Cheick Diabaté

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diabaté.

Cheick Diabaté
Image illustrative de l’article Cheick Diabaté
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Émirats arabes unis Emirates Club
Numéro 14
Biographie
Nom Cheick Tidiane Atipo Diabaté
Nationalité Drapeau : Mali Malien
Naissance (30 ans)
Lieu Bamako (Mali)
Taille 1,94 m (6 4)
Poste Attaquant
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
2002-2006 Drapeau : Mali Centre Salif Keita
2006-2008 Drapeau : France Girondins de Bordeaux
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2008-2016Drapeau : France Girondins de Bordeaux 152 (66)
2008-2009 Drapeau : France AC Ajaccio031 (14)
2009-2010 Drapeau : France AS Nancy003 0(0)
2016-Drapeau : Turquie Osmanlispor016 0(6)
2017 Drapeau : France FC Metz014 0(8)
2018 Drapeau : Italie Benevento Calcio011 0(8)
2018- Drapeau : Émirats arabes unis Emirates Club009 0(7)
Total 236 (109)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2008- Drapeau : Mali Mali039 (15)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 5 décembre 2018

Cheick Tidiane Atipo Diabaté, né le à Bamako (Mali), est un footballeur international malien, qui évolue au poste d'attaquant au sein du club émirati du Emirates Club.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Girondins de Bordeaux[modifier | modifier le code]

Fils du footballeur malien George Salif Diabaté[1], et formé au Centre Salif Keita qui a sorti beaucoup de joueurs désormais professionnels tels que Mahamadou Diarra ou Seydou Keita. Cheick Diabaté rejoint ensuite le centre de formation des Girondins de Bordeaux à l'été 2006, à l'âge de 18 ans. Il est international malien depuis 2005[2]. Il signe son premier contrat professionnel en mai 2008, à Bordeaux, dans le même temps qu'Abdou Traoré, Floyd Ayité ou encore Wilfried Moimbé[3].

Saison 2009-2009 : Prêt à l'AC Ajaccio

Le 4 juillet 2008, il est prêté à l'AC Ajaccio. Durant la préparation, il rencontre les Girondins de Bordeaux et inscrit le seul but corse du match (2-1). Très apprécié des supporters de l'île de beauté, Cheick devient l'une des coqueluches du stade François Coty qui le surnomme le Jan Koller d'ébène.

Pour sa 1re saison en Ligue 2, il s'impose comme l'un des grands espoirs en inscrivant pas moins de 14 buts en 30 matchs avec le club corse, dont 9 en tant que titulaire.

Saison 2009-2010 : Prêt à l'AS Nancy-Lorraine

Le 20 juillet 2009, il est prêté à l'AS Nancy Lorraine pour une saison sans option d'achat[4]. Arrivé blessé à l'ASNL, il met plus d'un mois avant de s'entraîner normalement avec ses nouveaux coéquipiers. Après quelques matchs de CFA où il inscrit 5 buts, Diabaté est enfin sélectionné dans le groupe professionnel. Le 7 novembre 2009, face à Saint-Étienne, il participe pour la première fois de sa carrière à un match de Ligue 1 où il tout près d'égaliser sur son premier ballon.

Saison 2010-2011

Il fait de très bons débuts sous les couleurs girondines lors de la saison 2010-2011, avec des entrées particulièrement remarquées. Il inscrit notamment un doublé en Coupe de France face à Rouen.

Il devient titulaire pour Bordeaux au poste d'attaquant de pointe lors de la rencontre conte l'Olympique de Marseille le dimanche 16 janvier 2011 (2-1). Le 6 mars il marque son premier but en Ligue 1 avec les Girondins de Bordeaux à la 92e minute face au Stade brestois 29 (3-1).

Saison 2011-2012

De retour de la CAN 2012, Cheick Diabaté retrouve une place de titulaire en Ligue 1 lors de la 29e journée lors d'un match contre le PSG au Parc des Princes, à la suite de la blessure de Yoan Gouffran. Il marque le but de l'ouverture du score sur une passe décisive de Nicolas Maurice-Belay.

Par la suite, il retrouve sa place sur le banc des remplaçants, Yoan Gouffran, Nicolas Maurice-Belay, et Jussiê lui étant préférés.

