophe Dechavanne en abandonne la présentation et laisse sa place à Benjamin Castaldi. Finalement, le jeu est arrêté par TF1 le vendredi en raison d'audiences insuffisantes.

Animateurs et animatrices[modifier | modifier le code]

Année de diffusion Présentateurs Hotesses
De février à Roger Zabel Élisabeth Tordjman
De janvier à Michel Robbe Cléa Pastore dite Vanessa Fabienne Annie Pujol
De à 1989 Christian Morin
1990
1991 Fanfan
1992 à Annie Pujol
De à fin 1994 Alexandre Debanne
Janvier 1995 Olivier Chiabodo Sandra Rossi
De à mars 1997 Frédérique Le Calvez
D' à Christophe Dechavanne[12] Victoria Silvstedt[12]
De janvier à mars 2012 Benjamin Castaldi Valérie Bègue

Diffusions[modifier | modifier le code]

De 1986 à 1997[modifier | modifier le code]

  • Tous les jeudis à 20h30 (1986) sous forme d'épreuve du jeu Pentathlon.
  • Du lundi au vendredi à 18h45 (1987) , puis 19h25 (1987-1992, avec une diffusion le samedi aux alentours de 1989-90)
  • Du lundi au samedi (1992-1994) puis du lundi au vendredi (1994-1996) à 11h55 (1992-1996)
  • Du lundi au vendredi à 11h05 (1996-1997)

De 2006 à 2012[modifier | modifier le code]

Du au , l'émission était diffusée du lundi au vendredi à 19h00 sur TF1, et totalise 635 émissions, date qui clôt la version 19h00, avec Christophe Dechavanne et Victoria Silvstedt et Adeck

De 2006 à 2012, la Roue de la fortune totalise 695 émissions, de la première à la dernière émission de la nouvelle version.

Version 1987 - 1997[modifier | modifier le code]

Déroulement[modifier | modifier le code]

Suivant le nombre de manches, chaque candidat commence la manche à tour de rôle.

Les candidats doivent trouver les énigmes proposées de différents thèmes . Ils doivent proposer des lettres afin de trouver le mot ou la proposition affiché(e) sur un tableau situé en face d'eux, en tournant avant chaque proposition une roue composée de cases sur lesquelles sont inscrites différentes sommes d'argent, la case "PASSE", la ou les cases "BANQUEROUTE" et la case "RELANCE" et même la case "BONUS" (présente dans une manche ou 2 et permet de gagner un cadeau). Les candidats doivent lorsqu'ils ont tourné la roue donner une consonne pour compléter l’énigme (en cas d'erreur, ils passent la main sauf s'ils possèdent un joker) ; ensuite s'ils ont assez d'argent (1 000 F ou 2 000 F), ils peuvent acheter une voyelle. Quand le candidat pense avoir trouvé, il peut faire une proposition. Si c'est la bonne réponse, il accède au carrousel à cadeaux (il achète des cadeaux visibles dans le manège (une zone par manche, les chutes d’argent sont rejoués à la prochaine manche jusqu'en 1992, entre 1995 et 1997 il achète dans la plate forme cadeaux les chûtes d'argent sont remboursées par bon de cadeaux . Lorsque toutes les manches sont terminées, celui ou celle qui à la somme d'argent la plus élevée va en finale pour gagner un magnifique cadeau. Pour cela le candidat doit découvrir l'énigme. Il doit dire 5 consonnes de son choix et 1 voyelle (dès 1995, il doit tirer au sort 2 lettres et à partir de cette date, il tire 3 consonnes et une voyelle). S'il trouve la bonne réponse, il gagne le cadeau. À la fin de l'émission, le candidat victorieux revient pour une autre émission (sauf aux émissions matinales 1992-1997).

Erreurs qui font perdre la main[modifier | modifier le code]

1) Tomber sur "PASSE" ou "BANQUEROUTE".

2) En perdant un joker.

