Annie Philippe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Anne Philipe.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Philippe.
Annie Philippe
Description de cette image, également commentée ci-après

Annie Philippe en 2006 sur la tournée Age Tendre

Informations générales
Naissance (69 ans)
Paris
Activité principale Chanteuse et actrice
Site officiel www.anniephillipe.com

Annie Philippe, née le 17 décembre 1946 à Paris, est une chanteuse française.

Biographie et carrière de chanteuse[modifier | modifier le code]

Années 1940 et 1950[modifier | modifier le code]

Annie Philippe naît le 17 décembre 1946 dans un quartier de Paris à Belleville Ménilmontant.

Années 1960[modifier | modifier le code]

Elle devient disc-jockey dans une discothèque à la mode, le Pariscope ; elle rencontre alors Paul Mauriat (arrangeur de Charles Aznavour) et passe une audition avec des titres de Leny Escudero, Marie Laforêt, et France Gall.

Annie Philippe suit des cours de chant. Elle enregistre son premier 45 tours, « Vous pouvez me dire ». Son second 45 tours « Baby Love (adaptation du tube des Supremes), la fera connaître du grand public.

Elle interprète des chansons à succès telles que Ticket de quai (printemps 1966) du parolier André Pascal, J'ai tant de peine, Pour qui pour quoi, Baby love, etc. Elle débute comme disc-jockey au Club Twenty One près des Champs-Élysées et est remarquée par le chef d'orchestre et arrangeur Paul Mauriat. Elle enregistre un premier disque chez Riviera, une sous-marque de Barclay, un EP avec entre autres une adaptation des Supremes Baby love. Son deuxième 45 tours en 1965 connaît le succès avec une composition de Guy Marchand, J'ai tant de peine.

Après plusieurs saisons de tournées, notamment avec Jacques Dutronc et Claude François, elle décide de prendre un peu de recul.

Entre 1966 et 1968, les succès s'enchaînent : Sœur Angélique, Cause donc toujours, Pas de taxi, C'est la mode, Pour qui pour quoi, Mes amis mes copains, Pour la gloire, Le temps des poupées, Le mannequin (qui est son deuxième plus gros succès, écrit encore par André Pascal), etc.

Années 1970[modifier | modifier le code]

Dans les années 1970, elle fait peu parler d'elle, si ce n'est pour son apparition dans le magazine Lui.

En 1978, elle enregistre un maxi disco en anglais, à l'instar d'Evy, une autre chanteuse des années 1960 qui, avec le groupe « Belle époque », se taillait un grand succès avec Miss broadway.

Années 1980[modifier | modifier le code]

Dans la décennie suivante, la nostalgie des années 1960 aidant, la génération du baby-boom ne l'a pas oubliée. Elle refait de la télévision, apparaissant dans La Chance aux Chansons de Pascal Sevran.

En mai 1985, les Forbans proposent à Annie de faire la première partie de leur spectacle à l'Olympia.

Au printemps 1988, Jean-Paul Belmondo fait appel à elle pour jouer à ses côtés dans le film Itinéraire d'un enfant gâté. Claude Lelouch, le réalisateur, transforme Annie en rousse pour l'occasion.

Années 1990[modifier | modifier le code]

Elle enregistre à nouveau, fait de nombreux spectacles avec Frank Alamo dont la tournée Âge tendre qui remporte un triomphe en 2006 et 2007.

Années 2000[modifier | modifier le code]

En 2001, Annie Philippe retrouve Frank Alamo sur le plateau de Pascal Sevran lors de l’émission de célébration des 15 ans de « La Chance aux Chansons ». À la suite de cette émission, Frank, qui a lui aussi arrêté de chanter, décide de remonter sur scène et propose à Annie d'assurer la première partie de ses spectacles. Frank Alamo et Annie Philippe ont du reste enregistré un duo.

Annie et Frank se produisent dans des galas à travers la France. La tournée Âge tendre et Têtes de bois leur permet de rencontrer à nouveau le public.

Annie se produit régulièrement dans les soirées JUKEBOX au Petit Journal Montparnasse, ainsi qu'au Moulin de Dannemois, en 2009 et 2010.

Années 2010[modifier | modifier le code]

Annie Philippe sort en juin 2010 le single Versets de l'amour (5 mixes), disponible sur les plates-formes de téléchargement légal, accompagné d'un clip original.

En mars 2012, elle est l'invitée de Patrick Simonin sur TV5MONDE, à l'occasion de la sortie du film Cloclo, pour témoigner de sa relation amoureuse avec Claude François. Elle profite de cette émission pour interpréter quelques couplets de la chanson Quand on a tout perdu qu'elle a écrite pour Johnny Hallyday, et lui lance un appel pour qu'il écoute sa chanson et la chante lors de sa prochaine tournée.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Elle a été mariée avec René Juillet, un homme d'affaires aisé[1].

Elle a également été mariée au cycliste Cyrille Guimard.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Information donnée dans « Le 45 T du mois - Une sélection Bob Christian », Fluide glacial no 476, janvier 2016, p. 30.

Lien externe[modifier | modifier le code]