Toutefois, pour la dernière journée de championnat, face à l'AS Saint-Etienne, match crucial pour la qualification en Ligue Europa, Nicolas Maurice-Belay est suspendu et Jussiê est blessé. Diabaté est donc titulaire. Auteur de deux buts et d'une passe décisive pour Yoan Gouffran, Cheick Diabaté offre la 5e place, synonyme de barrages de la Ligue Europa 2012-2013 à son équipe.

Saison 2012-2013

Lors de la saison 2012-2013, Diabaté doit faire face à la concurrence de Yohan Gouffran jusqu'au départ de celui-ci à la trêve hivernale. À son retour de la CAN, Diabaté entame une deuxième partie de saison plus riche en temps de jeu, le jeune Urugayen Diego Rolán peinant à s'imposer. Les terrains retrouvés, Diabaté s'illustre dans les trois compétitions dans lesquelles sont engagés les girondins[5], culminant à 18 buts toutes compétitions confondues au soir d'une finale de coupe de France remportée face à Evian-Thonon-Gaillard (3-2), le 31 mai 2013. Malgré un pénalty manqué, Diabaté s'y illustre particulièrement en inscrivant le premier et le troisième but bordelais. Grâce à ce doublé, Diabaté offre la coupe de France à Bordeaux, la quatrième du club, et devient meilleur buteur de la compétition avec 6 buts inscrits en 4 matchs[6].

Saison 2013-2014

L'exercice 2013-2014 est le plus prolifique pour Cheick Diabaté en Ligue 1 avec douze buts en 25 rencontres.

Saison 2014-2015

Dès la première journée, il offre la victoire aux siens en inscrivant l'unique but de la rencontre à Montpellier. Sur la première partie de saison, il est utilisé à 15 reprises pour treize titularisations, 8 buts et 2 passes décisives, dont un doublé pour une victoire 3-2 face à Lorient alors qu'il rentre en jeu à la 60e minute. Indispensable pour son entraîneur, Willy Sagnol, il subit une opération du genou début janvier 2015 et doit faire une croix sur la deuxième partie de saison[7].

Saison 2015-2016

Alors que l'année 2015 est un véritable cauchemar pour Cheick Diabaté, blessé les 6 premiers mois puis ne marque qu'un seul but, sur penalty, lors des six suivants, l'année 2016 commence parfaitement pour lui, avec 7 buts sur le mois de janvier. Le 9 janvier 2016, par son but contre Montpellier (0-1), il permet aux Girondins de remporter leur millième victoire en Ligue 1. Le 13 février, il marque son sixième but de la saison face à l'En Avant Guingamp et a alors trouvé la faille lors de cinq des sept dernières journées. Sur ces sept rencontres, le Girondin a alors converti en but six de ses sept tirs cadrés (50 % de tirs cadrés)[8]. Il conclut la saison avec 10 buts marqués, accompagnés de 3 passes décisives délivrées.

Osmanlıspor[modifier | modifier le code]

Le 27 mai 2016, après avoir passé plus de 10 ans aux Girondins de Bordeaux, il s'engage avec le club turc Osmanlıspor pour 3 ans[9]. Il débute en Süper Lig à Antalyaspor le 21 août 2016, remplaçant Pierre Webó à la 83e. Barré par le Camerounais à la pointe de l'attaque, il connait sa première titularisation face au Steaua Bucarest, tout comme Adrien Regattin, en Europa League le 15 septembre et marque par la même occasion, sur penalty, son premier but sous ses nouvelles couleurs (victoire 2-0). Titularisé à seulement trois reprises en championnat, et muet à chacune de ses sorties, il s'illustre en Coupe de Turquie, buteur lors des trois rencontres auxquels il participe, y inscrivant notamment deux doublés[10].

Le 17 août 2017 son contrat est résilié, de même que celui de trois autres joueurs du club[11] .

Prêt au FC Metz[modifier | modifier le code]

Il est prêté au FC Metz le 30 décembre 2016, et ce, jusqu'à la fin de la saison 2016-2017[12]. Il se distingue dès son premier match avec les Grenats, auteur d'un doublé pour la réception de Montpellier (victoire 2-0). Il enchaîne ensuite avec des buts face a Dijon (2-1), Rennes (1-1), Nantes (1-1), Caen (2-2), Paris (2-3) et Lorient (5-1). Avec 8 buts et 1 passes décisives, il est meilleur buteur du FC Metz et permet aux Grenats de se maintenir en Ligue 1.