3) Donner une voyelle lorsqu'on n'a pas assez d'argent au compteur (2 000 F).

4) Donner une mauvaise lettre.

5) Lorsqu'on propose ou achète une lettre qui a déjà été proposée.

6) Donner une voyelle après avoir tourné la roue

Les cases de la roue[modifier | modifier le code]

  • 500 F, 1.000 F, 1.500 F, 2.000 F, 2.500 F, 3.000 F, 3.500 F, 4 500 F , 7 000 F : Pour chaque consonne trouvée dans l'énigme, le candidat gagne la somme indiquée. La somme est multipliée en fonction du nombre de lettres. La case 500 F est absente de 1989 à 1995.
  • 750 F : Cases présentes sur la roue (1995)
  • 1 250 F (Jaune) : Présente sur la roue (1995)
  • 3 750 F (Turquoise) : Présente sur la roue, pendant la 2e ou 3e manche (1995) , et remplace la case à 1 250 F
  • 800 F (1995 à 1997)
  • 4 000 F (Mauve) (Rouge en 1989) (1987 à 1993) :Présente que dans une seule manche en 1987, puis permanente en 1988.
  • 5 000 F (Mauve) (1993 à 1997) :Présente dans une seule manche entre 93 et 95 (entre 1995 et 1997 à côté d'une Banqueroute)
  • 7 500 F (Bleue) (1993 à 1995): Présente que dans une seule manche et remplace la case à 5 000 F.
  • 10 000 F (Mauve avec le dernier 0 doré en 1988) (Argentée en 1989) (1988 à 1997) : La somme n'est pas multipliée en cas de plusieurs consonnes. Elle est entourée par 2 Banqueroutes (à partir de 1996)
  • 15 000 F (Argentée) (1993 à 1995) présente dans une ou deux manches
  • Relance (Jaune) (1987 à 1993): Cette case donne droit à un joker et permet de relancer immédiatement.
  • 800 F Joker (Rouge) (1995 à 1997) :Si le candidat donne une bonne lettre, il a droit en + des 800 F, un joker.
  • 1500 F Joker (Rouge) (1993 à 1995) : Idem que la case 800 F Joker.
  • Bonus (Dorée, puis Blanche) (1987 à 1997) : Cette case offre au candidat un cadeau de grande valeur (le bonus est remporté si le candidat tombe sur la case et gagne la manche (s'il tombe dessus, mais ne gagne pas la manche, il est remis en jeu à la prochaine partie), le candidat soulève la case et joue pour la case inscrite en dessous.
  • Surprise (Rouge) (1995 à 1997) : Idem que la case "Bonus" mais le cadeau offert est de valeur moindre.
  • Jackpot (Blanche) : (1996 à 1997)
  • Passe (Jaune) : Cette case fait perdre au candidat la main sauf si celui-ci possède un joker.
  • Banqueroute (Noire) : Idem que la case "Passe" mais fait perdre quoi qu'il arrive au candidat la totalité de ses gains même si celui-ci possède un joker.

Version 2006-2011[modifier | modifier le code]

Déroulement[modifier | modifier le code]

Cette version étant calquée sur la version originale américaine, elle en adopte logiquement ses évolutions :

