Clarissa Pinkola Estés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Estés.
Clarissa Pinkola Estés
Portrait de Clarissa Pinkola Estés
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata (73 ans)
à IndianaVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité États-UnisVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation Union Institute & University (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Profession Psychologue, poète et écrivainVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions Colorado Women's Hall of Fame (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Clarissa Pinkola Estés est née le [1] au Mexique, et a grandi aux États-Unis, dans une famille d'origine hongroise qui l'a adoptée. Elle est diplômée en ethnologie et en psychologie clinique (Ph.D.). Elle est conteuse et psychanalyste.

Écrits[modifier | modifier le code]

Elle a été directrice de l'Institut C.G. Jung de Denver, et est à l'origine de la création du concept de femme sauvage, un des archétypes féminins.

Ses écrits en psychologie s'intéressent aux problématiques féminines, et sont influencés par l'école jungienne (Voir Carl Gustav Jung). Ses écrits mettent en évidence le processus d'individuation et de connaissance de soi nécessaire à l'autonomisation et au développement de toute femme.

Sur le plan du féminisme, elle se situe ainsi dans un courant de conscientisation et de guérison, plutôt que de revendication. Ce positionnement est proche de l'auteur féministe et elle aussi jungienne Eliane Jung-Fliegans.

On lui doit plusieurs ouvrages, portant notamment sur les grands archétypes féminins qu'elle explore dans un livre intitulé Femmes qui courent avec les loups publié en 1992. Elle a aussi écrit Le Jardinier de l'Eden et Le Don de l'histoire.

Elle est aussi également artiste, poète et peintre.

Regards sur son oeuvre[modifier | modifier le code]

Elle est connue pour sa pratique clinique sur les situations post-traumatiques :

Interventions auprès de femmes ayant été "cassées" par la vie, femmes auprès desquelles ses livres font directement écho pour qu'elles découvrent leur force intérieure mais aussi la force de se reconstruire. Ainsi elle affirme : "les loups, même malades, même acculés, même seuls ou effrayés, vont de l’avant. […] Ils donneront toutes leurs forces pour se traîner si nécessaire d’un endroit à l’autre, jusqu’à ce qu’ils aient trouvé un bon endroit pour guérir et pour revivre. La nature sauvage va de l’avant. Elle persévère. Ce n'est pas quelque chose que nous faisons, c'est quelque chose que nous sommes, de manière innée."[2]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les contes en psychothérapie des femmes maltraitée, article de Maria Carballa Sanchez pour la revue Dialogue, 2017[3]
  • Fireside Chats With Clarissa Pinkola Estes: Hardening the Heartwood, article de Kari Henley pour le HuffPost, 2011[4],
  • Le mythe de la femme sauvage, article de Jean Noël Pelen pour la revue Rives méditerranéennes, 2006[5]
  • La Danse des grands-mères, recension de Pascale Senk pour le magazine Psychologies, 2007,
  • Running With the Wolves, article de J. D. Biersdorfer pour le New York Times, 1997[6]
  • Women Who Run with the Wolves, interview menée par Isabella Wylde pour la revue Radiance, 1994[7],
  • Critic's Notebook; Beyond Iron John? How About Iron Jane? article de Michiko Kakutani pour le New York Times, 1993[8]
  • Conversations/Clarissa Pinkola Estes; A Message for All Women: Run Free and Wild Like the Wolf, article de Dirk Johnson pour le New York Times, 1993[9],
  • Women Who Run with the Wolves: Myths and Stories of the Wild Woman Archetype, recension sur Publisher Weekly, 1992[10]

Publications (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Untie the Strong Woman: Blessed Mother's Immaculate Love for the Wild Soul, éd. Sounds True, 2011, rééd.  River Wolf Press, 2017
  • Mother Night: Myths, Stories, And Teachings For Learning To See In The Dark, éd. Sounds True, 2011,
  • Intuition and the Mystical Life, éd. Sounds True, 2003,
  • Bedtime Stories: A Unique Guided Relaxation Program for Falling Asleep and Entering the World of Dreams, éd. Sounds True, 2002,
  • Dangerous Old Woman: Myths And Stories Of The Wise Old Woman Archetype, éd. Alfred A. Knopf, 1997,
  • The Faithful Gardener: A Wise Tale About That Which Can Never Die, éd. HarperOne, 1995,
  • The Gift of Story: A Wise Tale About What is Enough, éd. Ballantine Books, 1993,
  • Women Who Run With the Wolves: Myths and Stories of the Wild Woman Archetype, éd.  Ballantine Books, 1992,, rééd. River Wolf Press ,2017
  • The Red Shoes: On Torment and the Recovery of Soul Life, 1992, rééd. Sounds True, 2005,
  • The Creative Fire: Myths and Stories on the Cycles of Creativity, 1992, rééd. Sounds True, 2005,
  • Warming the Stone Child: Myths and Stories about Abandonment and the Unmothered Child, éd. Sounds True, 1990,

Traductions en français[modifier | modifier le code]

  • Femmes qui courent avec les loups, Grasset, 1996, 763 p.
  • Le Jardinier de l'Eden.
  • Le Don de l'histoire.
  • La Danse des grands-mères, Grasset, 2007
  • Libérez la femme puissante, Grasset, 2012

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.babelio.com/auteur/Clarissa-Pinkola-Estes/25763
  2. Clarissa Pinkola Estés "Femmes qui courent avec les loups", Grasset, 1996, p. 269.
  3. Maria Carballal Sanchez, « Les contes en psychothérapie des femmes maltraitées, Abstract », Dialogue, no 191,‎ , p. 79–91 (ISSN 0242-8962, lire en ligne)
  4. (en) Kari Henley, « Fireside Chats With Clarissa Pinkola Estes: Hardening the Heartwood », sur Huffington Post, (consulté le 25 novembre 2017)
  5. Jean-Noël Pelen, « Le mythe de la femme sauvage », Rives méditerranéennes, no 24,‎ , p. 35–49 (ISSN 2103-4001, lire en ligne)
  6. « Running With the Wolves », sur www.nytimes.com (consulté le 25 novembre 2017)
  7. « Women Who Run with the Wolves », sur www.radiancemagazine.com (consulté le 25 novembre 2017)
  8. (en) Michiko Kakutani, « Critic's Notebook; Beyond Iron John? How About Iron Jane? », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  9. (en) Dirk Johnson, « Conversations/Clarissa Pinkola Estes; A Message for All Women: Run Free and Wild Like the Wolf », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne)
  10. (en) « Nonfiction Book Review: Women Who Run with the Wolves: Myths and Stories of the Wild Woman Archetype by Clarissa Pinkola Estes, Author Ballantine $27.95 (560p) ISBN 978-0-345-37744-9 », PublishersWeekly.com,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • CiNii • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • Bibliothèque nationale de la Diète • Bibliothèque nationale d’Espagne • Bibliothèque royale des Pays-Bas • Bibliothèque nationale de Pologne • Bibliothèque nationale d’Israël • WorldCat