Prêt à Benevento[modifier | modifier le code]

Il est prêté au club italien de Benevento Calcio le , et ce, jusqu'à la fin de saison 2017-2018. Il arrive dans un contexte délicat, le club est dernier du Calcio, avec le triste record du plus mauvais départ de l'histoire en championnat. Cheick Diabaté a pour mission de maintenir le club en première division comme il avait fait au FC Metz précédemment.

Lors de son premier match, le 18 février 2018, il marque douze minutes après son entrée en jeu en remplacement de Filip Đuričić et donne la victoire à son équipe sur le score de 3-2 face au FC Crotone. Le 4 avril 2018, lors de sa première titularisation face au Hellas Vérone (3-0), il s'illustre avec un doublé lors de la victoire de son équipe. Il réitère cette performance contre la Juventus de Turin le 7, mais cette fois il ne peut empêcher la défaite des siens (2-4). Le 15, alors que Benevento affronte Sassuolo à l’extérieur, il inscrit un nouveau doublé, le troisième d’affilée, permettant a son équipe d’arracher le match nul (2-2). Le 21, alors que Benevento affronte le Milan AC au stade San Siro, il connaît sa première exclusion avec le club après avoir un reçu un deuxième carton jaune à la 80e minute, ce qui n'empêche pas son équipe de battre les Rossoneri à la surprise générale (0-1), grâce à un but de Pietro Iemmello (en) en première mi-temps. Le 12 mai, il inscrit son dernier but avec le club, un but qui est décisif pour la rencontre, puisqu'il permet de décrocher la victoire face à Genoa (1-0), mais pas pour le sort de Benevento qui termine dernier du classement et se voit donc rétrograder en Serie B pour la saison 2018-2019. Le 20 mai, il dispute sa dernière rencontre avec le club (un match perdu 1-0 à l'extérieur face au Chievo Vérone, suite à un but de Roberto Inglese en début de seconde période). Son prêt au club italien prend fin le 30 juin. Alors qu'il est arrivé bien après la moitié de la saison et qu'il n'a disputé que 11 des 38 rencontres du club en Serie A, Cheick Diabaté termine meilleur buteur du club pour la saison (avec 8 réalisations), loin devant Massimo Coda (4 réalisations).

Prêt au Emirates Club[modifier | modifier le code]

Le 17 septembre 2018, il est prêté au Emirates Club de Ras el Khaïmah.

Carrière en sélection nationale[modifier | modifier le code]

Au début de l'année 2012, il participe à la Coupe d'Afrique des Nations 2012 avec le Mali. Il termine troisième de la compétition avec son équipe, après avoir battu le Ghana (2-0) lors de la "petite finale". Diabaté termine co-meilleur buteur de la compétition avec 3 buts.

Statistiques[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques de Cheick Diabaté au 15 mai 2017[13]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B C M B M B
2008-2009 Drapeau de la France AC Ajaccio (prêt) Ligue 2 30 14 1 0 0 0 - - - 31 14
Sous-total 30 14 1 0 0 0 - - - 31 14
2009-2010 Drapeau de la France AS Nancy-Lorraine (prêt) Ligue 1 2 0 0 0 1 0 - - - 3 0
Sous-total 2 0 0 0 1 0 - - - 3 0
2010-2011 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 16 4 2 2 0 0 - - - 18 6
2011-2012 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 26 8 0 0 0 0 - - - 26 8
2012-2013 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 23 8 4 6 0 0 C3 8 4 35 18
2013-2014 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 25 12 0 0 1 0 C3 2 0 28 12
2014-2015 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 15 8 0 0 2 1 - - - 17 9
2015-2016 Drapeau de la France Girondins de Bordeaux Ligue 1 22 10 1 2 1 0 C3 4 1 28 13
Sous-total 127 50 7 10 4 1 - 14 5 152 66
2016-2017 Drapeau de la Turquie Osmanlispor Süper Lig 8 0 3 5 - - C3 5 1 16 6
Sous-total 8 0 3 5 - - - 5 1 16 6
2016-2017 Drapeau de la France FC Metz (prêt) Ligue 1 14 8 0 0 - - - - - 14 8
Sous-total 14 8 0 0 - - - - - 14 8
2017-2018 Drapeau de l'Italie Benevento (prêt) Serie A 11 8 0 0 - - - - - 11 8
Sous-total 11 8 0 0 - - - - - 11 8
Total sur la carrière 192 80 11 15 5 1 - 19 6 227 102

Buts internationaux[modifier | modifier le code]