  • Chaque manche débute par une énigme rapide où les lettres se dévoilent progressivement. Le candidat resolvant le premier cette énigme gagne la main et empoche 500 . Si le candidat se trompe, il a le droit d'appuyer à nouveau sur le bouton-poussoir et de faire une autre proposition (contrairement à Questions pour un champion, diffusé sur France 3).
  • L'énigme de la deuxième manche est une énigme dite à "Double sens". C'est-à-dire que l'énigme résolue dévoile une nouvelle énigme sous forme de question (il n'y a pas à trouver de lettres). Si le candidat la résout, il empoche 500  supplémentaires ;
  • La partie est composée de 4 manches dont la dernière peut s'avérer plus ou moins longue en fonction du temps restant. Au terme dernier de celui-ci, il y a alors un "Dernier tour de roue" : les candidats doivent proposer une lettre pour empocher le montant indiqué par la flèche du candidat rouge, et doivent ensuite proposer une solution pour remporter la 4e manche (tant qu'un candidat se trompe de lettre ou ne résout pas l'énigme, la main passe au candidat suivant) ;
  • L'achat de voyelle coûte désormais 200 . Même si la voyelle demandée n'est pas présente, le candidat perd la main et 200  ;
  • Lorsqu'il ne reste plus de consonne, un lancer de roue n’est plus possible, toutefois ils peuvent acheter une voyelle pour être sur de remporter la manche s'il ne l'ont pas. Chaque candidat doit donc faire une proposition de réponse ;
  • Lors de la finale, le candidat tourne une roue afin de désigner l'enveloppe qui contient son cadeau (5 000 €, 7 500 €, 10 000 €, 15 000 €, 20 000 €, 25 000 €, deux voitures (une voiture depuis 2010) ou 100 000 €) ;
  • Christophe Dechavanne procède souvent au décompte du gain contenu dans l'enveloppe. Si c'est une somme d'argent, l'animateur commence par rajouter 5 000 € (somme minimale assurée), puis de 500 en 500 , de 1 000 en 1 000 € selon la somme remportée (à noter que pour les 100 000 €, le décompte s'effectue de la manière suivante : (5 000 + 5 000 + 10 000 + 10 000 + 10 000 + 10 000) * 2 ;100 000 €). Depuis la rentrée 2009, le contenu de l'enveloppe est parfois révélé avant même de savoir si le candidat est parvenu à résoudre l'énigme ou non ;
  • Pour remporter la finale, le candidat doit résoudre une nouvelle énigme en proposant 3 consonnes (ou 4 depuis s'il a acquis l'atout finale dans la partie) et 1 voyelle hormis R, S, T, L, N et E qui sont déjà affichés. S'il la résout avant la fin des 10 secondes allouées, il remporte le contenu de l'enveloppe qui se cumule à ses gains. Il peut cependant donner plusieurs propositions de réponses pendant ce laps de temps.

Erreurs qui font perdre la main[modifier | modifier le code]

  • Tomber sur "Passe" ou "Banqueroute"
  • Demander une voyelle après avoir tourné la roue
  • Proposer une (deuxième) consonne avant de tourner la roue
  • Acheter une deuxième voyelle consécutive
  • Demander une lettre non contenue dans l'énigme ou déjà demandée
  • Tourner la roue une seconde fois avant de proposer une consonne
  • Mettre plus de 5 secondes avant de prendre une décision
  • Demander une voyelle alors qu'on a moins de 200  au compteur
  • Se tromper dans l'énigme de la manche en cours

Remarque : lorsqu'il s'agit d'une consonne, dire "J'achète" au lieu de "Je propose" ne fait pas perdre la main, sous réserve que la consonne demandée soit présente et n'ait pas déjà été demandée.

Les cases de la roue[modifier | modifier le code]

