Mahamadou Diarra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diarra.
Mahamadou Diarra
Mahamadou Diarra.JPG
Biographie
Nationalité Drapeau : Mali Malien
Naissance (35 ans)
Lieu Bamako (Mali)
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 1998-2014
Poste Milieu défensif
Parcours junior
Saisons Club
1994-1997 Drapeau : Mali Centre Salif-Keita
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1998-1999 Drapeau : Grèce OFI Crète 021 0(2)
1999-2002 Drapeau : Pays-Bas Vitesse Arnhem 069 0(9)
2002-2006 Drapeau : France Olympique lyonnais 170 (14)
2006-2011 Drapeau : Espagne Real Madrid 125 0(4)
2011 Drapeau : France AS Monaco 009 0(0)
2011-2014 Drapeau : Angleterre Fulham 023 0(1)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
2001-2012 Drapeau : Mali Mali 069 0(6)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 8 juin 2015

Mahamadou « Djila » Diarra, né le à Bamako (Mali), est un footballeur international malien qui évolue au poste de milieu de terrain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Début au Mali et arrivée en Europe[modifier | modifier le code]

Mahamadou Diarra perce au centre Salif-Keita. De 1994 à 1997, il joue essentiellement en deuxième division, avant de partir une saison en Grèce, à l'OFI Crète à seulement 17 ans. L'expérience est concluante. Bien aidé par son grand frère qui y évolue déjà, Mahamadou évolue au poste d'ailier gauche, dispute 21 matchs et inscrit deux buts[1].

En 1998, Diarra met le cap au Nord et rejoint le Vitesse Arnhem pour une aventure de trois saisons. Les premiers mois sont difficiles : il souffre du climat, de la nourriture et de ne pas jouer. Nommé coach en cours de route, Ronald Koeman change la donne. Il offre des responsabilités à Diarra qui s'investit pour ne ps le décevoir[1].

Révélation à l'Olympique lyonnais (2002-2006)[modifier | modifier le code]

Seule recrue de l'été 2002 à l'Olympique lyonnais, « Djila » se heurte d'abord à la concurrence. Pour la première fois de sa carrière, il se retrouve en tribune à regarder ses coéquipiers jouer. Diarra ne baisse pas les bras et gagne sa place. Il enchaîne ensuite les matchs comme titulaire[1].

Après 4 titres de champion de France en 4 ans à l'OL, il part contre l'avis de l'entraîneur Gérard Houllier et du président Jean-Michel Aulas, recruté par le Real Madrid en 2006 pour 26 M€.

Peine à confirmer au Real Madrid (2006-2010)[modifier | modifier le code]

L'entraîneur du Real, Fabio Capello, le qualifie « de recrue n°1 » du club. Suivi par plusieurs clubs, « Mouss » doit au Real remplacer Claude Makélélé parti à Chelsea en 2003 et jamais remplacé.

Il marque un but décisif lors du dernier match de la Liga 2006-2007 permettant au Real d'être champion. Il avait été autorisé à disputer ce match par la FIFA (Le Mali jouait ce 17 juin 2007 un match de qualification de CAN 2008).

Tentative de relance à Monaco puis Fulham (2011-2015)[modifier | modifier le code]

Le 3 juin 2014 il est libéré par Fulham FC.

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il obtient sa première sélection en 1997 contre le Togo alors qu'il n'a que 16 ans.

Lors de la CAN 2002, Diarra confirme son talent devant son public. S'imposant dans l’entre-jeu, il titre les Aigles jusqu'en demi-finale à seulement 21 ans[1].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Mahamadou Diarra est bon technicien et sait donner de sa personne dans le cœur du jeu. Son point fort est sa force mentale, son tempérament[1].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Mahamadou Diarra [2]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B M B C M B M B
1998-1999 Drapeau de la Grèce OFI Crète D1 21 2 - - - - - - - 21 2
1999-2000 Drapeau des Pays-Bas Vitesse Arnhem D1 16 2 1 0 - - C3 1 0 18 2
2000-2001 Drapeau des Pays-Bas Vitesse Arnhem D1 29 4 3 0 - - C3 2 0 34 4
2001-2002 Drapeau des Pays-Bas Vitesse Arnhem D1 24 3 4 0 - - - - - 28 3
2002-2003 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 28 1 1 0 2 0 C1+C3 5+2 0+0 38 1
2003-2004 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 27 1 0 0 0 0 C1 10 0 37 1
2004-2005 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 32 2 3 1 1 0 C1 9 2 45 5
2005-2006 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 31 3 2 1 1 0 C1 9 2 43 6
août 2006 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 2 0 0 0 0 0 C1 0 0 2 0
sept. 2006-2007 Drapeau de l'Espagne Real Madrid CF Liga 33 3 4 0 - - C1 7 1 44 4
2007-2008 Drapeau de l'Espagne Real Madrid CF Liga 30 0 0+2 0 - - C1 6 0 38 0
2008-2009 Drapeau de l'Espagne Real Madrid CF Liga 9 0 1+2 0 - - C1 3 0 15 0
2009-2010 Drapeau de l'Espagne Real Madrid CF Liga 15 0 2 0 - - C1 3 0 20 0
2010-jan. 2011 Drapeau de l'Espagne Real Madrid CF Liga 3 0 3 0 - - C1 3 0 9 0
jan. 2011-2011 Drapeau de la France AS Monaco Ligue 1 9 0 0 0 - - - - - 9 0
fév. 2012-2012 Drapeau de l'Angleterre Fulham FC PL 11 1 0 0 - - - - - 11 1
2012-2013 Drapeau de l'Angleterre Fulham FC PL 8 0 0 0 - - - - - 8 0
2013-2014 Drapeau de l'Angleterre Fulham FC PL 4 0 0 0 - - - - - 4 0
Total sur la carrière 332 22 28 2 4 0 - 60 5 424 29

Palmarès[modifier | modifier le code]

Diarra est un spécialiste des demi-finales perdues au début de sa carrière. En effet, cela lui arrive deux fois en Coupe des Pays-Bas avec Vitesse Arnhem et trois fois en sélection (CAN Cadets, Mondial juniors et CAN 2002)[1].

Avec le Drapeau : Mali Mali :

Avec l'Olympique lyonnais :

Avec le Real Madrid :

Vie privée[modifier | modifier le code]

Son père était le patron d'une entreprise de puits et forages[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Laurent Maltret, Alain Gadoffre & Olivier Prevosto, « Découverte, les trois mousquetaires : Benjani, Utaka et Diarra », Onze Mondial, no 166,‎ , p. 30-31 (ISSN 0995-6921)
  2. Fiche de Mahamadou Diarra sur footballdatabase.eu
  3. voir l'Équipe Magazine n°1261 du 26/08/2006 (page 38)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :