Château de Rothenbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Rothenburg
Image illustrative de l'article Château de Rothenbourg
Vue des ruines du château
Période ou style Médiéval
Type Château fort
Début construction IXe siècle
Fin construction XIIIe siècle
Destination initiale Forteresse
Destination actuelle Vestiges
Coordonnées 49° 01′ 28″ nord, 7° 34′ 32″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Duché de Lorraine
Région Grand Est
Département Moselle
Commune Philippsbourg

Géolocalisation sur la carte : Moselle

(Voir situation sur carte : Moselle)
Château de Rothenburg

Géolocalisation sur la carte : Lorraine

(Voir situation sur carte : Lorraine)
Château de Rothenburg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Rothenburg

Le château de Rothenbourg se situe sur la commune de Philippsbourg, dans le département de la Moselle.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le château est situé sur la hauteur appelé Rothenberg ou Rodenberg, au nord du Falkenstein.

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Anciennes mentions[2],[3] : Rothenburg (912) ; Rothemburg (1353) ; Rotenburg (1369) ; Retenburg (1698).

Histoire[modifier | modifier le code]

On veut que ce château ait été bâti tout au début du Xe siècle, en , par Otbert ou Albert, trente-septième évêque de Strasbourg. Ayant appuyé les prétentions du roi Charles le Simple à l'héritage de Louis III, tandis que la ville de Strasbourg se prononçait pour celles de Conrad de Franconie, il se trouva ainsi en désaccord avec ses sujets. Pour vaincre leur résistance, il eut recours à l'excommunication, ce qui causa un soulèvement général devant lequel il dut fuir. Vers l'an 912-913, il se serait réfugié à la Rathburg, qui est peut-être Rothenburg, et y fut assassiné peu de temps après. Rothenburg appartenait en partie, au XIVe siècle, au Comte Walram de Deux-Ponts-Bitche qui le donna en fief, pour moitié, en 1353, à Gerhard Harnasch de Weisskirchen. Celui-ci, vraisemblablement un de ces Raubritter (chevaliers pillards) qui infestaient alors les confins de l'Alsace et de la Lorraine, eut maille à partir avec les bourgeois de Strasbourg, lesquels vinrent l'attaquer dans son repaire. En 1369[2], après s'être emparés du château, ils le démantelèrent et il ne semble pas qu'il ait jamais été reconstruit depuis lors.

À la fin du XVIe siècle, le Rotenburg fait encore et toujours partie de la seigneurie de Bitche. Il est possible que le fief ait passé au début du XVIIe siècle, avec le Falkenstein, entre les mains des Hanau-Lichtenberg.

Le château paraît avoir donné son nom à la famille Blick de Rothenburg, qui tenait plusieurs fiefs des sires de Bitche, et qui s'est éteint en 1749.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées vérifiées sur Géoportail et Google Maps
  2. a et b Ernest de Bouteiller, Dictionnaire topographique de l'ancien département de la Moselle, rédigé en 1868
  3. Europeana, bibliothèque numérique européenne.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]