Entre parenthèses, les couleurs de chaque case

  • La roue est désormais dépourvue de case Joker.
  • 100  (bleue), 150  (jaune), 200  (orange), 250  (orange), 300  (vert), 350  (vert), 400  (rose), 500  (violet) : le candidat propose une consonne et gagne la somme indiquée multipliée par le nombre d'apparitions de cette consonne dans l'énigme.
  • 1 000  (violet), 1 500  (violet), 2 000  (violet) : fonctionnement identique aux cases de 100 à 500 , mais ces cases ne sont présentes que pendant la première manche. La case 2 000  est supprimée depuis le .
  • 10 000  (violet) : il s'agit d'une petite case (trois fois plus petite que les cases classiques) entourée de 2 petites cases Banqueroute. Elle offre le plus gros montant possible en termes de gains, mais contrairement aux autres cases, la somme n'est pas multipliée même si la lettre apparaît plusieurs fois. Elle n'est qu'en 4e manche depuis le (3e manche jusqu'au ). Il est possible de remporter plusieurs fois la somme en tombant plusieurs fois sur la case, à condition de donner une consonne correcte à chaque fois.
  • (blanche) : le candidat propose une consonne. Si elle est correcte, il ne remporte pas d'argent, mais il conserve la main.
  • Filet Garni (jaune-vert) : comme son nom l'indique, cette case fait gagner un filet garni contenant des cadeaux anecdotiques. Elle n'est présente qu'en première manche et une fois gagnée, la case cède sa place à une case 150 .
  • Caverne (orange) : cette case donne accès à la caverne à cadeaux. Elle est présente en deuxième manche et indique 2 500  ; si elle n'est pas remportée lors de la deuxième manche, la case reste présente en troisième manche avec le même montant (jusqu'au , si la caverne est reportée en troisième manche, le montant descend à 2 000 ). Le montant indiqué sur la case correspond à la valeur maximale des cadeaux que le candidat peut aller chercher dans la caverne, en un temps imparti de 30 secondes (25 secondes jusqu'au ). Si ce montant est dépassé, les cadeaux sont perdus[13]. Dans le cas contraire, les cadeaux obtenus sont définitivement acquis par le candidat même s'il tombe sur une case Banqueroute, ne remporte pas la manche et/ou n'est pas finaliste. Remportée, cette case laisse sa place à une case 100 . À certaines occasions (pour les fêtes de Noël et Nouvel an 2009 ainsi que pour la 500e émission), le montant autorisé pour la caverne est porté à 5 000 .
  • Voyage (verte) : cette case n'apparait qu'en 4e manche seulement et fait remporter un voyage au candidat. Il est définitivement acquis même en tombant sur une case Banqueroute, en ne remportant pas la manche et/ou en n'allant pas en finale. Une fois la case retirée, le candidat joue pour 300 .
  • Passe (blanche) : cette case fait perdre au candidat la main qui passe au suivant.
  • Hold up (rouge) : présente depuis le , cette case permet au candidat, s'il trouve une consonne présente dans l'énigme, de prendre les gains de la manche en cours de l'adversaire de son choix (hormis filet et caverne). En général, le candidat choisit l'adversaire qui a la cagnotte la plus élevée. Cette case n'apparaissait que dans les 1re et 3e manches jusqu'au . Elle n'est présente qu'en 1re manche depuis le jusqu'en 2011. Depuis le , elle n'apparaît qu'en 3e manche lorsque le Jackpot est remporté.
  • Banqueroute (noire) : cette case fait perdre la main au candidat ainsi que la totalité de ses gains de la manche en cours hormis le filet garni, les cadeaux de la caverne et le voyage.
  • Vendredi 13 (noir avec des trèfles) : Cette case présente depuis le vendredi , apparaît tous les Vendredi 13 et est présente sur la roue pendant les 4 manches. Le candidat qui tombe sur la case retire la première couche et découvre ce qui se cache dessous : cela peut être bénéfique (une somme d'argent importante ou une possibilité d'aller à la caverne) ou néfaste (banqueroute ou passe). Il retire ensuite la deuxième couche qui cache une case avec une somme d'argent classique.
  • Jackpot (bleue, plus volumineuse que les autres) : présente depuis le . Les sommes accumulées par les candidats durant les trois premières manches sont additionnées pour constituer un jackpot. Lors de la troisième manche, cette case Jackpot apparaît sur la roue, et si un candidat tombe dessus, il propose une consonne présente dans l’énigme afin de pouvoir le remporter. Attention aux erreurs qui font perdre la main, d'autant plus que le Jackpot ne peut être remporté qu'une seule fois (si un candidat l'ayant remporté tombe sur "Banqueroute", il est définitivement perdu)). Une fois remporté, il laisse sa place à la case 0 . Depuis le , le Jackpot laisse place à une case Hold Up une fois remporté.
  • Mystère (jaune avec un ? et 300 ) : présente du au , le candidat qui y tombe donne tout d'abord une consonne. Si elle est correcte, il remporte 300 € (multipliés par le nombre d'apparitions de la lettre) et peut décider de découvrir ou non ce qui se cache sous la première couche de la case. S'il soulève la case, il peut remporter une somme d'argent plus importante (jusqu'à 2 500 € multipliables) mais risque également de découvrir une case Banqueroute.
  • x 500 (blanche) : présente uniquement pour la 500e émission, elle cachait une somme ou un objet multiplié par 500. Pour remporter ce qui se cache sous la case, le candidat doit donner une consonne correcte (500 balles lâchées sur le candidat - ce qui n'a aucun effet sur ses gains -, 4  x 500 - soit 2 000 € - ou 10  x 500, - soit 5 000 € -). La somme n'est pas multipliable.
  • 1/2 auto (rouge) : présente depuis le , cette petite case (même taille que la case 10 000 €) entourée de deux petites cases à 150  est présente pendant les 4 manches. Si le candidat tombe dessus, il retire la case et joue pour 150 . S'il retombe dessus dans une autre manche, il remporte une voiture. Tomber sur une case Banqueroute, perdre la manche et/ou ne pas aller en finale ne fait pas perdre la voiture. Depuis le , la case 1/2 auto a la taille d'une case classique dans la 1re manche puis elle récupère son ancienne taille durant les manches suivantes (sauf si elle n'est pas remportée lors de la 1re manche).
  • Atout Finale (blanche)  : présente pendant les 4 manches à partir du , le candidat qui tombera sur cette case pourra bénéficier d'une consonne supplémentaire pour résoudre l'énigme finale s'il y parvient. Une fois remportée, elle laisse sa place à la case 0 €. Cette aide pour la finale reste définitivement acquise même si le candidat tombe sur une case Banqueroute.