# Date Lieu Adversaire But Résultat Compétition
1 18 novembre 2008 Stade Robert-Diochon Rouen, Drapeau de la France France Drapeau : Algérie Algérie 1–0 1–1 Amical
2 26 mars 2011 Stade du 26 mars, Bamako, Drapeau du Mali Mali Drapeau : Zimbabwe Zimbabwe 1–0 1–0 Qualifications CAN 2012
3 10 août 2011 Stade Mustapha-Ben-Jennet, Monastir, Drapeau de la Tunisie Tunisie Drapeau : Tunisie Tunisie 2–3 2–4 Amical
4 3 septembre 2011 Stade du 26 mars, Bamako, Drapeau du Mali Mali Drapeau : Cap-Vert Cap-Vert 1–0 3–0 Qualifications CAN 2012
5 3 septembre 2011 Stade du 26 mars, Bamako, Drapeau du Mali Mali Drapeau : Cap-Vert Cap-Vert 2–0 3–0 Qualifications CAN 2012
6 8 octobre 2011 National Complex, Monrovia, Drapeau du Libéria Liberia Drapeau : Libéria Liberia 1–1 2–2 Qualifications CAN 2012
7 5 février 2012 Stade d'Angondjé, Libreville, Drapeau du Gabon Gabon Drapeau : Gabon Gabon 1–1 1–1 (a.p.), 5-4 (t.a.b) CAN 2012 (Quarts de finale)
8 11 février 2012 Nuevo Estadio de Malabo, Malabo, Drapeau de la Guinée équatoriale Guinée équatoriale Drapeau : Ghana Ghana 1–0 2-0 CAN 2012 (Match pour la troisième place)
9 11 février 2012 Nuevo Estadio de Malabo, Malabo, Drapeau de la Guinée équatoriale Guinée équatoriale Drapeau : Ghana Ghana 2–0 2-0 CAN 2012 (Match pour la troisième place)
10 8 octobre 2012 Stade du 26 mars, Bamako, Drapeau du Mali Mali Drapeau : Botswana Botswana 1-0 3-0 Qualifications CAN 2013
11 13 octobre 2012 Lobatse Stadium, Lobatse, Drapeau du Botswana Botswana Drapeau : Botswana Botswana 1-0 4-1 Qualifications CAN 2013
12 13 juin 2013 Stade du 26 mars, Bamako, Drapeau du Mali Mali Drapeau : Bénin Bénin 2-2 2-2 Qualifications Coupe du monde 2014
13 5 mars 2014 Stade Municipal Saint-Leu-la-Forêt, Saint-Leu-la-Forêt, Drapeau de la France France Drapeau : Sénégal Sénégal 1-1 1-1 Amical
14 7 septembre 2014 Stade du 26 mars, Bamako, Drapeau du Mali Mali Drapeau : Malawi Malawi 2-0 2-0 Qualifications CAN 2015
15 11 novembre 2015 Stade du 26 mars, Bamako, Drapeau du Mali Mali Drapeau : Botswana Botswana 1-0 2-0 Qualifications Coupe du monde 2018

Palmarès[modifier | modifier le code]

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fils de George Salif Diabaté », sur www.maliweb.net (consulté le 22 janvier 2017)
  2. (en) « Fiche de Cheick Diabaté », sur national-football-teams.com
  3. Quatre garçons plein d'avenir (girondins.com)
  4. Diabaté prêté à l'AS Nancy Lorraine
  5. http://www.eurosport.fr/football/coupe-de-france/2012-2013/coupe-de-france-les-girondins-de-bordeaux-peuvent-remercier-cheick-diabate_sto3756996/story.shtml
  6. https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Bordeaux-sauve-sa-saison/375241
  7. « [Bilan 2014-15] Cheick Diabaté », sur girondins4ever.com,
  8. « Un Cheick Diabaté épatant ! », sur lfp.fr,
  9. « Nizar Hanini on Twitter », sur Twitter (consulté le 27 mai 2016)
  10. « La gazette des expat' », sur statsl1mpg.over-blog.com
  11. « Cheick Diabaté est libre de tout contrat - Girondins4Ever », Girondins4Ever,‎ (lire en ligne)
  12. « Officiel : Metz s’offre Diabaté sous forme de prêt », Foot Mercato : Info Transferts Football - Actu Foot Transfert,‎ (lire en ligne)
  13. « Fiche de Cheick Diabaté », sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]