China Mobile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
China Mobile Communications Corp.
Image illustrative de l'article China Mobile

Création 1997
Personnages clés Wang Jianzhou, Chairman and CEO
Forme juridique Publique
Action NYSE : CHL HKEX : 0941
Siège social Drapeau de la République populaire de Chine Pékin Voir et modifier les données sur Wikidata (Chine)
Actionnaires Conseil des affaires de l'État de la République populaire de ChineVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Telecommunications
Filiales ZONG (en) et China Mobile Hong Kong (en)
Effectif ~145 934 (2009)
Site web http://www.chinamobileltd.com

Chiffre d’affaires en augmentation 641 milliards de yuans (2014)[1] (environ 83,6 milliards d'€)
Résultat net en diminution 109,3 milliards de yuans (environ 14,3 millairds d'€) (2014)

China Mobile Communications Corporation (chinois : 中国移动通信, Hanyu Pinyin : Zhōngguó Yídòng Tōngxìn) (HKEX : 0941, NYSE : CHL), communément appelé China Mobile ou CMCC est le plus grand opérateur de téléphonie mobile au monde par le nombre d'abonnés, avec plus de 755 millions d'abonnés au 1 décembre 2013[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 2009, le chiffre d'affaires de China Mobile était de 66,22 milliards de $ (environ 59 milliards d'Euros) pour un bénéfice de 16,87 milliards de $ (environ 15 milliards d'Euros), le 3e plus important du monde cette année-là derrière Gazprom et ExxonMobil[3].

En 2013, pour un montant non communiqué, China Mobile passe un accord avec Alcatel-Lucent pour une partie du déploiement du plus grand réseau 4G au monde[4].

En juin 2014, China Mobile annonce l'acquisition de 18 % de True Corporation pour l'équivalent de 881 millions de dollars. C'est le premier investissement dans une région non sinophone[5].

Bourse[modifier | modifier le code]

Avec une capitalisation boursière de 320 milliards de $ (environ 286 milliards d'€) en avril 2008, elle est, selon ce critère, la troisième plus importante entreprise au monde[6]. Le groupe de télécommunication britannique Vodafone intervenait à hauteur de 3,4 % de son capital avant de vendre ses actions en septembre 2010[7].

Le lundi 16 février 2009, le groupe annonçait que son chiffre d'affaires est indirectement affecté par les fermetures d'usines, par les retours dans les villages ruraux des travailleurs migrants licenciés en masse et par la baisse des appels internationaux impactés par la réduction des exportations.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]