Version 2012[modifier | modifier le code]

À la suite de la décision de Christophe Dechavanne et de Victoria Silvstedt d'abandonner la présentation du jeu, après le , ce dernier continue malgré tout, mais est désormais diffusée le matin à partir de 11h05. Le jeu est alors présentée par Benjamin Castaldi et Valérie Bègue, remplaçants respectivement de Christophe Dechavanne et de Victoria Silvstedt. En raison d'audiences en chute libre, TF1 décide d'arrêter la diffusion, le , après les 60 numéros déjà tournés. Le jeu diffusé à 11h00 avait déjà été arrêté à 11h00 par TF1, le (soit 15 ans avant), en raison d'une chute d'audiences.

Déroulement[modifier | modifier le code]

  • Chaque manche débute par une énigme rapide où les lettres se dévoilent progressivement. Le candidat le résolvant le premier gagne la main.
  • La partie est composée de 4 manches : les candidats doivent proposer une lettre pour empocher le montant indiqué par la flèche du candidat, et doivent ensuite proposer une solution pour remporter la manche (tant qu'un candidat se trompe de lettre ou ne résout pas l'énigme, la main passe au candidat suivant) ;
  • L'achat de voyelle coûte désormais 100 . Même si la voyelle demandée n'est pas présente, le candidat perd la main et 100  ;
  • Lorsqu'il ne reste plus de consonne, un lancer de roue n’est plus possible, toutefois ils peuvent acheter une voyelle pour être sur de remporter la manche s'il ne l'ont pas. Chaque candidat doit donc faire une proposition de réponse ;
  • Lors de la finale, le candidat tourne une roue afin de désigner l'enveloppe qui contient son cadeau (2 000 €, 2 500 €, 3 000 €, 4 000 €, 5 000 €, 10 000 €, une voiture, 30 000 € ou encore 60 000 €) ;
  • Pour remporter la finale, le candidat doit résoudre une nouvelle énigme en proposant 3 consonnes et 1 voyelle hormis R, S, T, L, N et E qui sont déjà affichés. S'il la résout avant la fin des 10 secondes allouées, il remporte le contenu de l'enveloppe qui se cumule à ses gains. Il peut cependant donner plusieurs propositions de réponses pendant ce laps de temps.

Erreurs qui font perdre la main[modifier | modifier le code]

  • Tomber sur "Passe" ou "Banqueroute"
  • Demander une voyelle après avoir tourné la roue
  • Proposer une (deuxième) consonne avant de tourner la roue
  • Acheter une deuxième voyelle consécutive
  • Demander une lettre non contenue dans l'énigme ou déjà demandée
  • Tourner la roue une seconde fois avant de proposer une consonne
  • Mettre plus de 5 secondes avant de prendre une décision
  • Demander une voyelle alors qu'on a moins de 100  au compteur
  • Se tromper dans l'énigme de la manche en cours

Remarque : lorsqu'il s'agit d'une consonne, dire "J'achète" au lieu de "Je propose" ne fait pas perdre la main, sous réserve que la consonne demandée soit présente et n'ait pas déjà été demandée.

Cases de la roue[modifier | modifier le code]

Entre parenthèses, les couleurs de chaque case

  • (blanc), (50 (bleue) selon les versions), 100  (vert), 150  (jaune), 200  (orange), 250  (rose), 300  (rose) : Pour chaque consonne trouvée dans l'énigme, le candidat gagne la somme indiquée. La somme est multipliée en fonction du nombre de lettres.
  • 60 000  (jaune) : Il s'agit d'une petite case entourée de 2 petites Banqueroutes, et n'est présente qu'en 4e manche. Elle a pour but de remplacer, durant la finale, l'enveloppe de 30 000  par 60 000 .
  • CAVERNE (jaune) : Cette case donne accès à la caverne. Elle indique 1 500 , elle n'est présente qu'en 2e manche. Ce montant indique la valeur maximale des cadeaux que le candidat peut aller chercher dans la caverne. Si ce montant est dépassé, le candidat perd tout. Tomber sur la case BANQUEROUTE ne fait pas perdre les cadeaux remportés.
  • VOYAGE ou WEEK-END (jaune) selon les versions : Cette case n'apparait qu'à la 4e manche seulement et fait remporté un voyage ou un week-end au candidat. Il est définitivement acquis même en tombant sur la case BANQUEROUTE.
  • PASSE (blanche) : Cette case fait perdre au candidat la main qui passe au suivant.
  • HOLD UP (bleue) : Cette case permet de prendre les gains de la manche en cours des deux autres candidats. Cette case n'apparait que dans la 4e manche.
  • BANQUEROUTE (noire) : Cette case fait perdre la main au candidat ainsi que la totalité de ses gains de la manche en cours hormis les cadeaux de la caverne, le cadeau, et le week-end.
  • MYSTÈRE (violet) : 2 cases mystère sont sur la roue pendant la 1re manche, elle cache sous une case soit 500  (non multipliable)et dans l'autre une BANQUEROUTE. Le candidat qui tombe sur cette case et qui trouve la bonne lettre gagne dans un premier temps 50  par consonne trouvée, et ensuite, il peut décider de soulever et de retourner la case ou non.
  • 1/2 CADEAU (jaune) : elle est présente pendant les 4 manches. Si le candidat tombe dessus, il retire la case et joue pour 50  ou 200  selon les versions. S'il retombe dessus dans une autre manche, il remporte un cadeau.(soit un scooter ou le kit déco).
  • FLASH CASH (rose) : le candidat qui tombe sur cette case à 10 secondes pour résoudre l’énigme. Plus il répond vite, plus il gagnera de l'argent. Le compteur commence à 1 000  et perd 100  par seconde écoulée.
  • VENDREDI 13 (or avec des trèfles et un chat noir) : Cette case apparaît tous les Vendredi 13, et elle reste sur la roue pendant les 4 manches, elle cache sous sa case une chance (une somme d'argent ou autre chose) ou pas de chance (une banqueroute ou passe).
  • 500  (rouge) : Cette case peut être présente en 4e manche (1re apparition le 16/01/12). Pour chaque consonne trouvée dans l'énigme, le candidat gagne la somme indiquée. La somme est multipliée en fonction du nombre de lettres.

Autres informations[modifier | modifier le code]

Gains exceptionnels 2006-2011[modifier | modifier le code]

  • Entre 2006 et 2010, l'émission a totalisé 5 gagnants à 100 000  toutes saisons confondues :
    • Deux en 2007 (dates inconnues)
    • Le , la candidate Véronique a gagné 110 200 € (record actuel dans la version Dechavanne).
    • Le , la candidate Marjory a gagné 101 850 €.
    • Le , Laurent, un candidat bruxellois a remporté 101 550 € avec le mot "Brooklyn" après être tombé trois fois sur la case banqueroute alors qu'il avait engrangé la somme cumulée de 24 600 euros. C'est le seul à avoir réussi cet exploit à ce jour. C'est aussi la seule fois où Christophe a montré le bonus de 100 000 euros avant que le candidat ne tente de trouver l'énigme ce qui n’a pas empêché le candidat d’annoncer qu'il allait remporter le bonus de 100 000 euros avant même de voir l'énigme.
  • Entre 2006 et 2011, sept autres candidats sont tombés sur l'enveloppe à 100 000 € mais ont échoué en finale et n'ont donc pas remporté la somme.
  • Le , une candidate a totalisé à l'issue des 4 manches la somme de 27 400 €, c'est en fait la plus grosse somme qu'un candidat ait engrangé à l'issue des 4 manches que l'émission ait connu, mais n'a pas remporté la finale.

Gains exceptionnels 2012[modifier | modifier le code]

  • Le , la candidate Marion remporte 2 150 € pendant les 4 manches. Lors de la finale, le thème est "Plantes et compagnie", elle fait un magnifique tirage et trouve sans problème "Un jasmin" et grâce au jasmin, elle gagne les fameux 30 000 € + les 2 150 €, soit 32 150 €.
  • Le , la candidate Muriel a cumulé 900 € pendant les 4 manches. Lors de la finale, le thème était "Ils sont célèbres" et trouve sur le gong "Mathieu Amalric", ce qui lui permet d'empocher les fameux 30 000 €, soit au total 30 900 €.
  • Le lundi , la candidate Audrey a cumulé 2 100 € durant les 4 manches. Le thème de la finale était "Nos amies les bêtes". Elle trouve directement "Le chimpanzé" et elle gagne en plus des 2 100 € la voiture ! Une première dans la version de Benjamin Castaldi.

Jeu téléspectateur[modifier | modifier le code]

De 2007 à 2011, les téléspectateurs peuvent également de gagner de l'argent ainsi que des cadeaux..

  • De 2007 à avril 2009, les téléspectateurs devaient compléter des mots avec un sujet donné pour les aider, pour gagner 5 000 € ; pendant les fêtes de fin d'année en 2008, ils jouaient pour d'autres cadeaux (Exemple; 10 000 €, une voiture, un voyage...)
  • À partir de la rentrée 2009, le style du jeu change, l'énigme est désormais affiché comme dans les manches et joue pour le jackpot du jour, Depuis mai 2010, si un candidat remporte 2 fois la 1/2 auto, la même auto est également mise en jeu pour les téléspectateurs en plus du jackpot

À certaines dates, l'émission a mis 10 000 € en jeu pour les téléspectateurs à la place du jackpot : le et le pour les fins de sessions. Le , les téléspectateurs jouaient pour 13 000 € vu que c'était un vendredi 13.

Lors de la version 2012, le jeu téléspectateur a disparu.

Jeu de société[modifier | modifier le code]

  • Le jeu télévisé a été adapté en jeu de société en 1987 par MB et en 2008 par TF1 Games en deux versions (classique et électronique). À chaque fin de partie, le finaliste reçoit la boîte de jeu officiel, soit la version salon ou celle de voyage (seulement si le candidat perd la finale).
  • La version Disney est sortie depuis le 28/09/2011. (Source : Amazon.fr).

Références au jeu[modifier | modifier le code]

  • Le , l'émission Le 6/9 de NRJ s'est servie de l'émission pour parodier la crise financière mondiale, sujet d'actualité à cette période, en montant des tours de roue qui tombent sur "Passe" (où on entend le bip de mauvaise réponse) et "Banqueroute" (on entend les deux sons l'un après l'autre sur un même tour).
  • Le , l'émission Les Guignols de l'info a parodié cette émission sous le nom de La roue de l'actionnaire. Les 3 candidats étaient des marionnettes de M. Sylvestre, les cases de la roue représentaient un nombre de personnes licenciées et les énigmes représentaient les entreprises qui les licenciaient.
  • En 2011, dans Le Juste Prix, dans certaines émissions, Gérard Vives se fait passer pour une dame nommée Cornelia et, juste avant de lancer un des jeux du Juste Prix, Gérard fait deviner le nom du jeu grâce à une énigme rapide à la manière de La Roue de la fortune.

Parodie[modifier | modifier le code]

Les Nuls firent une parodie mélant La Porte Magique et La Roue de la fortune, intitulée La Roue Magique[14]. Ainsi, l'animateur campé par Alain Chabat s'appelait "Michel Jupe", et les deux jeux étaient caricaturés. Philippe Gildas jouait le rôle d'un candidat. Cette parodie faisait partie de l'émission TVN 595, elle-même parodiant une journée-type de télévision de l'époque.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Programme du 1er au 7 mars 1986 », Télé 7 Jours, no 1344,‎ , p. 99 (ISSN 0153-0747)
  2. « Publicités, parrainages, jeux, concurrence... La télé aux oeufs d'or », sur lemonde.fr Quant à " La roue de la fortune ", elle est offerte par Unilever. " Il y a trente cinq ans, les annonceurs se sont rendu compte que c'était un moyen de fidéliser les téléspectateurs ", explique Pascal Josèphe, ancien directeur de la programmation de TF 1 sous Hervé Bourges, qui a importé en France le système et... les feuilletons.
  3. [1]Armand Mattelart, L'internationale publicitaire, La Découverte, Modèle:ISBN-10
  4. [2]DOMESTOS / LA ROUE DE LA FORTUNE : NETTOYANT MENAGER JAVELLISE, Unilever International Paris
  5. « La Roue de la fortune », sur Dailymotion
  6. « La Roue de la fortune », sur Dailymotion
  7. « Emission complète de "La Roue de la fortune" avec Michel Robbe et Annie Pujol », sur dailymotion.com, (consulté le 25 août 2017)
  8. Jeudi, 24 Septembre, 1992 TF1 - 11.20 Tournez manège ! (jeu). - 11.55 La roue de la fortune (jeu). - 12.25 Le juste prix (jeu). sur humanite.fr
  9. À partir de janvier 1993, l’animateur présente La Roue de la Fortune, programme qu’il animera jusqu’en décembre 1994 sur premiere.fr
  10. « Générique de la "Roue de la fortune" en 1995 », sur dailymotion.com, (consulté le 25 août 2017)
  11. (fr) « TF1 ressort les grands jeux », sur parismatch.com,
  12. a et b (fr) « Christophe Dechavanne abandonne La Roue de la fortune », sur programme-tv.net,
  13. Dans l'émission du , le candidat à la caverne à cadeaux en a eu pour 2 550 € alors qu'il ne fallait pas dépasser 2 500 €, mais Christophe Dechavanne l'a accepté exceptionnellement.
  14. « Les Nuls - La roue magique », sur Dailymotion,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]